( 24 septembre, 2010 )

Marche et rêve

erby98bis1.jpg

Journée de mobilisation ce jeudi 23. J’y étais. Dans ma petite ville, on ne se fait guère d’illusions avec les foules, elles ne sont pas aussi bigarrées que dans les grandes métropoles, mais, bon, elles font leur bruit aussi. Un son ajouté à un suivant, ça peut donner un grand orchestre. Lors des grèves du 7 septembre, le nombre de manifestants oscillait entre 5 et 7 000 dans ma ville. Cette fois, les manifestants étaient plus nombreux.

Les manifestations à peine terminées, le pouvoir et les médias nous jettent à la figure, calculette en main, des ondées de chiffres contradictoires. Ces camelots de la pensée oubliant qu’au-delà du chiffre dont ils sont férus, cette mobilisation vaut pour les valeurs qu’elle défend et les carences politiques qu’elle met en évidence. A commencer par la lamentable absence  de débat sur la question. Dans un contexte démocratique on appelle cela un déni. Avec Nicolas Sarkozy, la multiplication de dénis ressemble de plus en plus à de la dictature larvée.

Autre chose avec laquelle ces mêmes camelots ont du mal c’est la situation de précarité dans laquelle se trouvent beaucoup de retraités, qu’ils aient manifesté ou pas. Quelle importance que les grévistes soient rouges, verts, jaunes ou chômeurs, qu’ils aient eu la conscience politique de descendre dans la rue ou pas, le problème est identique pour tous à l’heure d’assurer la pitance quotidienne.

Je dis pitance, je ne dis pas loisirs ou égalité, encore moins justice sociale. Quand on commence à séparer ces éléments, à ne penser qu’avec le ventre, cela signifie que nous avons socialement et politiquement régressé.

Tout le monde dans la rue – à la ville ou à la campagne – ne possède pas les fonds de madame Liliane Bettencourt ou des quelques autres noms du CAC 40 pour profiter pleinement de la retraite. Ni celle dont bénéficiera sans aucun doute monsieur Woerth, le très indigne ministre du travail chargé de ce dossier et autres apparatchiks !

La question posée relève du moral et du politique : jusqu’à quand supporterons-nous de telles indignités ? Que faut-il de plus pour faire sauter la marmite d’un système tourné vers un seul et unique objectif : le profit vorace d’une minorité ayant perdu tout sens moral. L’a-t-elle jamais possédé ?

Nous manquons d’imagination. En écartant le rêve de nos revendications nous amputons notre avenir de sa part de justice et d’égalité fraternelle.

Ils nous affament pour nous empêcher de penser, de rêver. De construire un monde sans mendicité. Alors rêvons. Rêvons si fort que les vitres des palais où tout se décide explosent sous l’effet du souffle !

Que faut-il subir de plus pour envoyer la facture avec intérêts au gnome malfaisant qui gouverne le pays ?

http://www.dailymotion.com/video/xexh6d

20 Commentaires à “ Marche et rêve ” »

  1. babelouest dit :

    Ces gens-là ne sont même plus des terriens : entre eux et nous c’est un hiatus genre Grand Cañon qui s’étend (creux de 800 mètres). Entrer dans une boulangerie ne relève pas, pour eux, de la survie journalière, mais du calcul électoral. Ils n’achètent pas une baguette, mais ils tentent d’acheter la boulangère.

    Comment, entre ceux qui ont défilé et ce ramassis hautain et pervers, construire un avenir ? La notion de retraite leur est étrangère, tel cet édile de Corbeil-Essonne qui en veut toujours plus…. Marchons, marchons, les pourris nous les aurons !

  2. Laetsgo dit :

    Hello tous ! En ce qui concerne l’inégalité des retraites, celle des parlementaires me semble profondément injuste ! Pour autant que je sache, le système qui avait été adopté à l’époque était valable dans le contexte afin de permettre à tout un chacun de remplir son devoir de représentation sans préjudice…mais le système a été complètement dévoyé par les politiciens professionnels ! Quand je pense qu’il suffit d’avoir fait une mandature, une seule !, pour bénéficier d’une retraite largement supérieure au smic…!!! Ça me laisse sans voix ! Et nos chers députés se sont eleves contre toute réduction/aménagement de ce privilège ! Payez, pauvres gueux ! Il est hors de question que nous, représentants du peuple, mettions en danger nos rentes présentes et à venir ! Écœurant …
    Sinon, j’ai lu un super billet plein d’espoir chez La Louve en réponse au p’tit passage à vide d’Agnès avant- hier ! Je vs envoie le lien tt à l’heure – bon début de journée les aminches !

