Accueil Politique Mínimus, roi des brèles !

Mínimus, roi des brèles !

47
0
371

roidesbrles.gifUn pays pacifié, des citoyens courbés, une jeunesse docile et des vieux plongés dans le formol, voilà ce à quoi doit rêver Mínimus, l’erreur électorale par excellence, dans l’agitation de ses nuits.

Un pays qui ne ressemblerait pas du tout à l’image de celui dont parle Balzac au début de La Fille aux yeux d’or : « Là, tout fume, tout brûle, tout brille, tout bouillonne, tout flambe, s’évapore, s’éteint, se rallume, étincelle, pétille et se consume. Jamais vie en aucun pays ne fut plus ardente, ni plus cuisante. »

Rien de tout cela dans la vie imaginée par Nicolas Le Mínimus en prenant ses fonctions en 2007, après avoir festoyé au Fouquet’s. Lui qui a si violemment rêvé ordre et alignement, dorures et citoyens au pied, karcherisés, le voici perdu dans la béance de son indigence, happé par des pensées sordides, échafaudant des plans de vengeance contre des manants qui le conspuent à longueur de boulevard. Son amour propre de petit homme lui interdisant le geste d’apaisement que tout homme politique responsable occupant sa fonction ferait à sa place pour « normaliser » ce qui est sur le point de devenir un sacré bazar !

Reprenons le fil de cette dérive sociale et politique. Que demande le peuple dans la rue depuis la rentrée ? Pas la lune, comme le pense une partie de la droite traditionaliste pour qui la moindre revendication est une entrave et un sacrilège. Ces bien pensants qui, installés dans la vacuité d’un confort matériel, par pur égoïsme matérialiste, par peur viscérale du partage, ne conçoivent le bonheur que pour eux. Qu’ils se rassurent cependant, les grèves et les manifestations de plus en plus importantes, ne sont en l’espèce pas porteuses d’un virus révolutionnaire dont le but serait la Révolution Sociale et l’instauration d’un système collectiviste qui les priverait de leurs biens matériels et les plongeraient dans la misère des soviets. Rien de tout cela. Que du banal démocratique, messieurs ! Un débat qui ressemble à un débat.  C’est encore trop pour vous ?…

La rue est guidée par un sentiment d’angoisse sur son avenir et par l‘injustice que les lois de Sarkozy suggèrent, c’est une évidence. Elle ne demande qu’une chose, la rue : un débat démocratique sur les retraites et des négociations qui prennent en compte la dignité de chacun. Qualités que le locataire de l’Élysée n’a pas. Ne les ayant pas, impossible dès lors qu’il puisse comprendre de quoi il s’agit. Ou alors il le sait très bien. Dans ce cas, la chose est claire et par conséquent beaucoup plus grave. Attendons-nous au pire…

Or, devant le refus obstiné du président, l’effet est naturel : la rue s’embrase. La grossière stratégie de Mínimus  – pauvre idiot ! – tombe en ruine. De la lassitude de la foule sur laquelle il avait péremptoirement misé (elle est de plus en plus obstinée), à la division des syndicats (ils sont toujours unis), et jusqu’aux lycéens et maintenant certaines universités, sans parler du reste, tout concorde : le pays court à la révolte. Révolte qui, si elle dégénère, sera plus coûteuse que la simple négociation des retraites avec les syndicats autour d’une table.

Aujourd’hui toutes les plateformes politiques sont en état d’alerte. Tous les voyants sont au rouge. Si pour le moment chacun contrôle ses bases, jusqu’à une certaine limite, que se passera-t-il si la rue se met à vraiment faire sa mauvaise tête ? Plus aucun organisme, syndicats ou partis, ne pourra contenir les effets dévastateurs de l’effondrement du barrage…

Pourtant ce ne sont pas les appels du pied qui manquent en direction du gouvernement de la part des syndicats et des partis politiques. Tous sont unanimes : une étincelle suffira pour que le rêve de Sarko ne se transforme en véritable cauchemar et que le pays ne plonge dans la nuit.

Si cela devait se produire, ne cherchons pas le responsable, nous l’avons sous la main.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

47 Commentaires

  1. babelouest

    21 octobre, 2010 à 5:34

    Salut Homme de la Mancha Norde ! Peut-être ce qui se passe est-il une stratégie : Il Grandissimo est perdu, ses sponsors le savent, donc ils laissent pourrir la situation afin que le New Yorkais de ces dames ramasse la mise dans deux ans.

