Accueil Politique Le temps presse

Le temps presse

31
0
1,132

clones2.jpgPersonne n’ignore que l’ADN est une molécule dotée du pouvoir de reproduction. Par la porte ou par la fenêtre, il faut être deux – ensemble ou séparés – pour concevoir un troisième (évitons les jumeaux, s’il vous plait). Un troisième qui sera un échantillon unique, tout en héritant du fonds de commerce des deux géniteurs. Comme ceci est une bafouille et non pas un cours de biologie, je passe sur les croyances consistant à penser – cela fut le cas jusqu’à une date relativement récente – chez les grecs, particulièrement, et le reste par extension, que la femme n’était que le récipient dans lequel on jetait la sauce, puis basta ! Erreur et horreur se donnant la main dans une pérennité malsaine et ô combien ignoble. Pendant combien de millénaires la chose a durée et dure encore ? Évitons le vertige ! Tout ça, bien sûr, dans le but de justifier la domination de l’homme sur la femme.

Heureusement, nous sommes une société évoluée, instruite, nous pouvons exprimer des idées divergentes, nous vivons en démocratie. Du moins, c’est ainsi que nous acceptons l’idée. Ça soulage de le croire. La démocratie est comme l’ADN : il faut des différences pour développer des corps et des esprits sains. C’est la molécule qui parle. Or cela n’est pas le cas depuis longtemps, et pire depuis l’arrivée de Mínimus aux commandes. Dans notre « République », la multiplication des clones ayant pour mission de développer le mongolisme politique, propageant une idée fasciste comme on invite son voisin à prendre l’apéro, fait tache d’huile dans certains milieux qui se prennent à rêver au pas de l’oie.

Ce commerce se développe de père en fils comme la chose la plus naturelle du monde. L’élément passif, comme le pensaient les grecs au sujet des femmes, étant dans ce cas d’espèce le peuple. Ces conducteurs de troupeaux ne lésinent pas sur les moyens. Tout est bon pour cloner. A ce stade, on ne parle plus de reproduction, mais de photocopie sauvage. Les imprimantes tournent à plein régime pour multiplier à l’infini le même message politique, la même antienne.

Qu’on ouvre la télé, qu’on tourne le bouton de la radio, qu’on lise un journal ou un magazine, qu’on écoute de la musique ou qu’on aille au cinéma, tout concorde : même discours, même phrasé, mêmes formules, mêmes schémas partout dans un univers unicellulaire. Y compris le décor présente les mêmes similitudes : couleurs, personnages, dialogues, prises de vues et fausses réalités. Tous les paramètres sont désormais au vert. Un tel niveau d’uniformité interpelle et inquiète. Big Brother n’est pas loin, son ombre s’étendant de manière inquiétante sur une superficie de plus en plus vaste.

La débauche d’énergie déployée par ces clones pendant la période des grèves et de manifestations sur les retraites qui ont secoué le pays pour instiller dans l’opinion le sentiment de défaite, montre jusqu’à quel point cette armée se bat pour empêcher le peuple de comprendre et de s’affranchir par l’information. Le nivellement tournant à la propagande de masse est si flagrant que même l’aveugle voit et le sourd entend. Un miracle !

En revanche, le silence recouvrant la découverte et la mise en lumière des « infiltrés » – des policiers déguisés – dans les manifestation pour discréditer le mouvement fut un moment de pure jubilation, si tant est qu’assister, impuissants, à un tel spectacle, soit l’idéal pour la démocratie. Aussitôt l’affaire dévoilée, plus un mot dans la majorité des médias sur les casseurs, ces infâmes, cherchant à développer la violence pour déstabiliser les fondements de notre belle oligarchie. « Il y a une tradition dans la police d’infiltrer la population, ils le font couramment », a déclaré avec un cynisme incroyable Jacques Gérault, préfet du Rhône, pressé par les responsables politiques et syndicaux.

Et si le peuple de bovidés qu’on conduit d’une main sûre à l’abattoir se mettait à réapprendre les gestes simples de la révolte, de l’insoumission, du sabotage et à revendiquer le statut d’homme libre conscient de sa valeur ?…

Soyons lucides, œuvrons pour nous débarrasser de la bande de malfaiteurs qui gouverne le pays… et la planète. Le prix ? Élevé, assurément. Mais quel plaisir de s’offrir un tel luxe !

