( 30 septembre, 2010 )

Misère philosophique

untitled.bmpTous les matins, tôt, je vais chiner sur les blogs amis de quoi nourrir la phrase du jour. Phrase qui illustre l’actualité politique du moment.

Ainsi, cherchant, l’autre jour je suis tombé sur un billet de Guy Birenbaum dans lequel il fait état d’une interview de Raphaël Enthoven – mensuel Médias – où il est question, entre autres considérations, de blogs et de blogueurs.

Selon monsieur Enthoven, le blogueur serait un exhibitionniste, un narcissique dont le paradoxe réside dans le besoin irrépressible qu’il a de l’Autre pour que son nombril prenne enfin le volume qu’il mérite. Pour finir d’enduire le muret de sa connaissance blogosphérique, Rapha pète une explication à faire hennir mon bardot : « le blogoïste, dit-il, me fait l’effet d’un homme qui vit sa solitude comme une séparation, une déchirure. Or, il existe d’autres manières, plus joyeuses, de vivre sa solitude. »

Monsieur Enthoven est une sommité. Il n’y a que les sommités, sauf rares exceptions, pour avoir peur du Net et utiliser un temps précieux à dénoncer une menace maléfique.

On sait le travail de Guy sur son blog et la connaissance qu’il a de la blogosphère. On sait aussi les efforts qu’il fournit pour démontrer que le blogueur est un citoyen qui a trouvé dans ce mode d’expression le moyen d’exister en sa qualité d’individu impliqué dans la vie de la cité et engagé dans une action politique qui le concerne. A ce titre, le blogueur peut représenter un danger pour tous ceux qui veulent gouverner ou penser en rond…

Normal donc qu’en lisant les déclarations de monsieur Enthoven, Guy ait rebondi pour, utilisant le relief, mettre en évidence ce qu’il considère de la part du philosophe comme un gros plantage. Et ça l’est !

Or le lendemain, rapide, réponse de monsieur Enthoven himself.

Là, monté en chaire, il pérore. Tout y passe. Du général au particulier et de l’impression à la théorie, monsieur Enthoven disserte avec l’aisance d’un séminariste sur les lumières de son firmament. Nuls que nous sommes – on écarquille les yeux ! – il nous balance à la figure du René Char pour commencer. Tiens, prends ça ! doit-il se dire en pianotant – ou faisant pianoter – son irrécusable réquisitoire.

Finalement, il avoue ne jamais trouver ce qu’il cherche dans le « continent virtuel ». Enfin de la reconnaissance ! Nous passons de l’état de blogoïste déchiré, sorte de néandertalien saturé  d’ego, à celui de « continent virtuel ».

Pour quelqu’un qui dit ne jamais trouver ce qu’il cherche dans le fameux « continent virtuel », il avance des fortes convictions – fruit d’une immersion profonde dans la blogosphère ?– de ce qu’est selon lui un blogueur. Jugez-en :

« Au fait qu’internet en général et les blogs en particulier flattent une tendance délétère à tenir pour important ce qui n’importe qu’à soi, qu’ils sont le symptôme, à cet égard, d’un repli sur soi et d’une réduction de l’autre au besoin qu’on en a.


Malgré les apparences, rien n’est moins littéraire, ni moins altruiste (à mes yeux, mais je ne suis pas plus myope qu’un autre), que la toile où chacun tisse sa toile et se nourrit des proies de passage. »

Pontifiant ensuite sur les imprécateurs venus commenter son propos dans le blog – ces imprécateurs sont-ils responsables de ses déclarations dans Médias – , il cherche à prendre de la hauteur, clouant au sol, une fois pour toutes, ces pauvres blogueurs incapables d’être autre chose que des prédateurs.

Faisant appel pour finir à Leibniz décrivant « la naissance et la mort des “monades” qui, comme par hasard, n’ont “ni portes ni fenêtres par où quelqu’un puisse entrer ou sortir” pour illustrer sa diatribe, le métaphorique monsieur Enthoven, l’air satisfait, s’en va sifflotant préparer un cours sur l’objectivité philosophique en milieu confiné.

32 Commentaires à “ Misère philosophique ” »

  1. b.mode dit :

    C’est le départ de Carlita qui le met dans cet état-là, le penseur ?

