( 26 novembre, 2010 )

Les six chantiers d’Hercule Fillon

herculetoro.jpgA qui pensait François Fillon l’autre jour à l’Assemblée Nationale, lors de son discours de politique générale, en citant feu Charles Péguy, grand écrivain calotin, qu’on tire du sépulcre comme on présente un alibi au juge : « le triomphe de la démagogie est passager mais les ruines sont éternelles » ? J’aime ces rappels littéraires que certains politiques font pour étoffer la vacuité de la fonction et aseptiser une assemblée saisie d’admiration devant le vernis culturel. A qui pensait-il en citant cette phrase de Péguy ? A son maître de l’Elysée ? Vrai qu’en matière de démagogie et de ruines, Mínimus mérite amplement… les palmes académiques.

Depuis que le bruit d’un possible destin national le concernant s’est fait jour dans une partie de la majorité, certains l’envoyant carrément à l’Elysée à la place de Mínimus – pourquoi pas, après tout il est difficile de faire pire – Hercule Fillon ne cesse  de gonfler le torse devant son miroir. Une musculature saillante émergeant d’un corps flasque se dessine. Pris d’assurance, il s’entraine à la pratique du je et du nous avec presque de l’audace. Timide, cependant, il passe beaucoup de temps à mesurer le dosage. Un travail de patience. La patience, il connait. Amateur de courses automobiles, ce fou de volant, donne quand même l’impression d’être à la politique, malgré ses nouveaux habits, ce que feu Jean Alesi était à la Formule 1.

Dans son discours à l’assemblée, l’utilisation du je a été remarquée par des pinailleurs ès politique. Une vingtaine de fois, Fillon a utilisé la première personne du singulier. 16 exactement, selon France Soir. Le fait est assez rare pour qu’on s’en saisisse  comme d’un fait… singulier chez un homme qui aura passé  plus de trois ans à jouer le rôle de Premier ministre. Un rôle de décomposition. Rendons-lui ce qui lui revient de droit. Sa présence à la tribune contraste avec le style grimaçant de son supérieur immédiat.  Un point pour lui. Joueur prudent, Hercule Fillon, avance ses pions avec la cautèle d’un renard soudain surpris par la lumière.

Pour le reste, rien de nouveau, virages et circonvolutions. Six chantiers pour un objectif : permettre à Mínimus de retrouver une allure présentable pour le rendez-vous de 2012. Ça va être un drôle de chantier, le plus gros du quinquennat, je pense. Pour y parvenir, plusieurs points forts. Le bouclier fiscal étant un sujet porteur, il s’y attaque sans complexe ni honte.  Cette mesure phare en son temps, n’a plus les grâces du gouvernement. On se demande bien pourquoi. Après avoir garni les caisses de tous les Bettencourt du pays, on verrouille et on passe à autre chose, en précisant « qu’il n’y aura pas de hausse d’impôts », se dépêchant de souligner  tout de même qu’il n’y aura pas de « baisse à espérer » non plus.

Pendant ce temps, pas un mot sur le gel des salaires, même si, depuis deux ans au moins deux tiers des salariés n’ont pas été augmentés, alors que les produits de première nécessité font la grimpette sans discontinuer. A cela, Hercule Fillon oppose sans rougir la « vertu budgétaire ».

Ah, la vertu ! Ceux qui s’y attachent  sont souvent ceux qui s’apprêtent à balancer un mensonge à la face de la nation. Un exemple ? Affirmer qu’il va ramener le déficit du PIB (7,7%) à 3% en 2013. Soit, il sait qu’à cette date il ne sera plus là pour s’expliquer et il s’en fout des promesses qu’il fait aujourd’hui, soit, il est toujours là et il s’en fout aussi. Tout ça  pour nous expliquer que nous allons devoir nous serrer la brioche.
Le reste du programme ?… Le démantèlement des institutions par une « droite décomplexée » au service de la bande du Fouquet’s.

26 Commentaires à “ Les six chantiers d’Hercule Fillon ” »

  1. babelouest dit :

    http://a33.idata.over-blog.com/599×427/1/66/58/84/7/61.jpg

    Cours, Hercule, cours !
    http://www.cineclub.de/images/1994/10/forrest-gump-1.jpg

    Il me rappelle un ami de mon fils : plus jeune, il jouait au basket. Mais il trichait : à l’entraînement il attachait des poids à ses pieds, alors qu’aux matches il n’en mettait pas. De ce fait, il sautait plus haut que les autres. Lui, c’est pareil, il vient d’enlever les poids à ses chaussures, et maintenant il saute plus haut que Tourrnicoti-Tourrnicota.

  2. babelouest dit :

    A propos de La Mèche, voici la dernière de couv’ (abonné, je la reçois le jeudi)
    http://i60.servimg.com/u/f60/11/40/28/12/humour10.jpg
    Elle fait maaaal !