Le temps presse.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

31 Commentaires

  1. b.mode

    1 novembre, 2010 à 6:43

    Les vagues se forment se déforment
    Mais chacun garde son uniforme
    chantait ce bon vieux John Façade ! ;)

    Répondre

  2. lediazec

    1 novembre, 2010 à 6:50

    Faudrait songer Bernard à mettre John Façade en zique du jour. Collector. Tu te rends compte, je ne l’ai pas encore écouté, à cause du son dans ma bécane ! J’ai du retard à combler.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  3. b.mode

    1 novembre, 2010 à 6:51

    Déjà levé, vieille canaille ! :) Le décalage horreur sans doute ?

    Répondre

  4. lediazec

    1 novembre, 2010 à 6:58

    Attends, je n’y arrive pas avec ce putain de décalage. Depuis 1976 que ça dure !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  5. babelouest

    1 novembre, 2010 à 7:27

    Un grand salut, les copains ! Quand enfin notre cher soleil du matin arrive, c’est trop tard. C’est la faute à Giscard. Il ne doit pas se lever tôt, c’est la faute à son dos.

    Bah ! Les clones peuvent bien décloner à pleins tubes (cathodiques), la caravane passe, et ne les écoute plus.

    Répondre

  6. babelouest

    1 novembre, 2010 à 7:28

    Eh ! Le blog est toujours à l’heure d’été ?…..

    Répondre

  7. b.mode

    1 novembre, 2010 à 7:30

    Bien vu JC, l’oeil du site ! ;) Heureusement que tu veilles au grain ! Je change !

    Répondre

  8. clarky

    1 novembre, 2010 à 10:16

    la nuit du casseur sauf que ça le fait moyen quand tu vois la gueule de notre mitchum national…

    oh rodo, sers toi du portable pour voir john façade, bordel ça sert à quoi que je me décarcasse :)

    Répondre

  9. lediazec

    1 novembre, 2010 à 10:18

    J’ai commandé des écouteurs, mon Lolo ! J’ai beaucoup de retard dans l’écoute, mais j’ai suggéré à Bernard de le passer en zyque du jour. Il traine les pieds, on dirait.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  10. Remi Begouen

    1 novembre, 2010 à 10:20

    Excellente zique du jour que ce groupe de jazz autour du grand Mingus !

    Répondre

  11. clarky

    1 novembre, 2010 à 10:25

    pour les écoutes, faut voir ça avec les barbouzes d l’élysée, pour sûr, eux connaissent la chanson !

    j’ai une suggestion pour la zigue du jour vu qu’ici ça fait trois jours que ça flotte, santons sous la pluie ;)

    Répondre

  12. lediazec

    1 novembre, 2010 à 10:28

    T’as le péchon mon Lolo. Alors Santons sous la pluie, à midi ou à minuit, Ô champs…

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  13. babelouest

    1 novembre, 2010 à 10:34

    Comment se fait-il que je n’accroche pas du tout sur le jazz ? En revanche, un morceau comme celui-ci me plaît vraiment.
    http://www.youtube.com/watch?v=qbdlPaaoG_8

    Répondre

  14. clarky

    1 novembre, 2010 à 10:34

    j’aime ton déhanchement du dassin mon rodo ;)

    Répondre

  15. laetSgo

    1 novembre, 2010 à 10:35

    des partisans !
    et si les grands navires en feu pouvaient venir s’écraser sur l’Élysée, ça nous ferait des vacances….
    oué, je sais, je suis pas claire, mais je me comprends….

    Répondre

  16. lediazec

    1 novembre, 2010 à 10:41

    @ Clarky The King des gwenogènes !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  17. clarky

    1 novembre, 2010 à 10:45

    punaise laet, t’es pas claire à 10h35,t’attaques tôt toi ;)

    Répondre

  18. b.mode

    1 novembre, 2010 à 11:06

    @rémi Dans ce groupe, il y a entre autres le grand Bud Powell au piano, trop souvent interné, et le non moins grand Eric Dolphy, un des précurseurs du free à l’alto sax.