  2. lediazec dit :

    A moins qu’il ne s’agisse de son divorce avec la fille de BHL. Il est polyvalent, le monsieur !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  3. lediazec dit :

    Bonjour à tous. J’ai l’ordi qui merde. Merci à Bernard pour le boulot de mise en page.
    Colonne de droite :
    Erby du jour, comme d’hab, nickel. Coltrane en zyque, que dire ? Et la UNE de Charlie ? Impec !
    Quant au plat du jour, la recette est exceptionnelle. Avec Harakiri pour la phrase du jour, la boucle est bouclée.
    N’oubliez pas, après dégustation, de voter pour les Doigts profonds !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  4. babelouest dit :

    Enthoven, c’est l’homme dont je me passe facilement. En revanche, Guy est un bon point d’appui dans la blogosphère, et son bouquin « Le cabinet noir » mérite qu’on y jette un cil. C’est simple, pas du tout infatué, efficace.

    Du haut… de son échelle branlante, Enthoven n’a sans doute pas compris que les blogs sont un réseau de maçons où chacun apporte sa petite pierre à l’édifice, pour la plus grande gloire de l’ensemble. Celui qui tire la couverture à lui s’en assied sur le derrière, et tout est dit.

    Et grâce à tous ces apports, Ruminances est génial !

  5. GdeC dit :

    @leziadec : écrire tout un billet sur ce triste sire qui n’a rien compris, est-ce bien raisonnable ? Mais si c’était pour parler du blog de guy, ma foi, le dieu auquel je ne crois pas te pardonne, mon fils… En tous les cas, le billet en question a me semble -t-il lancé un débat intéressant… qui contredit l’Orgueilleux (ce « je ne suis pas plus myope qu’un autre est d’une outrecuidance impayable !)dans sa plate suffisance.

  6. lediazec dit :

    @ GdC. Le but n’était pas, dans mon esprit, de consacrer une bafouille à Guy, ni, non plus, à Raphaël Enthoven dont je me fous comme d’un guigne, mais de rebondir sur un sujet qui concerne la blogosphère, mais surtout les têtes pensantes sur un sujet qui pousse ces messieurs à dire et à penser n’importe quoi.
    C’eut été chez toi, j’aurais écrit la même chose.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  7. laetSgo dit :

    j’ai lu le machin hier, et j’ai trouvé le sieur Enthoven très hautain et donneur de leçons…je crains que le pauvre soit complètement passé à côté du truc ! tout l’intérêt pour moi de la blogosphère, du continent virtuel, c’est justement de ne pas trouver ce que tu étais venu y chercher ! jusques et y compris dans les commentaires de trolls ! c’est d’une richesse phénoménale, mais évidemment, comme c’est l’œuvre collective et individuelle de tâcherons, même pas diplômés de philo, on peut congédier l’ensemble de la toile d’un revers de la main…
    donc je le re-dis : le pauvre ! il ne sait pas ce qu’il rate !

  8. nicocerise dit :

    Je rebondis sur cette phrase « je n’y trouve jamais ce que je cherche »

    L’homme qui dit cela ne peut pas être un philosophe. Peut-on imaginer Socrate, Nietzsche ou Spinoza aller sur le web pour trouver ce qu’ils cherchent. Tout simplement ridicule.

    Si ce philosophe sait ce qu’il cherche il vient de révolutionner l’histoire de la pensée. Mais la question est l’une des plus interessantes qui soit.

  9. clarky dit :

    désolé, mais mes connaissances en la matière sont d’une pauvreté extrême…de mémoire, au psv enthoven, je me rappelle surtout des frères van de kerkhof (ortho ??), kluivert, gullit et gerets ;)

    tain rodo, j’aurais préféré que ce soit l’enterrement politique de notre grand acteur comique lee pen !

