Accueil Politique Travelling et autres fables

Travelling et autres fables

35
0
1,409

Je ne connais pas du tout ce Didier Hude, responsable FSU local. Mais je l’ai entendu tout à l’heure dire la suite de son discours-fable (c’est mieux que fleuve), le 2 octobre. Tout le monde (et il y avait !) se marrait !!!

Je suis allé voir sur Google (à son invite) sur ‘FSU 44′ . Il n’y a pas encore cette suite, mais j’ai repêché les deux textes précédents, de même veine (manifs précédentes) et je pense qu’ils méritent d’être diffusés largement !…

travelling2.jpg1 – Discours FSU Loire-Atlantique Nantes 7 septembre 2010 (Didier Hude)

Travelling

Roms partout, retraites nulle part ! Brice rote le feu. En plein renvoi, Eric Veurte et brette en cour. L’autre Eric baise le son. Niko la schlague fait chlark aussi. Magnifique ! En trois ans, nous sommes passés de la France Disney bling bling à une République trimballée à impériale « prout ma chère ». Du vrai standing. Décadent mais républicain. Aïe ! Léger problème à droite ! Le Vatican Opus Dei trouve que le César de Neuilly dérape en incontrôlé. Heureusement la gauche est là. Belle comme en 2005. Moderne, chèvre et chou, sociale et libérale, trempée dans la stratégie de Lisbonne et dans son « oui » au TCE. Oh mais super ! L’autre gauche est là, elle aussi, belle comme en 2005, tout pareil, clivée jusqu’à la moelle dans ses puretés originelles et ses catéchèses laïques de transformation sociale.

À cet endroit du discours, petit envoi littéraire

Quand peu ou trop ne sont que mots

Et les discours seulement ragots

Est-ce que seul le syndicalisse

N’est pas trombosé d’la coulisse ?

Avec les syndicats je crie en avant doute !

Puisque doute il y a.

Veut-on gagner ?

Qu’est-ce que gagner ?

Est-ce négocier ?

Se retirer ?

Au moment où on va gagner faire retraitus interruptus ? Un syndicaliste moderne vous dira que sans débouché politique une revendication syndicale n’a aucune valeur marchande. Pour être moderne aujourd’hui, il faut être très bien avec un parti politique qui a des chances un jour de gouverner. Tout syndicaliste responsable vous le dira. Soyons des millions dans la rue mais quand les choses deviennent sérieuses il faut savoir se retirer pour les laisserles pros négocier. La muraille de Chine de nos acquis sociaux est une chaîne de confiances par délégations, rythmée par des manifestations cycliques fortes. Nos poumons s’époumonent mais quand moutons moutonnent, jamais le loup ne s’étonne. Un jour un grand chercheur trouvera peut-être comment le syndicalisme français peut réussir le tour de force avec si peu de syndiqués de mettre tant de monde dans les rues et de gâcher ses munitions en se dégonflant toujours sur la fin. Ah colère ! Peste, vesse et louf sur la toile cirée : c’est bête, la revendication a foiré.

Aujourd’hui, nous sommes vraiment des millions dans les rues. Cette grève et nos rassemblements témoignent de ce que les salariés veulent aller plus loin. Après le 24 juin, ce 7 septembre est plus déterminant que tous les programmes proposés par les organisations politiques de gauche et leurs relais syndicaux éventuels. Si nous voulons vraiment une autre réforme, nous n’avons pas d’autre solution que d’appeler tous à la grève reconductible dès la semaine prochaine. Le 15 septembre l’assemblée votera l’injustice des retraites, le 10 octobre ce sera le Sénat. Sans action de grève généralisée nous ne pourrons gagner. Renvoyer une mobilisation à fin septembre ou début octobre est une stratégie perdante. Certes les directions syndicales ne décident pas à la place des salariés mais à force de ne pas donner de signal, les directions se rendent coupables d’accompagnement en n’osant même pas mener les combats qui s’imposent. L’alignement européen servirait-il de prétexte à la retraite de roussi syndical ?

Il est dit de la bataille des retraites qu’elle est la mère de toutes les batailles parce que tous les combats sont liés. On ne peut plus régler un
dossier sans toucher aux autres face à la cohérence libérale. Si notre syndicalisme ne sort pas vainqueur, notre KO ne sera pas que technique. Courage après à ceux qui iront expliquer aux gens normaux comment la régression libérale est la plus sûre des convalescences pour le bien social. Reconduire la grève s’impose.