    Sauf qu’une telle situation ne durera pas deux ans, sans doute pas deux mois… donc autre chose est prévu. Cela tombe bien, le CdG est rentré au garage pour que le mécano change des biellages, donc ses avions sont là aussi qui peuvent renforcer les forces intérieures. C’est le petit côté Massu du truc. Sauf qu’il n’est pas certain que la Grande Muette accepte de bombarder des compatriotes. Et la dispersion des mouvements dans tout l’hexagone ne va pas faciliter la tâche des forces de répression.

    Nous vivons là des jours décisifs, sans doute.

    Répondre

  2. Ju

    21 octobre, 2010 à 6:14

    Toujours super bien écrit. Mais le cauchemar dont tu parles ne serait il pas un rêve pour le petit ? Si tout pete il envoie l armée et se place en sauveur. Ne voudrait il pas que Ca dégénère ?
    Dans la manif de Montpellier les syndicalistes faisaient très attention a ca.

    Répondre

  3. b.mode

    21 octobre, 2010 à 7:30

    La phrase du jour est de l’odieux Vanneste, dépité UMP (sans lapsus). (Cité sur le blog de l’ami RPH) Elle préfigure les alliances de demain ! Sinon comme le dit JC, on est à un tournant ! Quitte ou double pour le petit tyran… En attendant pour se détendre les muscles buccaux ou auriculaires, un coup de Muddy Waters ou un magret de canard à l’orange ? Les deux, mon capitaine !

    Répondre

  4. lediazec

    21 octobre, 2010 à 7:34

    Dans cette partie de quitte ou double, le Nain a déjà laissé pas mal de plumes. Sa chute il ne la doit qu’à lui même.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  5. Laetsgo

    21 octobre, 2010 à 7:45

    Faut pas non plus sous estimer le poids idéologique de la situation ! ellel s’arcqueboute, notre erreur électorale ultime, mais avec elle toute la clique des Fouquet’s de tous les pays ! Z’imaginez un peu que notre narkozyste unique plie alors que Cameron est en train de littéralement massacrer le peu de social qu’il reste en Grande Bretagne ? Que la Grece, le Portugal, l’Espagne et l’Irlande sont au pain sec et à l’eau ? Ça ferait très mauvais effet, et tache d’huile, pouvez m’en croire ! D’où les admonestations du Financial Times à notre président de ne pas ceder…aux ordres, collabo ! C’est la guerre, et si nous perdons…mais non ! Sarkozy is not Thatcher et nous pouvons, devons, le faire reculer à tout prix !

    Très bon billet, Rodo, œuf Corse !

    Répondre

  6. Remi Begouen

    21 octobre, 2010 à 7:54

    Oui, Laetsgo, le ‘travailliste’(!) Cameron massacre le peu de social du R.Uni… C’est un copain idéologique de DSK…
    Ni Tsarko-Facho, ni DSK (Dominique nique, nique…), ni élections bidon de 2012. Crise institutionnelle avant, par la rue, pour le peuple !

    Répondre

  7. b.mode

    21 octobre, 2010 à 8:01

    Heu, rémi, sauf ton respect, Cameron est conservateur… Ce qui ne change rien en fait ! Remember le Blair haut !

    Répondre

  8. Remi Begouen

    21 octobre, 2010 à 9:17

    D’accord B.mode, j’ai fait erreur sur l’étiquette de Cameron (et merci pour le respect!). Il est vrai que ‘le Blair haut’ du new-Labour s’est tellement droitisé, qu’il y a de quoi ne plus faire de différence (l’épaisseur d’une feuille à rouler) entre les 2.
    Et c’est bien le cas du DSK… que souhaite nombre de conservateurs français pour 2012…

    Répondre

  9. clomani

    21 octobre, 2010 à 9:31

    Ce qui m’horripile, ce matin, c’est que lémédia (donc les valets-beaufs du pouvoir en place) font remarquer qu’en Grande Bretagne, ça ne « moufte » pas ! Sont disciplinés, les Grands Bretons, ils se laissent plumer sans lever le petit doigt.
    Y pourrait pas y avoir un peu de solidarité de part et d’autre du « Channel » bon sang de bonsoir ?
    Pourquoi sommes-nous européens et pourquoi les syndicats allemands, les Belges, les British, ne se révoltent-ils pas ? Parce que les coupes claires dans tous les programmes sociaux, elles sont européennes… mondialisées.
    Si rien ne bouge autour, on ne pourra pas faire évoluer les choses…

    D’autre part, à écouter lémédia, on dirait qu’ils n’attendent qu’une chose : que ça s’arrête, que les syndicats se bouffent le nez, que les lycéens oublient de manifester à cause des vacances… brèfles, ils affichent avec assurance leur solidarité avec Minimus et sa clique !

