( 29 octobre, 2010 )

Alors… Les loups sont entrés dans Paris

« Et si c’était une nuit comme on n’en connut pas depuis 100 000 nuits ?
Une nuit de peur, une nuit de sang, une nuit…
Un chien hurle. Regardez bien gens de Denfert, regardez-le,
sous son manteau de bronze vert, le lion tremble… »

Les hommes avaient perdu le goût
De vivre, et se foutaient de tout.
La télé, la consommation,
Les gens ne pensaient qu’au pognon.
Le ciel redevenait sauvage,
Le béton bouffait l’paysage… alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups étaient loin de Paris
Berlusconi en Italie,
Madame Thatcher en Angleterre
Les loups étaient loin de Paris
J’aimais ton rire, charmante Elvire
Les loups étaient loin de Paris.

Mais ça fait cinquante lieues
Dans une nuit à queue leu leu
Dès que ça flaire du pognon
Des plans de retraite en actions
Dès que la peur hante les rues
Les loups s’en viennent la nuit venue… alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups ont regardé vers Paris
D’Angleterre, des Etats-Unis
Les loups ont regardé vers Paris
Tu peux sourire, charmante Elvire
Les loups regardent vers Paris.

Et v’là qu’il y eut une dépression
Avec des chômeurs par millions
Les ouvriers filaient tout droit
De l’usine jusqu’au Pôle Emploi
Et personne n’osait plus le soir
Sortir flâner sur les boulevards… alors

Un loup ououh! ououououh!
Un loup est entré dans Paris
C’était un jeune loup de Hongrie
Nommé Nicolas Sarkozy
Ah tu peux rire, charmante Elvire
Un loup est entré dans Paris.

Il est entré porte de Neuilly
Avec une louve d’Italie.
Sortant du yacht de Bolloré,
Il s’installa à l’Elysée
Et croqua avec ses amis
Le fruit des finances de Bercy… alors

Cent loups, ououh! ououououh!
Cent loups sont entrés dans Paris
En passant Porte de Neuilly
Cent loups sont entrés dans Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Cent loups sont entrés dans Paris

Le deuxième avait les yeux bleus
Il s’appelait Hortefeux
Il nourrit ses 200 petits
Avec tous les Roms du Pays
Et ils dévorèrent à pleines dents
Les retraités d’l'enseignement… alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups ont envahi Paris
Par la porte de Neuilly
Les loups ont envahi Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Les loups ont envahi Paris.

Attirés par l’odeur du fric
Il en vint jusque d’Amérique
Faire carouss’, liesse et bombance
Dans ce foutu pays de France
Jusqu’à c’que les hommes aient retrouvé
L’amour et la fraternité…. alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups sortiront de Paris
En passant porte de Neuilly
Les loups sortiront de Paris
Tu peux sourire, charmante Elvire
Les loups sortiront de Paris
J’aime ton rire, charmante Elvire
Les loups sortiront de Paris…

 

Serge Reggiani revisité par Christophe Certain

Des gens  pour la reprendre en musique ? Chiche ?

Image de prévisualisation YouTube

26 Commentaires à “ Alors… Les loups sont entrés dans Paris ” »

  1. babelouest dit :

    Je viens de le proposer à mon pote Laval Côté, de Rivière-du-Loup au Québec. Il en écrit souvent.

  2. lediazec dit :

    Très belle revisitation. Ces loups-là doivent être chassés !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  3. clomani dit :

    Le hic, c’est qu’ils sont entrés partout et pas que dans Paris ! Grâce à qui ? Au support des media français, et leurs laquais, tous embedded… ce terme anglais veut bien dire ce qu’il veut dire : partager le même lit que les gouvernants !

