( 27 octobre, 2010 )

Après l’attentat (suite)

chambardement.jpg

Cela faisait maintenant deux mois que l’Attentat avait permis au gouvernement sarkoziste de fouler au pied toutes les libertés individuelles. Le droit de réunion avait été interdit. Des sniffeurs reniflaient allègrement le moindre propos subversif des dissidents, entrés en résistance. Sur le web en tout cas. Les indisciplinés avaient alors recouru à de vieilles méthodes pour échanger : pigeons voyageurs, boites aux lettres planquées dans des poubelles ou sous des bancs publics, petites annonces innocentes dans la presse ou dans les blogs de cuisine…tous les moyens étaient bons pour restaurer l’espoir et tromper l’ennemi. Les télés n’avaient pas changé leur programmation : avant l’Attentat, elles distillaient déjà parfaitement la potion délétère du renoncement et de la distraction à bon marché. Seules quelques émissions subversives avaient disparu de la grille des programmes. Pas la bonne heure, pas la bonne audience, Philippe Val s’en expliquait sans complexe.

Ah, le Présidentissime l’avait eu, son instant Thatcher ! Mais ce n’était pas sa « fermeté » ni son intransigeance qui l’avaient permis… Un concours de circonstances, habilement mis en scène par Horteboeuf et Scouardcini, un attentat bidon dont les seules victimes avaient été causées par le mouvement de panique qui s’en était suivi, et hop ! Appliquant à la lettre les principes énoncés dans la stratégie du Choc, le pays s’était retrouvé en coupe réglée, toute velléité de résistance anéantie. Du moins, c’est ce qu’il semblait. Huxley et Orwell avaient imaginé des futurs bien sombres ! Celui d’Huxley s’étant révélé trop imparfait pour l’exigence de soumission absolue au TINA, c’est celui d’Orwell qui entrait désormais en scène.

Mais malgré la mainmise des séides de l’état devenu fasciste, laissant transparaitre enfin sa vraie nature, des îlots de résistance se développaient dans tout le pays. Pas une nuit sans que les supermarchés, les banques et autres agences d’assurance ne soient tagués par des révolutionnaires en herbe. Pas une journée sans que Daniel Mermet n’émette, sur des fréquences sans cesse renouvelées, des appels à la révolte citoyenne. Pas une nuit sans que Jean-Luc Mélenchon, entré en clandestinité avec ses compagnons du Front de Gauche, n’abjure les républicains de tout crin à se soulever contre le sarkozysme triomphant.

Et l’incroyable se produisit ! Un rassemblement de lycéens fut réprimé très durement : on ne plaisante pas avec le couvre-feu, on ne défie pas impunément les forces dominantes ! Mais au lieu d’éteindre une bonne fois pour toutes la rébellion, celle-ci fit tâche d’huile. Les ouvriers arrêtèrent les chaines qui les asservissaient. Les paysans cessèrent d’approvisionner la grande distribution. Laquelle ne pouvait non plus compter sur des ravitaillements extra-territoriaux, compte tenu du blocage des aéroports (et oui, le risque terroriste étant écarlate, les avions ne volaient pas !). Les journalistes précaires prirent les commandes des grands quotidiens, avec le soutien actif des syndiqués du livre, tandis que leurs collègues kleenex du PAF firent de même.

Ça donne envie, hein ?! Mais c’est – encore – une fiction….à nous de lui donner corps ! Nous avons une responsabilité historique ! RESISTANCE !

 

50 Commentaires à “ Après l’attentat (suite) ” »

  1. b.mode dit :

    On s’y croirait ! ;) Toujours se rappeler l’article 16 « Lorsque les institutions de la République, l’indépendance de la Nation, l’intégrité de son territoire ou l’exécution de ses engagements internationaux sont menacées d’une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu, le Président de la République prend les mesures exigées par ces circonstances, après consultation officielle du Premier ministre, des Présidents des assemblées ainsi que du Conseil constitutionnel. Il en informe la nation par un message.  »
    Sinon, faute de grive, on mange des merles ! la toile du jour remplace (provisoirement) le plat du jour faute de nouvelle proposition.