    Et il semble de plus en plus évident que les casseurs sont des petites troupes « à la solde » de la flicaille. Plus les media parlent des casseurs et montrent des petites vendeuses apeurées (les patrons sont bien à l’abri dans leurs bureaux), plus j’ai l’impression que les casseurs sont passés là où il le fallait, un peu … poussés au crime par la police. Mais ça, on se garde bien d’enquêter là-eud’ssus !
    Quant à l’armée dans les rues contre le peuple… j’y crois pas ! C’est là qu’il perdrait ses derniers supporters, l’aut’nabot ! N’oublions pas qu’il veut garder le pouvoir tout en offrant un visage de démocrate en tant que futur président du G20 !

    Répondre

  10. clomani

    21 octobre, 2010 à 9:39

    Le MEDEF pleurniche…
    A lire : le p’tit journal ch’ti : http://www.fakirpresse.info/articles/359/retraites-le-medef-tourne-casaque.html

    Répondre

  11. clomani

    21 octobre, 2010 à 9:44

    Pour soutenir les grévistes :
    MESSAGES DU DELEGUE CFDT DE LA RAFFINERIE DE DONGES

    « Salut et tout d’abord merci pour ton soutien et de ton initiative, tu peux envoyer ou faire envoyer des dons à lordre de L’UL CFDT de Saint Nazaire.
    On met l’argent dans une caisse commune en intersyndicale et on répartira sur les secteur qui seront touchés par la grève. Pour ce qui est de la caisse de grève interne à la rafinnerie elle ne pourra pas marcher longtemps car tout le personnel sera dehors en grève 8h00 demain. Nous avons déjà plusieurs lettres de soutien et des chèques qui sont arrivé et nous affichons les courrier sur le piquet de grève. Cela fait chaud au coeur et je ne te cache pas qu’il y a de l’émotion à chaque lettre.

    Encore merci de ton action que tu peux développer en réseau, Merci encore au nom de tous les salariés de la rafinnerie de Donges et des copains du dépôt d’à coté
    Dimitri GUILLER »

    « Entièrement d’accord avec tes principes à une exception près, cette caisse servira également au collègue de la société SFDM qui possède un dépot pétrolier à coté de la raffinerie et qui sont aussi en grève depuis mardi dernier.
    En ce qui concerne la caisse de grève CFDT (nous sommes la seule Organisation Syndicale française à en posséder une elle est destiné aux seulx adhérentx et bien évidemment nous tiendrons compte de la somme qu’ils touchent de la CFDT pour partager la caisse de grève).

    Une chose importante il faut absolument que l’ordre du chèque soit à l’UL CFDT Saint nazaire car sinon nous ne pourrons pas les encaisser. Et bien evidemment il seront reverssé dans la caisse commune intersyndicale.
    Il serait bon de demander l’adresse mail sur les courrier pour renvoyer un message de remerciement au généreux donateur.
    Merci encore pour info ce matin nous avons reçu la visite de l’équipe CFDT transport de loire atlantique. Ils ont un plan d’action du tonnerre

    On va gagner on y croit pour vous tous.

    Merci encore

    Dimitri GUILLER »

    MESSAGE DU DELEGUE SUD DE LA RAFFINERIE DE NORMANDIE

    « Pour nous syndicat SUD-CHIMIE de la raffinerie TOTAL de Normandie, nous sommes d’accord pour démarrer cette opération.
    Vous pouvez viser une somme de 50 Euros par tranche de 8H de grève exercée.
    Chez nous, un travailleur posté gréviste, un fois les opération de sécurité terminées ( c’est le cas pour tous les grévistes à partir de demain) perd 8H par jour de grève.
    Pour les salariés à la journée, les modalités de grève sont moins sévères et la grosse majorité des grévistes perd 2H par jour.
    Nous comptons a peu près 400 grévistes postés et entre 70 et 100 grévistes à la journée, selon l’actualité du dossier (manif, menaces par les flics etc…) et ce depuis le 12 Octobre inclus . Il y avait eu aussi 3 journées d’action en septembre qui n’ont affecté que les revenus du personnel à la journée (environ 100 personnes).

