( 8 septembre, 2010 )

Poisseux comme une motte de saindoux

woerth01.jpgA l’aube d’un remaniement qui n’en finit pas de tarder à se concrétiser, le gouvernement se désagrège jour après jour et les francs-tireurs de l’UMP se placent un à un dans les starting-blocks de la course aux ambitions. Un portefeuille de ministre même sous une présidence Sarkozy, ça ne se refuse pas. On met son honneur sous son mouchoir et on accepte de faire le fantoche sous les sunlights des trop pitres. Tant pis si toutes les vraies décisions se prennent au château entre conseillers occultes et petit nerveux. L’important c’est de participer nous rappelle le baron Pierre de Coubertin…

On sent bien que la garde rapprochée de l’amateur de pizzas quatro fromaggi a du plomb dans l’aile. Voire même dans la cervelle ajouterait le grand Serge. Lefebvre se fait humilier sur RTL par Aphatie qui sent le vent tourner. Courtisan avec les forts et impitoyable avec les faibles, Jean-Mimi justifie une fois de plus sa double réputation. Il y a un temps où il aurait mangé dans la main du pitbull. The times, they are a changin’ chantait Robert Zimmerman…

A part le fait qu’elle aboie comme une poissonnière à la criée du Guilvinec, Nana la murène présente désormais autant de gages de crédibilité pour l’avenir qu’une astrologue en culotte tyrolienne. Pendant ce temps, Hortefeux, lui, soigne son ennui en boutant le rom hors de l’hexagone. Téléguidé par son maître, il justifie chaque jour ses prédispositions hors norme : soumission totale, absence d’état d’âmes, morale à zéro.

Le gros Bertrand qui n’a pas su tenir la baraque à frites se fait canarder par les snipers en embuscade. Les plus impitoyables avec le piteux bilan de l’ancien assureur sont les sieurs Copé et Devedjian. Le premier a une envie irrésistible de chiper le strapontin du petit gras pour imiter la trajectoire de qui vous savez. Il sait bien qu’en prenant en charge l’appareil UMP, il peut rêver à 2017, voire même à 2012 sur un malentendu. Il a les ratiches qui rayent le sous-sol, le Jeff !

Juppé, pour sa part, lorgne sur le quai d’Orsay. Faut dire, là-bas, il ne pourra pas faire plus tapisserie que le bon docteur K. Le garçon vient d’avaler pendant plus de trois ans non pas des couleuvres mais d’authentiques anacondas. La digestion sera difficile pour le porteur de riz complet. Pour arranger le tout, sa concubine, la reine Christine se trouve en grande difficulté à la direction de France 24. Preuve que l’influence de l’ancien gouverneur du Kossovo  se révèle désormais aussi décisive dans les hautes sphères qu’un pet de nonne sur l’épaisseur de la couche d’ozone…

Un dont le nom circule souvent pour prendre la place de Fillon, c’est curieusement Borloo, l’apprenti-écolo aux cheveux graisseux. Interrogé sur la question, il ne nie pas être intéressé par la fonction et assure qu’il « aime les missions difficiles« . On a envie d’ajouter qu’il a intérêt à apprécier ce genre de choses car vouloir prendre la tête d’un gouvernement dans un pays exsangue, d’une part, et pouvoir supporter toute la sainte journée les colères de Narcisse, d’autre part, cela frise l’inconscience voire l’inconséquence…

M’enfin, il se susurre dans les milieux motorisés que ce n’est pas à un remaniement mais à trois auxquels nous pourrions assister. Celui du gouvernement bien sûr, celui de l’UMP et même celui du cabinet élyséen. Guéant aimerait prendre la tête d’un ministère tandis qu’un grand coup de balai au plus haut niveau ne serait pas superflu tant nos élites se délitent. Regardez  Woerth. Plus de deux millions de français ont scandé hier leur dégoût pour ses pratiques pour le moins curieuses. Sa bouille déconfite ressemble de plus en plus à une motte de saindoux oubliée sur le comptoir désuet d’une épicerie serbo-croate…

http://www.dailymotion.com/video/xenxba

59 Commentaires à “ Poisseux comme une motte de saindoux ” »

1 2
  1. Laetsgo dit :

    Il est énorme cet edito (politis) ! Ça me semble gros, mais pas si invraisemblable que cela….

  2. remi begouen dit :

    Point de détail : cet article de CMV n’est publié que sur son blog, lisible dans Politis.fr. Le véritable éditorial (papier) est comme toujours de l’excellent Denis Sieffert. Il est titré : ‘Pourquoi pas un référendum?’… à lire également sur le Net.

  3. lediazec dit :

    Aussi ignoble que cela puisse paraître, un suicide « politique » serait le bienvenu en Sarkozie. Ce pouvoir n’est pas à une bassesse près !
    Si la chose venait à se produire, il faudra tenir la houle. Dingue, quand même, qu’un marlou de la politique et de la basse magouille, puisse encore être décoré de l’ordre du mérite. Car Woerth est un professionnel en la matière !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  4. b.mode dit :

    Woerth souhaite survivre au remaniement car « il n’y a pas d’affaire Woerth » ! Ne rions pas ! http://bit.ly/9vuKYT http://bit.ly/9vuKYT

    Et voilà ce qui arrive quand on n’achève pas son ennemi ! Il se rebiffe et reprend du poil de la bête ! Merci les socialos !!! :evil:
    Vous avez remarqué qu’on n’en cause plus de ce bon monsieur Woerth, le petit ami des très riches ! Honteux !

  5. b.mode dit :

    Oh que oui, mon bon JC ! et il se permet la provocation ! Il mérite bien le doigt d’honneur d’or… dur ! :evil:

  6. lediazec dit :

    Ah, ça oui ! Il mérite le doigt jusqu’au coude !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  7. Laetsgo dit :

    Ohlala ! Vous auriez du voir le reportage sur F2 hier soir ! Édifiant ! Plusieurs tweets suggéraient que si une telle émission pouvait passer sur une chaîne publique, meme tard, c’était le debut du lâchage…pour ne pas dire lynchage !!!

  8. lediazec dit :

    Va-t-il résister à la grève de ce jeudi 23 ? Si la mobilisation est forte… Encore qu’avec les Centrales syndicales… Hum !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

1 2

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|