Accueil Politique A la guerre comme à la guerre ou, de la fin et des moyens…

A la guerre comme à la guerre ou, de la fin et des moyens…

26
0
209

prisedelabastille1.jpg

Ce 23 Septembre 2010 s’annonçait comme un réel succès : à l’appel des syndicats, le peuple tout entier s’était retrouvé dans les rues, créant d’innombrables TAZ au détour des 258 défilés programmés dans les rues des villes de France.

Les révélations à répétition qui avaient émaillé la lourde torpeur des jours d’été avaient fini par réveiller un sursaut de conscience politique chez les citoyens. Plutôt que de baisser les bras et de les prononcer « tous pourris », c’est dans la rue qu’ils avaient décidé de porter leur colère, leur révolte face à ce sentiment d’injustice qui les étreignaient à chaque nouvel effet d’annonce : expulsion des Roms, stigmatisation des musulmans, petites connivences entre amis, autisme en lieu  et place de concertation, langue de bois érigée en dogme,  la liste est trop longue pour que l’on puisse citer toutes les ignominies, toutes les bassesses dont le pouvoir en place se rendit coupable cet été-là. Il faut dire que le basculement du quotidien vespéral des marchés dans le camp des gôôôchisses, métamorphosé pour l’occasion en pourfendeur de la pieuvre mafieuse gouvernementale,  en chantre de la lutte contre la bureaucratie espionne étatique, et, collatéralement, en allié bien improbable du pure player trotsko-fasciste (les ennemis de mes ennemis…), ne fut pas étranger à ce retournement spectaculaire du sentiment de défaitisme et de renoncement des socio-démocrates de tous poils. TINA ne passerait pas ! En tout cas, pas par nous !

A 16h32, alors que la manifestation parisienne battait son plein et que, festivement, un mannequin à l’effigie de l’aWoerthon était pendu haut et court (oui, c’est un peu barbare, mais panem et circenses obligent ! Et cela reste de l’ordre du symbolique !) sur la Place de la Bastille, une explosion couvrit le vacarme des vuvuzelas et autres sonos syndicalistes et citoyennes hurlantes. La foule, terrorisée, se précipita en tous sens, et le mouvement de panique qui s’ensuivit provoqua la mort d’une dizaine de personnes, piétinées. Les organisateurs, services d’ordres des syndicats, tentèrent bien de maintenir un semblant de calme, et de canaliser le troupeau apeuré, mais ils furent très rapidement dépassés :  nombre des personnes présentes participaient pour la première fois à une manifestation et cherchaient une autorité rassurante, une direction, quelqu’un qui prenne les commandes et leur dise quoi faire. C’était compter sans les forces de l’ordre qui plongèrent au cœur du chaos, à coup de matraques et de taser, sans discrimination aucune pour une fois. Ils parvinrent au véhicule carbonisé, écartant d’un coup de pied qui, un bout de bras, qui un torse déchiqueté. Bordel, Squarcini avait prévenu pourtant ! Pourquoi cette manifestation n’avait-elle pas été purement et simplement interdite ? Trop dangereux ces rassemblements publics ! Une cible tellement facile pour une attaque des islamo-romo-gôchisso-terroristes au fromage de chèvre !

Dans les jours qui suivirent, des preuves formelles de l’implication de Roms et d’associations anti-racistes cherchant à se faire passer pour des groupes d’extrême-droite (à moins que ce ne soit le contraire) furent découvertes et révélés en Une du Figaro*. Les expulsions redoublèrent, et cette fois-ci, pas une instance européenne ou internationale n’osa s’y opposer : après tout, ce sont les français qui étaient les victimes, non ? et les victimes ont le droit légitime de se venger (ah non, pardon, ça c’est la loi du Talion et il parait qu’on a évolué depuis ce temps-là) protéger de possibles attaques ultérieures, au besoin en éloignant physiquement et sous la contrainte leurs auteurs potentiels.

erby882.jpg« Il faut protéger nos concitoyens », tonna le président Sarkozy lors d’une allocution solennelle au 20h de TF1, «et je prendrai toutes les mesures qui s’imposent afin que cette protection soit sans faille ! ».

