Accueil Politique Histoire de… tailler des croupes

Histoire de… tailler des croupes

37
0
1,496

letiziadespagneetcarlabruni2823653xwhzr1370.jpgBof, la brévitude d’une écri-vaine, c’est quoi ? Un regard désabusé sur les turpitudes de notre époque, voyant tous ces gonzes et ces gonzesses qui disent nous diriger s’agiter, s’entre-mêler, s’entre-bouffer à qui mieux mieux, le petit doigt en l’air, la bouche en cul de poule et le chapelet à la main ?

Désabusé, oui, mais quand même doucement rigolard, je suis bien contente quand je regarde les photos de Carla et son couturier fétiche à qui elle va offrir un hochet (qui ne lui coûte rien et qu’on va bientôt trouver dans la sciure), cet être hybride, anticonformiste qui, comme moi aime les grands blonds ou bruns, musclés, sentant bon le sable chaud (même légionnaires), cet amoureux des chiffons dont il entoure les femmes. Cette femme est un joli morceau, on l’aurait crue nunuche lorsqu’avec sa guitare elle bêlait des conneries pour petites filles en mal d’amour. Non, elle s’est transformée en hétaïre subjuguante, aux yeux d’agathe, à la bouche pulpeuse, des jambes comme des jours sans pain, et un cul, ma mère !, mais un cul, callipyge, rond, mouvant comme les vagues à la marée montante au Mont Saint Michel !….

Hypnotisée que j’étais, quand elle a grimpé les escaliers à Madrid avec l’autre jeune Altesse, ces balancements de croupes en cadence, quelle musique pour les yeux !

Vaut mieux que je me secoue, sinon je vais tomber dans le porno, moi, quoique parler du couple présidentiel et du gouvernement ce soit déjà du porno et du plus mauvais genre, sauf elle quand même. Que voulez vous lui opposer ? Roselyne et ses rondeurs engoncées dans dans des vestes de couleur criardes et qui la boudinent de partout ? Celle là, elle pas encore trouvé le vaccin anti-obésité, sinon combien de millions de doses elle aurait dû encore acheter à ses copains. Je ne compare pas leurs intelligences, Roselyne étant dotée d’un hémisphère cérébral à sens unique : pognon, l’autre ayant été bouffé par son vaccin H1N1. On y a mis le prix.

Alliot-Marie ? Elle a peut-être de beaux yeux, mais elle les cache sous sa mèche rebelle. C’est un costard sur un porte-manteau, c’est vrai, en plus depuis qu’elle a été ministre des armées, elle marche comme si elle avait un balai dans le cul. Bref, passons. Les autres, même pas une bonne grosse blonde (j’aime pas les blondes), par contre, une délicatessen, un bout de zan, un réglisse d’antan, un bout de chocolat fait au moule qu’on aimerait fondant, doux, mais un peu plus silencieux, on peut rêver quand même ?

Les mecs, à tout seigneur, tout l’honneur, le proxo en chef, celui qui se hausse plus haut que son cul, qui cause de choses intimes, à eux (leur équipe de sport) depuis son pupitre russe. Comme si Medvedev en avait quelque chose à faire des « mouches » de l’équipe de foot française. Et les français donc ! Mais voilà, sa nanitude pensait étouffer les hurlements provoqués par sa réforme des retraites sous les vivats dus à ses champions. Râpé, niet … on va gueuler Na ! Boh !

Tout lui tombe dessus, des avocats et des victimes, un juge d’instruction qui ne croit pas aux instructions qu’il a données sur l’affaire de Karachi. Il est quand même mouillé, lui, l’avocat d’affaires, il a trouvé moyen de magouiller un système de société écran pour camoufler les transferts illicites de fric. Du bon nannan de contribuables français encore !

Rien qu’en plus Villepin s’est décroché tout seul et a créé son parti politique, c’est un camouflet pour notre champion international de tout. Même les vioques se révoltent, elles ont payé, elles causent, en plus sur bande audio, « preuve admissible Votre Honneur ! » Y a bien eu magouille et chèques ! Ils vont tous devoir apprendre à conjuguer le verbe « palper » à tous les temps. Dur, dur, après avoir détruit l’enseignement, comme faire apprendre à sa progéniture la conjugaison sans enseignants ? Vrai que Sarko, en grammaire, il a la science infuse !

