Accueil Politique La photo de famille

La photo de famille

27
0
1,063

rochelleps.jpgNous sommes dimanche, photo de famille. J’adore ça ! En réalité, je déteste, mais je fais tout comme. On est tous là – un peu façon Almodovar –, le taré, la débile, le pervers, le violeur, l’assassin, le père – un tantinet tassé – , la mère…

Tous devant l’objectif. On se serre, on se pousse, on s’installe. On se donne des coups de coudes, on fait la tronche. Les plus petits devant, les plus grands dans le rang suivant. On fait la pyramide. On fait risette, on regarde l’objectif. Un pour tous, tous pour un !

Après la photo ?… Parce qu’il y a toujours – forcément – un après, on se disloque. Chacun fait ce qu’il a à faire. Il danse, il boit, il cherche querelle, il vole, il drague, il…

Quelle importance, puisqu’on joue à faire le beau, à faire le propre ou à ne rien faire du tout, tout en faisant croire qu’on fait quelque chose.

C’est un PS rassemblée comme une famille unie qui s’est présenté ce dimanche lors de son Université d’été à La Rochelle, fier d’être devenu le « premier parti d’opposition » de France. Rasséréné – on se souvient de 2009 – c’est gominé et les dents bien blanches qu’il a affronté le téléobjectif. Nous nous aimons comme au premier jour a été le mot d’ordre. Innocence, couche-culotte, biberon et guili-guili animaient cette scène qu’on croirait sortie de la maternité rochelaise pour une publicité anti-fuite. Beau bébé !  La question étant : comment va-t-il prendre le chemin escarpé de l’avenir ? Même dieu donne sa langue au chat !

Chez les manants, l’espoir est grand. Il n’a qu’une obsession, le manant : voir le p ’tit loubard du Château filer la queue entre les jambes s’enquérir du temps qu’il fait dans les ténèbres d’où il est sorti par la grâce d’un libéralisme radical. Seulement voilà, sans vouloir jouer à l’oiseau de mauvais augure, il ne s’agit que d’une photo de famille : on fait ouistiti et basta !

Ici l’affaire est autrement plus tordue. Forts d’une opinion défavorable au loubard de l’Elysée, les socialistes bénéficient par défaut d’une belle cote de popularité. L’aubaine ! Pas le moment de gâcher tout ça. Cela fait un peu comme l’habitué du loto. Il est là à siroter son petit coup quand, soudain, il découvre qu’il a décroché la timbale : « mais que vais-je faire de tout ça ? », dit-il, en transe. Certains sont devenus fous. D’autres, après avoir tout dilapidé, sont revenus à la case départ ne comprenant toujours pas ce qui leur est arrivé…

Dans un élan de type footix – dans toute famille on en trouve un qui se la pète – Jean-Christophe Cambadélis, fine lame, parle de « hisser le niveau de jeu »,  si nous voulons voir Loubar déguerpir de sa tanière en 2012.

De son côté, Titine-la-tenancière, devanture au balcon, insiste auprès du personnel pour qu’il prenne « conscience de la gravité du moment », l’incitant sans tarder à « faire bloc pour attirer, être comprise et entraîner. »
Tapi derrière les tiges faméliques de quelques roseaux, François Hollande, n’ayant pas pu occulter davantage sa rotondité, a préféré donner priorité au foncier en avançant une stratégie de longue haleine où il est question de vivre son apostolat selon une préparation adaptée aux circonstances et aux ambitions généreuses de chacun. Pas très clair, mais assez pour que les esprits avertis en prennent note.

Tous on défilé devant l’œilleton pour nous dire le bonheur, l’unité, la joie de vivre retrouvée. Tous ont exprimé un vœu.

Lequel ?… Ne soyons pas impatients, c’est une histoire à rebondissements.

http://www.dailymotion.com/video/xem2wx

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

27 Commentaires

  1. babelouest

    30 août, 2010 à 6:10

    L’Encan ne sent plus le poisson, depuis longtemps. Cependant, le panier du mareyeur nous gratifie d’espèces qui n’ont décidément pas le même aspect, bien qu’elles fraient ensemble dans une amusante promiscuité. Qu’en sera-t-il, des résultats de cette fricassée de museaux ? Les grands mots sont souvent suivis de grands vides. Pourvu que ceux-ci ne soient pas remplis par le requin d’Amérique…

