Accueil Politique Reverrons-nous un jour ?…

Reverrons-nous un jour ?…

30
0
194

insurrection.jpgDe qui a-t-il vraiment peur le National Président dans son palais ? Du PS ? Aucune crainte, tant il semble empêtré dans ses états d’âme et dans le virage le plus opportun à prendre, pas en faveur des ouvriers, mais de lui-même : à gauche toute ou social démocratie  décomplexée ? Telle semble être la seule et unique préoccupation.

De la gauche non inféodée ? Rien à craindre de ce côté non plus. Trop fractionnée et individualiste pour accéder à une plate-forme plus radicale et unitaire, même si elle a en son sein des hommes de bonne volonté, chaque composante tirant à hue et à dia, ce n’est pas demain que nous verrons dans la rue une force capable de faire trembler les fondations d’un système corrompu jusqu’à la moelle.

Des syndicats ? Plus personne n’ignore à quoi tient la revendication ouvrière. Son équilibre reposant essentiellement sur l’humeur d’un dirigeant, sur des petits avantages personnels ou corporatistes qu’on se dépêche d’empocher moyennant bien-être et sécurité.

Des enseignants ? Qui ignore encore que l’enseignant est avant tout tourné vers lui-même, accroché à ses avantages comme l’escargot a sa coquille  ?  L’enseignant étant devenu un pachyderme broutant l’herbe grasse de sa prairie sans se soucier de la sécheresse qui s’abat sur l’espèce voisine, de l’autre côté du talus.

Avec tous ces féroces opposants, Sarko est en train de faire un colis qu’il rangera dans sa boîte à souvenirs pour plus tard. Et plus tard, au train où vont les choses, c’est après sa très probable réélection de 2012. Une fois sa nouvelle victoire scellée, quand il plastronnera en compagnie de ses amis les riches – au Fouquet’s ou ailleurs – leur contant, avec l’insolence qu’on imagine, comment il a fait pour enfoncer le pieu dans le cul d’une opposition qui, de fellation en sodomie, n’a jamais fait autre chose que faire semblant de ne pas aimer ces pratiques. Mais les acceptant avec une résignation honteuse !

Aussi, avant de goûter à cette joie aussi hypothétique que spéculative, le chemin est long et Sarko éprouve des sensations de terreur dont il livre par moments certains détails. L’une de ces terreurs étant le monde étudiant.

Jusqu’à présent, il contrôle la machinerie des magouilles politiciennes avec les pros, tous ceux qui orientent l’opinion selon tel ou tel intérêt « supérieur ». Quelle qu’en soit l’humeur ou le mouvement de menton, il gère. C’est son métier et dans ce domaine, il est incontestablement doué. Aucun mal, quand on voit la taille et l’envie de l’adversaire. Ce n’est pas une petite manifestation tous les deux ou trois ans qui mettra un terme à son arrogance !

Une autre paire de manche serait donc si, à la grogne ouvrière venait s’ajouter le mécontentement étudiant. Alors messieurs de l’opposition, on fait quoi ?…

Que ces branleurs de lycéens, chargés d’une testostérone non canalisée, se mettent à écumer le bitume et qu’ils sympathisent avec les ouvriers. L’horreur absolue ! Pour cela, il faudrait un petit coup de pouce de notre grande et courageuse opposition.

Dans un tel contexte, ce serait la panade. Plus de syndicat avec qui négocier, plus d’appareil politique avec lequel composer en toute fraternité. Plus moyen de corrompre tel ou tel dirigeant. Plus d’assemblées pour des petits arrangements entre amis. Plus que la rue comme territoire, symbole d’un ras-le-bol général. Plus de palais Brongniart…

Abandonnée au caprice d’une onde noire, occupée à mettre bas symboles et hiérarchies, la foule, enfin libérée, rêvant à la vie et dévastant les vestiges d’une monarchie dite républicaine. Imaginant une autre organisation sociale, sans sondages, sans propagandistes médiatiques, sans élections, sans politicards d’aucune espèce. Une société libre, sans Fouquet’s et bling-bling !

C’est ça le cauchemar actuel de Sarko. Que les étudiants restent bien au chaud là où ils sont. Le reste, il s’en occupe.

Voilà pourquoi, Nicky s’est dépêché de maintenir à leur égard « le cumul de l’aide au logement et la demi-part fiscale bénéficiant aux parents ».