2 – Voici le discours de la FSU à Saint-Nazaire (le 23 septembre) qu’auraient pu entendre les Nantais si…

chvremoutoncochon.jpgLa chèvre, le mouton et le cochon

Une chèvre fédérale, un mouton syndical, un cochon syndiqué
Unis dans un même char, s’en allaient en manif.
La bataille des retraites les avait rassemblés
Rien dans leur beau contrat ne supposait canif
Jamais leur unité ne serait lézardée
La position commune ils sauraient conserver.
L’action durait, durait, le conflit durcissait
Le régime Tsar kocrate jamais ne faiblissait
Et le char syndical en dates rebondissait.
Partout des processions publiques se trimbalaient.
Mais un jour le cochon en eut marre des secousses
Juppé ou Raffarin devaient être à ses trousses
Ou il craignait peut être que Fillon ne le trousse
Ou bien que l’UMP ne lui vole sa bourse.
Enfin notre pourceau s’écriait au secours
Disant que les manifs ne sont plus un recours

*

La chèvre et le mouton sont créatures plus douces.
Elles demandent au cochon mais pourquoi cette mousse.
Qu’as-tu donc à te plaindre ?Il n’y a nul mal à craindre.
Tu vas voir, les retraites, on va les négocier
Rien ne sert de crier du haut de ton gosier.
On s’occupe de tout. N’a-t-on pas mine honnête ?
Apaise ton courroux, cesse là ta tempête.
Jamais sur la retraite nous ne battrons retraite.

*

Mais que vous êtes sots répartit le cochon.
Que non, nous sommes sages, rétorqua le mouton.
Sot vous êtes, cette idée m’est plantée dans la tête.
Vous croyez que le Tsar Kocrate peut négocier ?
Il va traire la chèvre et les cornes lui scier.

*

Non, cochon : 2012 sera vite arrivé.

*

Quoi ! Tu crois que Ségo ta laine pourra sauver ?

*

Va lui dit le mouton, il faut de la patience
Tabler sur l’alternance et jouer un coup d’avance.

*

Compère chèvre et mouton je n’vous rend pas raison.
Chèvre a le lait, Mouton la laine, le tsar va vous en décharger
Mais après il ira, à coup sûr vous manger.
Moi qui n’suis que cochon, j’sais bien qu’mon compte est bon
Quand le mal est certain, la plainte ni la peur ne changent le destin.

*

Seule l’action collective peut ouvrir le chemin
La grève reconductible en est un des moyens.
Camarades cochons prenons nos sorts en main
Car la délégation cache à vue ses desseins

*

La grève reconductible on doit en discuter
Et dés le 24 la généraliser
Si nous voulons vraiment ce projet retirer.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Rémi Begouen
Charger d'autres écrits dans Politique

35 Commentaires

  1. lapecnaude

    4 octobre, 2010 à 2:50

    Warf ! fellation … fait l’action, ce ne sont pas des mous. Comme c’est bien dit et vrai.

    Répondre

  2. babelouest

    4 octobre, 2010 à 5:48

    Çà c’est du bon, du vrai, de l’authentique. Les camarades syndicalistes nous enfument, je l’ai constaté maintes fois, et leur ai dit mon fait en tant que syndiqué. Mais peine perdue. Que peut un pauvre acharniste contre un front de faucilles et de marteaux ?

    Répondre

  3. lediazec

    4 octobre, 2010 à 7:46

    Ah, oui ! De l’excellent travail, ce monsieur Hude dont nous devrions avoir ici la visite curieuse.
    J’ai beaucoup ri en le découvrant.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  4. b.mode

    4 octobre, 2010 à 8:10

    C’est de l’art ou du cochon ?

    Répondre

  5. Remi Begouen

    4 octobre, 2010 à 9:28

    lediazec – petite correction : ‘A cet endroit du discours petit envoi littéraire’, après mettre à la ligne le dit ‘envoi’ en lignes de poèmes (selon Majuscules). Merci
    Sinon, c’est super d’avoir pu si vite faire paraître ce texte assez détonnant au milieu des blas blas syndicaux habituels. Dès que je le peut, je communique la suite et fin de ce discours de poète syndicaliste, un cas d’esp^èce !
    Merci aussi des illustrations, surtout la seconde ! Quel diable d’homme es-tu de dénicher cela sur la toile ! chapeau !