    Répondre

  2. lediazec

    30 août, 2010 à 8:28

    Morceau d’anthologie dans la zique du jour. Merci Bernard. A ne pas zapper, bien sûr l’Erby du jour ni le plat de la pecnaude, ainsi que la phrase.
    Je file à Brest.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  3. b.mode

    30 août, 2010 à 8:37

    Tout ce petit monde va recommencer à se taper dessus au moment des primaires…

    Répondre

  4. clomani

    30 août, 2010 à 9:40

    J’ai volontairement boycotté ce rituel d’avant-rentrée scolaire qui consiste, pour les journalistes « embedded » (chaque parti a les siens) à « couvrir » les universités d’été. Ils disent (les journalistes politiques) tous la même chose. Les ténors aussi puisqu’avant de se réunir devant leur fan-club, ils ont fait une pré-réunion au cours de laquelle ils se sont dit : on va se montrer unis, contrairement au parti du « dérangé » de l’Elysée. Pis surtout ne parlons pas de DSK !
    Comme de bien entendu, les avant-sujets parlaient de qui ? De la stature si IMPOSANTE de l’absent!
    Parce que les journalistes présents et leurs petits chefs parisiens, la tête dans le guidon de leur petite bulle parisianiste, n’avaient que DSK en tête… et qu’attraper un ténor pour une itw en direk-live dans le journal de 20h, super fastoche ! Qu’ils soient jeunes ou vieux, ces ténors sont pour moi aussi creux que leurs pendants de l’UMP.
    Voter, c’est élire son oppresseur, ai-je dit jusqu’en 81. A partir de 2010, je reprends cette phrase et je me désintéresse de ces éternels discours-pommade/emplâtre sur une jambe de bois.
    J’attends the big one (explosion) and I fuck’em all ! Vivement l’AN 01 !

    Répondre

  5. clomani

    30 août, 2010 à 9:52

    Ah, en passant : Delanoë, mon maire pour encore quelques mois, a eu la magnifique idée de faire des voies à vélos en sens inverse du sens unique pour les bagnoles (Chirac avait commencé à en faire dans les voies d’autobus). A priori, on se dit que c’est mieux puisque les 2 roues vont peut-être rendre les trottoirs aux piétons… Mais les voies ont été peintes et signalisées pendant l’été, même dans de toutes petites rues avec stationnement d’un côté. Des parkings-2 roues ont aussi remplacé des parkings de bagnoles. En revanche, on manque toujours cruellement de parkings dans Paris.
    Dans mon quartier, c’est chronique d’accidents très graves entre 2 roues et bagnoles, entre piétons et vélos (on ne les entend pas arriver, les bougres) et demandez aux mamies habituées à traverser en ne regardant que d’un côté de faire gaffe à l’autre côté, d’où déboulent vélos et motards pressés. Va y avoir recrudescence de morts accidentelles, je suis prête à en faire le pari.
    Et le Delanoë, pas sûre du tout qu’il remporte la mairie de Paris aux prochaines élections municipales.

    Répondre

  6. b.mode

    30 août, 2010 à 10:01

    Le Delanoë des petits arrangements entre amis avec Sarko pour sauver le soldat Chichi ?

    Répondre

  7. remi begouen

    30 août, 2010 à 10:24

    Commencer la journée avec ‘Night in Tunisia’, c’est magique !! quelle énergie, quelle maîtrise… et pour moi un grand souvenir: je me suis à l’époque offert le vinyl… avec l’argent donné par mes parents pour m’acheter des chaussures. Je suis revenu avec des espadrilles (en hiver!) et le disque. J’ai prétendu que j’avais égaré des billets, et je me suis enfermé dans ma chambre, bien des heures, à écouter l’art d’Art Blackey!
    Alors, ce matin, si j’ai bien lu le bon billet de Lediazec, je me suis abstenu de subir le discours de la Martine (déja que j’aime pas trop la poésie de Lamartine…). Je vais réécouter l’art d’Art !

    Répondre

  8. b.mode

    30 août, 2010 à 10:28

    La séquence de percu avec tous les musicos (Morgan-Shorter) excusez du peu est d’anthologie ! ;)

    Répondre

  9. clarky

    30 août, 2010 à 12:43

    déjà,les photos de famille ça me fait chier mais d’une force, mais devoir se farcir celles des autres …

    je suis sans famille et assurément pas prêt à voir la vie en rose de sitôt !

    pute vierge, lui, il vieillit vraiment mal http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/08/30/expulsions-de-roms-bernard-kouchner-dit-avoir-songe-a-demissionner_1404206_823448.html#ens_id=1389596&xtor=RSS-3208

    bon, j’étais juste rentré bouffer, et ce con de french doctor a bien failli me couper la chique dans les champs.