  2. clomani dit :

    Aaaaah, j’adore cette fiction… elle me fait rêver (même si j’ai de plus en plus de mal à le faire en voyant l’aWoerthon plastronner ce matin sur Canal + : « tout va bien, vous dormez… nous vous avons entendus, dormez maintenant… retournez au travail, ça va passer… je n’ai rien à dire sur l’affaire Bettencourt, encore moins sur la façon dont la justice gère le dossier… continuez à dormir, blablabla… »
    Question subsidiaire : Ainsi donc, il y a des message subliminaux dans les blogs de cuisine ? M’étonne pas ! ;o))

  3. GdeC dit :

    cette fiction n’est pas si fictionnelle que cela… Elle me fait penser à uquelquechose de familier. Vous êtes vous inspirée de faits réels, Madame laetsgo ? ;)

  4. lediazec dit :

    Woerth de si bonne heure sur Canal ? C’est que cela va mal, très mal, en Sarkozie !
    Sinon, Laetitia, pour quelqu’un qui avait du mal à trouver la suite – tu t’en plaignais un peu dimanche – c’est plutôt de l’excellent travail. Super !
    Comme je suis un lecteur égoïste, je demande une suite. Bises.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  5. lediazec dit :

    MESSAGE IMPORTANT : Garez vos ordinateurs !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  6. b.mode dit :

    Il est plus que temps ! http://bit.ly/9dmBmZ
    Ultime manigance pour reporter le procès après 2012 ?

  7. Laetsgo dit :

    Salut tt le monde ! C quoi l’histoire avec l’ordi ?
    Non, sérieux, j’ai eu du mal….mon penchant naturel allait vers une fin triste et totalitaire mollassonne, mais je crois que CuicuiNRV avait réclamé une happy end, donc j’ai voulu lui faire plaisir ;-)
    Beurk, quand j’entends lemedia triomphant dire que tout est fini, rendormez-vs, comme tu le dis si bien Clo, circulez, y’a rien à voir, ça me fout vraiment les boules (que je n’ai pas, certes, mais on se comprend)
    Sinon, splendide billet à lire chez Diego san sur les jeunes Pop et leur chef – pas le lien sous la main, ms ça vaut le coup d’oeil !

    Message perso pr Clo : ça va être trop juste cette semaine, je te recontacte qd je reviens mi-novembre, ok ?

  8. b.mode dit :

    Salut Laetitia et bravo pour ton billet ! Les ordis, c’est juste qu’on en vole beaucoup ces temps-ci… http://www.europe1.fr/Politique/Bettencourt-d-etranges-vols-d-ordinateurs-297517/

    ps : ton lien sur la rafle de Lyon est édifiant !

  9. clomani dit :

    Serai à Nantes du 18 au 20 novembre prochains… mais OK Laetitia ;o))
    Sinon, oui, c’est quoi c’t'histoire de planquer nos ordis, Rodo ?

  10. Laetsgo dit :

    Ah oué ! J’avais bien lu celui concernant Davet, mais j’ignorais qu’il y en eut un second !
    Rhô, c’est que des coïncidences toussa…honni sois qui mal y pense et blablbli et blablabla. Woerth a une tête d’honnête homme et sa retraite passera coûte que coûte !

  11. lediazec dit :

    @ Clo. Lis le lien juste au-dessus de ta tête transmis par Bernard.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  12. b.mode dit :

    Voilà le lien vers l’article signalé par laetitia sur cet idiot congénital de Lancar http://diegosan.me/2010/10/26/benjamin-lencart/

  13. b.mode dit :

    Toujours sur Lancar http://www.youtube.com/watch?v=xuFTXjO_jRg ! La relève est assurée ! :)

  14. clomani dit :

    Lancar ? Il a été invité à une « ligne jaune » sur @si… pas encore eu l’envie de l’écouter ! On écoute Sarko, on écoute Rama, on a déjà entendu la com de l’UMP… pas la peine de se taper un jeune con en plus !

  15. Remi Begouen dit :

    Quelle verve, LaetSgo, chapeau !
    Le premier lien donné, sur le mot ‘Attentat’, renvoie à ce même article ! : doit-on comprendre qu’il ne s’agit pas d’une ‘suite 2′ à un premier article ‘Après l’attentat’ paru auparavant ? En tout cas, pour en avoir le coeur net (j’ai la mémoire qui flanche…) j’ai cherché dans nos archives ruminantes un éventuel premier article… en vain, jusqu’au mois d’aôut. Si jamais il existe, merci de le signaler en lien. Sinon, inutile de garder ce lien sur le mot ‘attentat’…

  16. b.mode dit :

    Bien vu Rémi ! Le lien vers le premier billet est désormais le bon ! Serais tu le seul à explorer les liens ? :evil:

  17. Laetsgo dit :

    Well done ! Pourtant j’étais sûre d’avoir mis le bon lien !
    Bernard tu pourras aussi mettre un lien vers le dernier billet de @vogelsong de ce jour : excellent mm si très pessimiste

  18. Remi Begouen dit :

    Merci d’avoir rectifié le lien, B-mode : Du coup j’ai relu ‘la LaetSgo’ du 16 septembre, avec grand plaisir jubilatoire. C’est d’ailleurs le mot que j’emploie en premier commentaire d’insomniaque à cet article… Et c’est le même à employer pour cette ‘suite’… avant la suite, on veut !

