( 13 décembre, 2010 )

Hortefroid dans le dos

hortefroid.jpgAu Panthéon de l’incompétence, aux Jeux Olympiques de l’approximation et au nirvana de la pensée douteuse, son altesse sécuritaire occupe dans chacune des compétitions une place de choix. Tour à tour, salle principale du monument hystérique, médaille d’or du concours de marteau et guru de la secte ad hoc, il brille constamment de mille feux. Protégé  par son ami de trente ans, le clermontois multiplie en toute impunité les bourdes et les saillies pathétiques. Pour le quart du huitième de ses fumeuses petites phrases, des préfets se sont vus renvoyer à leurs chères études. Lui non. Il semble même, qu’encouragé par d’obscurs acouphènes élyséens, il ait depuis quelques jours, passé la surmultipliée en matière d’inepties politico-médiatiques.

On se souvient de ses propos pour le moins hasardeux au sujet des supposés « auvergnats ». «Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes ». L’intronisé ministre des cultes ne s’aperçut même pas qu’au détour d’une plaisanterie visant un militant UMP d’origine maghrébine, il stigmatisait toute la population musulmane française. Il fut condamné le 4 juin 2010 pour injure raciale. Depuis, il a fait appel. On attend désespérément le match retour curieusement reporté  aux calendes grecques et finalement programmé début 2011. On implore juste tous les saints encore en vogue que la justice fasse indépendamment son turbin.

On se remémore honteusement son épisode estival dit de la chasse aux roms. Tartarin téléguidé par le vacancier du cap Nègre, le quidam s’affichait à la une des ondes aoûtiennes en fier pourfendeur des vilains gens du voyage. Montrée du doigt par la communauté internationale, son action délicate et mesurée mérite de figurer au tableau d’honneur des pires véneries franchouillardes.

La semaine dernière, il s’est pris les pieds dans un tapis de poudreuse. Totalement dépassé par les évènements, il a cru bon d’éructer plein d’aplomb « qu’il n’y avait pas de pagaille » tandis que des milliers de franciliens restaient bloqués sur des routes enneigées, couchant là dans leur caisse, là sur leur lieu de travail, là chez l’habitant ou dans un super U réquisitionné pour l’occase. Sûr qu’à force de démanteler les DDE pour faire des éconocroques à la mord-moi le neuneu, on a fini par désorganiser les services. C’est la faute à Météo France a accusé en substance le dénonciateur Fillon. Ben voyons. Chasse-neige et tradition, tel devrait être le nom du nouveau parti (d’en rire) de Brice premier.

Dans la foulée glissante de ses dérapages incontrôlés, notre champion du monde a cru bon d’intervenir suite à une décision de justice. Rappel des faits : sept flics avaient rempli un faux procès-verbal pour masquer un accident imputable à un des leurs. Ils avaient injustement accusé l’homme qu’ils poursuivaient et l’avaient tabassé sans vergogne. Le tribunal les a condamnés logiquement à de la taule ferme. A presque rien pourtant, un an maximum pour les plus sanctionnés. Le jugement n’a pas plu à leurs pairs qui ont fait la bronca devant le palais de justice avec sirènes et gyrophares.

Qu’a décidé leur chef d’après vous ? Croyez-vous qu’il ait mis à pied les frondeurs ? Qu’il ait applaudi des deux mains la logique tentative de moralisation des forces de l’ordre ? Que nenni ! Il a soutenu les ripoux, en qualifiant la sentence judiciaire de « disproportionnée ». On se pince. Même Michel Mercier, à la fois marquis des anges centristes et garde des sceaux percés, a pris la mouche et a défendu les magistrats. Faut dire, quand, au prétendu pays des droits de l’homme, le ministre de l’intérieur critique les décisions de justice, la démocratie a manifestement du plomb dans l’aile. Erreur de casting ou accident industriel, on se demande encore par quelle aberration politicarde, ce gaffeur d’état soit encore en poste…

Depuis trois berges et demi, on croyait avoir tout vu et tout subi en Sarkozie décomplexée. Entre Woerth, Morano ou Lefebvre, la guerre des étoiles battait son plein au firmament de l’abscons. Force est de constater que l’an pire contre-attaque.

twitter.giffacebookicon3.gif

 

21 Commentaires à “ Hortefroid dans le dos ” »

  1. lediazec dit :