  10. Remi Begouen dit :

    Oublions le triste expert en philosophie donneur de leçon au maçon Guy… et à nous tous, pauvres blogueurs, qui sommes philosophes à se balader sur la toile, la cathédrale virtuelle des maçons-blogueurs…
    Il y a pires experts, auto-proclamés tels, c’est à dire téléguidés par les ‘think-tank’ du business : je pense au pseudo cabinet de pseudo experts qui se sont proclamés ‘donneurs de bons points (‘AAA’)’ aux Etats. Lesquels réalisent des plans d’austérité pour garder l’auréole magique des triples-A!!
    L’Espagne vient de perdre un A… Ha? Z’avaient qu’à pas tenter une grève générale…contre le socialiste Zapatero, en prime!
    Non mais, c’est quoi cette dictature ? Grève générale partout!!!
    Contre ‘la ligne bleue des Vosges’ vrsion AAA!

  11. lediazec dit :

    @ Clarky. tain Lolo, quelle équipe ! Sinon, oui, c’eut été Le Pen de chez nous…
    @ Rémi. A propos de l’Espagne et de grève générale, j’ai lu un bout de papier sur Politis ce matin, je n’ai pas eu accès à la totalité. Ils évoquaient, en comparaison des espagnols, la mollesse des dirigeants syndicalistes français et la grogne de la base pour booster tout ça.
    Grève générale sauvage comme alternative ?

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  12. clarky dit :

    le cycle des à en somme, la science fiction de van vogt est plus bandante que ces agences expertes en cotations, en plus on dit pas AAA mais AH AH AH, tout au plus on peut bafouiller un aha genre take on me mais là c’est putain de ringard :)

    zapatero est socialiste comme blair était travailliste…socio-démocrates voire socio-libéraux !

  13. Remi Begouen dit :

    Il n’y a pas que bavards experts comme le philosophe prétentieux Enthoven pour réfléchir aux problèmes posés par ‘la toile’. Il y a aussi de modestes citoyens et utilisateurs du net (j’en suis), qui se grattent la tête. Voici le courrier d’un lecteur de ‘La Décroissance’ (n°d’octobre), Fabrice Bargiarelli, des Pyrénées-Atlantiques, sous le titre ‘Internet sait tout’ :

    « Devant le même écran froid et impersonnel, on dispose, paraît-il de tout, de toute la connaissance du monde, de toutes les religions du monde, de tous les projets politiques du monde, des plus nobles aux plus immondes. C’est impossible, une machine, une succession de 1 et de 0, on ne peut disposer de tout cela, c’est inhumain.
    D’un site à l’autre, on constate un monde totalement différent, hors de toute perception individuelle vécue, éprouvée. De par sa prétendue universalité, Internet exclut les formes de connaissance, les opinions, les perceptions du monde et les vécus qu’il ne montre pas. De plus, d’un site à l’autre, il suffit de cliquer et la démarche intellectuelle, le sas de réflexion permettant de digérer, d’analyser une chose pour ensuite envisager d’en analyser une autre, se trouve supprimée. Bref, Internet modifie radicalement notre manière de penser, de percevoir le monde qui nous entoure, de nous ‘représenter’ le réel. »

    Je trouve que cet avis très critique est sûrement critiquable sur tel ou tel point, mais au moins est-il ‘basique’, et non pas asséné du haut d’une pseudo autorité de mandarin.
    J’ajoute que le mensuel La Décroissance, animé notamment par Paul Ariès, a déjà attiré l’attention sur ce type de critique d’Internet et qu’il continue vaillamment sur papier, avec un site Internet qui est ‘minimum’…
    Et puis ceci (il suffit d’une panne de courant pour le rappeler) pour l’avenir de plus en plus incertain : Soyons prêts à DEVOIR nous passer d’Internet… et à donc avoir TOUJOURS d’autres moyens de contacts pour ‘continuer le combat’ !…

  14. Fifi d'Ardèche dit :

    Ah…La, la…Qu’est-ce que je suis inculte…Alors, il suffit d’avoir une agrégation de philosophie pour ETRE philosophe? …Il doit y en avoir des tas , de philosophes, donc..(étant inculte et consciente de mon inculture, j’ai cherché, afin de m’instruire, quel était le nouveau courant philosophique créé par Monsieur Enthoven, et..Je n’ai pas trouvé ce que je cherchais!)

