Accueil Politique L’homme à la laisse d’or

L’homme à la laisse d’or

39
0
255

scooterdor.jpgEn direct depuis l’Elysée, Nicolas Sarkozy reçoit David Pujadas. L’homme à la laisse d’or, va tenter dans son style bien domestique, à une heure de grande écoute, de poser les questions qui ne fâchent pas. Celles qui rassurent cette partie de l’opinion totalement abrutie par le Mondial de foot en Afrique du Sud et par le Tour de France cycliste, mais qui se pose cependant des questions d’ordre moral sur la conduite de la politique du pays par l’équipe dirigeante. Pujadas va interroger un président de la République qui – une fois n’est pas coutume – aurait aimé se trouver ailleurs plutôt que devant les caméras du service public – qu’il domine de la tête et des épaules – pour démêler la pelote de nœuds qui lui tord les boyaux depuis que l’affaire Woerth-Bettencourt s’est installée sur la place publique, faisant hurler de colère une opinion ébranlée, voire écœuré, par ce qu’il convient de nommer un scandale d’État.

Dans son style onctueux, Pujadas va écrémer les parties grasses du repas pour ne conserver que la Taillefine du sujet. Le cholestérol est affaire de dosage. Si le temps le permet, la messe sera célébrée dans le jardin du palais présidentiel, afin de donner à l’événement un caractère champêtre et, pourquoi pas, bon enfant.

Cette intervention, dit-on en coulisse, n’est pas de la seule volonté du chef de l’État. En effet, plusieurs gros légumes de l’UMP, parmi lesquels Copé et Raffarin en personne, asphyxiés par les attaques dont ils font régulièrement l’objet, voyant que le feu se propage très vite à tous les étages, ont poussé l’hyper-président à être ce qu’il dit être et à se montrer à la fenêtre avec son costume de pompier pour tenter de circonscrire les foyers menacés. Le grondement de la plèbe inquiète et un vent de panique incite certains rats à quitter le navire, armes et bagages sous les bras. Pas très chaud au départ pour aller faire le beau, comme il aimait tant à le faire il n’y a pas longtemps, il a fini par accepter ce rendez-vous avec le pays pour – dans la mesure du possible – essayer de limiter la casse.

Après le soldat Woerth qu’il faut sauver coûte que coûte, le soldat Pujadas jamais égaré, ayant fait affiner une dialectique de la complaisance par une armée spécialisée en réécriture, va poser les questions qui donneront du lest au National Président pour respirer un brin à l’approche de Morzine-Avoriaz, ascension de 13,6 kms avec pente de 6,1%. Comme dans le Tour de France, en politique aussi, les favoris ont besoin de poisson-pilote pour les guider dans l’effort.

La fatigue des dernières étapes l’ayant épuisé, l’agité du bocal n’en peut plus. Il est au bord de l’implosion et son entourage se démène pour lui donner une allure présentable ce soir à 20 h 15. Va-t-il se tenir ? Va t-il retenir la leçon de maintien que lui donne le député UMP Claude Goasguen avant son intervention ?…

Pourtant, malgré tout, la route lui est ouverte. Car avant d’arriver au plat de résistance, les affaires qui salissent son image, mettant à mal sa forfanterie naturelle, il nous entretiendra sur les retraites, de la démission des deux sous-ministres, de la crise économique, de la nomination des présidents de l’audiovisuel, de l’équipe de France de football. Très bien, ça, l’équipe de France de foot. Excellent sujet et superbe question : « comment en sommes-nous arrivés là ? » Il faut des sanctions !, est-il capable de glapir.

Puisque nous savons déjà de quoi il va nous entretenir, quels sont ses artifices et ses manières, livrons-nous à un exercice salutaire : coupons la chaine de télé et regardons autre chose. Et, pourquoi pas, lire un livre ?

En ce moment, je relis, en version originale, « l’agonie du christianisme » de Miguel de Unamuno.