Cà lui déborde de tous les côtés, la fumée des cigares de l’un, les avions de l’autre, les appartements de fonction (et les cinq à sept alors ?), en plus les rivières s’y mettent aussi… c’était pas prévu çà. Il attend pas la décrue, mais la fin du décompte des maccabées pour venir ergoter sur les mesures prises et à prendre … un jour, quand il y aura des sous, si l’Etat gagne le super-loto européen ou que Courbit lui donne quelques actions sur les trucs de paris. Ce serait une façon de remonter les finances.

Bin, j’dégoise, j’dégoise, mais en attendant, on n’en est pas sortis !

Bin voilà, j’ai fini.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lapecnaude
Charger d'autres écrits dans Politique

37 Commentaires

  1. b.mode

    21 juin, 2010 à 1:21

    Merci Françoise pour ce billet d’humeur, tu m’as bien fait rire !

    Répondre

  2. lapecnaude

    21 juin, 2010 à 2:16

    En plus, j’ai écrit comme si j’étais un mec, je devais avoir des tendances ce soir là !

    Répondre

  3. babelouest

    21 juin, 2010 à 4:41

    B’zour M’sieudames. C’est Maître Capelovici qui débarque. Je viens de voir un titre qui m’interpellait, et j’ose vous demander si vous savez que l’expression ne s’énonce pas exactement ainsi. Trouvé sur le site Expressio cette définition très bien expliquée dans une langue pas guindée du tout :

    Non, je ne vais pas vous emmener aujourd’hui aux tables de jeu d’un casino : une croupière n’est pas une femme croupier[1].

    Ceux qui aiment les régimes sans selle ne savent pas de quoi il s’agit, mais les autres n’ignorent pas que la croupière est une longe qui est reliée à la selle d’un cheval, qui passe sur sa croupe (d’où le nom), puis sous sa queue et qui est destinée à empêcher la selle de remonter vers le garrot.

    Au XVIIe siècle, à une époque où les blindés n’existaient pas encore et où le cheval était le seul ‘véhicule’ de combat, tailler des croupières, c’était « combattre rudement » et « mettre en fuite », par allusion aux cavaliers qui galopaient à la suite et suffisamment près des ennemis en fuite pour, de coups d’épée ou de lance, couper leurs croupières et, ainsi, les déstabiliser et provoquer leur chute.

    C’est des difficultés ainsi occasionnées à l’ennemi que, par extension, l’expression à pris son sens actuel.

    [1] Même s’il est parfois utilisé dans certains magazines, le mot ‘croupière’ avec ce sens ne semble pas, pour l’instant, être accepté par l’Académie.

    Les croupes ainsi offertes ne comportent pas de croupière, faute d’appendice pileux où les accrocher. L’ondulation aide à l’avancement, comme pour les tanches dont Jean Ferrat était le menu fretin, le galopin ! En revanche, la gagnante du Prix de Diane a plus de classe que la jument du père Mougeot, percheronne à la fin de sa vie attelée à la charrette des gouvernements de réforme(s).

    Répondre

  4. laetSgo

    21 juin, 2010 à 8:59

    Arf, arf, arf ! trop fort ce regard masculin la Pecnaude ! T’es sure que…???? :-)

    Répondre

  5. clomani

    21 juin, 2010 à 9:02

    Dommage, j’ai fait les commentaires sur le fil de Goha (qui n’étaient pas en rapport avec le thème d’ailleurs) alors que j’aurais dû les faire ici…
    Je disais : il a la shkoumoune, le nabot : malgré sa meuf désignée par un publicitaire et obtenue pour frimer dans les V.O. au prix d’un contrat payé par la république, malgré tous ses voyages de VRP pour vendre les entreprises françaises à bout de souffle, voilà que l’équipe de France chie dans les bottes de sa France, que le couple Woerth est pris les doigts dans le pot de confiture, qu’il fait un temps de chiotte, que les inondations qui se succèdent mettent des milliers de Français de plus à la rue, que Besson admet que les lois anti-sans-papiers torchées en vitesse en 2009 pour cause de scrutin régional ne sont pas applicables… Ca fait beaucoup dans le boulet qu’il traîne, le ch’tiot ! En plus, TF1 qui va boire la tasse (je suis sûre que TF1 avait acheté les droits de la finale de la Coupe du Monde pour mieux vendre de la minute publicitaire avant, pendant et après le match)… ça je m’en réjouis ! Les salopards de vendeurs de T.shirts siglé équipe de France, (même made in China) vont se retrouver avec des stocks incroyables… les marchands du temple vont morfler…

