Accueil Politique Le pape, les glaouis et moi, quelle histoire !

Le pape, les glaouis et moi, quelle histoire !

23
0
793

erby201110.jpg

Les commentateurs n’ont pas manqué de le souligner : le pape s’est légèrement incliné sur la capote, mais tout « doucement ». Faut pas non plus enfiler ça comme un sauvage ! C’est la première fois pour un pape ! Avec le temps… Avec le temps…

Je me souviens de l’époque d’avant la contraception féminine où on appelait ça un condom. Un vrai tuyau PVC ! Bonjour la sensibilité ! Une fois enfilé, le braquemart avait des allures de massue préhistorique. Tu m’étonnes que, voyant ça, la pucelle prenait la poudre d’escampette en hurlant au loup ! Or on sait bien ce que la peur du loup – entretenue par toutes les églises – peut causer comme dégâts dans l’esprit des jeunes gens. Et pour l’esthétisme – bien que là n’était pas l’urgence –  n’en parlons pas ! Quelle époque !

Quant au parfum de friandise dont les condoms sont aujourd’hui pourvus, cela relevait carrément de la science-fiction !  Dans certaines familles de pauvres – ça coutait cher à l’unité – on lavait méticuleusement la chose après utilisation, pour la fois suivante. Au bout de trois lavages le caoutchouc arborait une capillarité que le premier spermatozoïde venu traversait en prenant la clé des champs. On ne compte plus le nombre d’enfants-condom venus au monde par ce procédé, ainsi que par la célèbre méthode Ogino, celle qui consistait à éviter de faire frottis-frota en période de fécondabilité féminine. Dur de tenir le cap au milieu de tant de chaleur ! Que des bons souvenirs, la morale catholique ! La transgresser devenait une mission… presque religieuse !

C’est donc la première fois qu’un pape ouvre les vannes à la rétention spermatozoïque. Avant de célébrer cet événement comme une avancée dans le monde rétrograde de la pensée religieuse, attardons-nous un instant sur son aspect tordu.

Interrogé par un journaliste allemand – un communiste repenti, comme on les aime chez les bigots de sale espèce – Benoît XVI, dans cet ouvrage d’entretiens, « Lumière du monde », ne donne qu’un exemple sur lequel il semble transiger, celui d’un « homme prostitué » – bien ! – utilisant « un préservatif » pour se prémunir du mal qui le guette à chaque coup de b(r)aguette.

« Cela peut être un premier pas vers une moralisation, déclare-t-il en bonne enflure, un début de responsabilité permettant de prendre à nouveau conscience que tout n’est pas permis et que l’on ne peut pas faire tout ce que l’on veut… »

Et les autres ?… Ils font quoi, les autres ?… A commencer par le peuple des catholiques que Sarko cherche à séduire ? Ils font tintin ! Ou, ce qui est le plus probable, ils font comme tout le monde, ils niquent, pratiquent l’adultère, vont chez les putes, vivent dans la culpabilité et, pour finir, se livrent au triptyque du bon croyant hypocrite, contrition, confession, pénitence, en récitant l’ancienne version du pardon à la prière du soir : « Mon Dieu, je te demande pardon pour mes péchés. Je regrette de t’avoir fait de la peine. Aide-moi, je ne veux plus recommencer ». A la semaine prochaine, mon père ! De semaine en semaine, de mensonge en frustration, de coups de canif en contrition, on atteint le seuil de la vie, le corps emprisonné et les boyaux tordus par les remords. C’est ça la vie selon Benoît ?… C’est ça la vie selon la religion ?…

La franchise sexuelle ne fait toujours pas partie des magasins catholiques ni de l’arsenal idéologique d’une église qui, perdant de la vitesse, livrant campagne de séduction, entrouvre les lourdes portes de sa citadelle, pour mieux coincer la guibole quand le gogo passe le seuil.

Et Dieu dans tout ça ?, direz-vous. Aux dernières nouvelles, il se les grattait comme un bonobo du côté de Bornéo.

hoaxdurex.jpg

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

23 Commentaires

  1. babelouest

    22 novembre, 2010 à 5:41

    « Laissez venir à moi les petits enfants », la chose continuera comme par le passé, avec la bénédiction du meilleur d’entre eux vêtu virginalement de blanc sous le ciel gris menaçant. « Croissez, multipliez-vous » continuera à être l’antienne officielle, même si les deux tiers de ceux qui ouvriront les yeux sur ce monde les refermeront bien vite sauf de soins et de nourriture.

    Belle charge envers un organisme et son « bon pasteur » qui répandent la désolation par leur acharnement qui n’a rien de thérapeutique.