    Répondre

  6. lediazec

    4 octobre, 2010 à 10:14

    Voilà qui est fait, mon Rémi. Pas facile de donner corps à cet ensemble dans le désordre (bordel de bordel !) du formatage mail. Me suis creusé comme un damné !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  7. cui cui fit l'oiseau

    4 octobre, 2010 à 10:21

    C’est le docteur Jéjacule et Mister Hude ? Bon , d’accord c’est hyper mauvais, je le concède mais y a des jours où on se réveille mal… ;-)

    La fable est merveilleuse d’originalité, de vérité… Un vrai plaisir de lire une fable drôle et si lourde de sens.

    Salut à tous les Ruminants.

    Répondre

  8. cui cui fit l'oiseau

    4 octobre, 2010 à 10:26

    Ah merde ! Je n’avais pas vu la phrase du jour ! Je viens juste de la reconnaître. En plus ça se termine dans le délire sexuel : j’ai honte.

    Merci les potesses et les poteaux !

    Répondre

  9. Remi Begouen

    4 octobre, 2010 à 10:38

    Hélas, Babelouest, même loin (opposés) au ‘front des faucilles et marteaux’, la pupart des syndicats jouent le mauvais rôle, décrit dans la fable… Petites exceptions : le FSU justement, SUD-Solidaires, la ‘Conf’ (Confédération paysanne).
    Mais grosses exceptions locales, dans des conflits durs, où ‘la base’ entraîne de force n’importe quel syndicat à la soutenir : conflits très nombreux, d’essence anaorcho-syndicale de fait, qui aboutissent très souvent mieux que les ‘grèves classiques’. Quelues uns ont été célèbres comme LIP autrefois et plus récemment ‘Les CONTIS’… Le drame est que cela ne fait pas boule de neige : là, de fait, toute la machine bureaucratique syndicale et les machines du pouvoir comme de l’opposition ‘démocratique’ manoeuvrent pour éviter la grève générale. La trahison la plus célèbre à été ‘les accords de Grenelle’ pour mettre fin au mouvement ouvrier né en MAI 68…

    Répondre

  10. Fifi d'Ardèche

    4 octobre, 2010 à 10:43

    J’aime la manière. Et c’est vrai que l’espacement des dates de manifestation me surprend mais j’imagine que ce ne doit pas être facile à organiser.
    Quel beau dessin! et..Otis Redding! Vraiment, nous sommes gâtés.

    Répondre

  11. b.mode

    4 octobre, 2010 à 12:30

    Rémi, pas un mot sur la une du jour ? :)

    Répondre

  12. b.mode

    4 octobre, 2010 à 13:08

    fifi, tu n’as pas reçu mon mail, rapport à l’avatar tortue choisi avec tendresse par JC ?

    Répondre

  13. Remi Begouen

    4 octobre, 2010 à 14:39

    B;mode – tu me demandes ‘juste un mot sur la une du jour’? : Merci…
    Mais j’en rajoute quelques uns. Allez découvrir ce canard!

    Répondre

  14. lapecnaude

    4 octobre, 2010 à 15:45

    C’est ce que j’ai fait cette nuit, super ! et d’accord avec eux en plus.

    Répondre

  15. FIfi d'Ardèche

    4 octobre, 2010 à 16:54

    De retour après un bel épisode de pluie, vent et orage!B.mode oui, j’ai reçu et je viens de faire la manoeuvre, merci! Je crois que cela met un peu de temps avant de se mettre en route.

    Répondre

  16. b.mode

    4 octobre, 2010 à 17:10

    je sais pas… là, on voit pas ton avatar…. :) faut que tu rentres sur le site dont je t’ai envoyé l’adresse et après que tu viennes ici…

    Répondre

  17. Fifi d'Ardèche

    4 octobre, 2010 à 17:32

    Pas douée je suis, là…Je n’y arrive pas, alors je t’en ai envoyé une dans un autre format, tu peux le faire?

    Répondre

  18. lapecnaude

    4 octobre, 2010 à 18:07

    https://secure.avaaz.org/fr/eu_health_and_biodiversity

    Cà n’a rien à voir avec le commentaire de Rémi ou bien tout, c’est un CAMARADE qui me l’a transmis, j’ai signé parce que j’en ai marre d’avaler de la bouffe trafiquée et fabriquée avec autre chose que ce que Dame Nature a créé depuis des millions d’années, marre des produits dénaturés, des tomates qui n’ont pas le goût (çà c’est un mot que je vais exclure de mon vocabulaire) de tomates et le tout à l’avenant.