    Tiens, en passant, j’ai entendu ce matin que Sardou a été pris lui aussi la main dans le sac : il a téléchargé illégalement un film amerloque ! Rhô ! Le salaud !
    Y’a pus d’saisons ma brave dame, y’a pus d’références…

    Répondre

  6. clomani

    21 juin, 2010 à 9:09

    Quant au cul de Madame ‘Lita, je le trouve beaucoup trop plat ! J’aime pas les limandes… à la gueule refaite ;o))…

    Franchement, si j’aimais les femmes, moi, c’est des nanas genre EVA MENDES (une Sophia Loren latino-américaine)qui me plairaient… Je la trouve bandante, elle. L’autre non.

    Répondre

  7. lediazec

    21 juin, 2010 à 9:23

    Un voilà une qui en a. En lisant ton billet, Françoise, j’ai failli t’appeler tonton ! Lecture roborative à l’humeur ravageuse. Impeccable.
    Sinon, comme Clo, je n’aime pas les femmes planche-à-voile. En plus je trouve que Carli a quelque chose de reptilien dans les formes de son visage. Les yeux peut-être. Moi, les femmes, il m’en faut avec des formes. Des femmes qui ressemblent à une femme. J’aimais beaucoup, par exemple, Sophia Loren, Gina Lollobrigida et… Ah, quand j’étais gamin ! Quelles suées ! J’avais les tempes… Une brillance dans les yeux… Et…
    Merci Françoise pour ton billet !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  8. b.mode

    21 juin, 2010 à 12:59

    L’edf à l’image du sarkozysme… Déliquescent !

    Répondre

  9. lapecnaude

    21 juin, 2010 à 13:05

    Bon, je vais essayer de vous expliquer. D’abord le titre est une métaphore, dommage pour le puriste qu’est Babelouest, mais dans mon jeune temps mes copains lui donnaient ce sens.
    Ce que j’ai remarqué dans les images des voyages en Angleterre du coupe P. c’est que c’était le seul endroit où elle se relâchait un peu … là elle portait des chaussures à petits talons (5cm seulement) ce qui lui permettait cette démarche élastique, presque aérienne qu’elle avait sur les podiums, elle fendait le vent à son rythme sans se soucier des accompagnants. Elle a une façon reptilienne de se baisser vers plus petits donnant un effet reptilien augmenté par une robe moulante qui épousait juste ses formes depuis les petits seins en cerises dont on a oublié la queue côté face et, côté pile une longue nuque se prolongeant parune colonne vertébrale rectiligne terminée par deux globes charnus hauts montés.
    C’est une vision esthétique, mais jouissive aussi, car, en détournant un peu le regard, on voyait « chouchou », à quelques mêtres avec d’autres mecs plus grands que lui, qui cavalait sur ses petites jambes pour se mettre en avant et pouvoir, bouche coincée, zygomatiques contractés, garder un oeil fier sur l’horizon et l’autre en coulisse ses les fesses de Madame ! Un règal !
    Pour vore gouverne les cuti n’ont pas d’effet sur moi, je suis auto-immunisée !

    Répondre

  10. Suzanne

    21 juin, 2010 à 13:13

    J’ose à peine troubler l’harmonie sans faute des dythirambes célestes que vous vous adressez les uns aux autres, mais, au risque de me faire passer une fois de plus pour « une bourgeoise hystérique titillée par ses hormones », bravo, bravo, BRAVO pour ce billet et ses commentaires louangeurs ultra sexistes (et d’un sexisme triste, mais triste, ah, revoir tout Audiard pour s’en dégager un peu).

    « En plus, j’ai écrit comme si j’étais un mec, je devais avoir des tendances ce soir là ! »

    Répondre

  11. Suzanne

    21 juin, 2010 à 13:16

    dithyrambe, bon sang !

