Accueil Politique Boutin de ma mère !

Boutin de ma mère !

33
0
216

metn.jpgChristine Boutin ! Le simple énoncé de ce patronyme réveille en moi des idées et des envies que je préfère passer sous silence. Depuis qu’elle avait quitté son ministère du Logement en 2009, j’avais oublié de quoi était fait le quotidien de la présidente du Parti Chrétien-Démocrate, cette chose qui entre en transe chaque fois qu’une queue remue dans les alcôves et dont le poids électoral dépasse de peu le 1 %. Je pensais qu’elle mettait son énergie à approvisionner les bénitiers, à lever des bataillons d’intégristes pour la reconquête d’une nation dont les valeurs se dissipent dans l’air vicié de la décadence ambiante.

En fait – même si une chose n’empêche pas l’autre – sa disparition de la scène politique était le résultat d’un travail souterrain harassant pour lequel elle est rétribuée 9500 euros par mois, plus les à-côtés : caisse avec chauffeur, bureaux dans le XVe et un secrétariat particulier. Il n’y a pas que dieu dans la vie, que diable !

C’est l’Elysée qui lui avait confié ce poste de « chargée de mission » pour lequel elle est rétribuée, afin d’évaluer « les conséquences sociales de la mondialisation » (?)

Pas la peine de pinailler sur la nécessité de confier une telle mission et un tel sujet à Christine Boutin. Au contraire, il faut s’en réjouir. Il fallait y penser. Applaudissons. Jusqu’à ce que le Canard Enchainé ne révèle la chose, j’ignorais tout sur les « conséquences sociales de la mondialisation ». Il faut dire que quand on a le nez collé à l’internet une bonne partie de la journée, il est difficile de s’instruire sur des choses aussi techniques. J’ignorais même que la mondialisation puisse représenter une menace quelconque pour quiconque. Interrogée sur le sujet, elle envisagerait d’affranchir le futur G20 sur les mesures concrètes à prendre pour arrêter l’hémorragie économique qui mine la vie de millions de personnes dans le monde.

Vite, une hostie !

Avouez qu’il est fort le Gnome ! Au moment où le pays sombre dans l’inquiétude pour des raisons que nous ignorons, lui, en bon capitaine, tel un magicien en quête de chapeau, trouve le chapeau, la colombe et la baleine blanche.

Boutin de ma mère !

Mais comme la France est un pays de rabat-joie et de râleurs, les mauvaises langues n’ont pas tardé à voir dans cette mission que marchandage et calcul politique. Une sorte d’arrangement entre amis pour empêcher la cheftaine du PCD de se présenter à la présidentielle de 2012. Pas de petits bénéfices quand il s’agit d’assouvir une ambition politique démesurée.

Le temps des grandes manœuvres est venu. Nous n’avons pas fini avec le grotesque. Dans la foulée, on peut se demander quelle mission Sarko a confié à Bernard Tapie ?…

Le retour du grand bateleur chez les radicaux – mais quel euphémisme ! – jette le trouble dans les esprits à gauche. Mais pas qu’à gauche. Certains craignent que Nanard ne joue « double jeu ». Quelle idée ! Comme si Nanard était capable d’un tel acte de brigandage ! Débarrassé des batteries de casseroles qu’il trainait comme un galeux, le voici, plus virginal que jamais, prêt à bouffer à tous les râteliers. La classe, le Nanard ! Chez les radicaux, tout le monde ne voit pas d’un bon oeil ce retour et le frittage de gueule, garanti maison, s’annonce rude. Petit, mais costaud, le Parti Radical !

christineboutin.jpgDernière minute : alors qu’il rêvait des grandes eaux de Versailles, le sous-commandant Darcos, lèche-croupion patenté – a été nommé – pour services rendus – ambassadeur en charge de « l’action culturelle extérieure ».

Comme pour Boutin, je ne vois pas trop à quoi ça sert, l’action culturelle extérieure, mais il doit émargé sa part, lui aussi.