  3. Eddie Torial dit :

    Comme pour le 7 septembre dernier, les rues de Caen comptabilisaient + de 50 000 personnes ! 4 kilomètres de cortège compact !

    Et cette fois-ci, on a beaucoup manifesté dans tout le Calvados. Donc on peut dire avec certitude que la manifestation – si elle s’était tenue uniquement à Caen – aurait dépassé les 70 000 ! N’en déplaise à ce Ouest-France réac et pro-gouvernemental (Le Figaro des ploucs, quoi !)

    Eddie Torial

    http://lecaennaisdechaine.over-blog.com/

  4. clomani dit :

    J’ai entendu quelques media hier soir ! A se taper la tête contre les murs. Ils ne faisaient que diffuser la version officielle, celle qui arrange le gouvernement, l’aWoerthon et le « Machin » (merci à E. Todd pour l’expression « ce machin ») : y’a moins de grévistes ! Pour sûr ! Ils sont sur la paille, les ouvriers, les petits salariés et les autres. Je pense que si la grève n’est pas dure donc longue, c’est justement parce que le peuple est complètement fauché ! Il n’a pas les moyens de faire grève, bordel de bon sang de dieu !
    Et lémédia de relayer ce microtrottoir qui m’a énervée grave hier. Une jeune femme d’environ 35 ans, l’air très sérieux, interrogée sur un quai de gare j’imagine (j’ai raté le début du reportage) qui disait « moi, je travaille dans le privé, je n’ai pas le droit de faire la grève… mais ça commence à bien faire, ces grèves dans les transports, moi je suis mère de famille, je travaille, je dois aller chercher mes enfants à la crèche etc etc. » ! Alors ce genre de pétasse qui annonce tout de go qu’elle n’a pas le droit de faire la grève, passe dans le poste à une heure de grande écoute… personne ne la contredit, personne pour lui rappeler qu’elle dit des conneries ! Encore une qui doit s’imaginer que les gréviste du service public sont payés pour leurs jours de grève !
    Quant aux journalistes… bon, vous avez entendu la dernière de Pflimlin, le nouveau pédégé de France Télévision… qui condamne les sites comme Mediapart et le journalisme d’investigation.
    Ben tiens ! La téloche, c’est la voix de son maître, pis c’est tout !
    Bon sang, on est de retour à l’ORTF (avec la pub, donc les programmes au ras des pâquerettes en sus) !

  5. lediazec dit :

    Voici le lien de la Louve où il est question de l’amie Agnès http://osemy.blogspot.com/2010/09/pourquoi-je-vais-encore-aller.html

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  6. Laetsgo dit :

    Bien joué Rodo ! J’étais en pleine sudation menagere et ai oublié de poster le lien avant de m’y mettre !
    À propos des média et de la teloche, je ne saurai trop vous recommander le visionnage des docus de Pierre Carles ! J’ai vu « enfin pris » avant hier soir, et c’est excellentissime !
    clo, même réaction que toi hier soir : j’ai éteint #mensonges #désinformation

  7. Laetsgo dit :

    Suite à la sortie de Pfimlin, je me sens autorisée à reproduire ici la réponse de la société des journalistes de Mediapart. Si vous êtes abo, allez jeter un œil aux commentaires, ça fait du bien !!!
    Rémy Pflimlin apprend vite
    23 Septembre 2010 Par La rédaction de Mediapart
    Un communiqué de la Société des journalistes de Mediapart.

    Un mois après sa prise de fonction à la tête du groupe France Télévisions, Rémy Pflimlin a mis en cause, jeudi 23 septembre, lors d’une rencontre publique organisée par le Club de la presse de Strasbourg, les pratiques journalistiques et déontologiques de Mediapart.  

    Se référant explicitement au traitement éditorial de Mediapart de l’affaire Bettencourt, M. Pflimlin a déclaré : «On ne peut pas se permettre de sortir des infos qui sont démenties le lendemain et on ne peut pas se permettre de manipuler impunément.»

    Faisant de Mediapart un exemple à ne pas suivre, le PDG de France Télévisions n’a pas hésité à considérer que notre site incarnait les «dérives à la Big Brother (…) dans un monde où tout circule n’importe comment», distillant une information «manipulatrice», «émotionnelle», «publicitaire» et peu «respectueuse par rapport à des éthiques». 