  19. lapecnaude dit :

    Si j’ai bien compris faut que je parle cuisine ?

  20. b.mode dit :

    @laetsgo Lucide billet en effet ! J’ai mis le lien sur « télés ».
    @Françoise meuh non meuh non !

  21. b.mode dit :

    Michel Fiszbin, producteur du prochain Pierre Carles (à aller voir absolument) assassine en direct live Morandini et la clique du Fouquet’s ! du jamais entendu sur rope 1… ça bouge !!!

  22. Laetsgo dit :

    Quel dommage que je sois en cours…grrrr !

  23. clomani dit :

    C’EST PAS POLITIQUE…
    JUSQU’A QUAND ILS VONT SE FOUTRE DE NOT’GUEULE ?
    C’EST COMME LES 60 ANS… POUR LA RETRAITE… COMMENT FAUT QU’ON LEUR DISE POUR QU’ILS COMPRENNENT ?

  24. Droldidé dit :

    @B.mode, merci, grâce au lien donJipez j’ai pris une bonne leçon de dessin, je me suis exercé, c’est facile à réaliser.
    @laetsgo, le deuxième épisode de ta politique fiction (pas tant que ça) me laisse sur ma fain. La suite! vite!
    En attendant on va remettre le couvert demain dans les rues de douce France pour écrire une nouvelle page au dossier merdique de cette Ripoublique. Kèskycroi ces guignols, on va pas les lâcher même s’ils pensent en avoir fini grâce à leurs débats bidons dans leurs palais rutilants.

  25. clarky dit :

    punaise laet, c’est bonnard de te lire, mais tu déconnes quand même, venir sur ruminances, un truc de vieux à moitié fracassés, au lieu de suivre religieusement tes cours.

    punaise, moi non plus j’ai pas capté ce truc d’ordi, tout ce que je sais c’est que le mien vient de partir pour la bretagne et que je me retrouve avec un portable qu’il faut remettre à niveau, tu fais chier rodo :)

  26. Laetsgo dit :

    Tu parles ! C’est du formatage pur et simple ! Préfère trainer avec les fous idéalistes :-) )))

  27. antennerelais dit :

    C’est intéressant car ce genre de SF ne paraît presque pas de la SF : vu que les bornes sont régulièrement dépassées et que l’on se demande « jusqu’où cela pourra-t-il bien encore aller »…

    ça c’est pas de la SF :

    http://www.lepost.fr/article/2010/10/27/2282577_violences-policieres-un-jeune-manifestant-sauve-un-bebe-des-crs.html

  28. cui cui fit l'oiseau dit :

    Bravo LaetSgo !

    Je viens juste d’arriver. Ça valait le coup d’attendre. Ta fin est parfaite quoique un peu trop optimiste finalement… ;-)

    J’adore la fiction politique !

    Je RT illico

  29. clomani dit :

    Trop drôle, le Borloo ! Pliée de rire ;o)))… merci Bernard ;o).

  30. lapecnaude dit :

    http://rebellyon.info/Temoignages-sur-la-prison.html#videos

    Sur la première vidéo, en regardant le ralenti, on voit des flics en civil avec un brassard ET l’auto collant POLICE dans le dos, parmi les porteurs de brassards, il y en a un notamment qui ne porte pas l’auto-collant, mais DONT LE JEAN CLAIR PORTE AU CUL LES TRACES DU REVETEMENT ROUGE DE LA PLACE BELCOUR … il n’est pas le seul.

    CES FLICS ETAIENT FORCEMENT DES INFULTRES DANS LA MANIF !!!

  31. olivier bourdic dit :

    Demain, on distribue du vin chaud à Marseille pour les manifestants qui auraient encore une ou deux p’tites pièces ! C’est en soutien aux gars de Fos ! J’parie qu’le soleil sera de la partie ! Et vous là-bas, à Donges, comment qu’c'est-y fait ?
    Va falloir resserrer les rangs et renvoyer le nain dans son bocal à sable !!