    C’est à un pilonnage systématique auquel nous assistons. Qu’il s’agisse de Dati en son temps, de sieur Lefebvre, de Besson ou de Brice, toujours lui, tout concorde : mettre à bas les derniers vestiges d’une justice moribonde. Si on ajoute à cela le rôle de catalyseur joué par les medias dits populaires,crimes et agressions diffusés jusqu’à satiété, l’orchestration est parfaite. Si nous ne nous réveillons pas, la migraine va être violente.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  2. Rémi Begouen dit :

    Hier, France-Inter invitait en grande pompe le dit Brice, annoncé moulte fois. Ouf, j’ai fermé le poste : j’avais bien mieux à faire, finir ma lecture du beau roman de Robert Bober : ‘On ne peut plus dormir quand on a une fois ouvert les yeux’ (recommandé il y a une quinzaine de jours ici par Gérard Lambert, libraire de ‘La voix au chapitre). Quel beau roman !
    Le pas beau Brice dit le contraire : ‘Dormez braves gens, Auvergnats y compris, je m’occupe des méchants Roms, Arabes, etc’
    Beurk, quelle racaille cette basse-cour autour du coq qui trône sur son tas de fumier!!

  3. babelouest dit :

    Super, ton papier, B.mode. Et l’illustration d’Erby, chapeau ! chapeau ! chapeau ! (trois fois) Du grand art face aux tares du régime qui nous prend pour des bananes. Là, le classement de l’ultime boulet devrait voir se concrétiser un bond désespéré de la cote du monsieur.

    Bonne journée ensoleillée , le ciel s’éclaircit à vive allure alors que les nuages sont absents. La météo est bonne mère, pas comme les prédateurs qui investissent l’État à leurs fins personnelles.

  4. clomani dit :

    L’indignation ne m’a pas quittée depuis vendredi, jour où j’ai appris que des keufs manifestaient pour soutenir des collègues qui avaient menti, déguisé leurs témoignages et avaient, ce qui me semble tout à fait normal, été condamnés pour ça !
    Là-dessus, mon indignation a viré à la grosse colère quand j’ai entendu Brice-the-not-nice ! Nan mé ! C’est le royaume des gangsters, ce gouvernement !
    Quand il s’agit d’envoyer des jeunes au faciès du côté d’un transformateur à Clichy sous Bois, y’a du monde, quand il s’agit de tuer au taser aussi, quand (comme à Marseille) on se sert d’un flash-ball contre une personne qui est à 50 cm et qui fait un malaise, y’a du monde au balcon ! Quand il s’agit de reconnaître la responsabilité et de remettre en cause certaines méthodes, là y’a plus personne.
    Tout ça pour assurer la sécurité des riches ? Allez, on va dire du mal des juges de Bobigny, c’est dans le 9-3, sont pourris comme la population de Bobigny !
    J’avoue avoir été étonnée de la « saillie » (mollassonne) du nouveau ministre de la Justice (dont on a su qu’il avait une casserole au moment de son arrivée)… à mon avis, il va bien vite s’écraser après avoir été remis dans le rang par sa petite majesté.
    En tout cas, nous vivons des moments très graves, ça monte d’un cran toutes les semaines et les JiTé nous bassinent avec les courses de Noël, et la neige (sauf que, la semaine dernière, moi je savais qu’il allait tomber des tonnes de neige en IDF, alors que je n’ai pas de bagnole).
    Ca a l’air de quoi, un Fion en balade à Moscou qui dégueule sur les services de météo-France pour se dédouaner d’un manque évident de moyens et de la connerie des Franciliens qui se croient les maîtres du monde au volant de leurs bagnoles de m… parce qu’ils ne veulent pas se mélanger avec la valetaille ?
    Moi, ce qui m’énerve, c’est qu’il y a de moins en moins de gens de presse qui soient choqués par ce qu’il se dit au plus haut niveau de l’Etat ! Heureusement qu’il y a cet « égoût d’Internet » !

  5. b.mode dit :

    Chaque jour, les limites de la décence sont un peu plus repoussées. Je ne comprends pas comment cet incapable peut encore être en place… Et on nous annonce le retour médiatique de Woerth. A Bordeaux, les magistrats locaux s’inquiètent. Le dossier n’est pas encore arrivé à Bordeaux…. Pire, on veut faire nommer des magistrats parigots juste pour instruire l’affaire Woerth… Vous voyez l’idée sous-jacente ?