Allez les jeunes, dans la rue, avec les ouvriers, main dans la main, utilisez vos consoles en guise de pavés, vous obtiendrez plus que cette misère qu’on vous accorde en guise de pâtée ! Lisez Marcuse, Bakounine, Reich ou qui vous voulez. Inventez votre monde. Créez la culture de votre imagination. Tout bancal qu’il puisse être, ce monde sera moins moche que celui qu’on nous impose à longueur de propagande !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

30 Commentaires

  1. b.mode

    12 septembre, 2010 à 6:55

    « très probable réélection » ! Puisses tu te tromper mon Rodo, parce que là, si c’est ça, la France sera définitivement un champ de ruine sociale et humaine ! Billet lucide mais pas gai… Brrr…

    Répondre

  2. lediazec

    12 septembre, 2010 à 7:07

    Oui, je sais, ce n’est pas gai. Il m’a suffit d’une après-midi de lecture pour arriver à cette analyse. Je souhaite ardemment me tromper. L’idée de voir ce personnage plastronner me révulse au-delà de ce qu’on peut imaginer. Cela dit, je ferai tout ce qu’il faut pour prouver que je suis dans l’erreur.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  3. babelouest

    12 septembre, 2010 à 7:10

    Salut Rodo, salut à tous ! Bravo, pour avoir su écrire tout haut ce que chacun redoute tout bas.

    Répondre

  4. tueursnet

    12 septembre, 2010 à 7:11

    Woerth maintenu envers et contre tous !

    Que peut-on reprocher à l’un des dix doigts du Roi de France ?
    -D’avoir menti à une presse qui lui a porté atteinte en diffusant ses empreintes ?
    -D’avoir remis au goût du jour la notion de privilèges qui existe depuis toujours ?
    -D’avoir servi indirectement son pays, en favorisant directement son parti ?
    -D’avoir misé sur les plus grosses fortunes pour permettre à son Roi de décrocher la lune ?
    -D’avoir un peu souillé l’éthique du grand public pour confirmer la primauté du politique ?
    Mais le majeur n’a rien fait d’autre qu’obéir à la volonté générale, incarnée par son Roi et exercée par les neuf autres doigts.
    On ne peut pas le couper sans couper la main, le bras et la tête de celui qui l’a maintenu rien que pour nous montrer ce que c’est qu’un doigt d’honneur.

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Woerth

    Répondre

  5. b.mode

    12 septembre, 2010 à 7:16

    D’autant que Woerth va désormais être victimisé un peu plus avec l’affaire de l’opportune enveloppe avec les menaces et la balle de fusil. D’ici que l’agité du bulbe le maintienne au gouvernement, y’a pas loin. On achève bien les canassons…
    http://rienquelaverite.blog.tdg.ch/archive/2010/09/11/eric-woerth-s-achete-un-fusil-de-chasse-et-des-cartouches.html

    Répondre

  6. cpolitic

    12 septembre, 2010 à 7:52

    ça me rappelle un article que j’ai lu de journalistes professionnels…enfin c’est pas grave au moins y’a le style « ruminances »
    par contre le « après sa très probable réélection de 2012″, on va tout faire contre!

    Cdt,
    Cpolitic

    Répondre

  7. clomani

    12 septembre, 2010 à 8:42

    J’ai deux remarques :
    - d’une part les enseignants que je connais sont vraiment des personnes qui y croient, qui en veulent, qui sont préoccupées par l’avenir des jeunes auxquels elles enseignent. On les fait travailler plus, les heures sups de corrections d’examens n’ont pas été payées, ils ont plus d’élèves dans leur classe, etc. Et j’ai vu des élèves l’autre jour en passant devant le lycée Chaptal : tous et toutes des petites gravures de mode… des super consommateurs en fait.
    - d’autre part, à Paris, il y avait des lycéens dans la manif, ce qui prouve que toutes les couches de Français étaient présentes. Les étudiants rentrant plus tard, et ramant pour trouver où se loger dans Paris, devaient être ailleurs. Ils savent tous qu’ils vont être de futurs chômeurs…
    Et je viens de lire un texte rédigé par des économistes, très clair, proposant des solutions, remettant en question l’Europe, les mauvaises orientations économiques qu’elle prend, les erreurs que Sarkozy a faites (sans le nommer mais on voit qu’il fait l’inverse que ce qui est préconisé par ces économistes), etc. Si ce texte est rendu public, si on en parle dans les media (chez Arlette ?), ça prouverait que Sarko n’est pas celui qu’il nous faut et ça lui mettrait le nez dans sa m…
    Je ne peux pas le copier là, je l’ai reçu en PDF et il fait 3 pages mais que ceux que ça intéresse me contactent par mail. Je le leur ferai suivre.

    Répondre

  8. Eddie Torial

    12 septembre, 2010 à 9:22

    Au train où vont les choses, Fillon sera Président… et Marine Premier Ministre.