Par temps de crise, avoir un job est chose importante. Montrer l’exemple aussi !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

33 Commentaires

  1. b.mode

    10 juin, 2010 à 5:36

    Instructif de voir comment Sarkozy est désormais uniquement projeté sur 2012. Rapprochement avec Bayrou, neutralisation du peu que représente Boutin, montée de Tapie pour ratisser à gauche, intimidation sur Morin pour qu’il ne se présente pas…

    Répondre

  2. babelouest

    10 juin, 2010 à 5:43

    Tant plus tu es nul, voire plus, tant plus tu palpes… voilà le credo de nos magnifiques kapos, là-haut, tout près du drapeau. Est-ce de la corruption ? Même pas, nous sommes là au-delà des mots, au-delà de toute décence, au-delà de toute règle : c’est normal, la règle généralement ne dépasse pas un mètre même chez les architectes. Dans l’océan du Droit surnagent les corps morts, auxquels s’accrochent ceux qui nous mènent en bateau.

    En fait de bateau, il s’agit probablement de la nef de Charon, et la noirceur des eaux rappelle cruellement le Styx. Isis n’oserait guère s’y aventurer, même pour reconstituer son Osiris. Dans ces conditions, quel Horus viendra sauver les humains de l’emprise des Inhumains ? Bizarrement, seuls les navigateurs de la Mer Internet sont les David Vincent qui voient ces Envahisseurs tels qu’ils sont. Les autres, hypnotisés par le Petit Écran, ne les entrevoient que masqués et anodins.

    L’avenir est sombre. Qui cassera la Matrice ? Comment (re)devenir libres, égaux en droits, fraternels et solidaires, quand un Grand Iznogoud s’efforce d’inculquer la zizanie institutionnalisée, le communautarisme le plus inégalitaire, le corporatisme, la sujétion au Dieu Argent ? Grâce à des logements que personne ne peut plus acquérir s’il ne s’endette au point que ses enfants continueront à rembourser, la patte du Veliceraptor Bankor écrase chacune et chacun.

    Brisez les chaînes ! Brisez le tabou de la propriété, à laquelle même les révolutionnaires de 1789 n’avaient pas osé toucher ! Avant de consommez, vivez ! Avant de produire, donnez ! Donnez votre temps au bénéfice de tous ! En retour, vous recevrez au centuple, car la satisfaction de donner est à nulle autre pareille.

    Répondre

  3. clomani

    10 juin, 2010 à 8:37

    Je suis dégoûtée… tout simplement ! Entre cathos-fachos faux-culs, ça se passe super bien.
    Hier soir, Boutin s’est fait « charger » méchamment par Apathie sur Canal… venant de lui, c’était patathique… il ne tire que sur les ambulances d’habitude. Là, il remettait carrément en question les compétences de la reine des faux-culs en matière de mondialisation… Gonflé le mec… qu’est-ce qu’il y connaît, lui, en mondialisation ?
    Et derrière lui, Denisot et ses gogos de service, pas prêts du tout à faire un quelconque sacrifice sur leurs avantages acquis, encore moins à arrêter de servir la soupe au pouvoir et à rester soumis aux annonceurs…
    Si je n’avais pas détesté de tout temps la dame Boutin, j’aurais presque eu pitié d’elle : pour accepter de venir se faire lyncher en direct pour justifier ses compétences et ses 9500 € + chauffeur + personnel + frais divers, en plus de sa retraite de 6000 €/mois, il faut vraiment croire qu’on mérite tout ça. Donc pour cette raison, elle est condamnable, Sarko est condamnable…
    Il faut que je note son nom avec celui de Darcos, d’Estrosi, des cumuleurs en politique, des cumuleurs en journalisme… en plus des autres sur mon calepin post-insurrection, des fois que j’en vienne à les oublier ;o)).
    Si je m’appelais Robin des Bois… ou Che Guevarra, plutôt !

    Répondre

  4. clomani

    10 juin, 2010 à 9:01

    Vous pouvez écouter la chronique de Didier Porte ce matin (son retour après son lynchage en règle par ses divers collègues de France Inter) :
    http://sites.radiofrance.fr/franceinter/video/humour.php

    Après réécoute, je me demande si je ne vais pas demander à F2 de m’accorder un stage de céramiste avant ma retraite.