  6. clomani dit :

    Mmmmmouaii, pas compliqué ! Des juges à la botte qui vont être de plus en plus nombreux ! Aaaargh!
    Qu’est-ce qu’on pourrait faire ? Parce que là, personne n’en a rien à battre. Sont tous le nez dans le guidon des cadeaux ou celui de la consommation.
    Nantes, Paris, tout pareil ! On ne voit plus les pauvres, les riches se montrent consommant ! Plus de manif, plus de contestation, ou alors très discrètes ! Rien que des petites initiatives à droite et à gauche (géographiquement j’entends) et rien en toute unité !

  7. Rémi Begouen dit :

    Mmmmmmouai, tu as deux fois raison, hélas, Clomani! Et sur les ‘juges à la botte’ (Woerth, le retour??: Non mais, c’est à tomber sur le cul!). Et sur ‘le nez dans le guidon’ du Papa-Noël. Cette année, ça recommence : un papa ou une maman me montre à ses gamins par un ‘voilà le Père Noël!’ très joyeux… Et je répond toujours : ‘Le Père Noël est une ordure ! moi pas !’… ce qui souvent fait incident : ‘Faut pas dire ça aux petits!’ – ‘Faut pas m’appeler comme ça sans mon consentement’, etc. Conclusion : Comme tous les ans depuis très longtemps, je ‘boycotte’ en solitaire le 24/25 décembre. Il fut même un temps où je jeûnais à cette date, en protestation, vaine. Maintenant, c’est comme d’hab, pâtes, riz ou patates, avec un petit liant, et un coup de rouge, ni plus ni moins que le reste de l’année (sauf parfois le 1° janvier, où j’essaie de faire avec des potes honneur à l’avenir : et en 2011, il va faire chaud aux fesses du Tsarko, j’en suis sûr, allons-y!)

  8. b.mode dit :

    Je veux pas dire mais père Fouras te sied mieux au teint ! ;)

  9. clomani dit :

    Rhô, mais tu n’as pas les rondeurs « pèrenoëlesques » Rémi ! Sont cons ces beaufs ;o)) !
    T’as raison, faut faire peur aux mômes, qu’ils soient un peu moins cons que leurs aînés ;o).
    Moi aussi, apnée en solitaire (ça ressemble à ça en tout cas) pendant les vacances scolaires Noël et Nouvel An ! Les rares amis que j’ai à Paris partent tous faire Noël en famille dans leurs provinces, puis restent pour garder leurs petits enfants et reviennent pour la rentrée. Du coup, je m’enferme chez moi sans voir personne.

  10. Rémi Begouen dit :

    B.mode – à propos de mon teint, cette anecdote qui date d’une bonne douzaine d’années, lorsque j’habitais ‘La’ rue piétonne de ma ville (devenue aujourd’hui ‘mixte’ entre acier-sur-roulettes et piéton : merci les revirements de la municipalité PS ‘moderne’!, ce n’est qu’une parenthèse…)
    Ce début décembre, donc, je suis contacté par le président de l’association des commerçants de la dite rue pour y ‘faire le Père Noël’, rémunéré. Je décline l’invitation, mais propose un candidat au poste à ma place, dont je serais le photographe bénévole. OK…: Il s’agit d’un jeune ami gadeloupéen, au faciès souriant de ‘Banania’, qui convainct…
    Il a beaucoup de succès, d’étonnement, sous sa barbe blanche postiche. Plus quelques insuccès, de gosses apeurés dont on devine qu’ils ont sans doute une ‘éducation franchouillarde’ étroite… Puis arrive l’incident majeur : le passage dans notre rue du ‘Père Noël officiel, en calèche’, de la municipalité PS : On nous donne l’ordre de déguerpir de la rue, le temps du passage, puisqu’il n’y a, chacun le sait, qu’un seul Père Noël (comme un seul Dieu… à moins qu’il n’y en ait zéro!). Nous refusons énergiquement, avec le soutien du président de l’asso et le ton monte, jusqu’au moment où le dit ‘Père Noël en calèche’ m’interpelle : ‘Tiens, Rémi, attrapes ça!’ en me lançant un gros paquet de bonbons à distribuer. Interloqué de l’apostrophe, après reception du colis je m’approche du gars et le reconnaîs sous son masque : un copain dans la mouïze!!
    Bref, l’incident est clos. Nous allons tous deux, le guadeloupéen et moi, boire un pot, le temps du passage de la calèche. Les gosses, eux, sont bien contents d’avoir plusieurs ‘Père Noël’ (on sait que l’humanité est plus tolérante lorsqu’elle est polythéiste que lorsqu’elle monothéiste, incise!)…
    Mieux : Mon pote ‘Banania’ est si photogénique que je fais un tabac de mes photos, avant et après cet incident. Nous allons même dans quelques appartements, faire des ‘séances photos’, avec gosses sur les genoux du bronzé Père Noël…
    Je partage ensuite avec mon pote guadeloupéen ma recette et lui laisse son indemnité ‘professionnelle’ intégrale : Petit pécule qui lui a permis d’aller voir ailleurs… la vie, tant mieux !
    Mais depuis, marre de Noël!!

