Accueil Politique L’avis des autres !

L’avis des autres !

42
0
338

sousecoute.jpgJe me suis toujours demandé pourquoi Nicolas Sarkozy avait de grandes oreilles ! Désormais, je pense tenir un début de réponse: c’est pour mieux t’écouter mon enfant !

On savait le garçon pétri de qualités, dont un penchant affirmé pour la traîtrise, et voilà que la paranoïa maladive le guette. Faut dire que ces derniers temps, ses oreilles ont dû siffler plus que de raison avec tous ces grévistes qui n’y entravaient que dalle à la réforme des retraites concoctée par notre éminence gris pâle. Des millions de gars scandant ton nom dans les ruelles malfamées de France, ça ne peut qu’échauffer lesdites oreilles. Pris dans ce tourbillon de l’amour, l’irremplaçable monarque tente donc de tirer la couverture à soi. Un ver ça va , un revers bonjour les dégâts. Bref, fini le laxisme ambiant, on agite le coton tige histoire de faire sauter tous les bouchons de cire, bouchons de son. En loucedé, notre président doit se réciter en boucle qu’il n’y a pire sourd que celui qui ne veut point entendre, alors il se prend au jeu de la vérité, mais lui ne crame que le pognon du contribuable…

Main sur le combiné, il commence à chantonner que y’a le téléphon qui son. « Allô, je voudrais le 22 à lanières et fissa, j’ai des chats à fouetter. »  Manque de pot aux roses, un canard, tout sauf laquais, lève le voile sur cette affaire au mépris de la loi sur la cagoule chère à Bettencourt… Abuser de la friture c’est pas bon pour la santé, surtout si tu te retrouves avec du droit commun, haut lieu du VIP. Dans cette partie de prêche à la ligne,  Sarkozy semble boire le bouillon. Un novice en journalisme, un certain Angeli, redac chef de son état, se dit tout compte fait qu’un canard peut bien se faire une oie blanche, fut-elle des jardins de l’Elysée. Et l’on sait pertinemment que lorsqu’un canard se fait une oie, on n’est pas très loin des histoires de perdreaux, voire de Pandraud. Du cabinet noir devra jaillir la lumière, alors place au langage des signes, les nains ont la parole en somme. Squarcini, hiérarque de la DCRI,  serait le chef d’oeuvre en péril, à charge pour lui d’échafauder la souricière. Histoire de calmer l’enjeu, Sarkozy opterait pour la détente de la presse, faut dire que l’affaire Woerth-Bettencourt a donné lieu à un tir groupé sur cibles émouvantes. D’anciens policiers des Renseignements Généreux auraient été appelés en renfort, police secours en quelque sorte, afin de juguler l’évasion plumitive. Quoi de plus énervant que de voir des journaleux élevés en liberté, voire libertaire, venir gratter le tas de fumiers pour y extraire la fiente d’un autocrate en culotte courte. Toute vérité n’est pas bonne à dire, ça tombe plutôt bien puisque Sarkozy semble convaincu qu’il ne faut pas que cela se sache, quitte à outrepasser les règles.

Dans la ferme des animosités, la basse-cour élyséenne se répand à l’unisson. « Farfelu, grotesque, grand n’importe quoi », que de remarques judicieuses émises par des mainates dont les pénates tendent à rester bien au chaud, le cul sur leur strapontin. L’UMP organise sa riposte, genre de rêve-parti quand leur chef suprême semble être sous ex-Stasi. On aimerait leur dire, comme sa Carlita que c’est ma came, mais la fumette collective élyséenne file un very bad trip. Une chose est sûre cependant, le téléphone pleure, dis lui je t’en prie, dis lui c’est important !

Charger d'autres articles liés
  • Alerte prélèvements

    L’ouverture du courrier relève parfois de la crise de nerfs. En ce Mercredi 17 Novem…
  • Travail d’arabe.

    En ces périodes à gîter, où le badaud ivre se chope le spleen en moins de mauvais temps qu…
  • Police partout, justice nulle part !

    La France serait-elle devenue un état policier ? On peut aisément  se poser la question qu…
Charger d'autres écrits par clarky
Charger d'autres écrits dans Politique

42 Commentaires

  1. babelouest

    4 novembre, 2010 à 4:50

    Un éléphant çà trompe, çà trompe, çà trompe,
    Un éléphant çà trompe, çà trompe énormément.

