Accueil Politique D(‘)émission et provisions

D(‘)émission et provisions

24
0
121

corruptionmenottescameroun.jpgVingt dieux, qu’il fait chaud en ce début de mois de juillet !

A l’horizon, le ciel donne des signes d’orage. Entre brume qui monte de la mer et gros nuages menaçants, on hésite à pronostiquer une issue. Les îles sont indiscernables.

Pas la moindre brise pour bouger les drapeaux et pourtant ça bouge au bout des mats. La rumeur du jour qui se lève monte dans l’espace avec une étrange résonance. On sent dans ce calme une non moins étrange tension. Comme si chacun tentait de contenir une force dont on ne dit pas le nom : les bonnes manières faisant la nique à on ne sait quel malaise.

« M’est avis que ça va barder un brin », dit le capitaine, installé au bout du comptoir, dans le coin baptisé Le carré des Bermudes. Bien qu’il n’ait de capitaine que le nom et une vieille casquette avec l’ancre marine brodée au dessus de la visière, achetée il y a des années dans le magasin de breloques qui jouxte le Café du Port, Émile ne manque pas de nez.

J’étais parti me procurer le dernier numéro du Canard Enchainé. Il est très tonique, notre cher palmipède par ces temps d’orage magnétique liés aux variations brutales de l’activité politique. Je suis parti bredouille de chez les deux marchands de journaux locaux : épuisé. Plus de canard ! On se l’arrache.

Il en faut du cran à Claire Thibout, l’ex-comptable de Liliane Bettencourt pour tenir bon les fortes pressions qu’elle subit de la part du parquet et – qui en douterait – de la part des réseaux du pouvoir pour maintenir sa première version des faits. Dame, l’onde est puissante !

Si ce qu’elle dit, la frangine, est vrai – nous n’avons aucune raison de penser le contraire, tant les « affaires » du quinquennat Sarkozy se bousculent au portillon – la morale voudrait qu’elle tienne bon la tempête qui lui secoue les entrailles. Si ça peut la rassurer, je lui dirai qu’il y a encore dans ce pays des citoyens honnêtes et des politiciens non corrompus qui n’abdiquent pas devant la corruption, même si les motivations de la dame ne sont pas celles de tout le monde.

Cette affaire tombe mal en Sarkozie et je m’en réjouis. Rabattre le caquet à l’insolent-suffisant n’est pas un moindre plaisir, croyez-moi.

Au moment où il fait du forcing pour imposer une politique au service des puissants, il est légitime de s’interroger sur la façon dont le système Sarkozy fonctionne. Cessez !… Cessez !… Cessez ! La liste est déjà trop longue ! Que des casseroles en un peu plus de trois ans de pouvoir !

Au-delà de l’acte lui-même – régulièrement dénoncé chez les politiques – il est impératif de dénoncer son immoralité afin de remettre l’action politique sur des bons rails, même si nul n’ignore que ‘la politique est une guerre sans effusion de sang et la guerre, une politique sanglante’.

Normal que, dans ces conditions, Sarko fasse des pieds et des mains pour sauver le mobilier. Or une chose est sûre : ce n’est pas en nommant un procureur, P. Courroye, pour diligenter l’enquête, à la place d’un juge, qu’il se sortira des griffes de l’opinion. Cette opinion qu’il considère manipulable et avec laquelle il s’est amusé à faire ses gammes depuis qu’il fait de la politique. Les imbéciles ont ceci de particulier : il ne faut pas les prendre pour des cons trop ouvertement, surtout si, comme il le pense, ils le sont ! Ces idiots sont aujourd’hui très remontés contre lui. Et pour cause ! Nicolas Sarkozy a confondu les médias avec la rue.

Malgré une grosse machine à communiquer et son arsenal de menaces en direction de Claire Thibout et de Mediapart, Nicolas Sarkozy est bel et bien dans la panade : plus personne ne lui fait confiance, sinon quelques laquais et autres pitbulls de garde, derniers artificiers d’une armée qui s’effondre.

Même si la comptable revient sur ses premières déclarations, le mal est fait !
Il faut au plus vite que le pays se retrouve dans l’action politique, dans l’honneur de son débat, dans sa morale.

Pour cela, une solution : pousser Nicolas Sarkozy vers la sortie !