    E.T.
    http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

    Répondre

  9. remi begouen

    12 septembre, 2010 à 9:39

    Reverrons-nous un Mai 68?… tu as idée que oui, semble t’il, Lediazec! Mais je n’y crois pas du tout. Je crois que les remarques de Clomani sur les ‘d’jeun’s superconsommateurs’ est hélas exacte. Je crois comme elle que, parmi les enseignants il y a aussi beaucoup de courageux… ainsi que partout (infirmières, etc.). Mais que l’avenir de Tsarko (et autres Berlusconi, Merkel…) est miné par celui de l’Europe mal foutue, emportée dans une violente crise, d’intensité inouïe…
    Brèfle, je sais trop que les dés sont pipés sur le plan d’élections (présidentielles et autres) et que nous verrons…la Révolution inédite !

    Répondre

  10. clomani

    12 septembre, 2010 à 12:13

    Marine fait peur, Eddie ! C’est une excellente débatrice et elle évite copieusement les pièges qui lui sont tendus de tomber dans les extrémités de son père.
    Je ne le souhaite pas, mais je rigolerais bien si on se retrouvait avec un duel Sarko/LePen aux prochaines présidentielles… Cette fois-ci, je me garderais bien d’aller voter !

    Répondre

  11. b.mode

    12 septembre, 2010 à 12:22

    Marrant parce que Didier Goux a dit la même chose que toi en commentaires ici il ya pas longtemps… :) Moi je quitte le pays !

    Répondre

  12. Fifi d'Ardèche

    12 septembre, 2010 à 12:34

    J’ai lu les commentaires attachés aux articles relatifs à cette lettre contenant balle et menaces envoyée à Woerth et, dans ces commentaires, la majorité des intervenants disent qu’à leur avis, il ne s’agit là que d’une manoeuvre de diversion afin de détourner l’attention du peuple des réformes actuelles.
    Je ne pense pas que l’actuel président sera réélu, les gens semblent fermement décidés à voter pour quelqu’un d’autre , mais ils ne savent pas encore pour qui..
    Diaboliser systématiquement Marine dans les débats, l’attaquer à plusieurs comme cela s’est fait récemment sur un plateau tv n’est pas une bonne chose , à mon avis ..Et, éffectivement, elle a de la « présence » à l’image, apparaît sympathique et sure d’elle, voire même rigolarde,cela m’a surprise , cette sorte de tranquille certitude… Si l’on ne savait pas ce que représente en réalité son parti, on tomberait dans le panneau!
    J’espère pour ma part, que les jeunes n’auront pas à aller au « casse-pipes » , c’est aux générations précédentes de leur éviter cela!

    Répondre

  13. clomani

    12 septembre, 2010 à 12:41

    Le FN qui gagne serait un électrochoc… le chaos ! Et là, je ne pars pas, je me bats ! Parce que ce sera le moment où jamais pour faire passer une vraie révolution. (trop peur de rencontrer D.Goux à l’étranger) ;o))

    Répondre

  14. lediazec

    12 septembre, 2010 à 13:34

    @ Cpolitic. Tant qu’il n’y a pas plagiat… Je pense que nous sommes tous en possession des mêmes infos. Que nous soyons pros ou simples citoyens pas trop cons. Que nous éprouvons les mêmes sentiments, devant la même dévastation. Normal que tout ça se croise et se recoupe. Après tout, le pire dans la soupe, c’est quand elle est servie froide.
    En revanche, j’accepte avec plaisir la touche « Ruminances ». Merci.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  15. lediazec

    12 septembre, 2010 à 13:38

    Je reviens de la pêche. Outre que ça bougeait entre Tomé et Rouzic, pas un pesquet à l’horizon. Tous cachés. Du coup, j’ai atterri chez Titine… Le bar visité par l’équipe de Thalassa. Aie, aie, aie !
    Une sieste ?… Dans pas longtemps.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  16. remi begouen