    Dans cette partie de grandes oreilles, les laitues de l’Élysée ont encore frappé. Amusant, le manège des laquais : « Qui çà ? Comment, Monsieur ? Des écoutes, des plombiers, des barbouzes ? Qu’est-ce ? Qu’ouïs-je ? Que sera-ce ? Un canard a plongé dans la mare ? Il y a trouvé des… matières ? des mauvaises manières ? oui, çà, on sait. Mais pour le reste, il ne s’est rien passé. Il ne s’est rien passé. Puisque je vous le dis : on avait tous tourné le dos, alors… »

    « Ici la poste d’Asnières. Il n’y a plus de président au numéro que vous avez demandé. Il n’y a pl…. »

    Répondre

  2. b.mode

    4 novembre, 2010 à 4:59

    La fonction présidentielle sous la cinquième attire les mégalos… Mais est-ce un corollaire, les paranos aussi. Remember Mitterrand et ses écoutes pour protéger Mazarine…
    Là, on est passé à un stade critique comme dirait Dali de la peur panique. Le bateau prend l’eau de toute part mais il faut continuer le cap illusoire vaille que vaille.
    Quitte à verrouiller des villes entières toute une journée pour que le monarque cause à ici trois chercheurs, là quatre paysans, ailleurs cinq infirmières… Quitte à instrumentaliser honteusement et quasiment au grand jour la justice du pays dans les affaires sensibles.
    Quitte à exercer des pressions de tout ordre sur les journalistes qui ont osé la critique sur sas manières ou pire qui ont osé pratiquer l’investigation. Ce pays est foutu ?

    Répondre

  3. Laetsgo

    4 novembre, 2010 à 7:23

    Yes ! Du grand Clarky pour commencer la journée ! Chouette ! J’ai hâte de voir le (nouveau) déroulé des éléments de langage concernant cette triste affaire… En tout cas et comme je le pariais, aucun journal tv (à l’exception de bfmtv) ne s’en est fait L’Echo

    Répondre

  4. clomani

    4 novembre, 2010 à 9:09

    C’est du « San Antonio » politique ;o)) !
    J’aurais appelé ça « le politichien aboie et la caravane des poules élevées en plein air passe ».
    Merci Clarky, pour cet éclairage truculent sur une situation qui ne l’est pas du tout ;o).

    Répondre

  5. Pensez BiBi

    4 novembre, 2010 à 10:23

    Pour 2012, Nicolas pousse non seulement ses pions mais aussi ses… espions.

    Répondre

  6. b.mode

    4 novembre, 2010 à 10:24

    A lire sur un thème proche et sur le bon blog de gabale http://www.gabale.fr/?p=4733

    Répondre

  7. clomani

    4 novembre, 2010 à 11:08

    Et Squarcini de démentir (mpffffff, depuis 2007, ils ne savent faire que ça tout en continuant à mentir) l’existence de « cabinets noirs » chargés d’espionner les journalistes réfractaires…
    Ben tiens ! Y’en a pas à la DCRI mais quid des officines « privées » ???
    Square fini envisage même de porter plainte ! Ben tiens ! Avec la justice aux ordres, il est tranquille…

    Répondre

  8. b.mode

    4 novembre, 2010 à 11:10

    et Plantu cenrusé par le monde sur BHL ? c’est la nouvelle direction du Monde qui veut ça ? http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=9545

    Répondre

  9. lapecnaude

    4 novembre, 2010 à 13:14

    si ils en ont parlé abondamment sur Itélé, la DCRI a répondu que les journalistes n’étaient pas surveillés mais que leurs « sources » l’étaient quand ils pouvaient les identifier…

    Répondre

  10. babelouest

    4 novembre, 2010 à 13:24

    Ouais, et pour identifier les sources, on piste qui ? les journalistes. Bouffffffffons !

    Répondre

  11. clomani

    4 novembre, 2010 à 13:52

    Exactement, Babel…
    Ca veut dire que les téléphones des journalistes ont été fliqués pour connaître les nupéros de téléphone qu’ils ont appelés… pour ensuite faire des recoupements et trouver les « fuiteurs »…
    Donc ça veut dire espionner les journalistes.

    Répondre

  12. Fifi d'Ardèche

    4 novembre, 2010 à 14:48

    Bah!…Je suppose que cela se produit depuis toujours…A propos de Justice, je viens de voir un documentaire sur Eva Joly:( http://videos.arte.tv/fr/videos/eva_joly-3500044.html ),que je vous invite à regarder , faites la démarche!…si tous les chefs d’état pouvaient être comme elle, le monde vivrait en paix….

    Répondre

  13. lediazec

    4 novembre, 2010 à 15:52

    Franchement, croyez-vous, bande de ruminants, que Sarko, malgré ses grandes feuilles, soit tenté par l’espionnage politique ? Pensez-vous qu’il soit capable de faire ce dont on l’accuse ? Franchement ! Oui, mille fois oui. C’est dans sa nature profonde et ce, malgré les démentis de plus en plus faibles que les services concernés lancent à l’opinion http://www.lepoint.fr/societe/critiquee-la-dcri-dement-etre-une-police-politique-04-11-2010-1258242_23.php

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  14. lapecnaude

    4 novembre, 2010 à 16:27

    Le Monde dit : Squarcini et son accolyte viennent d’être entendus par la commission parlementaire ….