357751513912332097136310332213873636738322n.jpg

http://www.dailymotion.com/video/xdyygn

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

24 Commentaires

  1. b.mode

    9 juillet, 2010 à 13:45

    Excellente synthèse de la chose ! ;) J’ajoute ceci tiré du lien de l’article sur marianne : « garder la main sur l’enquête. Mercredi, le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire sur les accusations formulées par l’ex-comptable des Bettencourt. Pourquoi pas une information judiciaire? Philippe Courroye a-t-il craint de confier l’enquête à un juge d’instruction — c’est à dire un magistrat indépendant de l’exécutif? Toujours est-il qu’en décidant d’ouvrir une enquête préliminaire, le procureur Courroye reste maître de la procédure, puisque c’est lui qui la diligente. Les syndicats de magistrats s’en sont d’ailleurs émus, soulignant que la grande proximité de Philippe Courroye avec Nicolas Sarkozy, et le fait qu’il ait été lui-même mentionné à plusieurs reprises dans les écoutes téléphoniques de Liliane Bettencourt, n’étaient peut-être pas les meilleures garanties d’une enquête impartiale.
    Ainsi Claire Thibout, qui n’est accusée de rien, a-t-elle été traitée comme une délinquante. La comptable qui, dans un mouvement de panique, s’était réfugiée dans sa famille, dans le sud de la France a en effet été activement recherchée par la police. Une fois localisée, elle a été auditionnée — à la demande de Philippe Courroye — en urgence, à Nîmes, par la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). En pleine nuit. On aurait voulu faire peur à Claire Thibout, on ne s’y serait pas pris autrement… « 

    Répondre

  2. lediazec

    9 juillet, 2010 à 14:07

    Encore un truc qui ressemble étrangement à l’affaire Clearstream – le très fameux Marin, c’est ça ? – dont personne n’a été dupe ! Ca s’appelle la main mise… dans le pot de confiture. Intenable !
    S’il avait raison – je précise bien -, il a tort ! Erreur politique majeure.
    La justice, le talon d’Achille de la Sarkozie.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  3. clarky

    9 juillet, 2010 à 14:23

    c’est la nuit du chasseur, j’espère que la comptable est bien entourée biscotte là elle va manger chaud, sarko ne lâche jamais sa proie, pire, même morte il la traque encore !

    Répondre

  4. Hara Kiri

    9 juillet, 2010 à 14:58

    J’ai bien peur de vous décevoir en précisant que malheureusement, l’idiot, quand il est pris pour un con, demeure souvent un imbécile. Le passé a démontré que plus on prenait le citoyen lambda pour un con, plus il adhérait. Ce n’est pas pour rien que les politiques usent et abusent du « plus c’est gros, plus ça passe ». C’est valable en France, mais également partout dans le monde. Le veau a une mémoire de poisson rouge, il ne faut pas s’étonner qu’il soit pris pour une buse et devienne le dindon de la farce.

    Pour en revenir à l’affaire, je ne comprends pas qu’on attende les résultats d’une enquête quelconque pour pousser Woerth à la démission car, même si aucune faute n’était retenue contre lui, le simple conflit d’intérêt auquel il était confronté, suffit à le faire démissionner. Ensuite, ba, il suffit d’écouter les faits avérés pour voir qu’il y a quand même des choses pas très morales si ce n’est pas très légales. En tant que ministre du budget, avoir sa femme employée à gérer la fortune de Bettencourt, est déjà un conflit d’intérêt. Savoir que c’est Woerth qui a demandé à ce que sa femme soit embauchée, devient de la présomption de traffic d’influence, savoir qu’il a décoré celui qui a embauché sa femme devient de la corruption et rembourser 30 millions d’euros à quelqu’un qui fraude le fisc…
    Si on rajoute que la femme de Woerth a été régulièrement en Suisse pour « s’occuper » de l’argent de Bettencourt, on en arrive à des soupçons de complicité de fraude fiscale.

    Si encore en plus, on se souvient que Woerth s’occupait de la trésorerie de l’UMP et, qu’à ce titre, il empochait des sommes en liquide pour les élections. Mais le fait de continuer à occuper le poste de trésorier de l’UMP tout en étant ministre pose des problèmes éthiques et moraux, mais la morale et l’éthique en politique …

    Répondre

  5. lapecnaude

    9 juillet, 2010 à 16:16

    Savoir le pourquoi d’une perquisition chez de Maîstre et aux bureaux de Clymène …. on cherche les sous ? sachant que c’est l’épouse de Woerth qui était chargée sous la direction de de Maîstre du placement des excédents de revenus de Liliane chez Clymène et que ces excèdents se sont envolés régulièrement depuis qu’elle y est entrée … mais elle n’était pas une bonne affaire disait-il à Liliane !
    Au niveau de la Justice … qui y croit encore en France ? c’est une utopie çà.