Il va sans dire que toute manifestation sur la voie publique fut proscrite car pouvant être la cible d’autres attaques terroristes ! Dans la foulée, les blogs furent interdits, de même que l’utilisation de réseaux sociaux puisqu’ils avaient servis à l’élaboration du funeste attentat de la Bastille, comme le démontra la DCRI.

Les journalistes, préoccupés avant tout par la couverture de l’attentat et le portrait de ses victimes, ne prirent pas la peine de suivre les affaires parlementaires. Ainsi, la réforme des retraites fut promulguée sans autre forme de procès, dans l’indifférence générale. De même que la loi Sécurité et Expression qui rétablit la censure. Le remaniement gouvernemental eut quand même lieu et Marine Le Pen fut nommée Premier Ministre.

Mais non ! Respirez ! Ceci est une fiction ! Dans la vraie vie, JAMAIS un gouvernement n’ira aussi loin pour faire passer des réformes liberticides et injustes ! L’agit-prop,  c’est un vieux fantasme soixantehuitard, ça n’existe pas en vrai !

Pour un peu, vous me soutiendriez qu’un gouvernement serait capable de provoquer une guerre pour détourner l’attention ! N’importe quoi, vraiment… N’est-ce pas ?

* C’est tiré par les cheveux ? pas plus que le sabotage de lignes TGV par des néo-baba pourtant !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par laetSgo
Charger d'autres écrits dans Politique

26 Commentaires

  1. remi begouen

    16 septembre, 2010 à 4:54

    Jubilatoire ! Jubilatoire à en être très tiré par les cheveux ! Quelle verve ! Et comment aller retourner ronronner après cette lecture nocturne décapante ? … Ah ça ira, ça ira !…

    Répondre

  2. b.mode

    16 septembre, 2010 à 5:11

    LaetSgo réinvente la politique friction ! ça va barder ! ;) http://mumuetsonunivers.m.u.pic.centerblog.net/o/e82e0982.jpg

    Répondre

  3. lediazec

    16 septembre, 2010 à 7:20

    Ca va friter. Quel bonheur ! Lire du LaetSgo à l’entame, y a pas à dire, ça fait fourmiller la fibre belliqueuse.
    Merci Lætitia. Ca c’est de la pêche !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  4. gauchedecombat

    16 septembre, 2010 à 8:08

    beau début de Roman ! on attend avec impatience la suite… Il est à craindre que si on continue à acculer le nabot dans ses derniers retranchements, il devienne effectivement plus tyrannique. L’interdiction des grèves et des manifestations sous prétexte d’assurer la sécurité publique n’est pas si fantaisiste que celà, on n’en est pas loin, tant ce gouvernement aux abois est à cour d’arguments…

    Alors, bientôt le maquis, les ami(e)s de Ruminance ?

    Répondre

  5. clomani

    16 septembre, 2010 à 9:26

    Ah, Laets… j’y étais, dans ton bouquin ;o))…
    Génial, d’être capable d’écrire de la politique fiction de façon aussi « romanesque »… Tu devrais continuer et nous raconter la suite en épisodes ;o)).

    Répondre

  6. remi begouen

    16 septembre, 2010 à 11:11

    Là, c’est pas de la fiction : j’apprends que les dockers de St-Nazaire, en occupant les lieux, viennent d’obliger le ministre du commerce (D.Bussereau, je crois) à renoncer d’inaugurer ‘l’autoroute de la mer’ (liaison par ferry de camions pour l’Espagne et retour). Ce serait comme un avant-goût du 23? Et ici, chez moi ! C’est trop d’honneur…

    Répondre

  7. A2N

    16 septembre, 2010 à 15:24

    Bonjour !