    Répondre

  10. b.mode

    30 août, 2010 à 13:00

    Rien à voir mais la phrase du jour signée superno me fait vraiment marrer ! :oops:

    Répondre

  11. clarky

    30 août, 2010 à 13:52

    tié fou, il doit plutôt porter des caleçons longs.

    Répondre

  12. b.mode

    30 août, 2010 à 13:58

    Tiens lolo et qui veut bien à propos de photo de famille, découvrez qui est qui ! ;)
    http://ruminances.unblog.fr/files/2010/06/343001288233238249561052012361871651403384313435n.jpg

    Répondre

  13. clarky

    30 août, 2010 à 14:49

    fastoche mon bernard sauf pour les peids-noirs que je ne connais pas ;)

    sinon, t’as babel à tes côtés, toi avec ton assiette, françoise juste devant toi en train de mater je sais pas qui (sa belle fille peut-être), remi à-même le sol, rodo en train de déconner en nous faisant une sorte de salut fasciste teuton à la mel brooks, christophe juste au niveau de la pogne levée de rodo, putain je vois pas clo, elle se cache la bougresse ou bien !!!

    bon, manque quand même la branche quadra hystérique ruminante, à savoir la belle laet (voué, je la soupçonne d’être mignonne notre fille de l’est)et ma tronche de con.
    sans oublier rb que j’ai déjà croisé furtivement lors d’une autre réception…mais cela (ceux-là ??!!?? ) ne nous regarde plus !

    Répondre

  14. b.mode

    30 août, 2010 à 15:05

    On voit bien dans le regard fanatique de Rodo, toute l’exaltation du rêve fasciste ! ;) sinon, t’as raison, Clomani, c’est elle qui a du prendre la photo…

    Répondre

  15. lapecnaude

    30 août, 2010 à 15:35

    Non, Coco n’est pas sur la photo … dommage, ni Clomani non plus.
    Ben oui Rodo, le PS c’est toujours une histoire à tiroirs. Bon Martine a donné des axes, je dirai même des gages à ses coéquipiers, mais sauront-ils s’y tenir ? Nul doute que l’indécision au sujet de DSK y est pour quelque chose, on dirait que l’unité se fait « contre l’absent », car je crois qu’on le redoute. C’est un fin jouteur, et combien de pauvres types vont encore se laisser abuser par ses lénifiantes démonstrations ?
    Hollande, Valls, se sont dépréciés, valeurs marchandes nulles ou à peu près, Cambadélis ? peu d’impact sur le prolo lamda, trop intellec, alors … alors on trouve que le calendrier est trop étalé, pourtant il le faut car on ne sait jamais ce que l’autre zozo va sortir de son chapeau de schyso, en attendant : aux banderilles les gars !…
    On tract sur le marché de Rochefort samedi prochain ….

    Répondre

  16. lapecnaude

    30 août, 2010 à 15:37

    Qu’on aime, ou qu’on n’aime pas tout à fait le PS … il faut aller à la bagarre sinon c’est l’autre empaffé qui passera sous le portique.

    Répondre

  17. cui cui fit l'oiseau

    30 août, 2010 à 17:04

    Salut les amis !

    Je ne comprends pas : sur votre photo de famille, je croyais tous vous voir avec un couteau entre les dents…

    Vous me décevez, les copines et les copains !

    J’ai l’impression que vous n’êtes pas vraiment de gauche… -DDD

    Répondre

  18. b.mode

    30 août, 2010 à 17:53

    Merde cuicui, on est démasqué ! On est tous convertis au sarkozysme ! surtout babel ! ;)

    Répondre

  19. babelouest

    30 août, 2010 à 18:53

    Couteau entre les dents ! Et ceux-là ! http://i30.servimg.com/u/f30/11/40/28/12/cutter10.jpg

    Répondre

  20. clomani

    30 août, 2010 à 19:21

    Moi, j’ai le couteau entre les dents… mais je suis sous le chapeau de paille rouge, tout au fond à gauche (oeuf corse).