    Où adresser les dons?
    [Remarque par Adrien : Il est préférable de tout envoyer à SUD CHIMIE voir plus haut]
    Nous prenons l’engagement formel de n’utiliser ces fonds que pour compenser les pertes de salaires liées à cette action contre la réforme des retraites et bien sûr à
    - rembourser les donateurs si le rapport de force en fin de conflit nous permet d’obtenir le paiement des heures de grève.

    - ou transférer ces fonds vers des entreprises dans lesquelles les heures de grève ne seraient pas payées (toujours dans la cadre du conflit actuel)

    Salutations

    Jacky Pailloux »

    Il est OK pour la publication des versements et des autres sources de compensation dans la mesure du possible (temps disponible). D’autre part, l’AG des grévistes du site n’a pas encore pu se prononcer sur cette action.

    Répondre

  12. clomani

    21 octobre, 2010 à 9:53

    J’ai oublié les adresses :

    DONS AUX RAFFINERIES

    Par le syndicat SUD

    L’organisation est en pleine construction, ca risque de bouger, pour le moment envoyer à SUD CHIMIE, ils reverseront aux différents sites en grève, voire à d’autres secteurs en fonction des besoins, c’est en réflexion.

    Sud Chimie Pharma :
    6, rue Louis Blanc
    76100 ROUEN

    A l’ordre de SUD CHIMIE

    Par le syndicat CFDT

    Là il faut envoyer directement à la raffinerie de Donges

    Adresse de l’UL CFDT de Saint Nazaire:
    UL CFDT
    4, rue MARCEAU
    44 600 Saint Nazaire
    Mettre le chèque à l’ordre de l’UL CFDT Saint Nazaire

    Répondre

  13. babelouest

    21 octobre, 2010 à 10:22

    Ouap. Envoyé un p’tit chèque hier. J’aurais dû transmettre ce document ici…..

    Répondre

  14. Droldidé

    21 octobre, 2010 à 11:32

    L’éternel problème de la légitimité de la violence dans les manifs! Une manière de le résoudre est de dire qu’il est le fait de « casseurs » incontrôlables ou manipulés. Ce n’est pas aussi simpliste que cela.
    Les actes violents sont d’abotrd les faits quotidiens d’un pouvoir autoritaire lui même à la botte des nantis. J’en suis convaincu sans l’ombre d’un doute.
    Casser quelques vitrines de commerçants qui ont mis Sarko au pouvoir par leurs votes me semble bien dérisoire face aux méfaits de « l’ordre légal » autrement plus vicelard.

    Répondre

  15. babelouest

    21 octobre, 2010 à 11:44

    A mon avis, Droldidé, les témoignages concordent : les casseurs sont des flics en civil. Cela n’en rend le mouvement que d’autant plus légitime, vu qu’il témoigne d’une grande sérénité et d’un grand sang-froid.

    Répondre

  16. clomani

    21 octobre, 2010 à 11:51

    Une gamine de 15 ans s’est pris 5 mois ferme parce qu’elle avait jeté une poubelle enflammée (près d’une canalisation de gaz)… mais les patrons de Continental, ont-ils été embastillés lorsqu’ils ont viré les « Conti » ?
    Hier, le dernier épisode du film de Mordillat sur France 2 ! Ca résonnait super fort dans mon coeur… on ne peut plus actuel. Sarko a dû s’énerver grave quant à cette programmation qui tombait à pic (z’ont certainement pas dû le faire exprès à France 2)… le pied !