    I HAVE A DREAM IT WOULD HAPPEN. Bravo pour ce récit que nous sommes de plus en plus nombreux à imaginer tant le gang des barbares et leur chef constituent une tache sur le drapeau français. Pas besoin d’être un Gaulois, un  » vrai français » selon la terminologie de la clique malfaisante au pouvoir, pour avoir mal à la France. Ce pays ne mérite pas une pareille humiliation sur la scène internationale, alors qu’il a porté haut le NON à la guerre en Irak. Enfin, Le coup du mépris à l’égard de Viviane Redding et de la commission européenne est de TROP. Sarkozy dehors !

    http://www.alert2neg.com/article-nicolas-sarkozy-cette-tache-de-honte-et-d-indignite-sur-le-drapeau-francais-57163244.html

    Répondre

  8. b.mode

    16 septembre, 2010 à 15:36

    Chaque jour en Sarkozie nous conforte dans l’idée que demain, ce sera pire… Les limites du ridicule, de la vulgarité, de l’injustice, de la rouerie, de la magouille sont sans cesse repoussées. Comme je l’ai dit ce matin à Laetitia, on a atteint le fond mais on creuse encore… Jusqu’où ?

    ps : en Chiraquie, les français ne supportaient pas le quart du huitième de ce qu’on subit depuis trois ans ! Pourquoi ? Résignation, apathie (pas jean-mimi), peur, désespoir, dégoût ? Les 4 mon capitaine ? je m’interroge…

    Répondre

  9. cui cui fit l'oiseau

    16 septembre, 2010 à 16:07

    Ben dis donc ! Tu n’écris pas souvent, mais quand tu t’y mets, ça fait mal !

    Tu as commencé un roman historique là ? J’attends la suite… ;-)

    Il te faut une héroïne et une fin qui fasse pleurer dans les chaumières !

    Répondre

  10. Laetsgo

    16 septembre, 2010 à 17:11

    Arf ! Vous voulez une histoire qui finit bien en + ? Vais attendre le 23 avant de songer à continuer…desfois que la réalité dépasse la fiction, on sait jamais !
    Sinon, il parait que Sarko s’exprime en ce moment sur bfmtv…je n’ai pu me résoudre à allumer le poste, ça l’aurait énervée …

    Répondre

  11. b.mode

    16 septembre, 2010 à 17:17

    Je regarde ! c’est affligeant… il dit qu’il est choqué par les déclarations de Reding, alligne des chiffres, tance un journaliste du Monde. parait qu’il ya eu une tres violente altercation entre lui et Barroso… http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/ue-echange-tres-vif-entre-sarkozy-et-barroso-sur-les-roms-16-09-2010-1070765.php
    on passe à l’instant aux questions…

    Répondre

  12. clomani

    16 septembre, 2010 à 18:39

    Et il prétend que la C.E. a été offusquée de l’attaque de Redding, et que toute l’Europe l’approuve. Il est devenu barjot ou quoi ? Ou il nous prend pour des cons, mais ça on le sait !
    http://www.lepost.fr/article/2010/09/16/2223600_le-declin-de-la-sarkozie-ou-la-chute-de-l-empire-romain_1_0_1.html
    http://fr.news.yahoo.com/4/20100916/tts-union-france-roms-sarkozy-ca02f96.html : à noter qu’on brandit tout de suite une « menace terrorissssssse » (à droite sur l’écran de yahoo).

    Répondre

  13. clomani

    16 septembre, 2010 à 18:40

    J’avais loupé la « Une » du jour avec Besson en cagoule ! Hilarious, comme disent les Anglais ;o))).

    Répondre

  14. laetSgo

    16 septembre, 2010 à 18:52

    @clo : oui, la menace terroriste va aller grandissant, c’est certain ! Quant à la conf, le livetweet était édifiant ! Comme si j’y étais !