  11. lapecnaude dit :

    Cette fois ci j’en ai marre de lire des blogs xénophobes ou racistes ou alors tellement hors de propos sous pretexte de se « libérer » et de se montrer comme on est spirituel et intelligent … j’ai eu tort, j’ai encore marché, j’ai répondu, mais ils sont tellement « fondus » que c’est peine perdue.

    Cela va être Noël, ben ouiche, le pompier « volontaire » qui est passé tout à l’heure me proposer leur calendrier me disait que des gens (et beaucoup, les renvoyaient en les agonisant de vilains mots, même çà ils osent le faire. Mais quand ils ont fait des conneries sur la route et qu’ils se font récupérer par ces volontaires (le prix de la vaccation n’est même pas au SMIC), là ils sont contents. Quand je pense que le bled où j’habite est constitué partie retraités et partie trouffions … çà me débecte.

    Et comment qu’tourne le monde ma pôv dame ! De la délation du haut en bas de l’échelle, de la connerie, de la bétise pour le reste. On pense au réveillon, pas au reste.

    Je me demande si fêter Noël, une fête religieuse, ce n’est pas donner du grain à mondre à tous ces islamophobes, animistophobes etc … de France. Soit on fêtes TOUTES les religions, soit on en fête aucune, tant pis pour les jours de congés …

  12. clarky dit :

    erf pecnaude, pourquoi tu t’emmerdes à les lire, t’y es fadade ou bien ;)

    assurément c’est nowel bientôt, et voir tous ces laïques fêter religieusement la nativité me fait pisser de rire, et oui j’ai pas de violon…
    finalement, le tout religieux comme le tout laïque me casse définitivement les roubignoles, l’intégrisme laïque ne vaut guère mieux que les illuminés religieux !

    huhu, les pompiers françoise. mes voisins ump d’à côté ont trouvé la parade pour ne rien leur filer, ils envoyaient leur fille, une petite prétentieuse de 16 piges, dire que sa maman n’est pas là et qu’elle n’a pas de quoi donner. c’est ce qu’on appelle ne pas avoir de figure, surtout quand leur gros 4X4 de m’as-tu vu trône devant leur portail. depuis ils ont adouci le calvaire de la pauvre gamine, ont fait installer un interphone, beaucoup plus classe…

    perso je crache mes 20 euros annuels ;)

  13. lapecnaude dit :

    Penses-tu Lolo, mon mari était instructeur « sauveteur réa », pompier volontaire bien sûr, si bien que dans le pays s’il y avait quelque chose, surtout au moment de midi où on était tous en salle à manger, tu entendais quatre ou cinq bipers hurler en même temps. Fallait pas qu’ils soient trop cardiaques quand même mes anciens. En principe, tous les jeunes (filles et garçons) que j’ai eu en TUC et autres contrats passaient par la caserne passer leur BNS.

    Une fois nous rentrions du restau d’à côté quand cela a bipé, Jacques a continué tout droit à la caserne et m’a laissée en plan et j’ai eu la plaisir de voir un de ses collègues arriver à toute berzingue sur son vélo avec des tennis aux pieds et RIEN sur le corps (il avait dû être dérangé en plein vol)

    Les 14 juillet, on avait droit au défilé complet(pompiers, gendarmes), « at home » (le parc et l’établissement étaient très grands), avec fanfare communale, délégation du Conseil Municipal, maison pavoisée (le boulot !) et mes anciens étaient heureux comme tout, avec l’apéritif, barbecue, merguez à volonté … j’ai de sacrés sovenirs photos.

    Les réveillons ne se terminaient pas avant 3 heures du matin, j’ai eu un de mes clients qui venait de se faire refaire une hanche à Paris arriver en taxi parce qu’il ne voulait pas manquer la fête. Après avoir quitté cette maison je n’ai plus jamais fêté Noël.