    Répondre

  17. Remi Begouen

    21 octobre, 2010 à 11:54

    Ma vieille voisine était à Donges hier (elle y garde ses 2 petites filles le mercredi) et me raconte les impressionnates mobilisations syndicale et policière. Je lui demande si elle a fait l’arbite?… Bien qu’issue du milieu ouvrier, elle fuit les prises de position politique, ne vote pas, etc. Mais là, elle avoue naïvement ‘qu’ils exagèrent’ (les flics aux ordres des politiques)… Il y a une effervecense à St-Nazaire, des grèves de boîtes liées aux Chantiers Navals, voire à ‘la navale’…
    Clomani – Ton avis concernant les jeunes casseurs payés ou manipulés par la police est partiellement exact (j’ai connu cela en mai 68!). Mais ne pas généraliser ! BEAUCOUP de jeunes, précaires, chômeurs, politisés ou même pas, se défoulent aussi… et ils ont raison, je crois bien, quelques soient les petits errements de ces incidents. Par exemple, ici, nos rassemblements ont lieu (contradictions du système zozozialiste de la municipalité PS) place de l’Amérique Latine (vu Clomani?), immense esplanade conçue récemment avec le but d’admirer le beau super ‘Ruban Bleu’ (espace commercial ‘futuriste’!) qui affiche : ‘Une autre idée du monde’ comme slogan tapageur…
    Non seulement cette connerie est régulièrement taguée, avec mention additive : ‘La Révolution!’, mais, malgré les 4 ou 5 vigiles privés des galeries commerciales, des vitrines sont cassées, des biens pillés, ce n’est pas moi qui vais pleurer…

    Répondre

  18. clomani

    21 octobre, 2010 à 12:43

    Oui, Rémi, je sais… et je pense que notre société souffre de la violence qu’ »elle » mérite !
    Cette violence a été engendrée par les gouvernements successifs, et bien stigmatisée par cette saloperie de droite au pouvoir ! Eux, ils s’en tapent de cette violence des quartiers, parce qu’ils sont très éloignés d’elle ! Ce sont les obscurs et les petits qui se la prennent en pleine gueule… comme la petite vendeuse de bijouterie vue hier à la télé, morte de trouille… Ses patrons, ils sont où ? A vendre leur saleté de Rolex hein ?
    De toutes façons, les plus violents, ils sont en haut de la société : gouvernants, patronnat, patrons de media, ce sont eux les violents !
    Le hic, c’est que les jeunes chopés, ils vont au niouf et on les oublie là-bas… pendant que les autres continuent à taper sur tout le monde !

    Répondre

  19. clarky

    21 octobre, 2010 à 14:19

    arf laet, this is england !!!

    thatcher avait commencé le boulot, cameron va l’achever…
    et vu que la dame d’enfer n’avait pas fait dans la dentelle pour flinguer le tissu ouvrier, ce qu’il en reste n’est plus très vindicatif.

    blair a été le fossoyeur du labour, gordon brown a définitivement servi la soupe aux libéraux.

    Répondre

  20. clomani

    21 octobre, 2010 à 15:10

    j’ai vu une petite manif de Britons … qui nous envient notre dynamisme !

    Répondre

  21. Droldidé

    21 octobre, 2010 à 15:26

    La loi anti-casseurs a été promulgué en 1970, abrogée en 1981 par les socialistes et remise en fonction en 2006 par ces messieurs de l’UMP. C’est une loi foncièrement droitière pour discréditer les révoltés ulcérés par les injustices qui oseraient s’exprimer par la colère. Le terme « casseur » n’est pas innocent, il permet d’enlever toute légitimité politique aux individus ainsi désignés vers la vindicte du citoyen modèle (celui qui avale toutes ces couleuvres sans broncher).
    Le briseur de vitrines payé par la police ou le policier en civil se livrant à ce sport ne seront jamais pris en flagrant délit ni jugés pour leurs méfaits. Solidarité pour tous les jeunes arrétés!

    Répondre

  22. clomani

    21 octobre, 2010 à 15:55

    Adresse du 20 octobre à Bernard Thibault, François Chérèque et Jean-Claude Mailly (1)
    20 Octobre 2010 Par Adrien Kempf (blogueur sur Médiapart) :
    ———————————————————————————————

    Votre devoir urgent est d’appeler les Français, dans le texte final qui sera publié à l’issue de votre réunion intersyndicale du jeudi 21 octobre, à apporter massivement leur soutien financier aux salariés en grève. Des millions de Français n’attendent que cela. Les confédérations qui n’appelleront pas à ce soutien financier auront tout simplement abandonné tous les salariés en grève et en assumeront toutes les conséquences.

    Un texte de André Martin co-animateur du site http://www.retraites-enjeux-debats.org relayé par http://www.bizimugi.eu/grevesolidaire

    Chers camarades, chers amis,
    L’heure n’est plus à répéter que le Président de la République est muré dans son autisme. Tous les Français le constatent. Vous avez le devoir, et les moyens, de trouver les modalités pour le faire sortir de son autisme, si préjudiciable à l’intérêt de la France, à son économie, à sa jeunesse… et même à la paix civile.