    Répondre

  12. b.mode

    21 juin, 2010 à 13:16

    Vous nous manquiez, chère âme ! :)

    Répondre

  13. lediazec

    21 juin, 2010 à 13:19

    @ Suzanne. Très drôle. Mais ici, voyez-vous, le fouet et autres pompons, c’est pas le genre. Vous, apparemment, vous aimez ça ! Tout à fait respectable.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  14. lapecnaude

    21 juin, 2010 à 14:07

    D’accord çà fait cliché, lieux communs etc … mais je préfère dire des conneries que resasser sans cesse celles que j’entends. « L’honneur de la France et le foot », le Monde nous regarde, comme si depuis trois ans on n’était pas la risée de tous les gens censés. De Sarko à Moscou à Copé hier soir sur I Télé, « va falloir laver l’affront dans le sang », Copé qui comparait la crise des footeux actuelle à la prise du pont d’Arcole > … L A M E N T A B L E !
    Sont en train de chercher moyen de nationaliser le foot, récupérer le fric parce que pour l’EURO 2017, z’ont pas un rond pour faire les stades, et puis un bonus pareil laissé à des gougnafiers qui savent même pas tirer leur flouze sans que çà chante autour d’eux …
    Sarko et Copé vont se monter des petites sociétés off-shore, comme ils en ont l’habitude, et le fric s’en ira dans paradis fiscaux soit-disant éradiqués par le premier.
    N’empèche que les journalistes sont bien des charognards.

    Répondre

  15. lapecnaude

    21 juin, 2010 à 14:21

    @ Suzanne – OSEZ, mais OSEZ bon dieu, voyez-vous quelque mal à dire ce que les yeux voient ? Quand un cul est beau, il l’est, qu’il soit en marbre, en glaise ou en vivante ! Et en plus, ce cul on ne lui demande pas sa religion, ni ses papiers pour savoir s’il en est ou pas « de-l’immigration-galopante-qui-va-nous-bouffer-tout-cru ». On ne lui demande pas s’il préfère « le saucisson à la kémia ». Vous en êtes à dire que nous nous congratulons en rond, mais que je saches, je ne vous crois pas différente de nous, et votre ami non plus. Mis à part, que nous, nous ne faisons pas d’osthracisme, voyez même vos commentaires sont bienvenus.
    Pour moi, je n’en suis plus à me référer à mon statut de fumelle, le transformisme est trop amusant et cynique et çà j’aime.

    Répondre

  16. clomani

    21 juin, 2010 à 14:33

    Perso, pas pigé l’intervention de Suzanne ;o))… à part dans le rôle de la « mouche du coche » qui n’a rien à dire mais écrit tout de même.
    Ca la gêne, qu’on parle du cul de Mme Lita qui rime avec raplaplat ? ;o))

    Répondre

  17. babelouest

    21 juin, 2010 à 14:54

    Eh Clo, faut dire que raplaplat ne rime pas avec roploplos ;) et que « ces dames » comme on dit du côté de la place Blanche préfèrent avoir faim plutôt que de prendre un seul gramme. A quarante hivers, çà finit par faire désordre, de s’habiller en taille moins deux. Ah les pieds paquets, la choucroute, le cassoulet de Castelnaudary, la fondue savoyarde….

    Répondre

  18. laetSgo

    21 juin, 2010 à 14:58

    « va falloir laver l’affront dans le sang » : laver l’honneur de la France que ce Président dégénéré et sa cohorte de malfaisants s’emploient à salir et à mettre à genoux ? allons-y, et dès jeudi ! je parle pas de foot, je viens juste d’écouter les enregistrements de la bête en cour sur médiapart : édifiant ! une révélation de plus après Karachigate, la vente – ratée- de la régie pub, l’immixtion du chef de l’Etat dans la vente du Monde et moultes autres scandales…
    3jusqu’à quand ? – pour en finir avec les crises financières » était le titre d’un bouquin de Lordon
    Jusqu’à quand ? – pour en finir avec cette bande de ripoux qui nous dirige…là est la question – combien de temps allons-nous encore supporter cette bande de moins que rien, de dépouilleurs, de parasites ?
    @lapecnaude : bon, on épargnera la nouvelle marie-Antoinette si tu y tiens ! un beau cul, ça ne vaut pas l’échafaud !