  32. Remi Begouen dit :

    ‘En raison de l’appel lancé par plusieurs couches sociales et générations du peuple français de participer à la révolution, nous ne sommes plus en mesure de garder notre place à l’Elysée’ signé N.S.

  33. lediazec dit :

    Quelle excellente idée, les pré-nécrologies. Génial ! Tuer les (morts) vivants à coups de vérité !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  34. Remi Begouen dit :

    ‘L’austérité ne peut me faire peur ; avec le temps, c’est un plaisir évident que de ne pas se dépenser en âneries et charges’.
    C’est signé Paul Pavlowitch, qui fut le complice de Romain Gary lors de ‘l’invention d’Ajar’ (pour la Vie devant soi). Et cet écrivain malicieux signe autour de ce sujet, de l’austérité, la rubrique ouverte ‘Digression’ du nouveau Politis (dernière page).
    Cela a peu à voir avec le sujet de LaetSgo, d’accord (mais encore moins avec celui de Clomani, aujourd’hui!). Et puis surtout, dans ce même numéro, il y a 2 grandes pages sur ‘Tarnac : l’absurde manipulation’ qui ont un rapport certain à la ‘SF’ de LaetSgo.
    A signaler aussi un bel article sur la raffinerie de Donges, dont je vais sûrement entendre parler à la manif de tout à l’heure.
    Le sujet principal de Politis ‘Pour qui roule-t-il?’ revient sur le ‘petit Tsar’ qui nous roule pour le grand business…

  35. jeanpaul de la mata dit :

    Oû,la,la,la,la…ça va mal chez vous,le loupé des grèves et du vote des retraites,je suppose ?

    Qu’est-ce que ça sera si mon cher et adoré Sarko devient ce que vous dites…plus d’internet pour vous,que choisirez-vous le suicide ou la bataille sur le terrain ?

    Bof,vous connaissant ce sera la playstation virtuelle d’internet,non ?

  36. babelouest dit :

    JP, ton cher et adoré Sarko, c’est ton grand amour, ou c’est de l’humour, pour de faux ? ;) .

  37. clomani dit :

    Espérons que les larbins vont cesser leur désinformation… en passant, petite définition du larbin :
    LE LARBIN Définition

    Chez un individu, le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent. II) Analyse des symptômes

    L’amour démesuré qu’affiche le larbin à l’égard des patrons, des rentiers ou des milliardaires, est l’acte de foi qui structure son discours. Le larbin agit sans discernement de ce qui pourrait être bon pour lui, il intellectualise le débat pour tenter de nous convaincre que piocher chez les riches est toujours la pire des solutions, quand bien même il en serait bénéficiaire. Les arguments économiques qu’il invoque inlassablement n’ont pas servi à forger sa conviction, le syndrome du larbin est malheureusement une vocation qui se trimbale dès le plus jeune âge et contre laquelle il n’existe aucun remède. Le larbin n’a pas choisi d’aimer les riches, il aime les riches parce qu’il est un larbin. De tendance nettement libérale le larbin est celui qui vous vante les bienfaits du bouclier fiscal alors même qu’il ne paye pas d’impôts. C’est encore le même larbin qui voudrait réduire ou supprimer l’impôt sur la fortune même s’il sait qu’il ne sera jamais concerné par la question. Un écervelé victime du syndrome du larbin n’a pas de conscience politique, il vote instinctivement dans l’intérêt de ceux qui l’exploitent pour s’attirer leur bienveillance. Le larbin estime que l’argent qui lui fait défaut, est beaucoup plus utile dans le coffre d’un riche qui pourra ainsi le réinvestir beaucoup plus utilement qu’il ne l’aurait lui même dépensé. Le larbin cautionne tous les sacrifices et les plans d’austérité dont il pourrait être l’objet comme la baisse des salaires, ou encore l’augmentation de l’âge de la retraite même si son travail ne lui convient d’aucune façon et que ses maîtres ne lui offrent aucune perspective d’améliorer sa condition III) Hypothèses sur l’origine du syndrome