    Vous savez que les 3 /4 des Français sont contre cette réforme et que 59% d’entre eux veulent soutenir les grévistes (sondage BVA publié le 19 octobre). Vous savez que ce n’est pas une 7ème grande journée de mobilisation qui fera entendre raison à ce gouvernement devenu autiste. Vous savez que SEULE la poursuite et l’amplification de la grève dans quelques secteurs stratégiques (SNCF, raffineries, routiers et quelques autres secteurs) permettra que le message des ¾ des Français soit enfin pris en compte par le Président de la République.

    Or, les milliers de salariés en grève depuis 1 ou 2 semaines ne vont pas pouvoir poursuivre leur mouvement, sans un soutien financier massif à très court terme. Certes il existe des caisses de grève locales ou régionales, autour de telle ou telle raffinerie, ou autre entreprise. Mais il n’y a pas 1% des Français, parmi ceux qui veulent très vite apporter leur soutien financier, … qui les connaissent. Nous vous demandions dès le 12 octobre d’inviter les Français à la solidarité financière avec les grévistes ! ( à lire sur http://www.retraites-enjeux-debats.or/spip.php?article399). Comment se fait-il que vos confédérations, ou vos fédérations de branche, n’aient pas fait connaître, depuis plusieurs jours et à grande échelle, les coordonnées des caisses de grève ?

    Heureusement que, face à cette lacune organisationnelle, le site « Solidaires pour une grève efficace ! » à l’adresse http://www.bizimugi.eu/grevesolidaire vient d’ouvrir. Ce sera le site à privilégier pour centraliser et publier les coordonnées des différentes caisses de solidarité. Et pour qu’une même charte, garantie de transparence pour les donateurs, soit adoptée par les caisses de grève qui seront référencées sur ce site. C’est l’opportunité pour telle ou telle de vos fédérations, pour telle ou telle intersyndicale d’entreprise en grève, d’y faire connaître les coordonnées de leurs caisses de grève.

    Par contre, vous seuls (Bernard, François et Jean-Claude) avez la notoriété et la crédibilité, au nom de vos confédérations, pour faire connaître ce processus qui vient d’être lancé de collecte des dons à très grande échelle. Du temps a été perdu, mais il n’est pas trop tard pour que vous aidiez à le rattraper. Il suffit qu’à l’occasion de chacun de vos passages dans les médias audiovisuels vous indiquiez que c’est sur le site « Solidaires pour une grève efficace ! » que sont centralisées et publiées les coordonnées des différentes caisses de solidarité. Il ne dépend donc presque que de vous trois que … 100 millions d’euros puissent être récoltés en moins d’une semaine. Tous les lycéens et étudiants mobilisés pourront y contribuer , notamment pendant les vacance scolaires. (3)

    Vous allez vous réunir jeudi en intersyndicale avec les responsables des autres confédérations. Votre premier devoir à tous les trois, avec la FSU et Solidaires, serait qu’à la sortie de cette intersyndicale vous annonciez aux millions de Français qui attendent cela de vous « Nous savons que vous êtes des millions à vouloir apporter votre soutien financier aux salariés en grève … Nous vous invitons à le faire vite et massivement… Les coordonnées de la plupart des caisses de grèves sont publiées sur le site Solidaires pour une grève efficace ! …». (2)

    Même dans l’hypothèse où le Président de la République vous aurait fait savoir qu’il pourrait éventuellement sortir de son chapeau un bonbon de dernière minute (par exemple de reporter à une date ultérieure le passage de 65 à 67 ans), il va de soi que ce n’est pas ce qu’attendent ni les grévistes ni les Français. Parce ce que ce qui est en jeu, c’est d’abord l’aggravation du chômage des jeunes qui résulterait mécaniquement du report de l’âge minimal de 60 à 62 ans. Seul l’abandon, ou le report à une date ultérieure des passages de 60 à 62 ans et de 65 à 67 ans (pourquoi pas, par suspension de ces 2 articles … ?) nous pourrait pouvoir être éventuellement soumis à l’appréciation de tous les secteurs en grève reconductible.
    Fraternellement.
    Premier(s) signataire(s)
    andré martin – co animateur du site http://www.retraites-enjeux-debats.org/

    Compte tenu de l’urgence qu’il y a, à ce que cette Adresse parvienne avant ce soir aux différents étages des 5 grandes confédérations, nous vous invitons à la publier immédiatement sur tous vos blogs. Même si quelques modifications mineures pourront être apportées au présent texte.