  3. b.mode dit :

    Tiens donc ! et c’est le figaro, la pravda sarkozyste qui le dit ! http://www.lefigaro.fr/politique/2010/11/25/01002-20101125ARTFIG00578-karachi-l-etrange-decision-du-conseil-constitutionnel.php Ils se tiennent tous par la queue…

  4. lediazec dit :

    Ah, ce bon Dumas ! Quelle frégate, celui-là !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  5. clomani dit :

    Fion, quand j’ai su que le train Paris-Nantes s’arrêtait à Sablé parce qu’il était maire de ce bled, est tombé encore plus bas. Pour se faire réélire dans son bled, on use de son statut de 1er Ministre pour arrêter un train à grande vitesse dans une superbe gare d’où personne ne monte et où personne ne descend. Juste pour le fun !
    Donc pas la peine qu’il y aille avec les « Je »… faut être vraiment con pour s’imaginer pouvoir détrôner un Sarko qui ne manquera pas de lui mettre les peaux de bananes.
    Quant aux « petits arrangements entre amis » entre un pourri P.S. et un pourri UDF « j’plante ton dossier si tu ne vois rien pour le mien », ils prouvent tout simplement que nous sommes comme les pays africains dirigés par des corrompus. D’ailleurs, il me semble qu’au classement de la corruption dans le monde, nous soyons dans le peloton de queue…
    République bananière ! J’aurais dû m’exiler à Jersey au lieu de Nantes ;o))

  6. lediazec dit :

    Après de tels méfaits, certains vertueux s’étonnent encore de la colère des citoyens, comme celle de Jacques Higelin hier soir dans l’émission de Frédéric Taddei sur la 3. Devant la charge de Grand Jacques, magnifique, un abruti (j’ai oublié le nom) n’a pas hésité à sortir l’artillerie lourde pour le traiter d’hitlérien. Ignoble !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  7. olivier bourdic dit :

    Salut, les ruminants !
    Je me permets de vous solliciter, mes zoziaux, car Nazéroued éditions s’apprête à réimprimer « L’épluche-mémoire » de ce bon vieux Rémi Boulon (aux alentours du 10 décembre)! Face au succès foudroyant du premier tirage (combien ? ça se dit pas, voyons ! C’est intime, un tirage, non ? Bon, d’accord, on en a tiré cent !!)
    Nous avons fixé la souscription à 15 euros par tête de pipe (oui, c’est une sacrée somme en ces temps de ruines, mais je vous rappelle que le livre compte presque 400 pages). Pour ceux qui possèdent encore des chéquiers, vous pouvez envoyer vos dons à Olivier Bourdic, 1bis rue Pastoret, 13006 Marseille et je vous enverrai bien entendu votre exemplaire en retour (soyons sérieux,que diable !)
    Pour les ruminants de Loire-Atlantique, je peux me permettre de venir directement faire la quête en porte-à-porte puisque je serai à Saint-Nazaire lundi prochain (le 29) et rentrerai à Massilia le lundi suivant… (jusqu’au 20 décembre où je me réinstalle à Saint-Naz’avec mon bardas).
    Je vous laisse mon adresse elektronik, ayant bien conscience que cet appel à cotisation, ce coup de pub malvenu est un peu déplacé dans ces colonnes, veuillez m’en excuser!
    olivier.bourdic@gmail.com
    Voilà. Merci. Au plaisir de vous rencontrer…
    P-S:oui, mon Rémi Bégouen, dés lundi prochain, je serai dans tes murs. Prépare ton tonton Blaise, j’amènerai mon vieux Fallet !

  8. babelouest dit :

    Ahhhh ! Eh bien lundi, il va falloir que je fasse un petit saut à Saint Naz…. On se voit où ? A la librairie ? chez Rémi ? Ou…. ? (et quand)

  9. olivier bourdic dit :

    En fait, j’arrive à Saint-Naz’ à 19h30 ! Mais dès mardi, j’irai voir le Bégouen et on tâchera de se concocter un p’tit rendez-vous pour les jours suivants ! Avec un grand plaisir, m’sieur Babel ! A la semaine prochaine…

  10. clarky dit :

    j’avance et je recule, comment veux tu comment veux tu qu’hercule….
    si j’ai un modeste conseil à lui filer à cet hercule, c’est de se faire dégorger le poireau au plus vite si je puis dire !

  11. lediazec dit :

    @ Lolo. Suzanne (ô Suzanne !) va pas être contente. Elle est en jupe depuis hier avec ses bottes aigle !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  12. clarky dit :

    @rodo
    ah bon ??!!??, j’ai loupé des épisodes moi :)

    la suzon n’est jamais contente a priori, surtout quand il est question de nos délires, tain, tu crois qu’elle suze cette drôlesse, si en plus elle avale je veux bien l’aimer d’amour…

  13. lediazec dit :

    Elle est capable ! Elle est tout à fait mordenoeud !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  14. clarky dit :

    arf, un sac de noeuds ça s’appelle un bordel aqueux nan ??!!??

  15. b.mode dit :

    Toi, tu veux absolument que le cousin panzer délaisse babel !!! ;)

  16. clarky dit :

    erf, le panzer division ne m’impressionne pas, surtout si on compare nos quotients, je te parlerais bien de division laotienne mais quand je pense au cousin, cela m’évoque soudain la division béotienne…

  17. b.mode dit :

    Je veux pas dire mais pas un mot sur cette fabuleuse version live des Portes… Z’êtes en vaccin ?

  18. babelouest dit :

    (j’ai dû rater quelques épisodes… rien compris !)

  19. clomani dit :

    Moi non plus ;o))… Gné qui Panzer Tifissssionnn ?

  20. b.mode dit :

    M’enfin ! le retour de la panzer rose ! :)

  21. Rémi Begouen dit :

    moi non plus je n’y cromprends rien à vos échanges zarbis… J’ai l’impression d’être un pion dans une cour de récré, face au jargon de ‘djeuns’ qui sont dans leur monde à eux… Bon, c’est ‘rafraîchissant’… mais qu’en pense le ruminant taureau que l’Hercule Fillon tente de dominer pour que nous devenions tous et chacun docile veau, voués à ‘jouer dans la cour de récré’?

  22. babelouest dit :

    Meuf….. nous fûmes spoliés,ostracisés,dératisés, entourloupanés, porteurdepommedeterrrorisés… Arlette avec nous !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|