sl110710.jpg

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

39 Commentaires

  1. b.mode

    12 juillet, 2010 à 8:22

  2. clomani

    12 juillet, 2010 à 9:15

    Alors, Lediazec… heureux ?
    Sinon, ce soir, loin de moi l’intention d’assister au banquet « allégé » vendu par France 2 avec des annonces « lundi soir, France 2 reçoit le président de la république, qui viendra répondre aux questions d’actualité » ! Ouaaaaiii… on y croit tout de suite, que c’est Poujado qui a lancé l’invitation ;o)))…
    On sait d’avance de quoi il va être question : j’éteins un feu par-ci, j’en éteins un autre par là et je ne m’agite pas… je suis tranquille, le petit chien en laisse ne me posera pas de questions dérangeantes…
    Quant au rapport, franchement, qui y croit, à leur « blanchiment » ? Si Baroin a demandé à ses services d’éplucher des tonnes de paperasses et que ledit service les rend un jour plus tôt que prévu (à noter la veille du discours, euh, de l’interview du (p)résidu, voilà qui tombe à pic), c’est qu’il savait pertinemment qu’il ne faisait courir aucun risque à son président ni à son prédecesseur.
    De plus, dites… quand vous faites une négociation pas nette sur du fric planqué en Suisse et dans plein de paradis fiscaux, quand vous faites rembourser ladite citoyenne de son bouclier fiscal tout en sachant pertinemment qu’elle a baisé le fisc français, vous n’allez pas pondre des notes avec en-têtes, signées Eric Woerth, mais camoufler consciencieusement les comptes…
    Rien de plus facile, tout bon comptable sait parfaitement faire du camouflage… alors bon, si Baroin attendait la vérité de ce rapport, c’est que c’est soit un naïf soit un menteur.
    Enfin, je note que, depuis vendredi dernier, l’Elysée a fait en sorte de se sortir du magma dans lequel il s’était plongé, mais je crois que l’agité du bocal a bénéficié de la trève du ouikende et surtout de la torpeur due aux grosses chaleurs.
    Là, c’est un lundi pluvieux qui attend les contribuables… et ils risquent fort de voir bien vite, s’ils regardent la daube annoncée de ce soir, que la daube n’est qu’un bouillon avec même pas un os eun’dans pour donner du goût.
    Moi ce soir, j’ai à finir l’article de Fakir relatif à la casse systématique des acquis de nos pères et pairs du C.N.R.

    Répondre

  3. Ju

    12 juillet, 2010 à 9:34

    C’est pas lui, qui, le 11 septembre était rentré dnas la régie en disant « on va faire le JT du Siècle » devant les videos des tours, le sourire aux lèvres… excusez mon alzeihmer mais il me semble que c’était lui dans l’émission strip tease, non ?
    frissons…
    C’est pas Sarko qui avait décidé d’annuler l’allocution du 14 juillet et qui la remet en place ?
    Question, on fait comment pour choper l’ITW en direct via le web ?

    Répondre

  4. remi begouen

    12 juillet, 2010 à 9:34

    L’image, est-ce le scooter en or de l’homme en laisse ??
    Bonne lecture, donc, l’ami espingouin. Au fait il y a une image marrante de l’équipe d’Espagne à sa victoire : on dirait qu’il y a une pluie d’or en arrière-plan !… Nous, nous n’avons qu’enfin des pluies d’eau, mais c’est déja bien…
    ‘Levez-vous, Orages désirés!’ clamait le poète (lequel?)…Et si c’est l’orage qui emporte la bande à Nabot, il est très désiré !

    Répondre

  5. babelouest

    12 juillet, 2010 à 10:19

    M’attendant de pied ferme pour ce soir 20h, j’ai de la bonne lecture, « Je suis partout », de Jean-Jacques Reboux, sous-titré « les derniers jours de Nicolas Sarkozy. Je me régale d’avance….

    Répondre

  6. babelouest

    12 juillet, 2010 à 10:21

    Oui Rémi, le scooter, le saule y laisse. Pluie d’or pour le méga-super géant-Officiant du Vain t’heures. Je n’y serai pas.

    Répondre

  7. Eddie Torial

    12 juillet, 2010 à 10:28

    Chers rédacteurs de Ruminances,

    Vous nous contraignez à vous répéter ce que nous dîmes à Bellaciao !

    « Vous n’avez pas honte de vous attaquer à plus soumis (Pujadas et consorts) que vous ? Quelle époque ! Nous, on n’oserait jamais faire une chose pareille…

    Au moins, on fait des reportages sérieux :

    http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-frederic-mitterrand-a-vire-vivent-les-andouilles-libres-50915561.html

    Eddie Torial « 

    Répondre

  8. clomani

    12 juillet, 2010 à 10:47

    Ju, depuis qqs temps, le service public est diffusé sur le net.
    Il faut faire : http://www.pluzz.fr
    On se tape une pub (eh, Sarko a supprimé la pub après 20h, faut bien qu’on trouve l’argent autrement, dans le service public)… et logiquement, on voit la télé en direklive sur le ouaib.

    Répondre

  9. Droldidé

    12 juillet, 2010 à 11:00

    Ce soir j’attaque la lecture de Moloch de Thierry Jonquet. Après avoir parcouru avec délice Mygale et les Orpailleurs, je suis impatient de continuer mes lectures estivales. J’ai aussi sous le coude l’Age de diamant de Neal Stephenson, de la super SF. Par contre de Nicolas Sakozy, je n’ai rien à lire et ne croit pas le faire un jour, j’aime pas son style.

