Accueil Politique Qui veut gagner un Millon ?

Qui veut gagner un Millon ?

53
0
1,273

rumkarachi.jpgÇa y est, le vieux Charles s’est enfin mis à table. Et le moins qu’on puisse dire, est que ses révélations sont tout sauf de la roupie de sansonnet. Il a craché du gros-gras, l’ancien sinistre de la guerre. Entendu par le juge Van Ruymbeke, il a fini par jeter un énorme pavé dans la mare aux canards qui risque d’éclabousser la face cachée de la raie publique

Il a commencé par avouer ceci, le Millon : « Le président de la République [Jacques Chirac] m’a dit […] qu’il souhaitait une moralisation de la vie publique et politique et qu’il y avait trop de bruit autour des contrats d’armement dû à l’existence de rétrocommissions. Il m’a donc demandé de faire procéder à une vérification sur tous les contrats. »

Dans la foulée, il a ajouté cela : « Pour le contrat pakistanais, au vu des rapports des services secrets et des analyses qui ont été effectuées par les services du ministère, on a eu une intime conviction qu’il y avait des rétrocommissions […]. Je me suis basé sur les rapports qui ont été faits verbalement par la DGSE .« 

Les dites rétrocommissions faisaient suite à une affaire de vente de sous-marins au Pakistan. Elles auraient servi à financer la campagne de Ballamou en 1995. Ni plus ni moins. A l’époque, Speedy Nick était ministre du budget, c’est à dire aux premières loges. Arrivé au pouvoir, Jacques Chirac aurait donc ordonné l’arrêt immédiat de ces rétrocommissions. Moitié pour moraliser, moitié pour se venger. Par mesures de rétorsion, l’état pakistanais aurait alors organisé un attentat provoquant la mort de quatorze victimes dont onze français à Karachi. A l’époque, le massacre avait été attribué à Ben Laden… Proverbe mondial à méditer : quand y’a du dégât, c’est toujours Al-Qaida !

La réalité est malheureusement plus alambiquée. Et il faut saluer ici l’indépendance et la ténacité des deux juges d’instruction (espèce en voie de disparition à sauvegarder vaille que vaille) enquêtant sur la chose. L’un, Marc Trévidic, est chargé de l’affaire de l’attentat proprement dite et l’autre Renaud Van Ruymbeke travaille sur le financement de la campagne 1995 de Balladur.  On ne compte plus les chausses trappes et autres embûches que nos chers politicards ont semé sur leur chemin boueux.

Ainsi le parquet de Paris a étrangement décidé de faire appel de la décision de Van Ruymbeke d’enquêter sur d’éventuelles rétrocommissions. Ainsi Bernard Accoyer, président de l’assemblée a refusé de remettre à Trévidic les documents parlementaires relatifs à l’attentat prétextant « des raisons de principe constitutionnelles » et le respect de la « confidentialité » promis aux personnes qui ont témoigné devant la mission d’information parlementaire. Les familles de victimes  ont depuis porté plainte contre lui. Ainsi Jean-Louis Debré, président du conseil constitutionnel, n’a pas voulu confier les archives des comptes de campagne d’Edouard Balladur à Van Ruymbeke, « en raison du secret qui s’attache aux délibérations.« 

On se prend à penser insidieusement que tout ce petit monde se protège.  On sent bien que, si on tire un petit peu sur la ficelle, on risque de voir se dérouler toute la pelote. Mais voilà que tout s’emballe, ces derniers jours. Dominique de Villepin confirme en direct live sur la télé de maçons l’existence de « très forts soupçons de rétrocommissions » en relation avec la vente de sous-marins au Pakistan, signée en 1994 par le gouvernement Balladur et demande à être entendu par la justice.