    La Société des journalistes de Mediapart condamne ces propos diffamatoires, a fortiori quand ils émanent du premier responsable de la télévision publique, fût-il nommé directement par le président de la République. Elle s’étonne aussi de sa vision méprisante de l’information en ligne.

    Pour mémoire, la justice a, par deux fois, en première instance puis en appel, validé le travail éditorial de Mediapart dans l’affaire Bettencourt, jugeant que nos révélations relevaient de «l’intérêt public» et de «l’information légitime» des citoyens.

    Dans un entretien au quotidien L’Alsace, M. Pflimlin a déclaré le 28 août dernier : «La question des relations avec le pouvoir ne me perturbe pas.» En effet. La SDJ de Mediapart souhaite bon courage aux journalistes de France Télévisions. 

    Paris, jeudi 23 septembre 2010

    La société des journalistes de Mediapart

  8. b.mode dit :

    Eh ben, pour ceux qui avaient encore des doutes, les choses sont claires ! Je sens que l’ami Pfimlin va se faire des amis chez les ruminants ! Sarko a trouvé son sinistre de la propagande !!! Je comprends mieux la tête déconfite de Taddéi quand Todd et Porte ont chargé Sarko ! aux ordres, le taddéi ! faut nourrir les gosses !

  9. lediazec dit :

    A quelques mois des Présidentielles, il faut bétonner les postes clés de la Propagande !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  10. Remi Begouen dit :

    Ben, le Pfmlin c’est pas mon ami(… et il salit le prénom!)
    Sa vision de Médiapart, il a dû la faire devant son miroir : il reproche à Médiapart tout ce qu’on peut lui reprocher… et ça c’est du George Orwell craché, dans la méthode du Big Brother de ’1984′!

  11. joaqim dit :

    salut rémy et lediazec, je n’étais pas à celle de paris du 7 mais hier oui. et il y avait beaucoup de monde. les policiers étaient amassés dans la station denfert-rochereau. rodolphe je t’ai envoyé un mail t’as reçu?

  12. lediazec dit :

    Salut Señor Joaquin ! Oui, j’ai reçu ton mail avec photo du concert de Dutronc, avec Anne-Marie et les affiches de la Fête de l’Huma. Je vais t’envoyer un mail, mon ami ! Bises.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  13. Fifi d'Ardèche dit :

    J’ai lu et regardé divers médias et j’ai été surprise par les sourires tranquilles et satisfaits de nos ministres annonçant la  » décélération » des grèves. Ce qui m’a le plus surprise , c’est la similitude d’expression entre leurs sourires et celui de François-Marie Banier!

  14. GdeC dit :

    Effectivement, au lendemain de cette mobilsiation, l’amer sentiment d’une immense injustice sociale… Et la certitude que la propagande gouvernementale joue à plein à travers de médias (à la botte…) interposés. belle évolution berlusconnienne d’un pays en voie de décompositon… qu’il va bien falloir un jour dynamiter pour mieux reconstruire sur des bases plus solides et plus saines que celles d’un UMP pourri par les affaires…

  15. joaqim dit :

    alors que j’étais dans la dèche, me suis inscrit aux AGF et j’ai posé une simple question à un cadre sup’, voilà la question: quand fut le meilleur chiffre d’affaire en assurances vie? Réponse: mai, juin juillet et aout 1968. moi: mais heu, c’était la révolution en france! réponse: « oui, l’orsqu’il y a un problème social dans un pays il y a placement d’argent ch ez les compagnies financières. à l’époque il y avait problème en australie et au brésil. ma quiestion: qui paye les brigades noires? réponses: juste un regard et quelques mois après il m’a été proposé d’être député.quelques mois après je fus viré. il n’y a certainement aucun lien de cause à effet. je ne fait que dire ce qui c’est passé.

  16. joaqim dit :

    marche ou cr^v! qui connait?!

  17. Remi Begouen dit :

    ‘Marche ou crève!’, je connais et ne suis pas le seul. Je l’ai même entendu à l’armée vers 1961, mais cela vient de bien plus loin, des ‘bat’d'Af’ de la fin du XIX° (cf. DARIEN!), repris par les fachos-paras, etc. Bref je préfère ‘Marche et rêve!’…

  18. b.mode dit :

    Encore un gros connard, pris en flagrant délit d’excès de zèle… On a du lui remonter les bretelles au château…

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|