    Répondre

  6. b.mode

    9 juillet, 2010 à 16:18

    Ajout d’une vidéo de de Villepin qui me semble assez juste Il faut de toute urgence qu’un juge d’instruction se saisisse de l’affaire et qu’on l’enlève au procureur Courroye…

    Répondre

  7. Christophe Certain

    9 juillet, 2010 à 16:20

    Quand la merde touche le ventilateur, tout le monde est éclaboussé… On dirait que c’est ce qui vient d’arriver à Sarkozy. Buvons frais en contemplant cet invraisemblable étalage de turpitudes financières. La seule chose qui manque encore au tableau c’est que Courroye classe l’ensemble de l’affaire par un non-lieu, et finisse par condamner les témoins et Mediapart !
    On peut prendre les gens pour des idiots pendant très longtemps sans qu’il ne se passe rien, et puis un jour, sans qu’il se soit passé rien de plus que la veille, une révolution balaie le pays et le tyran est liquidé en deux temps trois mouvements.
    Sarkozy devrait faire gaffe à ses miches s’il ne veut pas terminer comme Ceaucescu ! Que pourrait-il arriver si à la rentrée, 1 million de personnes défilant dans la rue à Paris décidait soudain de changer d’itinéraire et d’aller faire un petit coucou à l’Elysée ? Ce serait incontrôlable.

    Répondre

  8. b.mode

    9 juillet, 2010 à 16:36

    tof ! avec carla dans le rôle d’elena ? ;)

    Répondre

  9. clarky

    9 juillet, 2010 à 16:45

    y’a juste un petit cocu à l’élysée :)

    pour la sécuritate de ses concitoyens, on peut faire confiance au roi minus, par contre faudrait que ce foutu fil d’ariane remonte assez vite jusqu’à lui !

    Répondre

  10. clomani

    9 juillet, 2010 à 16:51

    Il y a une pétition pour une enquête indépendante :
    http://www.ipetitions.com/petition/transparence-bettencourt/

    ici une copie du texte:

    Nous citoyens Français n’acceptons pas les conditions dans lesquelles est traitée l’affaire désormais connue sous le nom d’ « affaire Woerth-Bettencourt ».

    Actuellement traitée par le procureur de la république du parquet de Nanterre (donc nommé par le pouvoir)lui même nommé dans un enregistrement audio constituant une pièce à conviction de l’affairecette investigation ne peut être que partiale.

    Nous exigeons qu’une véritable enquête judiciaire indépendantemenée par un juge d’instruction soit entreprisepour faire la lumière sur cette affairede manière transparente et irréprochable.

    Que justice soit faite.

    Répondre

  11. Christophe Certain

    9 juillet, 2010 à 17:07

    b.mode, oui exactement !

    Répondre

  12. b.mode

    9 juillet, 2010 à 17:14

    mediapart est un des rares hâvres de liberté de la presse. Logique que la sarkozie tape dessus à bras raccourcis…

    Répondre

  13. clomani

    9 juillet, 2010 à 17:40

    Sur @si, on apprend par la bouche de F. Lhomme que l’accès aux P.V. des interrogatoires de la comptable a été hyper facile… et que ce qui était proposé aux journalistes était tronqué.
    Ils n’ont eu que quelques phrases… et le Figaro (qui était le premier à les avoir) s’est rué dessus… facilitant en cela le travail de sape de l’Elysée.
    La manipulation élyséenne devient tellement énorme qu’il faut s’appeler Le Figaro pour ne pas la voir et continuer à faire le perroquet de l’Elysée… enfin, quand je dis Le Figaro, je dis les autres aussi bien sûr ;o)).
    On apprend aussi que les enregistrements avaient été proposés au Monde, qui les a refusés… du coup, maintenant, le Monde fait la course à l’échalotte avec Mediapart.
    Et on nous confirme -mais ça, tout le monde le savait- que Sarko a une dent contre Mediapart parce que Plenel avait soutenu Ségo pendant la campagne. (mais aussi et surtout qu’il a plein de cadavres dans son placard et que seul le vrai journalisme d’investigation pratiqué par des sites libres peut mettre le nez dans les placards dégueu de l’Elysée.
    Faut qu’il tombe, faut qu’il tombe… (le p’tit bien sûr). Je crois que je vais aller essayer de trouver de la fraîcheur à l’Eglise des Batignolles, et que -on ne sait jamais- je vais aller mettre un cierge. J’irais bien à Sainte-Rita, la patronne des causes désespérées, mais c’est un peu loin… j’y avais mis un cierge pro-Ségo pour le 1er tour… pas eu le temps au 2e…
    Euh, pardon, je fais de l’info TF1 ;o)).