Faut dire que les familles des victimes veulent porter plainte contre lui et contre Chirac pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « homicide involontaire« . Pas de bol pour notre chevalier blanc, à chaque fois qu’une affaire concerne son meilleur ennemi, ça lui retombe sur la fiole à sézigue. Clearstream, hier, maintenant Karachi. C’est rageant. Quoiqu’il en soit, l’Elysée, sous la houlette de Claude Guéant, monte aussitôt au créneau et brame à qui veut bien encore l’entendre que l’affaire ne « concerne en rien » Sarkozy et parle de « rumeurs malveillantes« . On a du mal à gober ça tout cru. L’agité du château avait jadis qualifié de fable cette sombre histoire.

En fait, un témoin important semble établir un lien entre l’arrêt des commissions et l’attentat. Il s’agit de Michel Mazens, PDG de la Sofresa, société qui négociait au nom de l’État les grands contrats d’armements. Il a sous-entendu que l’Elysée de l’époque connaissait les risques encourus par le personnel de la DCN (fabricant des sous-marins) en cas de suspension des versements au Pakistan. Chirac et de Villepin seraient passés outre.

Un autre homme clé, Gérard-Philippe Menayas, ex-directeur financier de la DCN a expliqué comment deux intermédiaires libanais Ziad Takieddine et Abdul Rahman El-Assir avaient été imposés en 94 par le pouvoir politique pour mener à bien la vente d’armes au Pakistan. « Quand je parle de pouvoir politique, c’est le ministre de la Défense [ndlr François Léotard] ou son cabinet [ndlr Renaud Donnedieu de Vabres] « , a précisé le haut fonctionnaire.

Hasard ou coïncidence, Takieddine et son collègue sont suspectés d’avoir redistribué les fumeuses rétrocommissions au camp Balladur-Sarkozy. Takieddine était une figure de proue des réseaux balladuriens dans les ventes d’armes à l’étranger et semble fort bien  apprécier notre cher président : « Nicolas Sarkozy est mon ami. Je l’ai rencontré en 1993« . Ce que c’est beau, l’amitié ! On verserait presque une larmichette…

Le susnommé Ménayas a révélé également qu’un certain Jean-Marie Boivin, gérant d’une société basée au Luxembourg par laquelle auraient transiter les commissions, avait fait chanter certains politiques haut placés dont monsieur Sarkozy en personne. « Je pense que les menaces de M. Boivin ont été prises au sérieux« , a estimé le témoin, sous-entendant bien des choses…

Cerise sur le gâteux, le centre mou en pleine bisbille s’en mêle !  Voilà que le tout nouveau débarqué Hervé Morin se lâche : « Moi, j’ai envie de dire que toutes celles et tous ceux qui ont joué un rôle prépondérant dans la campagne d’Edouard Balladur, qu’ils disent ce qu’ils savent de l’organisation de cette campagne. » Il ne cite pas notre guide suprême mais le cœur y est presque. Son ex–compagnon de route n’a pas droit à ces égards : « Je prends le cas de François Bayrou ; il était secrétaire général de l’UDF, qui était la principale formation politique qui soutenait Edouard Balladur, il était président d’une des formations qui était le CDS…« 

Insinuation ou règlement de compte du milieu centre, qu’importe. Le grand déballage a bel et bien commencé. Mon petit doigt me dit qu’il pourrait bien y avoir du grabuge au plus haut niveau dans les mois qui viennent… 

http://www.dailymotion.com/video/xfp536

 

Dernière heure :  Les familles ménagent de Villepin  et sont indignés par Sarkozy après leur déclaration respective.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par b.mode
Charger d'autres écrits dans Politique

53 Commentaires

  1. lapecnaude

    21 novembre, 2010 à 2:46

    L’Elysée va vite ressembler à une des plages de l’île Christmas, avec cette assemblée de crabes rouges … de colère ou de honte ?