    Deux théories principales s’affrontent pour expliquer l’origine du syndrome : la thèse génétique et la pathologie mentale.
    Après des siècles d’esclavage et de féodalité, les larbins pourraient être le produit d’une sélection artificielle des soumis par leurs maitres. La transmission génétique des caractères aurait favorisée la sélection d’une souche vivace de larbins domestiques au profit d’une nouvelle espèce de primates : l’homo larbinus.
    Selon cette hypothèse le mécanisme en œuvre serait similaire à la sélection des chiens et des chevaux mais directement appliqué à l’homme.
    Pour les tenants de la pathologie mentale le caractère héréditaire n’est pas retenu, il s’agirait plutôt d’un trouble qui se développerait dès l’enfance. Le processus s’aggraverait au passage à l’âge adulte lorsque le sujet prend conscience de la médiocrité de sa condition, le larbin développerait des stratégies inconscientes visant à restaurer un équilibre cognitif pour justifier l’acceptation de sa subordination. Le larbin finit ainsi par s’identifier à ses maîtres en s’imaginant appartenir au corps social qui l’exploite.

    IV) Quelques exemples

    Le larbin réagit vivement à toute discussion qui ose remettre en cause les privilèges des plus fortunés, incapable de se livrer à une argumentation convaincante, ses messages distillent la peur et les intimidations dont il est l’objet. En réaction le larbin brandit instinctivement une succession de termes caractéristiques qu’il essaye de glisser dans son discours tels que : communisme, bolchévisme, tirage vers le bas, la Stasi, Corée du Nord, isolement, dictature socialiste, évasion fiscale, paupérisation, millions de morts…
    Les quelques messages qui suivent portent la quasi-signature qui caractérisent le prototype du larbin :
    -Les riches il faut les bichonner, les câliner, si on les spolie trop ils s’installeront ailleurs.
    - Le Bolchévisme? Non merci les Russes ont essayé en 17…
    - Comme en Corée du Nord ou au Zimbabwe?
    - La fortune de Bill Gates? Ça fait 3 pizzas par Africain et après on fait quoi?
    - Si les riches disparaissent on pourra plus leur vendre des produits de luxe!
    - Ma patronne paye trop de charges!
    - Les parachutes dorés c’est une compensation pour dissuader de saboter davantage l’entreprise, divisé par le nombre de salariés ça fait beaucoup moins que dans une seule poche.

    V) Population affectée

    Le syndrome du larbin ne prolifère pas seulement chez les plus démunis intellectuellement comme on pourrait le penser, il affecte une large fourchette de la population sans corrélation apparente avec le niveau d’étude (20% de la population pense faire parti des 1% les plus riches). Les larbins sévissent en masse sur les forums d’économie dont l’étude de cette discipline semble en aggraver les symptômes. Le paysage politique avec l’élection d’un président au service des ploutocrates révèle un seuil de contamination critique dans la patrie des droits de l’homme. La situation est grave mais peut être pas complètement désespérée et les symptômes ne cessent d’évoluer au fil de l’actualité, aussi aidez nous à maintenir et à diffuser ce document pour lutter efficacement contre ce fléau des temps modernes.

  38. Remi Begouen dit :

    Clomani – Ton excellent ‘Discours sur le LARBIN’ aurait mérité de paraître en article… à moins qu’il n’en constitue l’ébauche? A suivre !

  39. de la mata jeanpaul dit :

    Comment se fait-il qu’un bipède cultivé et militant politique comme toi,l’ex de Babel Ouest,triste mélancolie de conséquence,ose me poser une question qui coule de source…apparemment tu postes souvent sur Bétapolitique,depuis le temps tu devrais le savoir quand même,non…hé,hé ?

    T’as oublié la 3è thèse,la plus crédible et la plus excitante,chère et adorée Clomani:  » le clonage « ,c’est la mode en ce moment !

  40. clomani dit :

    Rémi, plus de précisions sur ce texte (qui n’est pas de moi) ;o))… Voilà ce qu’écrivait sur @si celui qui l’avait vu le premier ;o))
     » le texte circule pas mal sur le net,
    tout comme d’ailleurs ce dessin animé argentin de Santiago Bou Grasso (sans le texte) que j’avais vu sur Arte à l’occasion du dernier festival d’Annecy en juin comme je l’avais signalé sur un forum de grand KA à l’époque ;-)
    http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?4,1087503,1087568#msg-1087568« 

  41. clomani dit :

    Euh, nan, c’est plutôt de là que la définition du larbin vient, sorry… (ch’uis un peu fatiguée… je viens d’aller tracter pour le P. de Gauche. Ca marche nettement mieux qu’en juin. Là, les gens sourient, prennent le tract et le lisent… on voit que la situation a changé ).
    http://www.bbec.lautre.net/www/spip_truks-en-vrak/spip.php?article381

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|