    Répondre

  14. lapecnaude

    9 juillet, 2010 à 18:42

    Sûr que si tu en appelles à Sainte Rita … le roquet de l’Elysée va recevoir ses béatifications !
    Qu’est-ce que vous pensez des médecin-qui-dépassent-le-plafond-des-honoraires-et-qui-se-font-payer-en-liquide ? Et fort cher apparemment, le fisc n’a pas repéré çà ? Vite une petite dénonciation anonyme !

    Répondre

  15. lapecnaude

    9 juillet, 2010 à 18:49

    En palant de cadavres dans le placard : zont retrouvé les « scellés égarés » du sieur Boulin. Oh pas loin, deux bureaux plus loin que celui du proc !

    Répondre

  16. b.mode

    9 juillet, 2010 à 18:54

    1/la comptable est malmenée 2/elle se rétracte un peu, apeurée 3/l’élysée en profite pour crier au complot 4/ Ils ont vraiment les foies au plus haut niveau pour dire que la vérité est rétablie… Laquelle, la leur ou le leurre ?

    Répondre

  17. clomani

    9 juillet, 2010 à 20:03

    Les fuites des PV parvenues au Figaro seraient originaires du Ministère de l’Intérieur, là où un cher ami du (p)résidu dirige la police.
    d’ailleurs il s’étrangle contre ces supputations journalistiques… c’est donc la vérité.
    comme je le disais plus haut, c’est toujours la poule qui a pondu qui l’ouvre et le plus fort !

    Répondre

  18. remi begouen

    9 juillet, 2010 à 20:57

    Sarko démission : oui, sur le principe, bien sûr. Mais il ne le voudra pas. Il va falloir le mettre en prison, ce sera moins cruel que pour Ceuscescu, lorsque il sera en fuite… vers une île paradisiaque des Seychelles de son amie Liliane !
    Sinon, j’admets qu’à titre d’information d’entre citoyens lucides, on nous passe le message de de Villepin sur F-Info. Mais, bon, il est assez grand pour se faire sa pub, sans nous : ce n’est qu’un redoutable politicien de droite ! Si c’est pour espérer remplacer le petit N.S. par le grand D.V. en 2012 : Non!!!! Il faut AGIR avant, bientôt …

    Répondre

  19. lediazec

    9 juillet, 2010 à 21:05

    Oui, Rémi, je vois bien Sarko aux Seychelles. Avec le réchauffement climatique qu’on nous annonce, cette partie de l’océan indien étant appelée à faire plouf, je n’ai aucun mal à imaginer Sarko, piroguant d’île en île, à la recherche de terres clémentes, se faisant rançonner par des pirates locaux, prisonnier, obligé de ramer, se faisant fouetter à l’occasion, un seul repas par jour, peu d’eau, dormant à fond de cale, bouffer par les puces, comme un galérien des temps modernes.
    Vive l’exil climatique !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  20. lapecnaude

    9 juillet, 2010 à 21:13

    Cà chauffe pas trop par chez vous ?
    M’est avis que l’orientation de médiapart s’en va sur une délocalisation de l’affaire …

    Répondre

  21. Christophe Certain

    9 juillet, 2010 à 21:36

    et l’affaire Boulin qui revient maintenant, si tous les cadavres de la droite commencent à sortir des placards, ça va être l’invasion des morts-vivants cet été !

    Répondre

  22. clarky

    9 juillet, 2010 à 21:54

    romero n’est plus au gouvernement christophe :)

    Répondre

  23. clomani

    10 juillet, 2010 à 10:14

    J’ai bien ri en imaginant la détresse du p’tit Sarko pagayant comme un fou entre les îles de l’Océan Indien pour trouver un refuge intéressant fiscalement ;o)).
    A part ça, lundi, le cire-pompe de service va l’interroger avec délicatesse… on peut difficilement imaginer le contraire.
    Rhô, si, Sarko interviewé par Edwy Plenel… ça virerait vite aux insultes, l’agité du bocal étant incapable de se maîtriser ;o))

    Répondre

  24. b.mode

    10 juillet, 2010 à 13:03

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Aubry qui court

Joseph Jacotot le proclame par la bouche de Jacques Rancière : un ignorant peut apprendre …