    Répondre

  2. Rémi Begouen

    21 novembre, 2010 à 5:11

    ‘Mon petit doigt m’a dit…’ écris-tu en conclusion de ton article vigoureux. Hé oui, il a raison, ton petit doigt! On devrait toujours voir ‘la boussole du petit doigt’, quand on est ‘perdu dans le brouillard’…

    Répondre

  3. lediazec

    21 novembre, 2010 à 6:14

    Moi, mon petit doigt (qui manque parfois de subtilité) me dit que cette cascade d’affaires n’est pas le fruit du hasard. On voudrait dégager le Gnome de l’Élysée, qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Faut dire qu’il fait tout pour qu’il en soit ainsi. Orgueilleux, insolent, méprisant à l’égard des (sujets)citoyens, incapable de subtilité, il est l’incarnation honteuse du nul en politique. Difficile de trouver pire (pourtant ça ne manque pas) dans le calendrier « républicain ».

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  4. b.mode

    21 novembre, 2010 à 6:52

    N’oublions pas que Sarkozy est protégé par son immunité. Au pire, ça peut lui mettre des bâtons dans les roues pour 2012. Et permettre aux gaullistes d’introniser Fillon à sa place. En attendant Copé… En face Aubry est affligeante et sombre ! Par manque de charisme, d’idées et de projet… Quant à Eva Joly, elle n’a clairement pas la carrure pour aller au charbon. Elle s’est fait démonter par la poissonnière Morano, faut le faire http://www.dailymotion.com/video/xfp9z6_eva-joly-accusee-de-populisme-par-morano-et-calvi_news! Et Calvi d’en remettre une couche !

    Répondre

  5. b.mode

    21 novembre, 2010 à 7:01

    Ajout de dernière heure en fin d’article ! ;)

    Répondre

  6. lediazec

    21 novembre, 2010 à 7:04

    Sûr qu’à gauche, mon Bernard, rien de chez kopeck ! Si j’avais une parcelle de croyance, je commencerai à sérieusement m’en inquiéter… Car miser sur la seule et incroyable nullité du Gnome pour empocher le gain, ça fait court comme programme. Il se murmure en coulisse (c’est dire !) que certains éléphanteaux penseraient sérieusement (utopie !) à l’investiture de Mélenchon, un ancien de la maison, pour 2012 !!!

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  7. lediazec

    21 novembre, 2010 à 7:23

    Terrible illustration de la bafouille par Erby. Très beau barbouze ! Aussi vrai que nature.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  8. b.mode

    21 novembre, 2010 à 7:32

    Yes ! Un truc pas mal quand tu as un peu de temps avant la parution de ton billet, c’est de lui envoyer avant ! On n’est pas déçu du retour !!! ;)
    Sinon Méluche candidat du PS, à mon sens, c’est absolument impossible. Ils vont s’entretuer dans une primaire fatale à 72 ou presque où seuls Jospin et la dame pipi de Solférino ne seront pas candidats… :) Pauvres de nous !

    Répondre

  9. babelouest

    21 novembre, 2010 à 7:33

    ‘Alut les kaupins ! Bien digéré ? Encore un guéant vert de rage karachi des sous pas très marins ? L’Élysée brasse de plus en plus coulé semble-t-il. Vive les bulles !

    Répondre

  10. b.mode

    21 novembre, 2010 à 7:35

    HIPS ! ;)

    Répondre

  11. lediazec

    21 novembre, 2010 à 7:40

    @ Bernard et Babel. Quel est ce HIPS ? Selon Rémi (lire commentaire plus bas), vous étiez sobres comme des chameaux ! Nous aurait-il menti ?…

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  12. babelouest

    21 novembre, 2010 à 8:14

    Nous fûmes plus sobres que chameaux. Le HIPS est sans doute à mettre sur le compte d’une excitation liée à la grandeur de l’évènement. Je confirme l’évènement : cinq ruminants autour d’une table, les meuglements s’entendaient depuis la place du Bouffay, là où autrefois on débitait de l’aristo en tranches.