    Répondre

  5. laetSgo

    10 juin, 2010 à 9:16

    bah…plus rien ne m’étonne…toute les limites de la décence sont franchies, que dis-je, enfoncées très très loin dans un passé pas si lointain finalement…ces sommes-là, c’est peanuts pour ce monde-là…dont nous ne faisons pas partie…leur beurre, ils le font avec notre sueur (bientôt suaire) mais le sale goût n’a pas l’air de les déranger, l’argent n’a pas d’odeur…
    déconnectés de la réalité, ils le sont ! à nous de les ramener sur terre, et pas forcément en douceur, hein !
    bon sinon, z’avez entendu la nouvelle antienne démédia, n’est-ce pas ! après notre système-de-retraite-par-répartition-qui-coûte-les-yeux-de-la-tête-mais-qu’on-va-sauver, voici notre-sécurité-sociale-qui-coûte-les-yeux-de-la-tête-mais-qu’on-va-couler oups ! pardon ! sauver bien sûr ! à coup de cure d’amaigrissement, la nouvelle saignée de nos Diafoirus des temps « modernes » (tu parles, barbare) : c’est valable pour ramener les Etats dispendieux dans les clous, et pour mater les velléités de justice du bon peuple…et tant pis si le patient décède durant l’opération….hop ! un p’tit coup de privatisation déguisée, un p’tit coup de rabot par-ci, un chouillat d’augmentation des cotisations par-là, et hop, le tour est joué ! Par un étrange système de transfusion contre-nature (contre notre nature, faut-il que nous soyons bien anesthésiés par la lucarne !), ils se gavent de notre substance vitale et nous nous laissons faire…vampires ! il serait temps de procéder à un vade retro musclé, à coup de crucifix (pardon, cruciformes, les tournevis) dans la tronche….

    mais non, je suis pas du tout énervée :-)

    Répondre

  6. laetSgo

    10 juin, 2010 à 9:18

    oups ! velléités d’équité, pas de justice (j’aurai du me relire…)

    Répondre

  7. remi begouen

    10 juin, 2010 à 10:29

    J’avoue que, ces derniers jours, j’ai fait d’autres choses que de m’interresser à la triste actualité des iznogouds et du vizir : je faisais des chateaux de sable avec 2 de mes petits-fils (j’en ai 2 fois plus) sur les plages de St-Marc et Pornichet, avec soleil de plomb puis petit crachin breton. Cela m’a appris plein de choses que je garde dans mon coeur – que la vie est belle. Non elle ne doit pas être belle pour nous, la plèbe, disent les Boutin et autres sorcier(e)s de dessus du panier : merci lediazec de me réveiller, toi et les commentateurs(trices) çi-dessus.
    Je relève en particulier le premier paragraphe de Babelouest (‘tant plus tu es nul…’), un petit chef-d’oeuvre de lucidité!

    Répondre

  8. clarky

    10 juin, 2010 à 11:44

    vrai bernard que le petit chose est en train de mettre en place sa stratégie pour 2012, et la façon qu’il a d’arroser les seconds couteaux que sont darcos, jego, albanel et boutin en deviendrait presque risible, sauf que les orgies sarkoziennes coûtent bonbon, putain, je le soupçonne presque d’avoir misé sur le jeu en ligne…de mire 2012 !

    erf, tapie, lui doit espérer un larfeuille biscotte la définition du mot enveloppe il la connait déjà, voir le petit robert !

    Répondre

  9. b.mode

    10 juin, 2010 à 12:38

    yes lolo ! il a menacé morin de le virer en septembre s’il se présente en 2012

    Répondre

  10. Christophe Certain

    10 juin, 2010 à 13:05

    tiens, voilà la boutin ! Où l’on constate une fois de plus que comme sous l’ancien régime, le monarque distribue des charges – en fait des sinécures – à ses obligés. Avec notre pognon évidemment, c’est toujours ça qui n’ira pas dans les caisses de la sécu. A force de ressembler à l’ancien régime, ça risque de se terminer pareil. Sarko fera moins le malin le jour où il y aura 1 million de manifestants à Paris qui après avoir botté le cul aux dirigeants des principaux syndicats et partis politiques complices de l’usurpateur convergeront vers l’Elysée pour lui tailler un short, à lui personnellement.
    Ca pourrait commencer comme ça, le jour où quelques olibrius diront du fond de leur province « Montons à Paris ! A pied, comme en 1789, et rameutons la population en cours de route ! On va faire la révolution, marchons sur Paris ! A bas l’usurpateur ! ». Et tout le monde de les suivre. Dès lors, tout pourrait aller très vite…

    Répondre

  11. Pensez Bibi

    10 juin, 2010 à 14:33

    Il se murmure ( ah les méchantes langues!) que notre bien aimée et bien payée Christine Boutin est membre – sinon très proche de l’Opus Déi ( Hervé Gaymard et Clara tambien !). Voilà une info qui mériterait d’etre dans le Canard Enchaîné de la semaine prochaine, non ? Ces infos sont déjà dans le Monde Diplomatique de septembre 95 http://bit.ly/bBjovO

    Répondre

  12. cui cui fit l'oiseau

    10 juin, 2010 à 15:41

    Ah ! La charité chrétienne, il n’y a que ça de vrai, tiens !