    Répondre

  15. clomani

    16 septembre, 2010 à 18:53

    Dernières nouvelles du « clash » à Bruxelles :
    « A porpos du clash a Bruxelles, que le premier ministre bulgare, present qualifie de « tres violent’ ( en language diplomatique, donc ! ) le petit declare  » S’il y en a bien un qui a garde son calme, c’est bien moi ! »

    Répondre

  16. babelouest

    16 septembre, 2010 à 19:28

    Salut les amis, ma lucarne connectée était aux abonnés absents depuis hier soir.

    Je découvre à l’instant ce texte de LaetS, et dans la foulée je me découvre, et je salue bien bas. C’est du bon, du très bon, du trop bon parce que c’est ce que je crains depuis longtemps, ce genre de réaction des OCCUPANTS de là-haut.

    Répondre

  17. clomani

    16 septembre, 2010 à 20:02

    A Bruxelles, il (le nabot) a dit que c’était les journalistes qui avaient provoqué son discours de Grenoble (avec tout le toutim qui s’en est suivi au sujet des Roms), puis que c’était toujours la presse qui n’avait pas arrêté de revenir dessus !
    Il est complètement irresponsable ! En pleine régression : mensonge, cépamafaute, etc… Age mental, 4 ans ! Faut le faire enfermer !
    Et en plus, voilà qu’il y a des Français dans les gens pris en otage au Niger… du coup, il dit qu’il va s’en occuper comme il s’est occupé de tous les otages (ouai, sauf le dernier qui est mort justement au Niger, faute de soins probablement et pas suite à une opération ratée). D’ailleurs, un journal algérien prétendait que les Français avaient délégué leurs pouvoirs à l’armée algérienne qui était entrée au Niger pour zigouiller des mecs dans un camps.

    Répondre

  18. Fifi d'Ardèche

    16 septembre, 2010 à 20:11

    J’admire le texte, que j’aime beaucoup! Mais je prie (puisque je suis catholique croyante et que je l’assume) pour qu’il n’y ait aucun mort ni d’un côté ni de l’autre…
    « Mourir pour des idées, d’accord, mais de mort lente… » Dans 2ans les élections et le peuple donnera son avis.

    Répondre

  19. des pas perdus

    16 septembre, 2010 à 20:12

    Ah aie aie… Au train où va la sarkozie, la Le Pen arrivera démocratiquement au pouvoir… La droite lui ouvre tellement bien le chemin.. Une partie de la gauche aussi…

    Répondre

  20. lapecnaude

    16 septembre, 2010 à 20:44

    Au nom de la Société Anonyme des Amis du Chabichou, je m’élève énergiquement contre l’association qui nous est imputée par cette glorieuse écrivaine avec d’autres sociétés … Gauchôô oui, Islamôô non, – «  »Vire de bord Bébert et romôô à gauche ! »

    Répondre

  21. lapecnaude

    16 septembre, 2010 à 20:51

    Fifi :  » à bas la culotte !… pardon LA CALOTTE ! »
    Tu imagines, le Pape en Angleterre, des siècles que les enjuponnés du Vatican attendaient cela ! Lui, le polyglotte a oublié que capote est un mot qui ne se dit plus, on dit « condom » en anglais et c’est universel.
    Il espère peut-être que la nouvelle chanteuse populaire anglaise va lui chanter l’Ave Maria » ? :grin:

    Répondre

  22. Fifi d'Ardèche

    16 septembre, 2010 à 21:53

    Si l’Amour était basé, d’abord, sur un profond sentiment mutuel et non pas sur la vulgaire recherche d’un plaisir passager, banalisant et désacralisant ainsi l’Amour, et si les gens avaient plus de respect pour leurs conjoints(es), on n’aurait pas besoin de capotes…