    A côté de l’Islam, « L’Occident » dit chrétien, celui qui qui détient le G20 et autres institutions assassines, est lui aussi uni, quoique varié, face à ceux qui ne pensent pas comme lui. A la différence de l’Islam, il affûte ses pensées et ses engins de mort quasi ouvertement malgré une componction de façade. La mise en esclavage de l’Humanité, toute l’Humanité, par ces cravatés aux dents longues, est en filigrane de toutes les résolutions communes, sous la houlette des plus avancés. Ceux qui détruisirent « cent nations » sur le sol qui est aujourd’hui le leur au prix du sang versé par les autres.

    Le rouleau compresseur continue, la théologie de la libération a été au moins marginalisée, sinon écrasée par la papauté actuelle. Panzer Papa est passé par là, ses légions également. Le nerf de la guerre est chrétien, les cathédrales baptistes ou autres en témoignent largement.

    Ceux qui craignent l’Islam craignent surtout un concurrent, qui pourrait leur prendre quelques parts de marché, puisqu’il s’agit bien de cela en fin de compte.

    « Le Marché est mon berger, je ne manque de rien….. » (psaume 22 revisité)

    Répondre

  2. b.mode

    22 novembre, 2010 à 8:04

    Curieux ce revirement papal, lui qui il y a peu avait vilipendé la capote en assurant « qu’elle augmentait le problème » en parlant du sida…

    Répondre

  3. lediazec

    22 novembre, 2010 à 8:08

    Le commerce, Bernard, le commerce et l’audimat sont les mamelles d’une morale obscène qui n’a rien à voir avec les principes de la foi.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  4. Rémi Begouen

    22 novembre, 2010 à 8:57

    Très bonne charge contre l’hypocrisie catholique (cf. confessionnal…). Tu aurais pu aussi ajouter que bien des catho partiquantes (et autres!) ont avorté clandestinement, dans d’atroces conditions, avant les lois sur l’avortement légal, encore mal appliqué par certains médecins catho…
    A propos, connaissez cette affichette du NPA? : ‘aWHOERTons la contre-réforme des retraites’

    Répondre

  5. clomani

    22 novembre, 2010 à 9:08

    Ca m’a bassinée tout le week-end, cette histoire de Pape ! Bon sang, c’est tout ce que les media avaient à se mettre sous la dent (longue mais molle)?
    Tu as éclairé ma matinée grisouille, Rodo, avec tes récits du temps où tu te débattais entre le bout de latex et la donzelle ;o))… Je peux aussi confirmer que ça « pète » : enceinte à 21 balais grâce à une capote… je m’en souviens encore. Et avortement interdit à l’époque en France. Seuls les protestants avortaient librement. J’ai dû retourner à Genève.

    Ceci dit, j’aimerais revenir sur ce bullage particulier que tu cites : « Benoît XVI, dans cet ouvrage d’entretiens, « Lumière du monde », ne donne qu’un exemple sur lequel il semble transiger, celui d’un « homme prostitué » – bien ! – utilisant « un préservatif » pour se prémunir du mal qui le guette à chaque coup de b(r)aguette. »

    Ainsi donc, les prostituées femmes (qui sont tout de même plus nombreuses que les hommes), elles, elles font quoi ? Elles attendent la condamnation ? Renvoient les « frufrus » bandants à leur foyer en leur faisant la morale ? Acceptent l’affaire sans préservatif ? Se chopent le SIDA ? Donc le Pape ne s’adresse qu’aux hommes, pas aux femmes… ces salopes qui enfantent après avoir allumé ces pauvres hommes si démunis devant leurs charmes irrésistibles. Quant aux préservatifs, c’est plutôt dans les sacs des nanas qu’on les trouvait (de mon temps), pas dans la poche des mecs.

    J’aimerais bien que ces abrutis de religieux qui n’ont jamais touché à une femme et qui ignorent tout des affaires sexuelles entre hommes et femmes (parce que visiblement, homme/homme, ils connaissent) évitent de s’exprimer à ce sujet. Tout comme j’eusse aimé que les Egyptiens tirant sur leur chicha au bar d’à côté soient un peu moins frustrés (par l’islamisme galopant là-bas) et que je n’aie pas à me couvrir bras et jambes pour éviter de me faire siffler vulgairement dès ma sortie de l’hôtel.

    A croire que les religions ne sont faites que pour frustrer l’être humain tout en lui vendant une issue souriante à cette vie de chien ! Aussi « pipot » que la politique !

    Ca me rappelle ce que je viens de lire sous la plume de Giraudeau, l’acteur mort récemment. Au fin fond de l’enfer vert de l’Amazonie, il écrivait et citait l’histoire de ces Indiens costauds à qui les religieux ont donné des vêtements pour couvrir leur nudité. Les lourdes pluies des forêts tropicales ont ainsi gonflé d’eau les chemises de coton portées de force par les indigènes, les rendant malades ! Avant l’arrivée des envahisseurs catholiques, l’eau glissait sur leur peau enduite d’un onguent ad hoc (un truc de sauvages pour la médecine chimique) et les préservait de tout rhume, infection etc.

