• Accueil
  • > Politique
  • > 11 septembre : du terrorisme islamiste au terrorisme intellectuel
( 11 septembre, 2010 )

11 septembre : du terrorisme islamiste au terrorisme intellectuel

11 septembre : du terrorisme islamiste au terrorisme intellectuel dans Politique 11septembre9 ans après l’attentat du 11 septembre qui eut pour effet de déclencher les guerres américaines en Afghanistan et en Irak, une chape de plomb s’est abattue sur cet événement majeur de début du XXIème siècle. Le 11 septembre 2001 est devenu dans la presse et la classe politique un tabou majeur.

Tous ceux qui se sont risqués à en parler ont été obligés de faire amende honorable devant les médias et de se repentir publiquement. Thierry Meyssan, qui a été le premier à lancer la polémique, fut même obligé de quitter la France car sa vie était menacée.

Je ne me m’étendrai pas ici sur le fond de l’affaire, je vous renvoie pour cela à l’excellent site 911 reopen.info

Je voudrais revenir plutôt sur l’étrange silence qui entoure cet évènement, et l’impossibilité de tout débat public autour de ce qui s’est passé. Au niveau symbolique, dans l’establishment médiatique, la destruction des tours jumelles a atteint le niveau de la Shoah. Remettre en cause la version de la commission chargée de l’enquête sur le 11 septembre diligentée par l’équipe Bush revient à contester les crimes nazis. On a entendu voler les mots de « négationnistes », qui ont pourtant un sens bien précis, et pour être allé jadis assister au procès du révisionniste Roque à Nantes, dont les écrits contestant l’existence des chambres à gaz se basaient sur les écrits d’un officier SS, je sais de quoi je parle.

Le fait de mettre en parallèle les révisionnistes nazis et ceux qui remettent en cause la version officielle des évènements qui se sont déroulés le 11 septembre 2001 Aux Etats-Unis relève du terrorisme intellectuel. Le seul objectif est de tétaniser les gens, d’échapper à toute amorce de débat. C’est le bazooka médiatique.

Car la Shoah a été abondamment documentée. Il y a des témoins, des photos, des vestiges, des travaux d’historiens, des films qui ont été faits sur la Shoah. Tout le monde peut voir ces documents, tout le monde peut enquêter librement sur ce qui s’est passé là-bas. Il y a une reconnaissance officielle de ce qui s’est passé. C’est pour cela qu’il est insupportable que l’on remette en question la Shoah. Quelle personne de bonne foi peut encore douter de son existence ?

v8rhnf7z.jpgIl n’en est pas de même pour le 11 septembre. Il est tout simplement interdit d’en parler. Contrairement à ce qu’on nous raconte en France, où évoquer ce sujet serait paraît-il une insulte à la mémoire des victimes, il existe aux Etats-Unis des associations de parents de victimes qui se battent pour faire émerger la vérité, et pour l’ouverture d’une enquête libre et indépendante.

Oui, des parents de victimes demandent cela, et ils ne pensent pas en faisant cela insulter leurs disparus, mais au contraire leur rendre justice.

Mais il n’y a pas que les parents des victimes. Il y a également des milliers de personnes qui se sont réunies en associations et qui documentent et publient des informations sur leurs travaux concernant le 11 septembre. Pas des fantaisistes, pas des mythomanes, non, des physiciens, des architectes, des pilotes d’avion, des vétérans de l’armée, des pompiers, des ingénieurs, des universitaires. Tous ces gens, qui quotidiennement conduisent des avions, construisent des immeubles ou éteignent des incendies, ont déduit que la version des évènements telle qu’elle était présentée était incompatible avec la réalité.

Contrairement à la Shoah donc, ce ne sont pas les lieutenants de Ben Laden qui remettent en cause ce qui s’est réellement passé, mais des Américains, parents des victimes ou concernés directement dans leur expérience quotidienne par les faits qui se sont passés. Contrairement à la Shoah, les négationnistes d’aujourd’hui sont ceux qui refusent qu’on évoque les nombreuses invraisemblances de la version officielle. Pourtant ce sont aujourd’hui les parents des victimes que l’on accuse de mensonge. Alors qui ment dans cette affaire ?