    Répondre

  13. clomani

    21 novembre, 2010 à 9:59

    Grenouillages, grouillements autour de l’Etat ! Ca la fiche vraiment mal quoi ! En plus, les rétrocommissions sont visiblement passées par le Luxembourg (Clearstream) ! J’adore le phrasé pointu et korrek de Villepin et le ton légèrement outré de Mâme Chazal… « mais tout de même, vous étiez au courant des risques que cela faisait courir » non mais l’aut’ pimbêche ! Elle a posé des questions dérangeantes à Sarko mardi dernier ? Non ! Alors ta gueule !
    Ceci dit, Villepin qui parle d’un souci de clarté de lui-même et de Chirac, c’est comme quand Sarko veut moraliser le capitalisme, ça me fait doucement rigoler. Mais que la haine continue entre ces deux UMPistes, ils finiront bien par se détruire, et l’UMP avec.
    Je sais, je fais Perette et le pot au lait. Quant à Méluche désigné par le PS je n’y crois pas une seconde. Y’a trop d’éléphants venimeux sur le tapis.
    Quant au HIPS, je confirme que bon, à part un certain B.Mode, nous avons tous été très sages ;o)). Même que je c’était hyper bon… En plus, le Christophe, tu lui parles fromage, il s’aperçoit qu’il n’en a pas des masses, mais en deux temps trois mouvements, il te sort des boreks au reblochon ! En même temps que sa théorie sur les couleurs des ingrédients de toute cuisine !
    Riche journée pour moi, jusqu’au train : mon voisin de siège, 22 balais à tout casser, lisait « Capital ». Ca m’a énervée et je suis allée de l’autre côté où un siège était libre, et dans le sens de la marche. Mon voisin, ici, devait avoir 18 ans, il n’a pas cessé de lire et d’envoyer des SMS sur son portable… qui affichait une étoile à 5 branches verte sur un fond rouge lorsqu’il était au repos (je me suis demandé si c’était un symbole de judaïsme tunisien)…
    Je suis alors allée au bar demander du château-La pompe parce que j’avais un peu soif… A l’arrivée, l’odeur typiquement métrosesque à Montparnasse : un poème ! Enfin, pour sortir de la voiture bondée, j’ai dû engueuler les cons qui étaient devant et ne laissaient pas sortir ceux (celle) de derrière avec un sac à traîner.
    Cette éructation m’a permis de passer ensuite une soirée tranquilotte ;o)).
    Babel, quid des photos ?

    Répondre

  14. babelouest

    21 novembre, 2010 à 11:15

    ..

    C’était la fin du repas, et personne n’était encore roulé sous la table……

    Répondre

  15. lediazec

    21 novembre, 2010 à 11:29

    Je constate l’absence de Babel. Qu’il ne vienne pas dire qu’il prenait la photo !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  16. clarky

    21 novembre, 2010 à 11:31

    magnifique arbre à chats ;) , mes quatre matous en seraient presque jaloux ;)

    bernard, lâche ton verre bordel :)

    Répondre

  17. babelouest

    21 novembre, 2010 à 11:51

    @Lediazec : Ah bon, passque sur la seconde photo, je n’étais pas là ?

    Répondre

  18. b.mode

    21 novembre, 2010 à 11:51

    Bah heu ! Je vous ai bien tous ramenés ou pas ? :)

    Répondre

  19. babelouest

    21 novembre, 2010 à 12:00

    Oui, merci encore Bernard, et en entier en plus….

    Répondre

  20. clarky

    21 novembre, 2010 à 12:38

    punaise, vous aviez presque chacun votre bouteille, j’en ai dénombré quatre, qui c’est qu’a planqué la sienne :)

    Répondre

  21. b.mode

    21 novembre, 2010 à 12:43

    Y’avait avant tout le whisky de babel ! je me souviens plus la marque, honte à moi, mais quelle puissance !!! :oops:

    Répondre

  22. clomani

    21 novembre, 2010 à 12:47

    C’est idiot, je suis venue avec de la nourriture « intellectuelle et contestataire » ayant trait à Nantes… je n’ai jamais trouvé la boutique ou Rodo était allé acheter le scotch du pique-nique… De plus il pleuvait, j’étais chargée, et mon « chien » (mon sac à roulettes) versait régulièrement sur le côté à cause des pavés !!!!
    Sinon Rodo, tu ne reconnais pas Babel sur la 2e photo ? (celle où on voit qu’il me faudrait un lifting… mais je n’en ferai pas parcke je préfère met’le fric dans des causes plus utiles)…

    Répondre

  23. clarky

    21 novembre, 2010 à 13:03

    tiens puisqu’on parle de nantes, j’ai vu samedi un reportage sur les jardins de la fonderie, fabuleux ! je sais pas ce que ça donne in situ mais ça m’a vraiment donné l’envie de le voir de mes propres yeux.

    Répondre

  24. b.mode

    21 novembre, 2010 à 13:13

  25. clarky

    21 novembre, 2010 à 13:25

    ça oui, d’ailleurs bientôt je vais prendre les billets vu que pour avoir des prix abordables faut s’y prendre facilement 3 mois à l’avance !

    Répondre

  26. b.mode

    21 novembre, 2010 à 13:29

    Bonne niouze ! Rodo est attendu au parloir ! ainsi que tous les proches parigo-nazaro-herblinois nantais et aussi les charentaises, cévenoles et autres alsaciennes !

    Répondre

  27. clomani

    21 novembre, 2010 à 13:41

    C’est où le parloir ???

    Répondre

  28. clomani

    21 novembre, 2010 à 13:42

    Tu me préviens avant moi aussi, Clarky… que je prenne mon billet de train à temps ;o)).

    Répondre

  29. b.mode

    21 novembre, 2010 à 14:14

  30. lediazec

    21 novembre, 2010 à 15:15

    @ Clo. Oui, j’ai vu les photos, mais je n’ai pas remarqué que t’avais besoin de lifting. Dépense bien inutile.
    Clarky à Nantes, ça mérite un effort.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  31. lediazec

    21 novembre, 2010 à 15:19

    Rétrocommission… Rétrocommission… Jupé pas au courant. Bizarre cette amnésie soudaine.
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20101121.OBS3308/karachi-juppe-pas-au-courant-de-retrocommissions.html

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  32. clarky

    21 novembre, 2010 à 15:45

    z’inquiétez pas, je vous préviendrai à temps de façon à ce que vous vous mettiez en condition :)
    faut juste que me sorte un aller/retour à moins de 100 euros pour ça reste dans mes cordes, en plus avec les billets prem’s ou équivalent, je risque de voyager en 1ere classe, pour sûr ça va leur faire drôle.

    je monterai de la poutargue histoire de vous prouver que je n’ai pas qu’une face de muge ;)

    Répondre

  33. laetSgo

    21 novembre, 2010 à 16:09

    Rodo, tout à fait d’accord avec ton interprétation : je pense que les gesticulations du petit sire deviennent contre productives pour une partie de la classe dominante et que son éviction au profit de DSK ne saurait tarder. Qui de mieux que ce pseudo-socialiste pour continuer à faire passer des raies formes toutes plus injustes les unes que les autres ? Papandreou en Grèce, Coehlo au Portugal, Zapatero en Espagne…faut dire que social démocratie, contrairement à ce que son nom laisserait entendre, c’est la droite…Quant aux auto-proclamés socialistes…non, je dis rien sinon je vais encore m’énerver. Mais Jaurès se retourne sans nul doute dans sa tombe !

    Répondre

  34. clomani

    21 novembre, 2010 à 16:11

    Dis-moi, Clarky, tu vas être obligé de transiter par Paname si je ne m’abuse… alors faudrait qu’on puisse faire Paname-Nantes de conserve, ce serait pas mal… On aurait 2h pour s’engueuler ;o)).
    Sinon Juppé amnésique, pas étonnant, il a dû signer un pacte de non agression : en plus, en tant que Ministre de la Défense, il va nous sortir son carton rouge « secret-dfense ». Z’avez vu aussi pour le double mandat… « ooooh, nan, je veux rester maire de Bordeaux, y’en a plein d’autres, de cumulards »… p’tain, j’t'en foutrais, moi, des cumuls de mois de taule !
    Vivement des tribunaux populaires (juste en matière de politique politichienne) ! Ah ça ira, ça ira, ça ira… les anciens ministres on les aura !