    Répondre

  21. remi begouen

    30 août, 2010 à 20:59

    Sur la ‘photo de famille’ je suis le cul à terre, sans doute attérré de vin, le seul à avoir une assiette que je n’arrive pas à finir, malgré que ce soit si bon : mais c’était moins bon que la rigolade de nos bavardages, et du décor…
    Bon, dans les rigolades du jour, ici au bistrot, ces deux perles : ‘Les tsiganes, c’est des cigales ; et les fourmis c’est des Ki sait S…Ky?)’. Et puis ‘les Bobos (de Delanoé…) c’est des pas bons bourgeois et des pas beaux Bohémiens’. Je crois bien que le jeu de mots était plus subtil que cela, je vous laisse le (ré)inventer.
    Quand aux ‘Roms’… chassés de Rome (Italie) comme de Roum (Turquie) comme de Roumanie et de Paris… ils sont – et ne sont pas – des Gitans… Gitanos en espagnol, Gypsies en Angleterre, Gyptos au Moyen-Orient, puisque le mot vient du grec ‘Egypte’ qui signifie ‘pays chaud’ : Pourquoi faire bêtement simple lorsqu’on peut faire poétiquement compliqué ? Pourquoi réduire à une ‘étiquette’ une population quelconque, nomade ou sédentaire ? … Ah, oui, j’oubliais, parce qu’il y a ‘la politique’ : des élections-piège-à-cons en 2012 !!

    Répondre

  22. remi begouen

    30 août, 2010 à 22:30

    C’est évidemment par distraction que j’ai écrit le mot ‘Paris’ dans mon commentaire précédent. je voulais parler, (suite à Rome et Roum), de ‘Romans, Romorantin, Romainville’ pour la France, avec mes excuses pour les autres communes de même origine…

    Répondre

  23. lapecnaude

    30 août, 2010 à 23:18

    Bab, où tu as trouvé ces pures merveilles de nippones ? j’en rève, çà au moins c’est de la gâche, tu te rends compte de ce qu’on pourrait faire avec ?
    Cui-cui c’est le moment de faire comme le saumon car Le Père Vié te guette et avec son couteau il pourrait avoir aussi le virus de la rage entre les dents !
    Tout à l’heure mon fils Fred me disait qu’ils allaient débaptiser leur groupe de jazz, et au lieu de mettre jazz tzigane sur leurs pochettes ils mettraient jazz rom, rien que pour voir. Quand à Poutine et son gasprom … il va le nommer gasprout si cela continue !

    Répondre

  24. remi begouen

    30 août, 2010 à 23:26

    Encore des distractions ! : 1- ‘les autres communes de même origine’ veut dire bien sûr de même origine linguistique, bon…
    2- Plus important : Tsiganes, Gitans, Roms…? manque (au moins) les Manouches dans le kaleidosque des peuples nomades !
    Et, à propos : la plus belle femme, de loin, que j’ai jamais prise dans mes bras, nue, était Yayé, une manouche fière de l’être et d’être métis, si monsieur, si madame, d’un père manouche et d’une mère d’une tribu amérindienne de Guyanne. J’ai dis qu’elle était nue dans mes bras, vous avez cru comprendre qu’on a fait l’amour. Mais même pas. C’était la technique de la Manouche, adepte du verset 4696 du Kama Sutra : Hein que la vie est simple, avec le cinéma du Ps à la Rochelle…

    Répondre

  25. Fifi d'Ardèche

    31 août, 2010 à 1:21

    Vous etes une joyeuse bande de potes!C’était où? à Woodstock?
    Quant aux élections de 2012, moi qui n’ai pas étudié la politique ( je n’aime pas en plus)et qui ne me fie qu’à mon ressenti, voire, celui de ceux que j’entends ou que je lis, j’ai l’impression que ceux qui dirigent notre monde , soit les financiers, ont compris que notre actuel président est devenu plus gênant qu’utile pour eux , et lui préfèrent DSK, plus en harmonie avec leur vision des choses , raison pour laquelle on en parle dans les médias , alors que les gens s’en fichent pas mal.
    Mais le peuple se laissera-t-il berner?

    Répondre

  26. Fifi d'Ardèche

    31 août, 2010 à 1:26

    Euh… »Woodstock » , c’est pour le côté « potes » et gentils révolutionnaires, hein, pas pour la date de l’évènement ! …Vous ètes beaucoup, unis, costauds, je ne tiens pas à vous froisser,moi, hein?

    Répondre

  27. babelouest

    31 août, 2010 à 5:27

Répondre à b.mode Annuler la réponse.

Consulter aussi

Le futile et l’indécent

J’ai vécu une semaine lourde pendant laquelle la micro-sphère s’est agitée aut…