( 18 août, 2010 )

Insurrection

insurr10.jpgCitoyennes, citoyens,

Au nom du non-comité du salut Public, devant les turpitudes du Pouvoir, devant le mépris en lequel il tient l’expression de la volonté du Peuple par les urnes, devant les options catastrophiques pour l’égalité entre tous devant la loi, l’éducation, le travail, la santé, pour la liberté, et toutes les libertés qui en découlent, d’expression, de réunion, de pensée même, devant sa volonté de détruire toute solidarité au niveau des retraites ou de la Sécurité Sociale, devant les choix ignobles de politique étrangère qui l’ont caractérisé, le peuple n’a plus pour solution que de faire entendre sa voix dans la rue.

Les centrales syndicales n’étant que des moyens de canaliser le peuple au bénéfice du Pouvoir, il sera nécessaire de se mobiliser spontanément, et de coordonner nationalement les actions hors tout cadre officiel.

Le Pouvoir tente de préparer dès à présent l’opinion publique, par des manipulations au niveau des sondages, et de tous les médias, afin de gagner à nouveau les élections de 2012. Il va falloir le contrer, en allant imposer la volonté du Peuple dans la rue avant cette échéance-là. Le plus tôt sera le mieux, tant il va se préparer et s’arc-bouter de plus en plus en vue de l’échéance.

Partout, dès à présent, les citoyens sont invités à se concerter, afin de prendre en main leur destin. Les cafés de discussion seront un moyen parmi d’autres susceptibles d’initier le mouvement. Les blogs pourront utilement apporter un élément de coordination de ces initiatives locales, le plus nombreuses possibles. Le peuple souverain doit, veut, reprendre la main sur son destin : c’est vital pour nous tous, c’est vital pour les pays qui, jusqu’à une période proche, ont pris exemple sur notre détermination et nos idées.

Aux armes, citoyens ! Vos armes ne sont provisoirement plus vos bulletins de vote, tant les scrutins sont biaisés par les partis politiques, de gauche comme de droite. La parole et les actes seront les moyens de reconquérir ce droit et cette prérogative.

Dès à présent, tout le monde est pressenti pour donner ses idées, en vue d’une autre donne politique qui obligera à faire des choix très différents de ceux qu’on nous a imposés. Il sera nécessaire, avant toutes autres choses, de rompre avec l’union européenne, outil destiné à courber l’humain sous le joug de la finance et des multinationales aux produits délétères et souvent obligatoires, aux dépens des productions naturelles. Il sera nécessaire de rompre également avec cet OTAN qui n’est qu’une façon pour le pouvoir de Washington d’imposer ses choix en politique étrangère. Pour le reste, des options sont ouvertes, en gardant à l’esprit qu’il faut se démarquer des diktats planétaires. C’est ainsi que les peuples, et non leurs gouvernants, pourront dialoguer et s’entraider.

Citoyennes, citoyens, votre avenir à tous est entre vos mains. Vous contentez-vous de cette situation actuelle, où tous les emplois deviennent précaires, où le droit du travail comme celui de la santé, comme celui des présumés justiciables, sont laminés par une volonté sécuritaire, à la fois brutale et inefficace ? Vous contentez-vous de voir vos idées et vos aspirations contrôlées, biaisées, par une télévision aux ordres, des radios émanations des officines gouvernementales, des journaux serviles au point que certains surnomment l’un d’entre eux la Pravda ? Ou voulez-vous que les fruits de vos efforts soient partagés par tous, au lieu que quelques-uns, qui n’ont même pas de labeur à fournir, s’en accaparent une part déjà conséquente, et de plus en plus importante ?

Il va falloir choisir, de survivre plus ou moins bien dans un monde hostile et de plus en plus individualiste, ou de se relever pour jeter à la face du Pouvoir les valeurs que nos ancêtres ont contribué ensemble à bâtir. Couché, ou debout, voilà où est notre avenir à tous.

Afin de marquer cette volonté de bouter hors de chez nous cette dictature qui s’est instaurée depuis bientôt dix ans, vous trouverez un projet d’affiche, inspirée de celle qui proclama la mobilisation générale, le 2 septembre 1939.

avis110.jpg

16 Commentaires à “ Insurrection ” »

  1. remi begouen dit :

    Je devais, à c’t heure, aller prendre mon train pour Le Pouliguen, afin de faire un château de sable avec deux de mes quatre adorables petits-fils (je n’ai pas de petite fille, la honte, vous saurez tout!). Un contre-temps agréable (on vient me chercher) me laisse le temps de ré-ouvrir Ruminances et de découvrir ton magnifique château de sable, Babelouest : GREVE GENERALE. Ben oui, quoi, c’est simple. ‘On arrête tout. Et c’est pas triste’, disait-on pour ‘l’an 01′. Il suffit d’inverser les deux chiffres. On y va…

  2. lediazec dit :