    Répondre

  23. Laetsgo

    16 septembre, 2010 à 22:36

    Lapecnaude : je comprends rien à ton com ms comme j’ai bu un excellent beaumes de Venise, je mets ça sur le compte de l’ivresse…
    Fifi : élections ds 2 ans certes, ms vu le contexte, je suis de plus en plus convaincue que nous aurons à choisir entre charrybde et scylla…donc, grève générale pour ne pas arriver à un non-choix

    Répondre

  24. Fifi d'Ardèche

    17 septembre, 2010 à 0:35

    Dans quelques jours, logiquement, de grandes manifestations doivent avoir lieu .
    Depuis peu, le ministre Hortefeux annonce que la menace d’attentats terroristes sur la France est plus forte , ce qui justifie le renforcement des mesures anti-terroristes.

    Dans votre fiction , au cours de la manifestation qui va avoir lieu , un attentat est perpétré–par qui?..c’est peut-être un fake , n’est-ce pas? , et cela permet au gouvernement de renforcer davantage toutes les mesures policières anti-terroristes, d’interdire tout rassemblement, etc…Car il y a eu des morts, des gens piétinés, etc.. Et nul , après cet événement, ne peut élever la voix contre les mesures prises…qui musèlent , interdisent toute opposition …

    Alors je dis que si cette probabilité a été envisagée , j’espère que le moyen de l’éviter a aussi été envisagé, et que si ces manifestations tournent à la grève générale , ce qui revient à dire l’expression de la volonté du peuple ,
    soit: les dirigeants reconnaissent cette volonté si ils ont vraiment à coeur le bien de ce peuple davantage que leurs intérêts personnels,
    soit: les organisateurs de cette grève générale orientent rapidement ce peuple vers une demande de changement de gouvernement (alternance?), afin que le chaos ne s’installe pas…

    Répondre

  25. lapecnaude

    17 septembre, 2010 à 3:29

    Fifi : Sarkosy se sert de la peur du peuple pour se rapprocher le plus possible de l’extrème droite. Il a choisi la xénophobie comme moyen d’action, il peut également choisir, des artefacts d’attentats. Pour l’instant, afin d’éviter toutes les manifestations qui lui seraient plus que préjudiciables (la descente des étudiants et des jeunes dans la rue avec les anciens et une grève générale) il monte des alertes bidons, un jour un groupe d’exités finira bien par par faire une connerie que l’on attribuera à une je ne sais quelle mouvance islamique ou roms ou papoue, mais pas aryenne. Il faut s’y attendre, il est le dos au mur (rue d’Isly à Alger, qui a tiré sur la foule ? un jeune tirailleur plein de trouille, mais après, des balcons, des OAS ou des barbouzes ? Moi je sais que c’étaient des barbouzes, mais cela n’a pas été prouvé et on n’a pas cherché non plus plu loin que çà. Eh bien, il fera la même chose, je le crois capable de tout. IL EST DOS AU MUR !

    Laetsgo – pour le chabichou : c’est la phrase islamô-gôchisso-terroriste-romôs-au-fromage-de-chèvre ! Associer le fromage de bique à tout çà non, alors j’ai dit à Bébert de ramer fort à gauche toute pour sortir de là. Je défend mon fromton quoi en bonne prolo que je suis.

    Fifi, je viens de lire un livre de Folco, ou le héros, marié depuis trente ans, décrit sa femme « elle porte toutjours sa chemise nuit comme au premier jour de ses noces, en étoffe de lin rugueuse avec cette fente sur le devant, au bon endroit, toute brodée au point de croix : Puisque Dieu le veut … je ne l’ai jamais vue autrement ! C’est l’amour !

    Répondre

  26. b.mode

    17 septembre, 2010 à 4:49

    Cette annonce du rouquemoute résonne bien avec ton billet, chère Laetitia ! http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jYlEGVVaO2D3D3LWpDH-q_1Pn8lQ

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Des abeilles et des hommes *

Je viens de me livrer à une activité hautement inhabituelle chez moi : le ménage. Mais pas…