    Comme il y a beaucoup de lecteur sur Ruminances, je lance donc un appel à tous … allez voir, c’est pas de l’hamçonnage !

    Répondre

  19. babelouest

    4 octobre, 2010 à 18:08

    Fifi parle d’une anomalie que j’ai rencontrée moi aussi : pour faire apparaître un avatar, ou pour le changer, il n’est pas rare de devoir réessayer 5 ou 6 fois, et puis soudain çà fonctionne, sans qu’on sache bien pourquoi. Doit y avoir un bug parfois.

    Répondre

  20. lediazec

    4 octobre, 2010 à 18:51

    Signé pour moi Françoise.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  21. Fifi d'Ardèche

    4 octobre, 2010 à 19:11

    Bon, si j’ai bien compris, cela devrait prendre une petite heure pour que mon avatar apparaisse , maintenant.Comme le dit Babelouest, j’ai fait et refait la manipula..Non! la manoeuvre, plusieurs fois! On va voir.

    Répondre

  22. Fifi d'Ardèche

    4 octobre, 2010 à 19:12

    Ouah!….Ca y est! elle est belle, notre tortue, hein?!!!

    Répondre

  23. babelouest

    4 octobre, 2010 à 19:17

    Super ! Elle est jolie, en plus !

    Répondre

  24. lediazec

    4 octobre, 2010 à 19:26

    Super grenouille Fifi ! Oh, ma p’tite grenouille !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  25. b.mode

    4 octobre, 2010 à 19:33

    bon c’est fait ! faudrait que rémi s’y mette !!!

    Répondre

  26. Fifi d'Ardèche

    4 octobre, 2010 à 19:34

    Euh…Lediazec , c’est une tortue! Il faut que je vous dise , les musiques mises sur ce blog m’ont fait un plaisir fou… »Summertime », c’est mon air préféré , Ray Charles, JJ Calle , Otis, les blues..de vrais bijoux!

    Répondre

  27. Fifi d'Ardèche

    4 octobre, 2010 à 19:40

    Là, la tortue est repartie…c’est coquin, ces petites bêtes…Pourtant il vient de pleuvoir…

    Répondre

  28. lapecnaude

    4 octobre, 2010 à 19:45

    l’a l’air godiche !!!

    Répondre

  29. lapecnaude

    4 octobre, 2010 à 19:52

    La « tes tu dines » autrement dit la tortue est un REPTILE !!!!!

    heureusement en voie de disparition. ET CA PEUT VIVRE JUSQU’A 250 ANS !!!!

    Par contre les brochettes de foies de tortue au quemoum, çà c’est bon.

    Répondre

  30. lediazec

    4 octobre, 2010 à 20:06

    @ Fifi. tortue, tortue… Tu commences avec une grenouille ça finit en OGM !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  31. Fifi d'Ardèche

    4 octobre, 2010 à 20:12

    Cannibales! J’aime les tortues pour leur symbolisme, tant en Chine qu’en Australie, et en Afrique, pas pour en faire de la soupe!

    Répondre

  32. Fifi d'Ardèche

    4 octobre, 2010 à 20:14

    Bon, voilà, elle est repartie, c’est parce qu’elle vous a entendu sans doute!

    Répondre

  33. lapecnaude

    4 octobre, 2010 à 20:46

    Ne nous confond pas Rodo, elle c’est elle et moi c’est moi, je voulais la grenouille avec un parapluie, elle nous colle une tortue qui joue les mannequins … çà va pas.
    Les OGM, par contre c’est moi.
    Fifi- refais la manip point par point sans t’énerver et après n’y touche plus surtout. Si tu faisais tes piqûres comme tes manip informatiques, t’en as tué combien ?

    Répondre

  34. lapecnaude

    4 octobre, 2010 à 21:08

    Rémi – la CGT-RATP vient de déposer un PREAVIS DE GREVE ILLIMITEE !!!

    Répondre

  35. Remi Begouen

    5 octobre, 2010 à 11:48

    Lapecnaude – merci du lien pour la pétition sur les OGM. J’ai signé aussi. Comme Lediazec… et, bientôt nous tous ?
    Il y a déja plus d’un million de signatures, désormais, ce qui est le minimum pour cette demande de moratoire : mais il en faut encore plus pour que ces messieurs-dames de Bruxelles obéissent!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Un grand citoyen : Abraham Serfaty

Le roi du Maroc (Hassan II puis son fils) considère les Marocains comme ses sujets. Ceux-c…