9 ans après, on sait maintenant que Bush a menti pour les armes de destruction massive, qu’il a menti sur le programme nucléaire en Irak, qu’il a menti sur de prétendus achats d’uranium par Saddam Hussein, qu’il a menti sur la pseudo-complicité entre Saddam Hussein et Al Quaida, et que nous avons été inondés par la propagande anglo-américaine. Rappelez-vous ! On nous racontait que Saddam Hussein avait fait construire une ville souterraine bunkerisée et pressurisée sous Bagdad, c’étaient même des entreprises allemandes qui avaient soi-disant réalisé les travaux, la carte des installations circulait dans les journaux. Des camions équipés de missiles et de laboratoires d’armes chimiques ambulants sillonnaient sans relâche le pays, prêts à gazer Israël. Laboratoires tellement bien cachés qu’on n’en retrouva jamais un seul ! Les soldats de la garde de Saddam, orphelins fanatisés, étaient prêts à mourir jusqu’au dernier pour défendre leur maître ! L’Irak avait la 6ème armée du monde…

Rappelez-vous de Ben Laden ! Il vivait dans des grottes, véritables bunkers surarmés à Tora Bora. L’armée américaine préparait des bombes de plusieurs tonnes pour percer la montagne ! Où sont donc passés ces bunkers ? Le mollah Omar les a-t-il emportés sur son porte-bagage quand il s’est enfui en mobylette ? Personne ne les a trouvés car ils n’ont jamais existé ailleurs que dans l’imagination du staff qui s’occupait du story telling au sein de l’équipe Bush. Un staff auteur d’histoires tellement excitantes qu’elles ont tenu la presse en haleine pendant des mois, avec à la clé une audience décuplée. La guerre ça fait vendre ! Le story telling est conçu sur mesure pour les journalistes. Une action à couper le souffle et sans temps mort, des héros, des méchants, des victimes innocentes, des détails croustillants, un déferlement de nouvelles technologies pétaradantes, des descriptions qui enflamment l’imagination, vous connaissez ce style, c’est celui des films américains. Et ça marche ! A ce niveau de virtuosité ce n’est plus du mensonge c’est de l’art.

Dans un téléfilm consacré à la vie de Tony Blair, l’un de ses « spin doctors » lui demande, après son élection, « que voulez-vous voir à la une des journaux demain ? » La presse est manipulée par des hommes politiques qui ont parfaitement compris comment l’utiliser pour faire passer les informations qu’ils souhaitent. La presse, à son corps plus ou moins défendant, sert de haut-parleur au pouvoir et aux lobbies à qui elles appartiennent. Les journalistes relaient la propagande gouvernementale, et ce ne sont pas quelques hypocrites précautions oratoires qui changent quoi que ce soit.

Jean-Luc Godard disait: La démocratie ce n’est pas : « 5 minutes pour les juifs et 5 minutes pour les nazis« . A l’heure où Nicolas Sarkozy a ouvert la boîte de Pandore du racisme, il serait temps de s’interroger sur ce qu’on appelle « l’information », et sur ceux qui nous la délivrent.

La presse est une profession sans mémoire. De son émergence au XIXe siècle jusqu’à la seconde guerre mondiale elle fut souvent à la solde des intérêts les plus abjects, enchaînant calomnies, scandales et campagnes diffamatoires, jusqu’à l’apothéose de la seconde guerre mondiale et de la collaboration.

Une poignée de journalistes, l’honneur de la profession, fit son travail dans l’ombre et dans la résistance, pendant que « Je suis Partout » et « Gringoire » commentaient l’actualité du moment, et passaient avec détachement du détail des lois les plus abjectes à la relation des défilés de mode, car la guerre n’empêche pas les affaires, bien au contraire. Ce sont ces journalistes de l’ombre, qui, dans le sillage du CNR à la fin de la guerre, reconstruisirent le journalisme français, et firent en sorte que cette profession tant dévoyée trouve enfin une voie honorable.