  4. Remi Begouen dit :

    Belle revisition en effet, merci Christophe de ce bel exercice poétique, toi qui te faisait rare sur Rum : j’espère que ton souhait (‘chiche’) sera suivi d’effet et en effet pourquoi pas au Québec, à Rivière-du-Loup ?
    - En annexe, je suggère aux différents concernés d’un projet de bouffe à Nantes règlent cela par courriels d’entre nous : ce blog n’est pas un petit club privé, mais à vocation…grandiose!

  5. Erwan dit :

    Bonjour à tous, je passe tous les jours faire mon petit tour sur « Ruminances » et chaque jour me désespère. Pourquoi sommes nous si peu nombreux à partager cette lucidité, cette colère !

  6. b.mode dit :

    @rémi On ne fait que ça, fonctionner par courriel ! on attend toujours ta réponse, du reste ! :)

  7. b.mode dit :

    @erwan si peu, ça c’est bien vrai ! entre les socio démocrates et les syndicalistes à la botte, y’a pas de quoi fantasmer…

  8. Remi Begouen dit :

    Moi, j’aime bien fantasmer, parfois (quitte à retomber sur le cul, OK…). C’est surtout lorsque je prends connaissance de textes poétiques comme celui de Christophe : ça pète d’émotion!

    Et aussi lorsqu’à l’improviste j’ai un contact direct avec un(e) individu chaleureux. C’était il y a quelques jours avec une ‘vieille fille’ (dixit) qui ‘refaisait le monde’ (dixit) ou bien tout à l’heure avec un vieux ‘malabar’ (sic : un réunionnais originaire de la côte malabar de l’Inde) bien plus encore original dans sa vision utoptiste du monde. Mais sans l’utopie, comment serions-nous capables de VRAI réalisme…?

  9. Jacques Etienne dit :

    Plus à chier, c’est dur! Bravo!