    D’autres signataires viendront s’associer à cette «Adresse du 20 octobre à Bernard Thibault, François Chérèque et Jean-Claude Mailly ». En effet, chacun comprendra que cette adressera aura d’autant plus de poids auprès des destinataires, qu’elle aura été co signée par quelques leaders syndicaux des secteurs stratégiques en grève. Et par quelques personnalités connues (élus, économistes, sociologues, artistes, responsables d’associations …)

    (1) et aux responsables des autres confédérations … mêmes si certaines ont déjà annoncé le 19 octobre qu’elles « repliaient les gaules »

    (2) vous pourrez bien sur adresser aux responsables de ce site, vos propositions d’amélioration du début de charte qu’ils ont publié. Nous avons tous en effet la responsabilité d’offrir aux millions de donateurs à venir un maximum de garantie de transparence, en matière d’utilisation des dons qui vont affluer ( des centaines de personnes nous demandent chaque jour où envoyer leurs dons).

    (3) L’ébauche de propositions ci-après fera l’objet d’un article séparé
    Tous ceux qui se sont mobilisés ( salariés en grève, les millions de manifestants …) doivent être reconnaissants à l’égard des jeunes dans leur ensemble, d’avoir largement contribué à l’amplification et à la dynamisation des mobilisations. Le Président de la République avait prié pour que les lycéens, les étudiants ne rejoignent pas en masse les mobilisation des salariés. Cette première prière n’a pas été exhaussée. Aujourd’hui le Président prie pour que, à l’occasion des vacances scolaires, les lycéens, les étudiants et les enseignants rentrent dans leurs foyers, se démobilisent et reprennent gentiment leurs études 10 jours après. Ce serait bien que les organisations syndicales indiquent aux jeunes sous quelles formes ils pourraient, pendant leurs 10 jours de vacances scolaires, apporter un soutien très utile aux salariés en grève. Les inviter à participer à l’organisation de la solidarité financière avec les salariés en grève serait un bon moyen de canaliser pacifiquement les différents formes de débordements déjà constatées qui font le jeu du gouvernement. Par exemple, nous pourrions leur suggérer de mettre à profit leur disponibilité durant les vacances scolaires pour :
    - que des délégations des différents lycées (élèves et enseignants) et des universités rendent visite, à tour de rôle aux grévistes de la SNCF, à ceux des raffineries, aux routiers, … Ce serait intéressant pour eux de rencontrer ces salariés, de connaître leurs conditions de travail. Et d’échanger avec eux sur les meilleurs moyens d’être entendus par ce gouvernement borné
    - à l’occasion de ces visites, ils pourraient apporter, au nom de leurs lycées et universités respectifs, les dons collectés auprès de leurs amis, de leurs parents, des enseignants et autres salariés de leurs établissements etc…

    Répondre

  23. clomani

    21 octobre, 2010 à 16:06

  24. clomani

    21 octobre, 2010 à 16:17

  25. b.mode

    21 octobre, 2010 à 16:54

    Après l’assemblée, le gouvernement va passer en force au sénat voulant abréger les débats démocratiques malgré la promesse de Larcher. C’est ce ripoux de Woerth qui vient de l’annoncer à l’instant…
    La peur au bide, la dictature précise ses contours !

    Répondre

  26. b.mode

    21 octobre, 2010 à 17:12

  27. b.mode

    21 octobre, 2010 à 18:03

    Vient de voir Robert Ménard sur itéle, c’est une grosse grosse merde, lui ! Démago, obséquieux avec le Fn et l’ump, cassant et donneur de leçons avec l’opposition ! Le joli parcours…

    Répondre

  28. lapecnaude

    21 octobre, 2010 à 19:02

    Son principe est de faire le bateleur, posser des questions, faire les réponses et empêcher son interlocuteur d’en placer une. Seul Frèche lui a rivé son clou.

    Répondre

  29. lapecnaude

    21 octobre, 2010 à 19:02

    J’émerge …

    Répondre

  30. b.mode

    21 octobre, 2010 à 19:05

    C’est vrai ! Frèche est plus grande gueule que lui, Françoise ! Sinon j’ai répondu demain à ta demande sur le vin de demain (via rodo) pour accompagner ton plat et on met en ligne en édito le bel article de JC !

