Accueil Politique Les Hots du Père Noël chinois

Les Hots du Père Noël chinois

14
0
709

censure2.jpgLes autorités chinoises sont furibardes depuis que l’Académie d’Oslo a décerné le Nobel de la paix en octobre dernier au dissident Liu Xiaobo, une sorte d’épouvantail embastillé pour refus de porter l’écharpe rouge autour du cou. A moins que, déçu par le virage idéologique, il n’accepte pas la dérive révisionniste du PCC. Allez savoir…

Le chinois est asservi, guerrier, penseur et insoumis. Mourir ne lui fait pas peur. Quand faut y aller, faut y aller et il y va avec courage et détermination. Son histoire, bien plus ancienne et plus riche que la nôtre, le démontre, à chaque page tournée. Puissant ou asservi, l’âme est la même pour tous. Apparemment, l’énergumène Liu Xiaobo ne craint pas le gel et n’a pas l’air d’avoir froid aux yeux non plus. Pour toutes ces raisons – et d’autres encore – il jouit d’une paillasse dans un réduit comme seuls les pays totalitaires vous en procurent quand ils le jugent nécessaire pour la sécurité intérieure du pays. Ah, la sécurité intérieure ! Rien n’est plus porteur  en ce monde infantilisé par des peurs récurrentes et par des croyances artificielles élaborées dans les laboratoires de tous les pouvoirs pour perpétuer la domination d’une caste sur les autres.

Pas contente donc, la Chine a exercé, avec plus ou moins de bonheur, mais non sans pugnacité, un pressing important pour que les pays avec lesquels elle a un commerce régulier sabotent la cérémonie de ce 10 décembre, traitant au passage les célèbres académiciens de guignols. Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Situation cornélienne pour ces pays devant faire face à des opinions publiques qui, pour un oui, pour un non, portent plainte contre la Météo ! Et quand la météo s’en mêle, ça chauffe !

Sur l’ensemble des pays exhortés au boycott de la cérémonie, une vingtaine, parmi lesquels une flopée de démocraties, telles l’Afghanistan, l’Algérie, l’Arabie Saoudite, la Chine – évidemment ! -, la Colombie, Cuba, l’Égypte, l’Irak, l’Iran, le Kazakhstan, le Maroc, le Pakistan, la Russie, la Serbie, le Sri Lanka, le Soudan, la Tunisie, le Venezuela et le Vietnam, dans un élan de révolte démocratique, ont décidé de ne pas s’y rendre à cette cérémonie de vieux croulants. Pour la Russie l’excuse est purement technique : « problème d’emploi du temps ». Ah, le commerce des idées !

Pour contrer le Nobel, nos amis chinois ont eu la merveilleuse idée de créer le Prix Confucius. Doté de 100 000 yuans (11 400 euros). Il a été attribué à Lien Chan, homme politique taïwanais ayant œuvré pour le rapprochement de la Chine communiste et Taïwan. C’est Tchang Kaï-chek qui doit remuer tranquilou sa fine moustache.

Comme le commerce mène à tout, ne boudons pas notre plaisir avec une anecdote amusante. Cela se passe toujours au pays du Grand Timonier et il est question de Blanche Neige. Pas si Blanche que ça, l’héroïne de notre jeunesse ! Soucieux d’ouvrir l’esprit des petits chinois aux joyaux des contes occidentaux, des éditeurs – chinois bien sûr – ont eu l’idée d’enrichir l’imaginaire de la jeunesse du pays,  non pas avec le petit livre rouge – obsolète – mais en publiant Blanche-Neige et sa collection de nains. Là où la chose devient croustillante, c’est quand ne trouvant pas « l’édition originale allemande des contes de Grimm », les responsables sont allés piocher dans une version japonaise rafraîchie par des joyeux drilles de la pornographie nippone, version dans laquelle Blanche-Neige est totalement accro à la chose et pour tout dire jamais rassasiée. Courant de braquemart en braquemart comme une possédée, Blanche ne parvient pas cependant à atteindre son Graal, le fameux point G. Un drame.

Cette version nympho de l’héroïne de notre jeunesse qui n’a au fond que l’innocence qu’on veut bien lui donner, a sans doute contribué à faire avancer la bagatelle dans un pays où les autorités « citent si souvent la pornographie pour justifier contrôle et censure dans les médias ».