    Répondre

  19. clarky

    21 juin, 2010 à 14:59

    vite un cutilingus ;)

    je vais y aller de ma contribution, le féminisme me gonfle mais d’une force, d’ailleurs je supporte plus les vieilles radasses qui brandissent leur féminisme à bout de bras, pecnaude c’est pas pour toi c’est pour l’autre qu vient nous dire bonjour à sa manière de temps en temps !

    et puis quoi bordel aqueux, on a plus le droit de dire que salma hayek me donne des envies de branlettte espagnole difficilement contrôlables, que comme le suggère si justement clo, eva mendès mettrait au garde à vous tout un bataillon d’eunuques (tain faites eva mendes hot sous google et vous allez grimper aux rideaux), bon j’arrête sinon je vais flooder à mort :)

    pour en revenir au thème du billet, carlita ne me fait absolument rien, j’aime pas les fers à repasser (sauf mireille darc)et encore moins les carrosseries refaites à neuf, doit plus y avoir grand chose d’origine sur ce machin là !

    suzanne, une tof de vous en petite nuisette, ça me brancherait bien ;)

    Répondre

  20. lapecnaude

    21 juin, 2010 à 15:33

    OK, vous les aimez girondes … mais vous n’avez pas compris qu’elle n’est que SA flamberge, il n’en a pas d’autre ! Il essaie par tous les moyens de s’en sortir et ce faisant il LA sort. Ma foi qu’elle essaie de nous charmer, c’est son rôle, je ne suis pas allée la vérifier sous toutes les coutures, personnellement ce n’est pas mon type, mais que pour une grande part de couillons elle fasse de l’effet, c’est certain. On a le choix des armes, lui perso, il n’est pas gâté, alors il cherche.
    En fait Clarky, si tu appréciais Darc, c’était parce qu’elle exudait la sensualité par tous ses pores, l’autre, niet, rien de la morgue, c’est toute la différence.

    Répondre

  21. babelouest

    21 juin, 2010 à 15:39

    Hé hé ! Je me souviens du film, « Doucement les basses », avec Delon et Meurisse (1971). C’était… décoiffant !

    Répondre

  22. clarky

    21 juin, 2010 à 15:51

    y’a de ça pecnaude, mais pas que en ce qui concerne darc.
    léa massari, irène papas dans zorba le grec ;)

    quant à carlita, t’as toujours l’impression qu’elle n’ a jamais quitté le mannequinat, même quand elle chante, enfin c’est ce qu’elle croit, elle ne dégage absolument rien, je lui préfère assurément sa frangine !

    Répondre

  23. clomani

    21 juin, 2010 à 16:05

    C’est vrai que les brunes, elles décoiffent…
    Mais chez les blondes, y’en avait une inénarrable : Brigitte Bardot jusqu’à 30 ans ! (Fausse blonde peut-être mais quelle bombe) ! Sophia aussi… Même la soeur de Lita, elle est nettement plus gironde et pulpeuse…
    L’autre, elle remplit son contrat, pommettes, bouche, menton, pattes d’oie, etc… refaites… et on voit qu’elle n’a pas d’âme mais seulement un compte en banque. En plus, s’être tapé Klarsfeldito- qui prend le treillis pour aller frimer aux checkpoints israéliens et molester du Palestinien en croyant qu’il poursuit le chemin de ses parents-.
    Elle n’aime que les nains, intellectuels, physiques… tous très petits. Serge et Beate, c’est une autre carrure… le fiston, l’ex de Lita fait-il toujours le décompte des sans papiers pour l’agité de l’Elysée ? A quoi sert-il ?

    Répondre

  24. clarky

    21 juin, 2010 à 16:14

    je suis plus arno pour ma part ;)

    Répondre

  25. Suzanne

    21 juin, 2010 à 16:27

    (C’était mon trollage mensuel gratuit chez Ruminances, juste pour voir s’ils étaient encore vivants ou avaient été remplacés par des générateurs aléatoires d’antisarkozysme primaire. Expérience non-concluante. Eh, les gars, la Corée du Nord a perdu la coupe du monde!)

    Répondre

  26. lediazec

    21 juin, 2010 à 16:35

    @ Suzanne. Eh oui, même la Corée du Nord ! Que va-t-il vous rester ?…

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  27. clarky

    21 juin, 2010 à 16:35

    trollage menstruel ouais, histoire de ne point déroger à la règle :)