    Répondre

  31. clomani

    21 octobre, 2010 à 19:14

    De qui tu causes, Pecnaude ?

    Répondre

  32. clomani

    21 octobre, 2010 à 19:15

    Ben moi, Méluche, j’aime bien… ce que je crains le plus de son parti, c’est qu’il fasse accord avec le PS… sinon j’aime vraiment bien !

    Répondre

  33. lapecnaude

    21 octobre, 2010 à 19:39

    Clo, je parlais de Ménard, le petit casseur de I Télé.

    Répondre

  34. lapecnaude

    21 octobre, 2010 à 19:39

    J’aime bien Méluche aussi !

    Répondre

  35. b.mode

    21 octobre, 2010 à 19:42

    bah oui ! moi aussi ! je l’aime bien méluche ! plus que les frileuses du péèsse

    Répondre

  36. lediazec

    21 octobre, 2010 à 20:18

    Putain, tout le monde aime Méluche ici. Tant mieux ! Parce que moi aussi, j’aime Le Méluche !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  37. Talvace

    21 octobre, 2010 à 20:35

    Un peu qu’on l’aime, le Méluche ! Et je rassure Clomani, pas question d’accord avec le PS, nous, militants du PG, y veillerons….

    Répondre

  38. clarky

    21 octobre, 2010 à 20:57

    bon, je viens de lire un truc tout juste digne d’une cuvette de chiottes (ttention mon rodo, je parle pas de ton édito ;) ).

    alors je vous le dis mes frangins, si l’autre enclume de raclure en bâtiment se pointe par ici, pissez-lui à la raie, à défaut de pouvoir lui mettre mon poing dans la gueule (ce que je ferais sans aucune retenue si le cas se présentait)!!!

    et ça fait le beau ce genre de bipède entouré de courtisans à la mords moi le noeud !

    je sais pas moi, mais ce mec doit s’emmerder sévère pour continuer à nous lire, sa greluche doit mal faire son boulot de femme au double foyer…

    Répondre

  39. lapecnaude

    22 octobre, 2010 à 1:15

    Clarky tu parles de râclure en bâtiment …. je dois vraiment être mal parce que je ne pige pas du tout… çà change pas tu me diras, bon, je retourne à mon compresseur à air !

    Répondre

  40. clarky

    22 octobre, 2010 à 9:16

    françoise, il s’agit de l’autre illuminé du bulbe qui se prend pour un jurnaleux talentueux et irrésistible, goux pour ne pas le nommer !

    qu’il ne vienne plus chez nous poser l’une de ses bouses de commentaire biscotte il sera reçu avec les honneurs qui lui siéent

    sinon, j’espère vraiment que tu vas bien françoise, prends soin de toi ;)

    Répondre

  41. lediazec

    22 octobre, 2010 à 9:21

    @ Lolo. J’en ai fini pour ma part avec cette cohorte de l’annexe de l’Action Française. Fini !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  42. clarky

    22 octobre, 2010 à 9:34

    t’as raison rodo, je pouvais lui trouver des circonstances atténuantes au début, mais là je me rends compte que ce type a un gros problème.
    sa façon de se faire les ceusses qui lui déplaisent, le tout mis en lumière via le prisme d’un de ses billets que viendra aduler une cohorte de « france aux français » et « sus aux casseurs » du meilleur cru.

    putain, la consanguinité c’est pas beau à voir et encore moins à lire !

    deloncle d’amérique, pourtant je pensais le porc de la cagoule interdit de séjour chez nouzôtres ;)

    Répondre

  43. lediazec

    22 octobre, 2010 à 10:00

    Comme tu dis, mon Lolo. Si la boutique ne tient que par le verni, c’est peu pour envisager l’avenir.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  44. b.mode

    22 octobre, 2010 à 13:05

    @lolo et rodo Dégoût (orthographe approximatif) et une couleur le blanc immaculé ! J’ai ravalé mon vomi demain matin !!!

    Répondre

  45. clarky

    22 octobre, 2010 à 22:00

    captain Igoux, doit sucer des glaçons avec corto je présume !

    Répondre

  46. b.mode

    26 octobre, 2010 à 8:25

  47. corto74

    26 octobre, 2010 à 16:07

    Jalouse Clarky ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Edvige et moi. Quelle nuit !

De nous jours le drame est le suivant : on se bat pour du boulot. Il devient rare. On se b…