    Répondre

  6. nicocerise

    22 novembre, 2010 à 9:10

    Sur la boutiquechrétienne.com j’ai demandé des préservatifs on m’a répondu : « Votre panier est vide ».
    Si mon panier est vide ma bourse reste pleine. Merci petit Jésus.

    Répondre

  7. b.mode

    22 novembre, 2010 à 13:16

    Marrant le lien sur L’histoire du Préservatif
    de 6000 ans avant Jésus Christ à nos Jours…

    Répondre

  8. lediazec

    22 novembre, 2010 à 13:39

    Je trouve l’histoire du préservatif et son évolution à travers les âges simplement magistrale.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  9. clomani

    22 novembre, 2010 à 16:04

    Merci, B.Mode d’avoir attiré mon attention dessus. Pressée par le temps, j’avais négligé ce lien… Entre Fallope (d’où vient peut-être le nom salope et les trompes du même nom ?)… et la
    « Redingote Anglaise », c’est très instructif…
    Z’avez remarqué qu’au Japon, les écailles de tortue faisaient « figure de » en même temps. ;o)))
    N’empêche que c’est toujours nous, les femmes, qui avons été « piégées » par votre manque d’habileté avec ces engins ;o))).

    Répondre

  10. Erwann

    22 novembre, 2010 à 17:18

    Bonjour à tous. Ce matin ma marchande de journaux m’a indiqué la « Une » du Télégramme de Brest en me disant: « De quoi j’m'mêle ! » Ite missa est. Tout était dit.

    Répondre

  11. lapecnaude

    22 novembre, 2010 à 17:33

    Superbe Leziadec ton article, autant sur la médiocrité du clergé catho (à ce propos il y a eu une manif de ceux-ci à Bordeaux où ils sont mis a une centaine pour réciter 50 rosaires … pour les enfants non-nés et assassinés – avec contre-manif bien entendu, ils est évident que depuis l’affaire St Eloi ils ne se sentent plus de joie Juppé leur a donné raison !) que sur le lien avec l’histoire du condom.

    Il me souvient de ces départs en patrouille de nuit où l’on demandait aux hommes de sautiller sur place pour savoir s’ils allaient du bruit avec le contenu de leurs poches … ben non, tout était soigneusement fourré dans … des capotes anglaises !

    Néanmoins il y aurait beaucoup à dire sur l’inventivité des japonais en la matière, si tu trouves un truc là dessus ce serait marrant.

    Je vous passe tout ce que vous voudrez sur la mentalité faux-cul de tant de nos concitoyens qui répugnent, de nos jours encore de jouir « sous cellophane » … l’homme primaire reste encore à évoluer. Je vous passe tout autant la sale mentalité de jocrisse de certains médecins qui recevant une victime d’une « faiseuse d’ange », se comporte comme un porc dans sa bauge … il en reste, des faiseuses et des médecins comme çà.

    Répondre

  12. lediazec

    22 novembre, 2010 à 19:00

    @ Lapecnaude. Merci Françoise. Mais d’abord comment vas-tu ? J’espère que tu prends soin de toi…
    Le lien sur le condoms, c’est Bernard et il colle (si je puis dire) comme un gant. Sublime.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  13. lapecnaude

    22 novembre, 2010 à 19:21

    Je suis…je suis….

    Répondre

  14. des pas perdus

    22 novembre, 2010 à 19:25

    J’espérais que tu remontes jusqu’au boyau de chèvre…

    Répondre

  15. des pas perdus

    22 novembre, 2010 à 19:27

    Précision : historiquement…

    Répondre

  16. clomani

    22 novembre, 2010 à 19:48

    Tu nous tiens au courant, hein, Françoise… Les médecins qui te font la morale alors que toi, tu cherches à trouver un toubib qui t’aide à avorter, ça existe. J’en ai même connu une, une femme, la maîtresse de Lecanuet ! Une bourge de chez bourge qui m’a tancée (avec le décalage horaire entre Los Angeles et Paris, je m’étais mélangé les crayons avec ma pilule), comme une petite fille qui avait fait une connerie ! Elle avait bien hypocritement insisté sur le fait que je ne pouvais me faire la piqure pour « décoincer » le système seulement après que j’aie les résultats du test.
    Sinon, les capotes, elles servent au Sub Comandante Marcos et à son armée, l’EZLN, pour bien boucher le canon de leurs fusils ou de leurs kalach. Vu qu’ils sont dans la Selva Lacandona et qu’il y règne une hygrométrie phénoménale, c’est très utile…