65 ans après, alors que la quasi-intégralité de la presse française est contrôlée par le pouvoir, les industriels, les banquiers et les marchands de canons, et alors que nous connaissons dans le détail la vie des animaux domestiques du couple Obama, il est grand temps de se demander ce que cache le silence sur le 11 septembre et ce qui a suivi, qui nous a entraînés, nous Français, dans la guerre en Afghanistan où se battent 3000 de nos soldats, et qui bientôt, tels des vassaux, nous entraînera en Iran et ailleurs dans les nouvelles guerres de conquête de notre suzerain impérial. Comme le disait la compagne de celui qui deviendrait Dark Vador, dans le dernier épisode sombre de  La Guerre des Etoiles,  « peut-être sommes-nous déjà passés du mauvais côté ».

Alors en ce jour anniversaire, ayons une pensée pour les victimes, et faisons circuler l’information pour demander une vraie enquête sur le 11 septembre 2001.

19 Commentaires à “ 11 septembre : du terrorisme islamiste au terrorisme intellectuel ” »

  1. lediazec dit :

    Très belle manière de célébrer ce dramatique anniversaire, Christophe. Un regard libre sur une affaire dont les points d’opacité relevés n’éclairent personne. J’avais vu sur le plateau de Frédéric Taddei un sujet sur la question, avec la présence de Mathieu Kassovitz, entre autres. Je me souviens du malaise provoqué par ce débat qui n’avait pour mission que de s’interroger. Or, nous savons que poser des questions en ce monde est déjà affaire suspecte.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  2. b.mode dit :

    Curieusement je songe à ce morceau visionnaire écrit par Lanzmann… pas Claude mais bel et bien son frère Jacques… http://www.youtube.com/watch?v=VW188SVN5UU

  3. @B.mode il est vrai que les choses n’ont pas beaucoup changé depuis ;-)
    @lediazec pour les émissions télé j’ai vu l’autre soir ici http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-11-Septembre-decrypte-par-Les-Propagandistes-du-Futur-3348.html une pseudo-émission d’enquête sur le 11 septembre dans laquelle s’est commis Laurent Joffrin (!). « Enquête » réalisée bien évidemment sans sortir de leur bureau, en reprenant quelques articles de presse et émissions de télé (ça coûte moins cher que d’enquêter soi-même et on ne risque pas de découvrir des choses gênantes) et dont l’unique but est de savoir comment on va faire pour retomber sur la vérité officielle en faisant semblant d’enquêter ! C’est atterrant, dire que ces gens donnent des leçons sur le journalisme ! On devrait travailler là-dessus en communication pour montrer comment on construit une émission de propagande.

  4. lediazec dit :

    Laurent Joffrin ! Rien que de le regarder me classe de facto dans la catégorie retraité anticipé pour cause de pénibilité !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  5. laetSgo dit :

    salut les Ruminants ! en parlant de journalisme et de CNR, je suis retombée sur ce billet de Ruffin il y a peu de temps : ô combien éclairant !
    http://www.article11.info/spip/spip.php?article804

  6. clomani dit :