Après le Prix Confucius, les Hots d’Or dans l’Empire du Milieu ? En 2010, la récompense a déjà été décernée au film « Baisse ta culotte c’est moi qui pilote ».

twitter.giffacebookicon3.gif

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

14 Commentaires

  1. babelouest

    12 décembre, 2010 à 6:06

    Ah bah ! On parle de sécurité, de droits de l’homme (lequel ?), quand on voit ce qu’ils deviennent dans « nos grandes démocraties » on ne peut que relativiser à donf…. Les deux Patriot Acts, aux States, qui ont pris pour prétexte (seulement prétexte) le 11 septembre 2001, épisode sanglant de la guerre entre la CIA et le FBI, rien que ces deux lois-là ont rendu le « pays de la Liberté » aussi contraignant qu’un bagne en plein air. Nos deux lois Perben nous ont aussi bien lotis. Même chose en Grande-Bretagne depuis Thatcher, en Espagne depuis… bien plus longtemps, etc…

    Et on veut fustiger la Chine, vieux pays si grand qu’à lui seul il est bien plus peuplé que plus de deux fois l’Europe tout entière ? Vieux pays qui n’a pas colonisé comme les nôtres, qui a simplement défendu ses frontières, parfois avec peine, la Chine mérite le respect de notre jeune Europe pas très claire. A plus forte raison d’États-Unis encore dans l’enfance la plus brouillonne.

    Répondre

  2. b.mode

    12 décembre, 2010 à 7:46

    A quand une frenchy version hot de blanche neige avec Carlita dans le rôle titre et qui vous savez dans celui de Grincheux ?

    Répondre

  3. babelouest

    12 décembre, 2010 à 8:19

    Oui, mais pour le casting, il y aura trop de Simplet, et pas assez de Prof. Morano en marâtre, Hollande en Dormeur, Lefebvre en Joyeux, BHL en Timide, Bertrand en Atchoum, DSK fera le prince « avantageusement »…..

    Répondre

  4. Rémi Begouen

    12 décembre, 2010 à 9:04

    Magnifique article qui est bien plus qu’un complément au mien sur le même Prix Nobel de la Paix, hier. C’est du style et de l’humour, ça , Monsieur !! Je me suis régalé…merci l’ami!

    Répondre

  5. Rémi Begouen

    12 décembre, 2010 à 9:20

    Autre magnificence, la ‘phrase du jour’ qui renvoie au cher Bibi : il nous fait découvrir le magnifique McCurry, hououoou!!! voilà qui me réconcilie avec cet art que j’ai pratiqué et avec lequel j’étais fâché à cause de l’autre salopard (‘artiste photographe’?) qui est trafiquant en héritage de vieille richissime… Au fait, le crobard du jour d’Erby : magnifique aussi !

    Répondre

  6. clomani

    12 décembre, 2010 à 9:55

    Quesqu’on est bien informés sur Ruminances… on apprend même qu’on a couronné une Blanche Neige chaude, qu’en fait les non alignés (parmi lesquels en effet, Rémi, l’Egypte a disparu) ont fait bloc derrière ces deux démocratie que sont la Chine et la Russie ! Sordidos grave tout ça !
    J’avais lu, en son temps, l’ouvrage d’un grand stratège chinois de je ne sais plus quel siècle et il y parlait de la vie comme de rapports d’autorité au petit peuple soumis en effet… c’était de la hiérarchie,que de la hiérarchie ! Tout ce qui me déplaît amplement.
    Pourquoi ces abrutis de militaires gradés par leurs faits d’arme auraient-ils de l’ascendant sur des gens qui cultivent la terre ou qui sont dans les arrière-cuisines ? Idem pour nos gouvernants ? Pourquoi auraient-ils plus de droit que l’ouvrier ou l’agriculteur alors qu’il est infichu de se démerder tout seul dans une forêt !
    Il me plaît à imaginer un Sarko, un Obama, ou un Poutine abandonné seul dans une forêt… ils auraient l’air fin !
    On devrait tout de même bien trouver une citation chez Lao Tseu où il dit que la hiérarchisation de la société est très mauvaise pour la santé d’une démocratie, que ce soit il y a 4000 ans ou au XXIe siècle.

    Répondre

  7. ZapPow

    12 décembre, 2010 à 15:02

    Vieux pays qui n’a pas colonisé comme les nôtres, qui a simplement défendu ses frontières…

    Vraiment ? Vous êtes absolument sûr de ça ?

    Pour info,  le lauréat (désigné) du prix Confucius a refusé d’aller recevoir son prix.

    Répondre

  8. b.mode

    12 décembre, 2010 à 15:41

    Effectivement, les tibétains vont tousser, là !

    Répondre

  9. babelouest

    12 décembre, 2010 à 16:07

    Peut-être moins que les habitants de l’ex-AEF, de l’ex-AOF, de Madagascar, du Maghreb…….