    Répondre

  28. babelouest

    21 juin, 2010 à 16:40

  29. clomani

    21 juin, 2010 à 17:06

    Oui, la Corée du Nord… bizarrement, j’ai vu une pub faite par Reporters sans Frontières… on y chiffonnait une photo d’Ahmadinedjad en brouillant le son de son discours… C’est dingue tout de même : on croirait que seul l’Iran n’est pas démocratique ! Et la Corée du Nord qui attaque des bateaux sud-Coréens, est équipée en nucléaire, et la Birmanie… et le Honduras… et la Russie ? P’tain, RSF succursale de la CIA, ça devient un peu trop évident.
    Là, c’est super-troll mais c’est la faute à Sza-Szane ;o)
    @Clarky… pas comprendre… T’as raté ta vocation de militaire aux check-points ? Ou tu trouves Arno sexy ? (grattage de tête) ;o)). Pour la colonisation, ils recrutent…

    Répondre

  30. lapecnaude

    21 juin, 2010 à 17:08

    Ah Babelouest ! souvenirs, souvenirs, TOLO, qui chantait faux habituellement, chantait juste quand c’était du Brassens, et il les connaissait toutes. Il y eut des soirées …
    @ Clo – je n’ai pas fait le décompte de tous ses amants, je m’en fous, ce qui lui rentre dans …etc … mais je veux bien que tu me les cites, ne fusse que celui du décompte, j’ai pas pigé, mais je suis lourdingue.
    @ Suzanne, trollez si vous voulez, mais quand je veux établir un semblant de dialogue avec vous, cela ne marche pas, ce qui ne m’étonne pas, la victoire est dans la fuite. Un conseil seulement, revoyez votre concept de la laïcité.
    Clarky – ne lui demande une foto … ce serait trop drôle. Après tout je m’étonne qu’il n’y en ai pas sur son blog, elle fréquente des gens qui jouent à « ma bobine partout ».

    Répondre

  31. b.mode

    21 juin, 2010 à 17:38

    @suzanne Et la France, elle l’a gagnée haut et fort ! :)

    Répondre

  32. clarky

    21 juin, 2010 à 18:01

    clo, quand tu parles de klarsfeld, je te disais juste que j’étais plus porté sur arno que sur arnaud, y’a absolument rien de sexuel là-dedans, quant à ma vocation supposée foirée chez les manieurs de baïonnettes, quand tu veux je te montre mon clairon ;) , par contre et là je suis sérieux, limite grossier et insolent, mais c’est toi qui fais de longue des allusions au problème palestinien et qui en remets une couche avec la colonisation israélienne, pas de quoi se bouffer le nez mais tu sais que je ne m’écraserai pas (attention de ne pas essayer de lire entre les lignes biscotte y’a peau de zob, putain et dire que y’avait rien à comprendre !).

    oh suzanne, z’avez vu, on n’est pas forcément toujours d’accord en ruminances mais au moins on peut se dire les choses sans que ça dégénère, enfin pas encore :)

    Répondre

  33. Suzanne

    21 juin, 2010 à 19:11

    Clarky: Je vous laisse vous réaccorder…

    LeDiazec: surtout qu’il paraît que Cuba n’est plus ce que c’était…

    Clomani : oh, c’était juste un petit trollage de rien du tout, et je suis toute seule, et vous êtes nombreux, hein… (olé !)
    La Pecnaude: même pas vrai ! je vous ai répondu à chaque fois. P’tête pas comme vous le vouliez, mais répondu.

    Répondre

  34. Suzanne

    21 juin, 2010 à 19:11

    (bon, ben à Juillet, hein! )

    Répondre

  35. clarky

    21 juin, 2010 à 20:58

    pour se réaccorder faudrait que ça sonne faux suzanne, sauf que là y’a pas l’ombre d’une fausse note, juste que je m’autorise à ne pas toujours être sur la même longueur d’onde et c’est justement ça la richesse des ruminants, des points de vue qui sont tout sauf monolithiques.

    Répondre

  36. lapecnaude

    21 juin, 2010 à 22:23

    J’ai la berlue ou quoi, mon truc est cité chez Sarkofrance et…chez Didier Goux, je ne savais pas avoir si mauvais …. !!!!

    Répondre

  37. Christophe Certain

    22 juin, 2010 à 9:12

    La pignolade de l’edf est une preuve de plus que le fric est en train de finir de dissoudre ce qui reste de cohésion et de valeurs morales dans le système dans lequel nous vivons (et pourtant je ne suis pas du genre à bassiner tout le monde avec les valeurs morales mais il en faut bien quand même).

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

« Un frère » Yasmina Khadra – Les sirènes de Bagdad

Choisir un écrivain musulman Algérien, alors que nous sommes en plein « débat s…