    Répondre

  19. b.mode

    1 novembre, 2010 à 13:13

    Heu pareil que lolo, laetitia, c’est quoi les navires en feu ? L’Elysée donne sur la Seine ? On m’aurait menti ?

    Répondre

  20. laetSgo

    1 novembre, 2010 à 14:26

    Les partisans, c’était rapport ô champs de Rodo
    Et les navires en feu, blade runner…ms me demandez pas le lien ! Il y en avait un mais je m’en souviens plus…à part que le billet parle de clones….brefle, le changement d’horaire me reussit pas on dirait….

    Répondre

  21. clarky

    1 novembre, 2010 à 14:42

    arf laet, tu viens d’échouer au test de voight-kampff on dirait, on va devoir effectuer un retrait ;)
    horaire, ô désespoir…

    Répondre

  22. lapecnaude

    1 novembre, 2010 à 16:07

    Sur la une de Politis, l’ombre lui faisant un chapeau, çà lui donne un air très « ganster après guerre » – un dur de dur à la De Niro ? Il plagie ma parole !

    Pour féter le jour des morts, vous démarrez sur les chapeaux de roues …

    Répondre

  23. Remi Begouen

    1 novembre, 2010 à 16:26

    A priori, c’est un sujet assez éloigné de celui des clones à la sauce Tsarko. Mais on y revient… :
    Les Etats-Unis sont la proie d’une démangeaison de ‘créationisme’ à la sauce de crétins de chrétiens, refuge puissant de toute la réaction du pays. Daniel Mermet vient d’y revenir, sur la base d’une émission ‘de terrain’ à la fois drôle et atterante. Bref l’idée que Darwin est Satan… etc.
    Et cela m’a fait penser à la volonté de ‘clonage des esprits’ des citoyens américains, vieille histoire symbolisée par le ‘In God we believe’ du moindre billet en dollars.
    Demain, Obama va probablement se prendre une raclée électorale, du fait en particulier de ce créationisme ‘biblique’… brr!

    Répondre

  24. Remi Begouen

    1 novembre, 2010 à 16:30

    C’est peut-être ‘In God we trust’ sur les billets US : cela fait bien longtemps que je n’en ai pas vu. Mais c’est pareil… ou même pire, vu le succès capitaliste du mot trust !

    Répondre

  25. laetSgo

    1 novembre, 2010 à 19:06

    Ou plutôt in gode we trust…et bien profond ! –> ok, je sors…..

    Répondre

  26. b.mode

    1 novembre, 2010 à 19:07

    eh bé ! :)

    Répondre

  27. laetSgo

    1 novembre, 2010 à 19:09

  28. Fifi d'Ardèche

    1 novembre, 2010 à 19:20

    En parlant de « clones déshumanisés » tu as mis le doigt dessus, ami Lediazec .
    Cela me fait penser à ce documentaire passé sur Arte ( et que l’on peut revoir sur tv replay.fr), dont le thème était: »L’intelligence collective, spécificité animale? » On y étudie les comportements des fourmis, les nuées d’étourneaux, les poissons, et on les compare aux comportements des foules humaines…Et là, des cybernéticiens ont eu l’idée de fabriquer de minis robots et de leur faire reproduire ces comportements, de manière aléatoire, afin de voir si ils sont capables d’avoir, eux aussi , une « intelligence collective », ce qui semble possible…Alors, ils pensent appliquer cela dans le domaine de la nanotechnologie et disent que cela pourrait avoir un intérêt dans le domaine de l’économie…entre autres! A mon avis, il y a un paramètre qui leur a totalement échappé , à tous, : l’Humain!

    Répondre

  29. lediazec

    1 novembre, 2010 à 19:26

    Salut Fifi ! Content de te lire. Cela faisait un petit moment.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  30. Fifi d'Ardèche

    1 novembre, 2010 à 20:21

    Merci, amis…

    Répondre

  31. lapecnaude

    1 novembre, 2010 à 21:58

    http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php

    simplement pour voir … le commentaire sur DSK

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Mauvaises nouvelles de la toile

. Pourquoi Sarko se représente en 2012 ? Facile ! A l’approche de la date fatidique …