    Répondre

  15. Remi Begouen

    4 novembre, 2010 à 17:55

    A propos du ‘niveau intellectuel’ du Nicolas ( son jeune fils en est digne), voici un lien sur les déboires du ‘brillant avocat’ :
    fondation-copernic.org/spip.php?ariticle 219
    Cela est commenté dans une excellente lettre de profs de Vonnais (Ain), dont j’ai copie, mais pas le lien, hélas.

    Répondre

  16. Remi Begouen

    4 novembre, 2010 à 18:01

  17. b.mode

    4 novembre, 2010 à 18:09

    t’y as oublié le t d’article, uncle rem ! http://www.fondation-copernic.org/spip.php?article219

    Répondre

  18. b.mode

    4 novembre, 2010 à 18:20

    Instructif si je puis dire ;) ce billet !!!

    Répondre

  19. babelouest

    4 novembre, 2010 à 18:33

    Pour le DEA, on peut provisoirement lui accorder le bénéfice du doute. Cependant, la hargne avec laquelle il attaque l’université tendrait à démontrer l’inverse. Et son 10/20 au diplôme d’avocat sent le rattrapage in extremis. C’est quelqu’un qui bougeait trop pour affronter des études longues. A part quelques articles de droit des affaires, il ne sait rien. Difficile, dans la position où il est, de se retrouver avec une telle absence de bagage. En revanche, pour des manipulateurs, il doit être parfait. Le culot lui tient lieu de diplôme, parfois c’est un peu court.

    Répondre

  20. lediazec

    4 novembre, 2010 à 18:33

    @ Bernard et Rémi. Le portrait d’un frustré trimballant son ignorance dans le barda de ses haines. Gnome, nain, virgule, vulgaire et tout autre minuscule synonyme lui vont comme un gant. Message à tous les connards complexés pouvant penser que je fais référence à sa taille.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  21. clomani

    4 novembre, 2010 à 18:56

    Excellente trouvaille, Rémi ! Je vous l’ai peut-être déjà dit mais il y a 2 ans, j’avais déjeuné avec deux copains d’un copain journaliste, lesquels avaient fait leurs études à la fac de Droit de Nanterre, en même temps que Sarkozy puisqu’ils avaient le même âge. Aucun des deux ne se souvenait l’avoir croisé en fac à cette époque là !

    Répondre

  22. b.mode

    4 novembre, 2010 à 19:02

  23. lapecnaude

    4 novembre, 2010 à 19:22

    Moi ce qui me fait sourire c’est qu’il aie fait partie de l’équipe « balayage » de Balard, même Copé à fait ses classes en école d’officier et en est sorti aspirant … peut-être bien qu’il a failli être classé P4 notre minimus !!!

    Répondre

  24. b.mode

    4 novembre, 2010 à 19:25

    Françoise ne critique pas les P4, grands dieux !!! :oops:

    Répondre

  25. clomani

    4 novembre, 2010 à 19:47

    Petite image qui remonte le moral : la lutte continue !
    Le NPA est allé réveiller Mamie Zinzin à Neuilly :
    http://www.bakchich.info/Liliane-donne-nous-une-enveloppe,12309.html

    Répondre

  26. lapecnaude

    4 novembre, 2010 à 19:54

    Bernard ????? qu’est-ce que tu avais pris comme motif ? le pipi au lit ?

    Répondre

  27. babelouest

    4 novembre, 2010 à 20:02

    Les P4, c’est bien çà ? http://i60.servimg.com/u/f60/11/40/28/12/parisi10.jpg
    Ou ce truc où j’étais classé C3 E3….

    Répondre

  28. Remi Begouen

    5 novembre, 2010 à 2:29

    Merci Babelouest de m’avoir rappelé ce bon vieux paquet de 4 clops, fait de balayures de tabac de gauloises… et il m’arrivait d’en fumer en deux fois, dans la dèche…

    Répondre

  29. b.mode

    5 novembre, 2010 à 5:06

    Schizo… Un jeu dangereux qui heureusement s’est bien terminé… La quille, bordel !

    Répondre

  30. lapecnaude

    5 novembre, 2010 à 12:04

    Wharf !

    Répondre

  31. lapecnaude

    5 novembre, 2010 à 12:05

    Dommage, les dossiers militaires doivent être encore par chez moi, mais tu parles ils ont dû être expurgés !