    Christophe, j’avais vu la fin de cette « pseudo-enquête » sur le nine-eleven ! J’ai été frappée par les raccourcis qui avaient été utilisés pour démentir toutes ces saloperies de rumeurs véhiculées par des islamo-gauchistes (dont je fais partie dès lors que j’ai osé ne pas être d’accord sur le voile et sur les versions fournies par le gouvernement Bush pour aller guerroyer en Afghanistan, et par Blair à Bush pour aller en Irak).
    Ce documentaire n’est qu’une suite de démentis… mais le démenti, ça l’fait à nôtre époque. Sarko ment, l’Elysée dément, Woerth ment, il dément, il nie… bref ! Quant à Joffrin, ça fait longtemps que je l’ai relégué dans le clan des vieux décatis médiatiques.
    Joffrin, Giesbert, tous ces pseudo gauchistes embourgeoisés ne sont que des vieux croûtons agrippés à leur carte de presse et leur ancienne « gloire »… en plus, ils ne veulent pas quitter la petite bulle médiatique parisianiste… elle est bien trop confortable. Pour rester, il faut faire des concessions. Ces types sont des concessionnaires de faussetés toutes faites. Nos media ne raisonnent plus mais se contente de résonner. Et quelle résonance !
    Sinon, ma voisine héberge actuellement deux journalistes amerlocains venus faire des conférences en Europe sur l’enquête qu’ils ont menée au sujet de l’avion écrasé sur le Pentagone… Je sais qu’ils sont au cinéma des Ursulines cet après-midi, qu’ensuite ils vont en Suisse puis en Belgique.

  7. remi begouen dit :

    ‘On nous cache tout, on ne sait rien’…chante, je crois, Dutronc (s’il y a erreur, merci de rectifier). C’est pas nouveau. Pour moi, à mes 20 ans, je devais comme tous les jeunes mâles (et mal dégrossis de l’innocence enfantine) aller faire des ‘opérations de maintien de l’ordre’ en Algérie. Il a fallu attendre quatre dizaines d’années et des poussières pour requalifier cette boucherie de ‘guerre d’Algérie’. J’ai rejoint l’association des anciens appelés en Algérie CONTRE la Guerre (voir : 4acg.org), dont les anciens combattants perçoivent une petite retraite qu’ils reversent intégralement à l’Assoc pour des oeuvres humanitaires…
    Hélas, ce maquillage politicien est courant, permanent, dans l’ex-URSS comme aux USA et partout. Ce que résumait G.Orwell dans ’1984′ avec la ‘novlang’, par exemple ‘Guerre=Paix’, etc.
    Concernant le 11 septembre, merci Christophe de ton bel article. Le lien que tu nous a mis est excellentissime. Il y a bien d’autres choses à dévoiler, comme par exemple les désastreuses campagnes de ‘tirs de bombes atomiques’ (au Sahara et en Polynésie pour la France, ailleurs pour d’autres…) qui n’ont toujours pas fini de faire des ravages aujourd’hui, sur des hommes (militaires et civils), et sur la nature en général…

  8. turandot dit :

    Le 11 septembre n’a pas seulement entraîné les guerres en Afghanistan et en Irak mais aussi toutes les politiques répressives soi-disant anti-terroristes (Patriot Act pour les Etasuniens , Loi Perben I et II chez nous dans les mois suivants puis toutes les lois qu’ils valident encore pour brider toutes nos libertés ( LOPPSI 2 ,pas plus tard qu’hier et on nous invente de grands risques terroristes aujourd’hui- même ).

    En allant à Paris , je suis à chaque fois stupéfaite de voir des militaires avec armes dans la gare : çà semble « normal « .On nous habitue à ce que soit normal …

    C’est Naomi Klein dans » La stratégie du choc » ,qui en parle le mieux .

    Qui sont les bénéficiaires de tout çà ?…Pas ceux qu’on stigmatise , n’est-ce pas ?

  9. GdeC dit :

    @christophe : sur le sujet, je suis un peu moins bavard… Seulement une minute de silence… et des heures de colère et de vitupération !