    12 septembre, 2010 à 14:11

    Retour à l’optimisme? : ‘Les gens sont intelligents’. J’entends cette conclusion tirée par l’auteur d’un micro-trottoir très loufoque, après son enquête. Bon, ce n’était pas n’importe quel trottoir, mais celui, aujourd’hui, réalisé à la ‘fête de l’huma’, le quotidien ex-PCF qui, demain, se lance à une grosse édition spéciale, que je ne vais pas louper de lire…
    Politis pose la question, dans son dernier n° : ‘Que reste-t-il de la culture ouvrière?’. Le dossier, à mon avis, insiste trop sur le côté ‘loisirs’ (guinguette, jardins etc.) et pas assez sur l’aspect fondamental de cette culture : l’éducation politique de la lutte de classes, l’éveil à la conscience prolétarienne (que l’on soit ouvrier, paysan, infirmier… chômeur ou retraité). Et oui, le peuple est intelligent ainsi.
    Cela continue ainsi, beaucoup moins dans les ‘écoles du parti’ (si souvent sclérosés), ou dans les ‘stages de formation syndicale’ (idem) mais partout, dans les chansons, films, voyages, bref dans la société qui est -inconsciemment- bien plus imprégnée de cette culture ouvrière (‘ouverte’) que de la culture bourgeoise (‘élitiste’). Il y a bien sûr contradiction (voire schizophrénie?) entre cette culture (gouailleuse, râleuse, et parfois si audacieuse (grèves sauvages, fauchages d’OGM, etc.) et l’accès au mode de vie petit-bourgeois généralisé, pour tous, via le ‘consommez plus’, égoïste.
    M’enfin, quoi : Les fous qui nous gouverne creusent leur tombe. Demain, le peuple : ‘Ha, ça ira, ça ira’… partout dans le vaste monde et notre petite France ! Inutile de chercher ailleurs quelque paradis : il est partout, en chacun de nous !

    Répondre

  17. Eddie Torial

    12 septembre, 2010 à 18:52

    @Rémi Begouen : Le peuple, le peuple, le peuple ! Hélas, ce n’est plus celui d’Hugo…

    Eddie Torial

    Répondre

  18. remi begouen

    12 septembre, 2010 à 19:22

    D’accord, Eddie Torial, ce n’est plus le peuple de Hugo, en France. Mais j’évoquais ‘le peuple’ en général, du monde entier.
    Au fait, on a besoin de nouvel Hugo… Avec ton nom ‘flambeau’, tu es partant ??

    Répondre

  19. Laetsgo

    12 septembre, 2010 à 20:40

    Les anglais se rebellent, les grecs se rebellent, bientôt les espagnols et les portugais…les français sont dans la rue ! Je me prends à rêver à l’internationale ouvrière ! Enfin, pour commencer, à l’Europe prolétarienne ! Manque plus que les allemands pour faire bonne mesure :-)
    Allez Rodo ! Pas de défaitisme ! Sarko tombera, et sa clique de corrompus avec lui, bien avant 2012 : l’automne est chaud !!!

    Répondre

  20. lediazec

    12 septembre, 2010 à 20:54

    @ LaetSgo. Non, je ne suis pas inquiet par l’armée de Sarko. Ce qui me préoccupe c’est l’adversaire en face, les légions d’amis qui risquent de balancer des coups de canifs au contrat moral qu’ils ont contracté avec le peuple. Pour le reste, je serai des derniers à rester debout !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  21. lapecnaude

    12 septembre, 2010 à 21:24

    http://www.superno.com/blog/
    Les idées noires de superno ressemblent aux tiennes, mais en lisant les commentaires on s’apperçoit qu’il y a encore du ressort, bien sûr la pillule de la procèdure accélérée fait mal à avaler, mais, il y a eu le CPE et je crois que ce que Sarko craint le plus c’est de voir les jeunes et les étudiants descendre dans la rue. Donc remanifestons !
    En ce moment il suffit d’une étincelle pour que cela démarre (je pense à cette histoire de caravanes de gens du voyage-roms (?) sur un aérodrome et de l’attaque de la décision d’expulsion des roms par Sarko qui va atterir en Coneil d’Etat.
    Et ne me parlez pas de la gauche, ils n’avancent plus masqués, ils disent bien que cela ne sera pas facile de refaire ce qui a été défait, faut pas avoir d’illusions, on va aussi morfler.

    Répondre

  22. lapecnaude

    12 septembre, 2010 à 21:33

    Si vous ne l’avez fait, allez faire un petit tour ssur le blog de Mélenchon, sur le « petit livre vert européens sur les retraites » …

    Répondre

  23. Lutopick

    13 septembre, 2010 à 10:32

    Il ne me semble pas entendre des voix du PS dire: « à gauche toutes! »; non, même pas Hamon ou Dray qui refusent le dialogue avec le Parti de Gauche (le seul et le vrai). A mon avis le PS c’est plutôt « la droite complexée ».

    « De la gauche non inféodée ? Rien à craindre de ce côté non plus » effectivement, il n’y a rien à craindre, mais tout à espérer. Soutenons le Front de Gauche pour mettre une bonne Gauche à la Droite.