    Répondre

  32. b.mode

    5 novembre, 2010 à 12:06

    Je m’étais fixé une mission pendant les trois jours. Ne jamais endosser l’uniforme…

    Répondre

  33. b.mode

    5 novembre, 2010 à 12:11

    J’avais également un rapport bidonné sur un handicap aux deux bras… En sus !

    Répondre

  34. lapecnaude

    5 novembre, 2010 à 17:38

    Babelouest ???? C3E3 – dans quelle arme ?
    j’ai fait 2 ans SANS porter d’uniforme – J’ETAIS ENCEINTE !!!!!

    Répondre

  35. clarky

    5 novembre, 2010 à 19:16

    oupela, p4, j’ai essayé mais après les 3 jours, pendant mes classes au 6eme bca, purée, j’ai foiré mon coup et me suis fait démonter de retour au quartier, voué chez les chasseurs alpins on appelle la caserne le quartier…
    ma récompense, compagnie de combat, 3eme compagnie et en plus je savais pas skier, je vous raconte pas comme je me la suis jouée les bronzés font du ski genre balasko et le coup de bâton sur la tronche !

    Répondre

  36. lapecnaude

    5 novembre, 2010 à 19:53

    Ce serait marrant de confronter toutes les tentatives réussies et ratées dans ce domaine ! Il serait aussi assez amusant de savoir si dans nos gouvernants, eux qui ont la fibre « cocorico » en ont fait de même ? Une petite recherche ne serait pas mal, je suis sûre qu’on en apprendrait de bien drôles.
    Pour ma part, j’en ai l’expérience de mon daron qui lui de 37 à fin 38 est resté dans son cabanon de radio au bout d’une piste de l’aérodrome de Nancy avec sa radio, son fusil soigneusement déposé dans un coin et qui l’a rendu « tel quel » à sa démobilisation (il avait bien entendu rouillé … mais ils ne pouvaient plus rien lui dire, l’armée était en déconfiture). Il s’en est retourné à ses rails, mais avait bien profité des leçons de radio …
    Je vais essayer de savoir si mon député à fait son service militaire …

    Répondre

  37. clarky

    5 novembre, 2010 à 23:24

    je t’en parlerai françoise, le jour où l’on se verra, putain on m’appelait le chef des pelouses :)

    Répondre

  38. lapecnaude

    6 novembre, 2010 à 3:26

    Tiens, je vais t’en raconter une, sur le conseil de révision, vous devez tous vous en souvenir … on avait reçu un réquisition à la mairie au de X… (c’est à dire le nom de mon père ET le mien, tout même pareil quoi) comme quoi on devait servir d’assistant machin organisateur dudit conseil de révision. Mon père me dit, moi, j’ai passé le mien, c’est à ton tour. Bon, je récupère mes 87 élus de ma commune, les convoie en autocar et me présente avec mes gus à la commission… Imaginer la tête de ces galonnés, Préfet en tête  » une femme … mais c’est pas possible ! » Moi je dis « y a réquisition, je suis là » et je tenais bon. Et de leur expliquer qu’ils ne portaient pas de entelles comme dessous et que quand je leur piquais les fesses, ben j’étais pas forcée d’être aveugle (j’avais presque 18 ans quand même !)… Bref ls ont statué et moi je suis allée au restaurant à leurs frais .
    J’en rigole encore, le colon était le gendre de de Gaulle !! pas un rigolo en plus.

    Répondre

  39. b.mode

    10 novembre, 2010 à 19:04

    Surveillance de journalistes « Fillon : « Il n’y a pas de complot, il n’y a que l’intérêt national » http://bit.ly/b63aEO

    Répondre

  40. clomani

    10 novembre, 2010 à 20:13

    Faudrait qu’ils arrêtent de se fout’ de not’ gueule nan ?

    Répondre

  41. clarky

    10 novembre, 2010 à 23:56

    comme pour bettencourt « il n’y a pas d’affaire, il n’y a qu’un complot ! « 

    Répondre

  42. de la mata jeanpaul

    12 novembre, 2010 à 21:28

    Bof,pourquoi écouter les journalistes Français,ça ne sert à rien,la preuve les médias Britanniques et Américaines disent de la plupart de ces ectoplasmes poussifs qu’ils se réveillent toujours 10 ans après les grosses affaires, scandales à l’état pur, Boulin,Fontanet,Beregovoy,etc…de conséquence !

    Mon cher et adoré Sarko n’a pas à perdre son temps avec eux ils sont presque aussi virtuels que ceux du net…c’est dire !

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Rubrique abracadabrantesque…

Le goût des autres, tel pourrait être le thème de ce billet d’humeur… Tiens, p…