    Répondre

  10. b.mode

    12 juillet, 2010 à 11:01

    N’oubliez pas la colonne de droite
    superno pour la phrase du jour, à clarky, la zique (kinks) et à laetSgo le plat (aubergines en gratin)

    Répondre

  11. b.mode

    12 juillet, 2010 à 11:04

    @droldidé de Jonquet, n’oublie pas Mémoire en cage ! ;) excellent !

    Répondre

  12. Laetsgo

    12 juillet, 2010 à 11:47

    @droldidé très bien l’âge de diamant ! Pour moi ce sera les premiers matériaux pour une théorie de la jeune fille :-)
    merci pr ce billet et ton bon conseil Rodo !

    Répondre

  13. gauchedecombat

    12 juillet, 2010 à 11:47

    @leziadec : moi, je propose la lecture du petit manuel de désobéissance civile… ça s’impose !

    Répondre

  14. clomani

    12 juillet, 2010 à 11:57

    Ah, oui, gauchedecombat, moi je me lis ça dans le bus… ça fait peur aux mémés ;o))

    Répondre

  15. b.mode

    12 juillet, 2010 à 12:01

  16. A.Vierne

    12 juillet, 2010 à 12:01

    Voilà bien confirmé le dicton :
    « On a toujours besoin d’un plus petit que soi »…

    Moi ce soir, je continue « Le radeau de pierre » de José Saramago.

    Répondre

  17. b.mode

    12 juillet, 2010 à 12:10

    @vierne Mais « bien mal acquis ne profite jamais » n’est pas vraiment vérifié…

    Répondre

  18. A.Vierne

    12 juillet, 2010 à 12:16

    @B.Mode Hmmm… qui sait….? :-)

    Répondre

  19. b.mode

    12 juillet, 2010 à 12:46

    Pugnace et Pujadas, une rime pauvre ?

    Répondre

  20. clomani

    12 juillet, 2010 à 13:01

    Si tu es abonné à @si, il s’en prend plein la tronche, le Pujado ;o))

    Répondre

  21. b.mode

    12 juillet, 2010 à 13:29

    ajout à l’artcle d’un strip d’erby ! ;)

    Répondre

  22. clomani

    12 juillet, 2010 à 15:48

    Encore une autre laisse d’or… même chaîne mais plus tard, ce soir ou alors demain … vers les 23h10, PPDA… le retour !
    Une itw du Prince Albert de Monaco sur son actualité. Le Rocher n’a plus d’histoires croustillantes à vendre, ses princesses ont pris un coup de vieux, le Prince n’arrive pas à lancer « sa blonde »…
    Tout fout l’camp.
    N’empêche que, faut le faire, deux chienchiens en laisse sur la 2 !

    Répondre

  23. lapecnaude

    12 juillet, 2010 à 16:23

    Paraît qu’il y a de l’orage, çà fait deux fois que l’alactricité elle est coupée …
    Bon pour en revenir au rapport de l’IGF, il ressort rien qu’en le lisant en diagonale que seuls trois dossiers ont été expertisés sur la vingtaine supposés en rapport avec l’affaire … Ensuite les seuls service consultés ont été : 1- DGFIP : Direction générale des finances publiques. 2- DLF : Direction de la législation fiscale. Restent que que la Direction des douanes et des droits indirects, du Budget, des Affaires judiciaires, et TRACFIN ne l’ont pas été. Mais bien sûr, il n’y a pas enquête judiciaire, c’est une affaire de proc, de copains quoi, donc pas touche !
    Mais le dernier paragraphe est particulièrement savoureux, pour se mettre à l’abri et dire ce qu’ils ne peuvent pas dire tout en le disant

    Répondre

  24. lapecnaude

    12 juillet, 2010 à 16:27

    je poursuis : >

    Barouin les a envoyé expertiser des dossiers qu’il avait sous le coude !

    Répondre

  25. lapecnaude

    12 juillet, 2010 à 16:30

    Pourquoi cette phrase ne veux pas passer ?

    >

    Répondre

  26. lapecnaude

    12 juillet, 2010 à 16:33

    Par délà (…) selon la mission, il conviendrait de s’interroger sur la tradition consistant à créer au sein du cabinet du ministre une équipe dédiée au traitement des situations fiscales individuelles dont l’existence même nourrit la suspicion.

    Répondre

  27. lapecnaude

    12 juillet, 2010 à 16:34

    VOUS AVEZ COMPRIS ?

    Répondre

  28. lediazec

    12 juillet, 2010 à 16:58

    @ Françoise. Je n’ai absolument rien capté. C’est subliminal, ce truc !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  29. clomani

    12 juillet, 2010 à 18:52

    Ben y disent que, depuis longtemps, ça se fait de créer au sein du cabinet du sinistre, une petite équipe qui s’occupe des zindividus… et leurs « défaut(s) de déclarations d’impôts »… et que de là, naît la suspicion…
    Donc y’a bien une cellule proche du Ministre, dont on peut imaginer qu’elle magouille pas mal… et qu’elle est en relation avec le sinistre… mais comme tout doit se faire verbalement, y’a pas de trace…
    Enfin, c’est une phrase d’Enarque, ça, genre « Les énarques, donnez-leur le Sahara : et dans 5 ans, il leur faudra acheter du sable ailleurs ! » Coluche.