  14. babelouest dit :

    Chez nous c’est toujours la fête le 25, et à 14h30 on ouvre le champagne. Cette année, pour la première fois, c’est chez mon fils que çà va se passer. Il fêtera ses 30 ans.

  15. b.mode dit :

    Hortefeux désavoué par Fillon http://www.liberation.fr/societe/01012307890-justice-fillon-corrige-le-tir-d-hortefeux
    Paraît d’après un conseiller de l’Elysée que Sarko soutient Hortefeux en secret ! Pathétique banana republic !

  16. babelouest dit :

    Logique, Sarkozy n’est là que pour mettre la pagaïe, c’est pour çà que ses sponsors l’ont fait élire. Il lui faudrait un Tshirt avec devant Goldman Sachs, et derrière Bouygues, en grosses lettres.

  17. tueursnet dit :

    La justice sur le banc des accusés:
    Jadis, si je me souviens bien…
    Au fond, siégeait un grand homme, appelé Juge ou président, assis entre deux assesseurs, un qui ronronne et l’autre qui marmonne.

    A gauche ou à droite de cette sainte trinité, qui a l’ingrate mission de vous juger, condamner ou relaxer, il y a toute une rangée de citoyens triés sur le volet et qu’on appelle les jurés. De braves gens qui vont peser de tout leur poids sur l’issue des débats.

    Et puis, vient l’intrus, le greffier qui va énumérer vos chefs d’inculpation. Faire le point sur vos crimes et délits…sans le moindre sens de la répartie.

    L’avant dernier larron va vous charger de tous les maux, aggraver vos défauts, ressasser vos méfaits et signifier à toute cette naïve assemblée que votre cas est vraiment désespéré.
    C’est le chat noir qui prononce ce genre de réquisitoire pour que même les aveugles puissent vous apercevoir. Il est censé représenter l’ordre public et l’intérêt général… mais il est payé pour vous transformer en passoire.
    Le Proc… c’est comme ça qu’on l’appelle…
    Il va vous croquer comme Eve a croqué la pomme avec tout le désastre qui a suivi et que nous avons tous, un jour ou l’autre, subi.

    Le dernier à parler, c’est votre porte parole ou votre avocat… il est censé vous défendre et vous protéger contre cette société qui vous a mis sur le banc des accusés.
    Il va plaider, faire son plaidoyer pour diminuer votre peine et atténuer leur haine.
    Mais en vérité, il ne fait rien d’autre que tourner autour du pot pour insinuer qu’il n’est peut-être pas cassé !

    Et puis… et puis… on finit par ne plus rien entendre… il y a comme un bruit sourd qui s’empare de tout ce qu’il y a autour… on ne voit plus que des lèvres remuer… plus aucune réplique ne vous atteint ni le cœur ni le foi… vous vous dîtes… que fait la justice ?
    Est-elle irréelle ou seulement sur réelle?

    Pour mettre fin à mon supplice, j’ai plaidé coupable et reconnu d’avoir abattu froidement avec une balle dans le dos celui qui a violé le secret de l’instruction qui me concernait et communiqué à la presse quelques pièces de mon dossier.
    J’ai pris le max ! Le maximum de plaisir en rendant justice à la justice

    Avant de monter sur l’échafaud, ils m’ont tout de même permis de dire mon dernier mot : Vice…Justice…Police…
    « Permettez-moi cet aveu dépouillé d’artifice,
    J’aime à voir que du moins vous vous rendiez justice,
    Et que, voulant bien rompre un nœud si solennel
    Vous vous abandonniez au crime… en criminels. »

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Justice

  18. clomani dit :

    Broutefeux est protégé par son maître, Sarko ! Il est tranquille, il peut répéter ses conneries…
    Il ratisse à droite et il est là pour ça. Son air con le sert d’ailleurs. Droit dans ses bottes, il continue dans le mépris affiché de la République, de la Constitution, de la loi.
    Un Ministre de l’Intérieur gangster/policier/porte-flingue, un Président menteur et mouillé dans des affaires.
    Vive la France sarkozyste ;o(((… ô rage, ô désespoir !

  19. kika dit :

    Et que pensez vous des 53% de citoyens qui ont voté pour çà ?
    @remi : je te propose de passer du 24 au 26 décembre avec moi !!!!!!!

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|