  10. clomani dit :

    Exact, Turandot ! L’accueil par des soldats armées jusqu’aux dents dans les aéroports et gares françaises me fait à chaque fois froid dans le dos ! Tout ça sous prétexte que nous avons une menace terroriste.
    D’ailleurs, la dernière provocation française a été faite dans le Sud algérien, des exécutions « d’ »al Qaeda Maghreb » faites par l’armée algérienne sur commande française, suite à une incursion en territoire nigérien… La France déclarait que c’était suite à une action de l’armée Mauritanienne laquelle avait « exécuté » les terroristes; Ils avaient eux-mêmes exécuté l’otage français dont j’ai oublié le nom). Encore un mensonge bien français… que cette exécution qui semble avoir été plutôt de la négligence car l’otage serait mort faute de soins !
    Et puis, ces sales Roms qui piquent les bagnoles des Français (ou leur fric, ou leurs poules… on ne sait plus).
    Quant à Naomi Klein ! Encore bravo pour son bouquin. Que ce soit au Mexique (je suis en train de lire des écrits du Sub-Comandante Marcos) ou en Europe, le combat est exactement le même : les gros qui écrasent les petits pour en faire de la bouillie bien disciplinée, aux ordres… prête à accepter n’importe quel job dans n’importe quelles conditions, à envoyer sur les routes de l’exil toutes les populations du Sud, dont les pays du Nord ne veulent pas, ou alors « pas cher » donc plutôt « sans papiers » prêts à tout pour éviter de rentrer au pays sans un kopek, donc à travailler au noir… et le serpent se mord la queue… avec la complicité des dirigeants du Sud, arrosés par ceux du Nord ! A gerber !

  11. b.mode dit :

    Même frisson que vous deux, turandot et clo, quand à la gare Montparnasse, je vois les flics mitrailleuses à la main ! J’aurais jamais cru voir ça un jour en France… A une époque pas si lointaine, on en discutait tantôt avec rodo, fouiller un coffre de voiture eut provoqué un tollé… On en est loin. Entre caméra de surveillance et hyperflicage…

  12. Hara Kiri dit :

    Raaa, le 11 Septembre.
    Moi, à chaque fois qu’il se passe quelque chose, je prends comme référence l’assassinat de JFK, une affaire qui m’a passionnée.
    Donc, pour le 11 Septembre, quand on m’a dit qu’il fallait croire la version officielle, je me suis dis tiens, si on avait fait pareil pour JFK, on croirait encore que c’est Oswald qui l’a tué (hors, on sait bien que c’est faux). Mais les mensonges ont la vie dure, les manuels d’histoires doivent encore nous dire que c’est Oswald le tueur et même dans un des prochains épisodes de NCIS de la 7ème saison, Oswald est toujours annoncé comme le tueur de JFK alors que tout le monde sait qu’il s’agissait d’un complot car JFK s’attaquait à la mafia qui l’avait aidé à se faire élir et était contre la guerre au Vietnam alors que le lobbing des armes lui était pour et les services secrets aussi.
    Quand on me dit que c’est impossible d’avoir sacrifié 3000 personnes de son propre peuple dans les tours. Je reprends l’affaire JFK en disant : combien de soldats sacrifiés au Vietnam pour de l’argent ?
    Quand on nous dit que les journaux ne soutiendraient pas de tels mensonges : ils l’ont bien fait pour l’assassinat de JFK.
    Quand on voit que ceux qui contestent la version officielle du 11 septembre sont traités de négationnistes et comparés aux nazis, je repense à ceux qui ont osés contester la version officielle de l’assassinat de JFK.