    Autre citation de Coluche qui s’applique un peu partout dans le monde politique : « À part gangster ou homme politique, des choses qui se font sans qualification, il n’y a quasiment qu’artiste ! »

    Répondre

  30. lapecnaude

    12 juillet, 2010 à 19:45

    Il y a aussi une autre façon de trouver une intervention, elle est bête mais … tout courrier es OBLIGATOIREMENT ENREGISTRE, doté d’un numéro et d’une affectation dans un service courrier général ( surtout quand cela regroupe plusieurs divisions ….) c’est pas en dix jours que l’on peux effectuer le cent une façons de découvrir une arête !
    On vient d’annoncer une perquisition chez Liliane et son gigolo …. c’est toujours en rond non ?

    Répondre

  31. lapecnaude

    12 juillet, 2010 à 19:46

    Clomani, t’inquiètes les sous-fifres ne sont pas toujours aussi cons que Lefevre, ils savent se couvrir !

    Répondre

  32. lapecnaude

    12 juillet, 2010 à 19:47

    Clomani, là tu m’inquiète vraiment : et le MOTODIDACTE ALORS !

    Répondre

  33. clomani

    12 juillet, 2010 à 20:15

    Le motodidacte ? euh… ça me dit kèkchose… ;o))

    Répondre

  34. lapecnaude

    12 juillet, 2010 à 20:17

    ESTROSI

    Répondre

  35. clomani

    12 juillet, 2010 à 20:25

    La perquise chez Liliane et son chéri qui la dépossède, c’est toujours un truc décidé par un proc. alors qu’il n’y a aucun juge d’instruction de nommé…
    Sinon pour le blabla de ce soir, vous pouvez bouquiner tranquille… sur France 3 on nous a déjà dit que Sarko allait nous (enfin, quand je dis nous, je dis « les pov’cons qui vont l’écouter ou les journalistes pour faire un artik) parler des choses importantes de la vie… il va prendre son ton le plus paternaliste et sérieux, doublé de son calme le plus olympien, pour nous dire de dormir tranquille pendant les vacances, qu’il s’occupe de tout, de la retraite à 62 ans parce que c’est pour notre bien, de sa campagne pour 2012, et qu’il va garder les mêmes… surtout pas virer Eric Woerth, surtout pas non plus Kouchner qui a un conflit d’intérêt puisque la téloche de sa meuf est sous la tutelle des Affaires Etrangères, surtout ne rien bouger, continuer à tirer à boulets rouges sur la presse d’investigation et les traiter de fachos… et être super sympa avec David P., plus petit que le blablateur de ce soir… (z’avez vu le Chimulus ou les 2 sont derrière une table, on ne voit que la tête de Pujadas, et le petit Sarko dit « même pas peur »… à voir sur dazibaoueb…

    Répondre

  36. lapecnaude

    12 juillet, 2010 à 21:33

    Faut se moquer des petits, hein ? pasque tu sais ce qu’ils disent les petits, hein ?
    Ben, ils dient rien ou alors que de conneries, que l’allemagne a un bouclier fiscal, que les riches en France sont les gens les plus imposés du monde, qu’il va rétablir les maisons de correction pour les gosses déviés, que à 65 ans on n’est pas vieux, que jamais il a touché un bifton de sa vie, qu’il est non seulement nabot, mais tr a n s p a r e n t, qu’il n’y a qu’un seul sauveur pour la France : c’est lui, il a parlé du soleil d’Austerlitz, moi j’aurais dit Waterloo, ou Woertherloo… rien, rien, RIEN RIEN, un ectoplasme ce mec !

    Répondre

  37. clarky

    12 juillet, 2010 à 23:43

    j’ai bien fait de regarder à nouveau blade runner ce soir ;)

    se souvenir du duo comique poujadas/mazerolle sur la 2, enfin juppé doit s’en souvenir lui :)

    après, que l’igf soit un gage d’assurance…agf je veux bien mais igf sans dec !

    Répondre

  38. clomani

    14 juillet, 2010 à 12:25

    Un morceau d’antologie que je viens de découvrir (devant Radio France) où Ralite dit des choses justes :
    http://latelelibre.fr/index.php/2010/07/le-dernier-coup-de-gueule-de-porte-et-guillon/

    Répondre

  39. b.mode

    17 juillet, 2010 à 6:55

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Mauvaises nouvelles de la toile

. Les nouveaux misérables Cailloux figés dans l’espace-temps sous le torrent des aff…