    Eh ! Oh ! Il est où, Babel ?… A-t-il été arrêté par les pandores, après avoir fourni son appel à l’insurrection ? S’est-il mis en grève ruminante ?…
    Que des questions ! Dans le doute, montons aux greniers pour fourbir nos escopettes !
    Au charme citoyens !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  3. clomani dit :

    Cet appel me paraît fort juste, Babel ! Il faut, comme le dit le Sub.Marcos, inverser la loi de la gravitation, et se soulever au lieu de se laisser écraser par le poids du libéralisme et de la privation de nos libertés.
    Mais mon entourage immédiat, mes voisins, me paraissent fort peu motivés… ça râle, c’est évident. Où que j’aille, boutiques, banque (même mon conseiller de banque), etc. tout le monde en a marre.
    Est-ce pour autant qu’ils fermeront boutique et se mettront en grève ? Pas sûr ! Pardi, c’est qu’ils se seront endettés pour leurs vacances, eux !

  4. A2N dit :

    Bonjour !

    Bel appel à la résistance face à la barbarie néo-pétainiste qui fait honte à ce pays.Ce message doit parvenir aux oreilles des Juppé et d’autres mous qui ne voient toujours rien venir. Comme en 40…..QUOI !

    A2N

  5. b.mode dit :

    Remonté comme une pendule helvète, Jean-Claude ! Rémi, l’an 01 cette immense bd de Gébé !

  6. clomani dit :

    Ahhh, Gébé ! Sa BD a été rééditée. Je l’ai offerte à un copain l’an dernier.
    Sinon, on nous signale, sur le nouveau blog qu’on tient avec des potes @sinautes, cette page-là :

    http://blogs.myspace.com/orchestrepoetique

  7. lediazec dit :

    @ Clomani. Viens de découvrir ton lien. J’ai mis de côté pour le lire tranquillement tout à l’heure. M’a l’air sympa, cet orchestre poétique.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  8. clomani dit :

    Et voilà Moody, une des agences de notation US qui grisouille sur les AAA de la France !
    Brève @si :
    La « note AAA » de la France est-elle vraiment menacée ? Cette fois la France est mise en garde par Moody’s, signale Le Monde dans son édition du 19 août.
    Dans son analyse, Moody’s indique que des Etats comme les Etats-Unis, l’Allemagne, la France « sont confrontés à des défis plus importants qu’il y a quelques mois » souligne Le Monde.

    Toutefois ces pays devraient conserver leurs notes à court terme comme l’indique l’un des auteurs de la note publiéer par Le Monde.Pour la suite, la situation est moins réjouissante :

    « En cas d’envolée des taux d’intérêt sur les marchés, la France pourrait mettre à mal sa capacité à payer la charge sur ses emprunts en 2013. La dette publique atteindrait alors près de 90 % du produit intérieur brut (PIB) et le paiement des intérêts « mangerait » de 10 % à 11 % des recettes de l’Etat. Difficilement tenable. » C’est donc en 2013 que l’agence pourrait remettre en cause la note de la France.

    En cas d’abaissement de la note française, les conséquences pourraient être fâcheuses. Les taux d’intérêts auxquels la France emprunte pour financer sa dette pourraient augmenter. Entraînant les mêmes mouvements spéculatifs que l’on a pu observer pendant la crise grecque (à laquelle @si a consacré un dossier).

    Pour autant les critères de notation des agences sont l’objet de nombreuses critiques, mises en évidence lors d’une précédente ‘émission d’arrêt sur images. L’économiste Marc Touati résumait ainsi la situation: « La note de la France pourrait être dégradée, c’est une évidence, mais le choix est politique ».

  9. b.mode dit :

    C’est n’importe quoi ces notes de merde ! Tout ça pour alimenter la besace des actionnaires ! je gerbe

  10. clomani dit :

    Bavoilà comment le grand capital est en train de mettre le monde en esclavage ! Tous à genoux, qu’ils disent ! Ben non, qu’on leur répond !

  11. Germain de Colandon dit :

    Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen :

    Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

    http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/article-edito-n-5-42336973.html

  12. des pas perdus dit :

    Le 5ème alinéa fait un peu cliché… peut-être parce que j’adhère à la démarche du PG…

  13. clomani dit :

    Des Pas Perdus, le P.G. est tout de même là pour supporter Mélenchon, (qui reste au demeurant un interlocuteur fort pertinent), lequel n’a toujours pas démissionné du P.S. ! Pour être allée à une A.G. du P.G. de mon quartier, ils en sont déjà à supputer sur les alliances à venir !
    Décevants !

  14. lediazec dit :

    @ des pas perdus. Moi aussi je partage cet alinéa, en attendant mieux Sur 7 milliards et les poussières, nous ne sommes pas nombreux à attendre la suppression totale des alinéas !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  15. lapecnaude dit :

    D’accord avec Babel, il y a de quoi se révolter, cependant je me demande, si, en hypothèse, cette campagne présidentielle dure encore deux ans jusqu’où vont-ils essayer d’aller ? Expulser tous les non-productifs ? … On y va

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|