  10. @Rémi merci, ça me touche, mais c’est quand même le texte de Reggiani à la base, et je n’ai fait que le retoucher, la trame était déjà écrite, il n’y avait qu’à en changer les fils. Les deux phrases les plus marquantes de cette chanson sont pour moi le « Regardez bien gens de Denfert » (gens d’enfer ? le lion est à Denfert-Rochereau, pas à « Denfert ») , « regardez-le,
    sous son manteau de bronze vert, le lion tremble. » et cette phrase « le ciel était redevenu sauvage » qui me colle à la peau à chaque fois que je vois dans un ciel de tempête les nuages noirs et filant qui annoncent la possible tempête sur le monde.
    Sur le fond, et cette chanson le dit bien, pour vaincre les loups il faut vaincre le loup qui est en nous. Ou celui que la société y a mis, et arrêter de voir la vie comme une lutte de tous contre tous. Mais je sais que je prêche ici des convaincus, ça ne s’adresse bien entendu pas à vous lecteurs de Ruminances.
    Alors parlons d’utopie :
    Nos chaînes nous les avons aux pieds : salariat, télévision, consommation, il ne tient qu’à nous de nous en libérer, mais cette révolution, qui a déjà commencé, devra se faire cette fois à titre individuel. Le grand libérateur n’existe pas. Chaque cervelle devra se libérer elle-même. On ne peut rien pour les autres à part essayer de leur expliquer.
    Mais en fait je crois que ce sera plus simple que ça.
    Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité nous sommes en train de passer d’un système pyramidal à un réseau maillé. En fait je devrais plutôt dire que nous avons noué des relations dans un réseau qui devient une superstructure du système pyramidal archaïque dans lequel nous sommes encore, et il aura tendance à le remplacer petit à petit.
    C’est internet qui est en train de changer tout ça. La révolution ne se fera pas parce que nous l’avons décidé, elle va se faire parce que le mode de transmission de l’information a changé avec internet, et c’est ça qui va la rendre possible. Tout est information, l’argent n’est que de l’information. Et ce qui est fascinant c’est que c’est la structure physique de l’internet lui-même, construit comme un réseau maillé (par l’armée américaine, ce qui ne manque pas de sel) pour qu’aucune attaque nucléaire ou autre ne puisse en venir à bout, qui a instillé le même type de relation au niveau humain, par un mécanisme sur lequel personne ne s’est penché jusque là, mais qui mériterait d’être étudié.
    Rien de plus simple en effet que de prendre le contrôle (ou de détruire) un système pyramidal, il suffit d’en dominer le sommet, par la guerre, par l’argent, par tous les moyens. On a ensuite la haute main sur tout ce qu’il y a en dessous et Nicolas Sarkozy nous en a fait la démonstration magistrale en live, sans même effusion de sang, ou si peu relativement à l’enjeu.
    Je me disais au début que les blogs n’avaient finalement pas beaucoup d’intérêt si on ne pouvait imaginer atteindre une fréquentation importante, je me trompais. C’est précisément le fait que les blogs, sites et autres réseaux sociaux soient structurés par des réseaux de liens et de visiteurs multiples et que l’information infuse par tous les liens de ce réseau qu’il est impossible d’en prendre le contrôle. Il n’y a pas de tête, personne ne le dirige. Et l’information circule.
    La contre-révolution qui vient maintenant – c’est avéré – de prendre le pouvoir en France, a commencé dans les années 70 dans les think tanks américains et elle est arrivée jusqu’ici sans coup férir car il n’y avait rien pour lui résister. Un mouvement massivement hostile à cela se structure en ce moment dans le monde entier, donnons-nous encore quelques années de « ruminances » avant de désespérer. Les fachos américains ont mis 25 ans à conquérir le monde. On verra combien de temps il faudra pour passer à autre chose, et la bonne nouvelle c’est qu’on n’a pas besoin d’attendre les autres. Chacun peut commencer chez lui en en jetant sa télé à la déchetterie, en faisant un bras d’honneur à son employeur et en commençant à travailler avec son propre réseau. Qui croit encore que le journal télévisé est un journal « d’information » ? Dans 10 ans il ne restera plus grand monde. Et tout l’argent du monde ne pourra rien y faire.
    Que ce soit le « bad cop » Sarkozy ou le « good cop » Strauss Kahn, ou un autre, qui prenne le pouvoir en 2012, ce ne seront jamais que des flics du capitalisme, avec qui tout sera possible, sauf de remettre en cause le pouvoir et les privilèges des gens qui les ont amenés à cette place pour faire ce travail.
    Maintenant nous le savons, alors continuons ce que nous faisons aujourd’hui. La trame se mettra en place petit à petit.

  11. @Jacques Etienne Merci, continue à nous lire, et invite tes amis !

  12. Remi Begouen dit :

    Merci Chtristophe de ta longue rélexion sur ‘le réseau’ contre ‘la pyramide’ : ce va loin et c’est plein de bon sens…utopiste. Tu relèves par exemple qu’Internet fut inventé par l’armée US : ce n’est pas la 1°fois qu’il y a des retombées positives qui échappent à la volonté de nuisance militaire : les bons progrès technologiques fourmillent d’exemples (comme l’aviation!). Mais, précisément, là est la grande faiblesse d’Internet : la moindre panne de courant nous rappelle la fragilité de notre effort ‘horizontal’ mondial… Et bien sûr il y a beaucoup de moyens de surveillance ou d’empoisonnement des réseaux par ‘la pyramide’ : voir la Chine, tant bien que mal, qui parvient à limiter la casse que lui fait les blogueurs ou les infos (sur google, etc.)…
    Donc, tu as raison : l’essentiel est d’identifier chacun ‘le loup’ tapi en soi… et de s’entre-aider à cela de proche en proche… déja dans la proximité et dans plein d’échanges plus ou moins virtuels, en tout cas culturels. Et là la poésie, surtout si elle est chantée (Reggiani!) est puissante, comme toujours!!

  13. lapecnaude dit :

    Que pensez-vous d’un certain Corto, qui, à mon avis, n’attend qu’un signe du pouvoir pour se décider à avoir des idées nettes ?