    Répondre

  17. clarky

    22 novembre, 2010 à 22:15

    sauter à l’élastique, tain satan m’habite, mais de là à faire acte de charité en allant visiter la grotte de lescaut, julie…

    attention à la brigade mondaine avec vos histoires de culs bénis, à force de l’exciter, va nous faire une descente d’organe :)

    françoise, si tu me lis, t’as dû recevoir une galette, merci de me le confirmer ;)

    Répondre

  18. lapecnaude

    22 novembre, 2010 à 23:56

    Lolo, d’abord mille bises mouillées par les larmes que je viens de laisser couler avec Momo … rire en pleurant c’estla vie. Mais la dernière image … oh !

    Pas tout çà, je me suis pris deux gamelles aujourd’hui, dans le sable (je suis pas folle çà amortit) en retournant à ma plage préférée (j’avais déjà un genoux amoché, je crains d’avoir esquinté momentanément l’autre, çà tire) eh bien je peux vous dire que les fameux crèdits chantés sur tous les toîts pour les réparations de XINTHIA, c’était du pipeau !!!! Il y a quand même 2,5 km de plage de sable, la digue de terre n’a pas été ravalée, 4 ou 5 gros grès ont bouché des trous par où l’eau s’était engouffrée pour innonder le marais, la route côtière (300 m le long de la plage) a été passée vaguement au rouleau, la route qui mène à la plage a toujours plus de trous, comblés de temps en temps par du calcaire blanc que la pluie et le passage des voiture détruit en un rien de temps. RIEN N’A ETE REPARE. Seule la nature a repris le dessus… Bussereau a eu raison de se barrer de ce gouvernement d’ignares.

    Quand au reste, ben tant que çà pourra encore débiter des actes de constricton, çà ira, y a pas d’histoire de culs bénis chez les keufs mondains (Leziadec m’a quand même bien fait rire avec ses « suspensoirs », c’est pas lui, c’est Bernard … çà, ca va encore donner des idées ou des regrets, qui sait ?)

    Répondre

  19. b.mode

    23 novembre, 2010 à 3:25

    Ajout d’un crobard erbyen ! ;)

    Répondre

  20. nosotros.incontrolados

    23 novembre, 2010 à 10:09

    La sexualité directe des prêtres ne sera pas réformée. Toutefois le chien-pitre mité Ratziger admet l’usage hétérosexuel(exclusivement) du préservatif; Les curés se les mettront à tous leurs doigts.(Onze, parait-il)…
    Nous nous suggèrerions volontiers « aux parents des petits-gnenfants à la croix de bois », afin d’éviter les engorgements par abus de latex des pompes du saint siège percé de se questionner sur l’École en général et tout particulièrement celle tenue par les calotins!!!
    Ce qui par ailleurs nous épargnera d’ouïr ad vitam aeternam les habituelles chialeries résultant du fait que leurs marmots se fassent tripopoter les fesses par de vieux croutons refoulés et vicelardement libidineux.Ce sera déjà ça de fait!!!

    Steph.
    http://nosotros.incontrolados.over-blog.com

    Répondre

  21. lediazec

    23 novembre, 2010 à 10:28

    @ Nosotros incontrolados. Putain, oui. Si au lieu de pleurnicher, les parents de ces gamins violentés se mettaient à foutre le bordel dans les autels, il y aurait peut-être du mieux dans le calice.
    Question : avez-vous changé la présentation du blog ou s’agit-il d’un nouveau qui se met en place ?…

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  22. clomani

    23 novembre, 2010 à 16:16

    Retour au Pape et à sa capote…
    Juste pour une réaction d’un @sinaute qui m’a fait hurler de rire :

     » 14:40 le 23/11/2010
    Le Pape parle de sexualité, Steevy Boulet de culture, sarkozy de république irréprochable, les Bogdanov d’astrophysique, Hortefeux de respect, Laurence Ferrari de journalisme, Copé d’honneur, Bruni de sensibilité de gauche, Morano d’économie, Ph. Val de liberté d’expression, Lefebvre d’internet, Ariane Massenet de… euh non, rien, Paolini de débat démocratique, X Bertrand de transparence… Faites confiance à des spécialistes. »

    Répondre

  23. babelouest

    23 novembre, 2010 à 17:17

    Ouaf…. pour Ariane Massenet, heureusement il y avait Wikipedia : première fois que je vois ce nom-là. Bof
    …Copé de respect, Kouchner d’humilité, Woerth de pauvreté, DSK d’anarchisme, il y en a sûrement d’autres.

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Chienlit !

Le cul entre deux chaises, longtemps après sa mort, de Gaulle est au centre d’une po…