    Bref, la position la plus saine est toujours de s’interroger sur les versions officielles. Si elles sont vraies, on ne découvrira rien de plus et si elles sont fausses, c’est quand même bien de découvrir la vérité.
    Mais c’est encore plus sain quand la version officielle alignent des éléments farfelus et là encore j’en reviens à l’affaire JFK où la version officielle disait qu’une seule balle avait provoqué 7 blessures sur JFK et le gouverneur Connelly en changeant plusieurs fois de trajectoire et la balle allant même jusqu’à ralentir avant de repartir (ba ouais, il fallait bien coller au film tourné par Zapruder, un passant, et qui n’était pas prévu dans l’histoire d’origine).
    Et question élément farfelus, la version officielle en regorge, notamment quand on regarde les éléments précédents les attentats. Par exemple, quand les services secrets américains sont informés par les services secrets français que des islamistes (dont un français) apprennent à piloter sur le sol US et que ceux-ci ne réagissent pas. Quand Bush est prévenu de risques forts d’attentat aériens et que celui-ci ne bouge pas. Quand la sécurité aérienne américaine est bouleversée quelques mois avant les attentats pour se révéler moins efficace. Quand les services secrets arrêtent Moussaïoui, avant les attentats, parce que celui-ci s’est fait remarqué en ne voulant pas apprendre à atterrir dans une école de pilotage Us et que les services secrets ne renforcent pas la sécurité. Quand une tour en acier s’écroule comme un fêtu de paille mais surtout de la même manière que ces tour HLM que l’on détruit en faisant sauter les piliers à la base. Quand un avion de ligne disparait des radars pendant un bout de temps alors qu’un autre vient de s’écraser sur une tour et que la sécurité aérienne ne réagit pas. Quand on sait que les tours étaient emplies d’amiantes et qu’il fallait soit les détruires soit les désamianter, opération qui coutait des millions et que le propriétaire, quelques mois avant les attentats, prend un assurance contre les attentats. Quand les passagers sont capables de téléphoner d’un avion, mais seulement celui qui allait sur la maison blanche, mais pas les autres. Quand un avion s’écrase sur le pentagone sans que personne ne le voit créant une brêche si petite que l’on puisse se poser des questions. Quand une troisième tour s’écroule sans être touché par un avion ou quoi que ce soit et que cette tour acceuillait des bureaux des services secrets. Quand on voit les piliers des tours, après les écroulements et qu’on constate qu’ils sont cisaillés à la base comme ils le seraient si on avait fait écrouler les tours comme lorsqu’on détruit les barre HLM. Quand…. Quand … Quand…

    Dans une enquête, on dit toujours, chercher à qui le crime profite. Ba là, il a profité à Bush qui n’aurait jamais été réélu sans ces attentats, à l’armée et aux services secrets qui n’auraient jamais pu attaquer l’Irak puis l’Afghanistan, au lobbing des armes et ceux du pétrole. Aux islamistes ? Mouais, ça leur a fait de la pub. Mais moi, je me dis, que si j’avais été un terroriste à l’époque, fort du choc que j’avais créé et de l’organisation et de l’argent qu’il fallait pour monter une telle opération, j’en aurais profité pour continuer sur ma lancée et instaurer une véritable terreur. Ors, après, rien. Quelques petits attentats dont ceux sur le train espagnol dont la version officielle est également contestée et rien d’autre.
    Moi je dis que des gens capables moralement, financièrement, et avec une organisation capable de monter ces attentats à la barbe des américains, j’aurais continué.
    Sans compter du fait que j’ai du mal à croire qu’une telle organisation se serait reposé sur le facteur chance en se disant. Ok, on monte cette super organisation en espérant que dans chaque aéroport où les terroristes vont prendre l’avion, la sécurité soit assez laxiste pour les laisser passer.
    Bref, les attentats du 11 septembre sont discutés parce qu’ils sont très largement discutables.

  13. Fifi d'Ardèche dit :

    Mince! Cela fait peur tout ça!…Heureusement qu’il y a ce qu’on appelle aujourd’hui le « journalisme citoyen » : il y a toujours une caméra ou un portable qui traînent…

  14. remi begouen dit :

    Le 12 septembre 2001 il y eut à St-Nazaire un gros rassemblement de deuil devant le monument qui célèbre, sur le front de mer, le 1° débarquement US en Europe, ici même, en 1917. Il y avait, comme partout, beaucoup d’émotion. Un individu a attiré mon attention : il avait le front ceint d’un bandeau blanc avec une inscription en arabe et portait une rose. Nous avons conversé et il m’a expliqué : Je suis en deuil, d’abord, de l’assassinat du Commandant Massoud, le 10 septembre. Un premier coup de la complicité de Ben Laden et de la CIA, avant celui de New-York !… Cela reste bien sûr invérifiable, mais il y a bien sûr magouille abominable, dans cet enchaînement, suivi de guerres…