  14. clarky dit :

    françoise, si le corto dont tu parles est bien le même auquel je pense, je me félicite qu’il nous lâche la grappe, tout comme son idole d’ailleurs.

    mon dieu, faudrait leur dire de ne plus mettre de vidéos, aux autres, parce que musicalement c’est un attentat à l’impudeur :)

  15. lediazec dit :

    Ah, la vidéo, mon Lolo. C’est un collector, une pièce d’anthologie. Quant au Corto, un si grand pseudo pour une petite frappe. Il ne mérite même pas le figth, tellement c’est une minuscule crotte. A la rigueur des baffes, comme celles que recevait Jean Lefebvre de la part de Ventura et les autres dans les Tontons flingueurs ou dans Ne nous fâchons pas, je ne sais plus.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  16. clarky dit :

    dans ne nous fâchons pas mon rodo ;) , c’est blier qui se faisait baffer dans les tontons.

    t’as vu un peu ça cette video d’anthologie, même moi avec 21 grammes dans le sang, j’aurais pas eu les couilles de la mettre en ligne :)

  17. laetSgo dit :

    j’avais raté ce billet !!! bravo bravo, pour la chanson, et bravo aussi pour ton long commentaire Christophe ! C’est marrant, la synchronicité…(@b_mode : si tu as eu mon mail, tu vois de quoi je veux parler je pense… ;-)

  18. b.mode dit :

    Je vois, je vois laetitia et nous vérifierons cela demain aux aurores fumigènes !
    Pour le reste, Françoise, le pâle Corto essaie d’exister en faisant allégeance pitoyable à son dieu numérique ! De la roupie de sansonnet pour jeunes filles en socks ! A oublier sans modération !

  19. b.mode dit :

    heu lolo de quelles vidéos dont auquelles tu causes ? ;)

  20. clarky dit :

    je profite de l’accalmie météo pour allumer mon pc et ne pas risquer de le cramer avec les orages…
    la fameuse vidéo mon bernard est chez celui qui nous prenait pour des aliénés aigris , de surcroit révolutionnaires sur le retour, enfin, tout le barnum quoi :)

    tu peux pas la manquer si tu veux la voir, y’en a qu’une…et heureusement tant c’est consternant !

  21. Docteur House dit :

    Avoir peur des loups à votre âge, c’est quand même dommage. Ceci dit, votre parodie est assez rasoir. Voir totalement débile.

  22. lediazec dit :

    Tiens, Docteur House ! Un éclopé, voire plus !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  23. b.mode dit :

    House, mets un e à voir quand tu veux donner des leçons, analphabèbête !

  24. clomani dit :

    Un éclopé qui ne sait pas écrire… C’est « VoirE totalement débile », sinon c’est lui qui voit débile ;o)).
    A Christophe, ton long papier sur ce maillage me fait bigrement plaisir. Avec d’autres internautes connus pendant les grèves, sur un site de solidarité avec les grévistes, nous sommes en train de réfléchir à « comment continuer le combat »… car là, avec la réforme des retraites, il y a eu comme un déclic… et on a vu combien les réseaux, le net étaient importants.
    Maintenant, il faut faire passer l’info qu’un autre monde est possible, que la solidarité peut exister sans pour autant perdre son indépendance, que le travail tue, que le fric tue ceux qui n’en ont pas beaucoup… etc.
    Car il semble que chez les pauvres des banlieues, les jeunes travaillent très jeunes et qu’ils ne se sentent absolument pas concernés par une quelconque révolte, parce qu’ils restent persuadés que ce qu’on leur raconte dans lémédia (télévision surtout) soit la vérité, et l’unique vérité !
    Nous pa’molli’ comme y disent aux Antilles !

  25. clarky dit :

    docteur house serait plutôt adepte de la tanière du loup…

    babel, pour les trolls faut faire appel à beowulf !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|