    Pour moi, tenir un blog, c’est être drôlement courageux et altruiste, et en plus CREATIF,et innovant! Et être capable d’accepter la contradiction, ce n’est pas rien, ça…
    Et puis, Remi, oui, il est possible que les blogs et même internet soient menacés car ils représentent un lieu de liberté et, ma foi, la Liberté de penser et de dire, par les temps qui courent,ça pourrait gêner…
    Va falloir apprendre le morse, il paraît que ça, c’est sur…

  15. guy birenbaum. dit :

    Au moins aurons nous pu discuter…

  16. Remi Begouen dit :

    la UNE Du JOUR prête à discussion. D’accord, le dessin et son objet, c’est du bon… Mais il n’empêche que ce Charlie est un faux-frère, notamment depuis qu’il a viré Siné et Cie et que son patron, le faux-j’ton, est devenu patron de France-Inter. Alors je suis pour boycotter ce canard boîteux, même si, parfois, il peut faire de bons trucs… ça se discute ?

  17. b.mode dit :

    oui ça se discute surtout que son patron n’est plus Valls ! :)

  18. babelouest dit :

    Quand j’ai vu Charlie, j’ai eu un istant d’arrêt. La Une est bonne, dommage que le journal, et surtout son caudillo, aient pu déraper il y a peu…..

  19. b.mode dit :

    Demain attendez vous au pire avec la une de Newsweek ! Je connais un homme de petite taille qui va avaler sa cravate…

  20. b.mode dit :

    J’ajoute que c’est le contenu et non le contenant qui est privilégié dans la « une du jour » ! et je réédite ma demande ! si vous avez des unes qui tapent à promouvoir, n’hésitez pas !!!

  21. Remi Begouen dit :

    Bon ben je n’hésite pas : je te suggère la Une de La Décroissance (‘Moins mais mieux’ : MMM!) et puis Le Fakir…

  22. laetSgo dit :

    @b_mode : à ce propos, lire le billet de Thréard http://blog.lefigaro.fr/threard/2010/09/feu-sur-newsweek.html
    et surtout les commentaires !!! si même les lecteurs du Fig s’y mettent…y’a péril en la demeure pour Sarko !

  23. Remi Begouen dit :

    Merci Laetsgo de ce lien Figaro-Thréard : Son billet est nul à souhait et les commentaires très chouettes, en particulier celui de ‘Tarci’…

  24. Pensez BiBi dit :

    Comme NicoCerise, la plus belle phrase du Sieur Enthoven c’est bien celle-ci : » Seulement voilà, en ce qui me concerne, je n’y trouve jamais CE QUE JE CHERCHE – donc je ne cherche plus » écrit-il.

    Monsieur Enthoven SAIT donc déjà ce qu’il cherche AVANT même de se lancer sur le Net. Colère enfantine suivra, le voilà trépignant, n’obtenant pas ce qu’il veut. La conclusion est logique, définitive et aberrante : «Je ne cherche plus, na !».

    Bon, j’en ai fait aussi un article avec ce sarcasme-BiBi ( ce qui n’est pas courant ) : citer René Char, Leibniz et Michel Serres en vingt lignes ! BiBi est admiratif : il tire au Philosophe son chapeau… je dirais même plus : je lui tire mon bibi.

  25. b.mode dit :

    @laetitia Thréard, cet imbécile congénital…
    @rémi Fakir, oui, je mets demain !

  26. zonek dit :

    Je suis très étonné des critiques ras la terre des internautes ici, et surtout de leur intolérance à toute réflexion critique, particulièrement lorsqu’elle est formulée par un philosophe, circonstance aggravante tant la haine des intellectuels est tenace chez les incultes.
    Que dit Enthoven? que le premier paradoxe d’un blog, c’est de révéler son journal intime. On peut objecter que ce n’est pas du tout la définition d’un blog, mais le paradoxe soulevé par Enthoven est intéressant – et il faudrait être aveugle pour dénier le narcissisme qui se dégage très souvent des auteurs de blogs, y compris celui-là.
    L’idées des « com » (sougvent insipides) que l’on laisse sur les blogs qu’on apprécie, c’est tout à fait ce que dénonce Enthoven, les auteurs de blogs cherchent le plus grand nombre de commentaires, preuve ultime de leur audience.
    Et meme si il n’y a pas de commentaires, il y a toujours la possibilité de vérifier combien de fois son texte a été lu. Birenbaum prend les critiques d’Enthoven sans distanciation, au pied de la lettre… la citation de Diderot à la fin comme une dernière couche de vernis pour se faire passer pour un intellectuel. N’est pas philosophe qui veut…