    Répondre

  35. clarky

    21 novembre, 2010 à 16:20

    nan même pas clo, la seule fois où je vais te faire un transit c’est à st charles marseille en venant de mon bled paumé, ensuite c’est direct jusqu’à nantes.
    j’avais cette option de changement sur paname mais moins je sors du train mieux je me porte ;)
    punaise près de 8 heures sans fumer ça va être long !

    on se rattrapera après pour se bouffer le nez, fais moi confiance :)

    Répondre

  36. b.mode

    21 novembre, 2010 à 16:26

    Purée je viens de me mater un nanar de 64 comme je les aime Banco à Bangkok pour OSS 117 ! si vous voyez ça vous me tuez !! Bises !

    Répondre

  37. clarky

    21 novembre, 2010 à 16:28

    arf laet, gaston dsk ne passera pas le cap des primaires, mais rien d’alarmant puisque son alter ségo risque une fois de plus de l’emporter , et la main fraichement tendue aux centristes virés du gouvernement, ainsi qu’à son ancien pote kouchner, démontre que le grand écart va laisser des traces et pas uniquement sur le lino ;)

    personne n’a une boite de médiator en rab à lui adresser !!!

    Répondre

  38. b.mode

    21 novembre, 2010 à 16:30

    heu vent tuera ?

    Répondre

  39. babelouest

    21 novembre, 2010 à 16:34

    Banco à Bangkok ? Houlà, je me souviens, c’est loin ce temps-là !

    Répondre

  40. clarky

    21 novembre, 2010 à 17:22

    ah ouais quand même, le james bond à la française :)

    Répondre

  41. babelouest

    21 novembre, 2010 à 17:43

    http://www.betapolitique.fr/Qui-veut-gagner-un-Millon-61707.html

    Houaaaaaa ! Bernard, tu as les honneurs de Betapolitique ! :) :) :)

    Répondre

  42. babelouest

    21 novembre, 2010 à 17:49

    Ayez l’os à b’marine : voir le dernier dessin d’Erby, clap clap clap

    Répondre

  43. lapecnaude

    21 novembre, 2010 à 19:20

    :sad: moi je cuve … ma décepton !

    Répondre

  44. clomani

    22 novembre, 2010 à 8:02

    Pour en revenir à Millon et au Karachi-Gate… c’est big rétro-pédalage avec reconnaissance de l’existence des rétro-commissions depuis hier ! L’attentat n’a rien à voir avec les rétro-commissions !
    Villepin la grande gueule est subitement devenu muet ! Mais son ex-prédécesseur à Matignon, Juppé, est au gouvernement en tant que Ministre de la Défense. Alors bon, on imagine qu’il a dû y avoir une réunion en catiminis… Euh, naaaaan, rien à voir ! Les rétro-commissions, c’était en 95… l’attentat dans les années 2000 ! Trop loin ! Entretemps, tout de même Chirac a décidé de stopper les rétro com’… pour emmerder Ballamou, le Pakistan, dont le régime était avant ami avec les USA, a changé de mains et est de plus en plus ingérable… les familles des victimes veulent toujours savoir la vérité…
    Et voilà que, suite à un refroidissement brutal (mais à un réchauffement en loucedé qui sent la menace à plein nez, on oublie ce qu’a dit Millon, on oublie ce qu’a cafté l’autre témoin (dont j’ai oublié le nom) et nous voilà revenus à la case départ.
    Franchement, les Premiers Ministres qui se sont suivis se ressemblent ! On n’est pas loin du « tous pourris » nan ?