    Nous avons vu que les syndicats ont pu mettre dans la rue près de 3 millions de personnes, ce n’est pas rien. Mais il est vrai que les leaders… n’ont pas la hargne d’une partie du peuple. Alors peut-être est-ce à cette partie du peuple hargneux de communiquer son enthousiasme aux leaders et à les pousser plus en avant dans la confrontation.

    Il n’y a que deux raisons pour voir Sarközy de Nagy-Bocsa réélu: 1/ Un deuxième tour LePen – Sarkö; 2/ Les français sont des veaux.

    L’idée de voir les jeunes (étudiants ou pas) battre le pavé chaque jour, avec l’appui du monde ouvrier, paysan et employé: ça c’est une belle idée, un bel espoir; mais pour mettre quoi à la place de Sarkö ? Un autre pantin du Bildeberg-Club comme DSK ? Il reste environ 20 mois pour développer LA FORCE d’OPPOSITION capable de nous extraire de l’Europe de Maastricht/Lisbonne, capable de nous sortir de l’Alliance arbitraire de l’OTAN, capable de reconstruire nos acquis sociaux démantelés par un demi siècle de « spoliation ». Nous avons 20 mois pour convaincre que cette voie c’est LE FRONT de GAUCHE.

    Répondre

  24. lediazec

    13 septembre, 2010 à 12:16

    Lutopick. Très bien résumé. J’adhère totalement à l’idée de tirer les opposants au Sarkozysme vers le haut. Ca va être lourd à porter, mais tel est le prix, si nous voulons faire les choses telles qu’elles doivent l’être. 18 mois c’est long et c’est très court. Naviguons donc au Long-court, comme le proclamaient jadis des coiffeurs côtiers.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  25. de la mata

    13 septembre, 2010 à 17:18

    C’est fou ton article, le Breton qui joue au foot,tu veux me faire croire que mon cher et adoré Sarko sera réelu en 2012 d’après ton analyse…même moi un de ses sympathisants des plus enthousiastes j’ai des doutes,heureusement que le Villepin se prépare,ouf !
    C’est marrant de lire les commentaires de tes potes internautes,ils ont peur de quoi,on n’est pas des sauvages quand même,n’est-ce pas Clomani…même les Lepennistes ne te mangeront pas,c’est dire !( d’autant plus si le reste de ce qu’on voit sur ta photo est à son image,évidemment !)

    Le D.Goux aime les nanas,t’as pas besoin d’avoir peur,il est civilisé ce gars-là !

    Répondre

  26. lediazec

    13 septembre, 2010 à 17:21

    Dis-donc, Pablito, tu dois t’emmerder comme un rat mort dans ton quotidien, dis-moi.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  27. clomani

    13 septembre, 2010 à 18:14

    J’adooooore les gens qui font des commentaires sur le physique, surtout en restant dans l’anonymat le plus total ! Super couillu, el matador… comme son maître Nabotléon, tout en rodomontades et rien dans le pantalon, pas courageux, qui réclame des gens à sa taille quand il se déplace, qui déteste les journalistes qui ne le flattent pas (qui sont pourtant rarissimes), qui évite les foules de peur d’entendre des quolibets !
    De plus, sachez que j’aime les sauvages et que j’ai horreur des dégénérés ou des fins de race.
    On a les « stars » qu’on mérite, mon pov’ matadormant ! Un p’tit rogneux (c’est du patois mais c’est assez signifiant) menteur comme un arracheur de dents ! Eh bien, je surenchéris à Lediazec : il faut soit avoir un poi-chiche entre les deux oreilles, soit avoir envie de se distraire en emmerdant des gens honnêtes pour faire ce que vous faites.
    Quant au sieur Goux, je le trouve particulièrement misogyne, pour un mec qui aime les nanas… je parie qu’il était gay : les gays sont souvent suffisants et misogynes ;o).

    Répondre

  28. clomani

    13 septembre, 2010 à 18:17

    Petite rectification, je suis tout sauf homophobie… je faisais juste allusion à la petite catégorie d’homos qui détestent les femmes parce qu’elles leur font de l’ombre ;o)… Heureusement, ils sont très rares. Couvez bien vos perles, el Matador ;o)))

    Répondre

  29. Germain de Colandon

    13 septembre, 2010 à 18:37

    Moi, j’aime bien la gueule à Lediazec, il me fait penser à mon ami Jean-Louis Foulquier !

    GdC

    Répondre

  30. babelouest

    13 septembre, 2010 à 18:58

    Bonjour Germain ! Oui, c’est vrai entre Rodo et Jean-Louis il y a comme un air de famille. Ce sont tous les deux des types si attachants, en plus !

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Revue de la foire au troc

La semaine avait démarrée avec le vote de la Suisse des minarets et, bien sûr, la prise de…