  27. lediazec dit :

    @ Zonek. Les critiques « ras la terre », comme vous dites, correspondent peut-être à la distance qui vous sépare de la réalité.
    Quant à monsieur Enthoven, je n’ai rien à ajouter, puisque lui-même reconnaît avoir été très superficiel dans sa réflexion. Lisez et relisez, c’est moins complexe que Diderot et vous verrez…
    Quant au narcissisme auquel vous faites allusion, vous me donnez le sentiment d’en connaître un rayon. C’est du vécu ?…
    Je vous invite à lire et à relire ( c’est pas long) depuis le début ce qu’il faut bien nommer l’épiphénomène Enthoven.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  28. Remi Begouen dit :

    Lediazec – Tu as sûrement raison concernant le superficiel Enthoven, etc. Mais Zonek n’a sûrement pas tort (quelque soit le rayon qu’il connaît!) d’attirer l’attention sur le narcissisme qui nous tente, sur les blogs (‘combien de commentaires?’, etc).
    Alors que l’ESSENTIEL est bien sûr la qualité des textes, qu’ils aient ou non beaucoup d’échos immédiats.
    Quant à Diderot… il est loin d’être complexe !: C’est un maître en ‘philosophie’ pour les blogs d’oujourd’hui, car s’il n’avait que très peu de succès immédiats (contrairement à Voltaire, Rousseau…) il nous distille une pensée féconde, de plus en plus…

  29. b.mode dit :

    Il ne me semble pas rémi qu’on pratique ici ce genre de narcissime ! Genre, on se branle comme de notre première chemise du classement wikio et tout ce qui s’en suit et on ne fait jamais de billet pour se masturber sur l’audience… bref !

  30. lediazec dit :

    Ce que je voulais souligner, en gros et dans le détail, j’y ai mis les formes, c’est le décalage existant entre le climat social et politique du pays et la réflexion, narcissique, de Zonek.
    En ce qui concerne l’égocentrisme du blogueur, nous l’avons souvent fustigé ici même. En ce qui nous concerne – nous ne sommes pas seuls dans la blogosphère – il n’y a qu’à lire les commentaires pour se rendre compte que notre préoccupation n’a rien à voir avec la théorie du miroir-beau-pas-beau auquel fait allusion Zonek.
    Demain j’ai manif et c’est à ça que je pense. Demain c’est une marche de plus à franchir pour envoyer sur les roses, le gnome de Neuilly !
    Point/barre !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  31. clarky dit :

    merci à zonek, j’ai bien rigolé en le/la lisant :)

    tout compte fait, pourquoi se branler le neurone (comme je l’ai fait à une époque) sur l’idéalisme transcendantal alors que la méditation transcendantale est beaucoup plus jouissive hein ??!!??

    c’est bien connu, ici nos facultés cognitives sont assez limitées, mais bordel aqueux, épargnez nous votre critique de la raison qui semble si pure en vous…

    ici encore, théoriciens et praticiens se mélangent, et critiques nous le sommes sévèrement envers nous-mêmes.
    quant aux intellos, comme vous les nommez, les ceusses avec lesquels j’ai eu l’occase de palabrer et bouffer étaient d’une suffisance et d’un narcissisme assez égocentriques, putain que je me suis fait chier en leur compagnie.

    par contre, question incultes, là vous êtes mal tombé(e), je suis persuadé qu’on pourrait vous apprendre bien plus de choses que vous ne l’imaginez, par contre l’inverse est moins sûr !

    enthoven sans dec, mais rien à battre de sa philosophie, manquerait plus qu’on devienne disciple de finkie aussi non, qui lui a une obsession maladive, celle de la racaille.
    tain, je vais arrêter sinon je vais m’énerver, désolé j’ai trop bouffé de poussière de ciment cet aprem, mais c’est lui qui affirmait, sans tortiller du cul, que l’edf était trop black, je parle même pas de son poto camus, grand humaniste à n’en point douter, pour qui il semblait y avoir trop de journaleux juifs sur france culture !

    on nait si peu de chose…

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|