    Pour l’anecdote, à propos de ce monument, d’ailleurs fort laid et très grand, qui représente un ‘brave G-I s’ US’ qui tient en équilibre, l’épée en main, sur le dos d’un aigle venant d’Outre-Atlantique. Il fut érigé au début des années 20 et détruit par les nazis début 41. Et, sur cotisations d’anciens combattants des 2 côtés, refait et remis en place vers 1988, je crois.
    Bon, non loin de là, dans un décor de jardin, il y a un très sobre monument qui salue la fin de la guerre d’Algérie en mars 62… dédié à la mémoire des nazairiens qui y ont laissé leur peau, c’est bien. Ce serait bien aussi de savoir que au moins 100 fois plus d’Algériens sont morts, dans cette atroce guerre, que d’appelés français… creux qu’on a envoyé au casse-pipe à coup de propagande…

  15. lapecnaude dit :

    Que dire de l’attitude du gouvernement français qui a refuse de recevoir Massoud, complicité ou pas ? Quand à l’attentat du 11 septembre, je n’en ferai pas un livre, mais l’histoire des piliers cisaillés me rappelle une histoire de calcul de contrainte de beton armé face à un choc etc … trop dur pour moi. Idéologiquement tous les gouvernements un jour ou l’autre se compromettent … depuis la nuit des temps, parce qu’ils ne sont composés que d’humains animés par des désirs humains et donc corruptibles.
    Si on continue à « espépier » le passé (eût dit ma sainte mère) on couvrirait la France de monuments aux morts, les français ayant passé les trois quart de leur temps à s’étriper avec leurs voisins ou leurs coreligionnaires !…
    Demain, nous serons le 12, nous devrons nous préparer à une autre bataille, espérons ne pas devoir sortir nos faucilles et nos marteaux (merde je m’suis trompée) nos piques et nos fourches pour nous sortir du merdier dans lequel l’autre ostrogoth est en train de nous coller.
    Rémi, je ne sais quelles sont tes proportions, mais moi j’ai, de source sûre (squelettes à l’appui) 2.500.000 morts algériens ! n’ont pas été compté ceux qui ont été balancés par « piper » ou hélico directement dans la mer.
    J’ai dit des méchancetés, alors, je m’inflige la punition : 3 pater et 3 ave …

  16. lapecnaude dit :

    Puisque avec le moral que j’ai, les ave et les pater çà ne m’amuse pas, j’m'en vais réciter des sourates, c’est plus poétique, avis pour l’autre morto-féministe qui clitorise à tout bout de champs.

  17. remi begouen dit :

    Oui ben, bonne récitation, mécréante ! Sourate, Ave et Pater sont dans le bateau, celui qui nous mène en bateau quoi…
    Quant aux chiffres nécrologiques sur la Guerre d’Algérie, d’accord, on ne saura jamais le fin mot de l’histoire, c’est sûr. Comme pour les drames du 11 septembre ou sur la mort de JFK, etc.!

  18. de la mata dit :

    Pas du tout,65 ans après rien n’est controlé ,tu te trompes C.Certain ( vraiment ? ),la preuve :  » internet existe,hé,hé  »

    C’est un avantage  » certain  » pour les passionnés stigmatisés négativement par les actions et l’image médiatique de mon cher et adoré Sarko et pour tous les sujets d’actualité,le 11 septembre en représentant l’archétype…d’autres aussi passionnés, s’efforçant de dire et d’essayer de prouver le contraire,non ?

    Le 11 septembre c’est près de 3000 morts…c’est pas la censure qui le dit,non ?

  19. fifi dit :

    voir ceci est effarant, et nous en apprend encore toujours plus sur les mensonges du 11 sep! A qui profite le c rime!!! A voir :http://www.youtube.com/watch?v=6l0D14Sjs5Q&feature=related http://www.youtube.com/watch?v=6l0D14Sjs5Q&feature=related

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|