    Répondre

  45. b.mode

    22 novembre, 2010 à 8:56

    ça sent la réunion au sommet où on a décidé la grande omerta pour se protéger les uns les autres. Mon p’tit doigt s’est encore trompé. On va refermer le couvercle sur cette puante histoire… On ne saura jamais… Pire, les médias vont victimiser le petit napoléon pour le faire remonter dans les sondages !

    Répondre

  46. clomani

    22 novembre, 2010 à 9:32

    Les casseroles de Juppé (à part qu’il ait poussé pour que son fiston bénéficie d’un 180m2 dans le marais au prix d’un studio), outre le Karachigate, sont énumérées ci-dessous dans une enquête d’@si :
    « Hors le scandale de Karachi, le retour de Juppé est aussi une belle promesse de nouvelles casseroles. Sa femme, Isabelle, est salariée de l’oligarque marchand d’armes Lagardère, alors qu’il est ministre de l’Armée. Pour l’instant, nul n’a prononcé le mot de « conflit d’intérêts ». Mais parions que cela ne saurait tarder.

    Cumulard ? Avant sa nomination, il cumulait déjà une retraite d’inspecteur des finances et une exorbitante retraite de parlementaire, avec un traitement de maire et des indemnités de « président de communauté urbaine » (une des multiples inventions de la nomenklatura pour multiplier les sinécures). Son traitement de ministre va-t-il s’y ajouter ? Va-t-il renoncer à l’un de ses avantages ? Pour calmer l’opinion, le Numéro Deux avait exigé de tous ses ministres, voici quelques mois, qu’ils renoncent à leur retraite de parlementaire. Cette exigence va-t-elle s’appliquer à Juppé ?

    Mensonges, cumul, conflit d’intérêt, cynisme, reniements, impunité: Juppé, c’est le Sarkozistan éternel et profond. Mais ici commence le mystère de notre personnage. A la stupéfaction du visiteur étranger, cet exécutant froid a réussi à créer autour de lui un vague et inexplicable halo de romantisme. A la différence des faucons traditionnels comme Hortefeux, Juppé n’est pas haï. Faut-il croire que ce peuple aime sa servitude ? D’après certains observateurs avisés, Juppé devrait cette indulgence à sa démangeaison littéraire. Dans une de ses périodes de disgrâce, il a notamment publié un livre intitulé « la tentation de Venise », dans lequel, très sérieusement, dans un style sec qui a ses défenseurs, le nomenklaturiste confessait qu’il lui arrive d’être effleuré par le désir de tout plaquer. Nul ne le prend évidemment au sérieux, et toute la carrière de Juppé est marquée par la tentation des passe-droits et des petits avantages, plutôt que par celle de la fuite. Mais par cet aveu un peu ridicule, Juppé s’est-il acquis une sorte d’impunité affective à basse intensité, plus protectrice finalement que toutes les murailles qu’érige la Nomenklatura autour de ses privilèges ? « 

    Répondre

  47. lediazec

    22 novembre, 2010 à 11:32

    @ Clo. Superbe mise en perspective, de Daniel Schneidermann, je suppose, non ?

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  48. b.mode

    22 novembre, 2010 à 13:06

    Cette daube de Devedjian crache dans la soupe mais pas trop ! http://www.marianne2.fr/Devedjian-aux-Sarkozy-soutenez-moi-ou-je-fais-un-malheur_a200012.html Quel minable !

    Répondre

  49. b.mode

    22 novembre, 2010 à 17:45

    Fion fait dans l’obstruction ! Vous avez dit bizarre ? http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20101122.FAP1359/matignon-refuse-au-juge-van-ruymbeke-une-perquisition-a-la-dgse.html
    La sarkozyssure comme modèle de gouvernance !

    Répondre

  50. b.mode

    23 novembre, 2010 à 6:30

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Val tragique à France Inter

http://www.dailymotion.com/video/xfet2e   D’accord Gérald Dahan n’a jamais été…