    Et comme « charité bien ordonnée commence par soi-même. », je ne comprends vraiment pas ce qu’on reproche à cette brave grenouille de bénitier si ce n’est son abominable coassement pour justifier l’injustifiable.

    Si Sarkozy donne des missions à ce tarif à tous ses concurrents potentiels à la Présidence, j’ai bien peur que les candidatures à droite risquent de se multiplier !

    Répondre

  13. babelouest

    10 juin, 2010 à 16:04

    Madame Boutin est en mission. Chapeau de brousse sur la tête, boubou immaculé au vent, elle marche sur la piste de la mondialisation, pour la convertir sans doute. Christine, garde-toi à droite, garde-toi à gauche, les zhyènes du profit, les chacaux des marigots financiers, les lyyons loucheurs et musclés de l’industrie délocalisée, se dressent partout, cherchant qui dévorer. Mieux vaut être bête comme chou, que de faire la chèvre offerte aux prédateurs….

    Répondre

  14. b.mode

    10 juin, 2010 à 16:37

    Bien vu cui-cui ! Comment faire fortune en pleine crise ? menacer le gnome de se présenter contre lui en 2012 ! On achète bien les chevaux !

    Répondre

  15. babelouest

    10 juin, 2010 à 16:42

  16. babelouest

    10 juin, 2010 à 16:43

    Précision : photo prise dans mon village, et trouvée sur le Net

    Répondre

  17. clomani

    10 juin, 2010 à 18:10

    Ah non, merci de ne pas mélanger les animaux aux hommes ! Encore moins aux grenouilles de bénitier qui assument de gagner des tonnes de fric sur notre dos en nous torchant un machin à 2 balles sur la mondialisation… quand je l’entends s’étrangler (au zapping) en disant que c’est une énoooorme charge de travail, j’ai envie de la croiser une fois dans la rue et de lui cracher à la gueule.
    Les ânes, ils sont utiles, travailleurs et sympathiques… ils ont leur petit caractère mais ce sont des animaux délicieux…
    Les grenouilles de bénitier, les enc… je veux bien, ça, ils le méritent… mais pas les animaux… qui n’ont rien demandé à personne.
    A noter que, pendant ce temps, Brice le pas nice fait condamner le barbu de Nantes en fonction d’une loi sur la polygamie qui n’existe pas mais qu’il a adaptée tout seul… en faisant oublier qu’il a été condamné pour racisme ! Toujours solide au poste, les encu… !

    Répondre

  18. cui cui fit l'oiseau

    10 juin, 2010 à 18:31

    clomani a dit:
    10 juin 2010 à 18:10

    ;-) Dommage que La Fontaine soit mort, il aurait eu du boulot. Il en reste des fables à écrire !

    babelouest a dit:
    10 juin 2010 à 16:42

    Qu’ils sont beaux !

    Répondre

  19. lapecnaude

    10 juin, 2010 à 20:40

  20. lediazec

    10 juin, 2010 à 20:46

    @ lapecnaude. La différence entre Patrick Lozès et la Boutin est de taille : il n’a rien perçu à titre personnel pour sa mission, car il n’avait rien à vendre. Boutin, elle, vendait des pourcentages électoraux pour 2012 !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  21. lapecnaude

    10 juin, 2010 à 21:00

    http://la-boudeuse.org/actualite-la-boudeuse/communique-du-trois-mats-la-boudeuse/ En voilà une autre … eux ils avaient quelque chose à vendre ! Mais cela ne rapporterait pas en monnaie sonnante et trébuchante.

    Répondre

  22. lapecnaude

    10 juin, 2010 à 21:01

    Et puis que représente Boutin comme électorat ? 1,2 %, il fait les râclures de bidet Sarko !

    Répondre

  23. clarky

    11 juin, 2010 à 0:07

    @françoise non, il capitalise un max de points histoire de pas se faire une jospin dès le 1er tour :)

    c’était franchement fendard ce soir de voir christine se justifier chez le copain de clo au jt, personne ne semble savoir qui lui a commandité cette énorme charge de travail, d’ailleurs vu sa tronche je me demande si elle-même sait cake chose :)

    et dire que certains aimeraient qu’on leur en file des missions, même en interim !!!