    Répondre

  10. Rémi Begouen

    12 décembre, 2010 à 16:27

    Le porte-parole du pseudo ‘Prix Confucuis’ affirme : ‘dans cinq cent ans nous aurons raison’ (lien Libé donné par ZapPow). Pour une fois la Chine vise bien loin (‘un caillou dans le brouillard!’), au lieu d’empocher des bénef à très court terme sur le dos de son prolétariat sur-exploité.
    Pour ce qui est de la colonisation, deux choses :
    1- Il n’y a pas que le Thibet qui ait été victime de l’expansionnisme chinois, encore aujourd’hui. Il y a eu autrefois le Vietnam (au moins), qui a chassé l’envahisseur chinois, avant les français et les américains. Plus, jusqu’au 16° siècle, des flottes de commerce (inégal) et de pirates, dans toute la région, jusqu’en Inde et Indonésie. Et au 21° siècle une autre forme de main-mise, notamment sur l’Afrique (dont l’Algérie)… Certes ce n’est pas le même type que le colonialisme européen d’hier et ses prolongemnts aujourd’hui, mais guère mieux…
    2 – Au sens strict la Chine n’a jamais été colonisée par l’Europe. Mais les expéditions militaires du début du XIX° (guerres de l’Opium, révoltes des Boxers…) ont été atroces, dûes principalement à des armées britanniques et françaises : D’où, par exemple, la création de l’enclave de Shanghaï (‘comptoir’!), etc. Puis ce furent les atrocités japonaises au XX° siècle… avant que les vrais nationalistes (Mao) ne triomphent enfin des faux nationalistes (Tchang Kaï Tchek, soutenu par les USA) en 1949… puis, ivres de leur victoire, ne se lancent dans des aventures désastreuses (Que 100 fleurs fleurissent, Le Grand Bond en Avant, la Révolution Culturelle…), avant l’actuelle aventure d’un capitalisme si sauvage sous la direction du ‘Parti Comuniste’ : l’horreur…

    Répondre

  11. lapecnaude

    12 décembre, 2010 à 17:14

    Rémi tu as oublié la Corée …

    Répondre

  12. clomani

    12 décembre, 2010 à 18:09

    Encore plus « hot » : le « Père-Noël » Poutine qui pousse la chansonnette « Bluberry Hill » sous les regards attendris d’un gratin de cons internationaux (Delon, Depardieu, Sharon Stone, Goldie Hawn)…
    ça vaut presque le dîner de BHL pour le 20e anniv. de sa revue ! Ca se passe à St Petersbourg, oeuf corse, la ville dont il est le maire !
    http://www.youtube.com/watch?v=IV4IjHz2yIo&feature=player_embedded#at=97
    « Vladimir Poutine a chanté vendredi soir, dans le Palais des Glaces de Saint Petersbourg, lors d’une soirée de bienfaisance au profit d’enfants atteints de maladies ophtalmologiques et du cancer, à laquelle participaient de nombreuses vedettes de cinéma européennes et américaines, comme l’a montré la télévision russe. »

    Répondre

  13. Rémi Begouen

    13 décembre, 2010 à 10:19

    ZapPow a bien raison de relever (critiquer, donc) une phrase malheureuse de Babelouest, en fin du tout premier commentaire à cet article. En fait, c’est tout le dernier paragraphe de ce commentaire, cher Babel, qui est critiquable. La Chine n’a pas ‘simplement défendu ses frontières’ mais les a beaucoup étendues, vers l’Ouest surtout et vers le Nord. Le Vieil Empire Chinois antique était restreint, à l’Est dans une zone s’étendant à peine de Canton à (peu à peu)Pékin, qui ne deviendra capitale de ‘la Grande Chine’ actuelle que tardivement. C’était déja un territoire considérable, peut-être équivalent à l’Allemagne+la France… et qui a connu de très nombreux conflits internes, tout comme l’Europe moyen-âgeuse. Il y a eu bien des invasions venant du nord mongol (des Mongols parvinrent à devenir Empereurs…) et, certes, c’est contre ce danger permanent que fut laborieusement construit l’immense serpentin de ‘La muraille de Chine’ (il paraît que c’est la seule architecture humaine qui se voie sur terre par des astronomes!). Il n’y avait pas de ‘muraille’ à opposer à l’intrus nouveau, imprévu, l’européen, puis le japônais, venants de la mer…
    D’autre part l’Europe n’est pas si ‘jeune’ que ça – par rapport à la Chine – si l’on veut bien admettre son origine culturelle à l’Empire Grec antique! Certes, il a manqué à l’Europe des Empereurs assez puissants pour l’unifier (Charlemagne, Charles-Quint, etc. ont essayé!), mais c’est peut-être bien mieux ainsi!…
    Bref l’histoire de la civilisation chinoise, qui a rayonnée sur toute l’Asie de l’Est (surtout Japon et Corée), est bien aussi complexe que la nôtre, moins unifiée…
    Quant à l’avenir, il appartient à tous les citoyens du monde!

    Répondre

  14. Rémi Begouen

    13 décembre, 2010 à 11:39

    J’ai cité çi-dessus Charlemagne et Charles-Quint comme Empereurs tentants d’unifier l’Europe, parce que j’étais dans l’histoire relativement ancienne. Pour l’époque récente, il convient d’ajouter les tentatives de l’Empereur Napoléon I° et du Führeur Hitler… Plus, actuellement, Monsieur Trichet (nom révélateur?) de la toute puissante banque centrale européenne, qui dirige tout ou presque !

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Tarnac et affaires louches

Coupat est une affaire comme l’État en produit de manière ponctuelle. Une affaire co…