    Répondre

  24. b.mode

    11 juin, 2010 à 4:17

  25. babelouest

    11 juin, 2010 à 4:35

    Aux dernières nouvelles, Boutin renoncerait à sa petite prime….
    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=13421

    Répondre

  26. b.mode

    11 juin, 2010 à 7:44

    Mouais, bien la preuve que son prétendu boulot ne verra jamais le jour ! Je n’ai pas renoncé à ma rémunération sous la pression médiatique qu’elle ose dire en plus ! Pitoyable !

    Répondre

  27. des pas perdus

    11 juin, 2010 à 8:50

    Boutin est une victime, heu une martyr de la mondialisation, tout simplement.

    Répondre

  28. tribi

    11 juin, 2010 à 11:38

    Elle aurai du reverser sa prime à une œuvre caritative si elle était aussi proche du peuple qu’elle le dit, plutôt que de rendre l’argent à l’état qui va le redistribuer à d’autres chargé de mission : quelle manque d’imagination!
    il sont trop obnubilée par le qu’en dira-t-on.

    Répondre

  29. lediazec

    11 juin, 2010 à 11:56

    @ Tribi. Lamentable et triste spectacle qu’on offre au pays. Encore une reculade présidentielle, pareil que pour l’Epad et autres magouilles vite démontées, comme le débat sur l’identité nationale, le truc bidon par excellence. On touille, on touille.
    Le pays est en crise, c’est un fait. On demande au quidam de se serrer la ceinture, on l’exhorte à l’effort, mais ce qui est valable pour les uns ne l’est pas pour tous.
    Après ça, qu’on ne soit pas étonné si l’absentéisme se propage. Un gouvernement irresponsable ne peut produire que des attitudes irresponsables et un dégoût général à l’égard du politique.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  30. clomani

    11 juin, 2010 à 12:32

    Ca n’est peut-être pas une reculade présidentielle…
    un @sinaute a émis l’idée que la fuite avait pu être organisée par l’Elysée, histoire de bien faire les pieds à la reine Christine d’Opus Dei (ça craint en tout cas, de ce côté-là)… et de faire des économies en la mettant au pilori sur la place publique. Economies qui pourront mieux servir au gaspillage quotidien de notre fric !
    Quoiqu’il en soit, on voit qu’on a affaire à des gens sans scrupules, prêts à tout pour se sauvegarder leurs privilèges mais pas du tout à partager… il paraît que ça renâcle ferme à l’Assemblée Nationale lorsqu’on évoque le non-cumul, la baisse des avantages ou des rémunérations… ben zut alors ! On aurait élu un maximum de gros bébés irresponsables agrippés à leur petite fortune, transmise de père (ou mère lorsqu’il s’agit de Bachelot) en fils…
    Népotisme, jusqu’où nous méneras-tu ?

    Répondre

  31. lediazec

    11 juin, 2010 à 12:38

    @ Clomani. Mais niveau cumul ça grince partout, y compris au PS où le compromis est de mise.
    Prenons le vote de la loi (le silence était de mise en la circonstance) sur les retraites des parlementaires, pas une voix discordante en plein débat sur celles-ci.
    Si, Mélenchon s’est insurgé, mais bon, très vite, d’autres voix sont venues pour le traiter de je ne sais quoi.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  32. gauchedecombat

    13 juin, 2010 à 10:25

    @leziadec : tu as oublié, dans ton panégyrique de la belle gauloise en position du missionnaire (cf. http://gauchedecombat.wordpress.com/2010/06/10/se-faire-baiser-par-lump-ou-le-ps/) les sanglots longs de Madame à la simple évocation des couples homosexuels, lors du vote du Pacs, moment historique de la boutinomania…

    Répondre

  33. lediazec

    13 juin, 2010 à 10:36

    @Gauchedecombat. Ne sois pas impatient, Boutin et moi c’est tout une longue histoire, nous n’en sommes qu’aux prémices.
    J’ajoute ce lien auquel je viens d’y songer, à propos de Christine B. http://ruminances.unblog.fr/2008/11/28/christine-b-outin-en-emporte-le-vent/

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Les nuits difficiles

J’avais une dent contre mon toubib. Il m’avait dit : « tenez, avec ceci, vous …