Accueil Politique Estrosi… Aussi !

Estrosi… Aussi !

13
0
720

doigtdhonneur.jpgLes doigts d’honneur 2010 à peine attribués, avec Woerth en  vainqueur incontestable, devant Hortefeux et Lefebvre, certains commentateurs n’ont pas tardé à donner les noms de tous ceux qui, en Sarkozie, auraient mérité de figurer dans la liste soumise à votation. Tel est le cas pour les Copé, Jacob, Lagarde et autres Benoist Apparu… C’est que la liste est longue chez les Dents Longues. Mais, comme on dit, tout choix est arbitraire.

Avec son modeste 4 %, Christian Estrosi se situe dans le ventre mou de ce classement, juste derrière la dondon Bachelot, forte de sa gestion H1N1. Pas content de ce classement, très en dessous de sa valeur, le député-maire UMP de Nice, prépare d’ores et déjà la saison prochaine, la haine chevillée au corps. C’est en boulet de canon qu’il ouvre les hostilités. Confituré d’une mélasse abjecte, il s’apprête à déposer dès la rentrée parlementaire une proposition de loi visant à abaisser la majorité pénale à 16 ans. S’appuyant sur l’idée qu’on puisse devenir député dès l’âge de 18 ans, monsieur Estrosi devance les précurseurs en matière punitive et convoque la presse pour un show des bas instincts ! Faisant feu de tout bois, il préconise que ces mineurs soient jugés par des « tribunaux de droit commun » et, de fait, condamnés comme des adultes, modifiant l’ordonnance de 1945, trop laxiste à son goût, car « la peine qui leur est appliquée est divisée par deux par rapport à des majeurs, sauf exceptions ».

Comme souvent devant l’inefficacité du politique à proposer des projets de société dignes de ce nom, le chemin le plus court étant aussi le plus radical, pourquoi ne pas transformer, une fois pour toutes, les écoles en univers carcéral ? Par ricochet cela aurait l’avantage de désencombrer les prisons françaises dont le niveau de saturation a atteint depuis longtemps sa cote d’alerte et inquiète même les autorités européennes. En supprimant l’Éducation Nationale et tout autre forme d’enseignement, les économies dégagées pouvant très bien servir à créer des emplois de garde-chiourmes et à transformer les bâtiments scolaires en prison. Pourquoi ne pas imaginer une puce électronique pour les nouveau-nés, afin de détecter dès le plus jeune âge leurs tendances à faire le mal ? Au troisième jouet brisé, ni une, ni deux, direction les galères ! On conduirait les forçats par voie maritime loin, très loin de notre bienheureux hexagone, dans un endroit qui ne leur laisserait aucune chance d’échapper à une justice expéditive. Ici, par exemple. Mais il n’y a pas que là. En y cherchant bien, comme le signale l’organisation Survival International, il existerait dans le monde « une centaine de groupes humains totalement isolés »… Et tout aussi expéditifs ?

D’ici à la présidentielle s’étalera la palette de la surenchère, chacun cherchant, non pas construire, mais à se maintenir coûte que coûte. Il va nous falloir méditer cette phrase de Miguel de Unamuno, philosophe espagnol, mort en 1936 à Salamanque, s’adressant à des fascistes, si nous voulons éviter la dérive dangereuse qui s’annonce : « Vous vaincrez parce que vous possédez une surabondance de force brutale, vous ne convaincrez pas parce que convaincre signifie persuader. Et pour persuader il vous faudrait avoir ce qui vous manque : la raison et le droit dans votre combat. »

twitter.giffacebookicon3.gifwikio1.jpg

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lediazec
Charger d'autres écrits dans Politique

13 Commentaires

  1. b.mode

    3 janvier, 2011 à 12:53

    Paraît que Manu Valls postule pour 2011 ! Pas de raison qu’il n’y ait que des sarkozystes dans ce joyeux concours ! Il y a des cons partout ! http://www.lepoint.fr/politique/manuel-valls-au-culot-03-01-2011-126216_20.php

    Répondre

  2. lediazec

    3 janvier, 2011 à 12:56

    Mais Manu est un récidiviste. Il avait failli, en son temps, franchir le Rubicond et failli rejoindre Besson chez les vendus.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  3. b.mode

    3 janvier, 2011 à 13:04

  4. lediazec

    3 janvier, 2011 à 13:08

    Comme de bien entendu ! Y a du boulot chez les socialos pour développer la dynamique de la victoire pour 2012 ! Remarque, quand je vois l’attitude de certains « militants » au sein même de la blogosphère, je m’aperçois que le terme de « socialiste » a vécu !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

    Répondre

  5. b.mode

    3 janvier, 2011 à 13:16

    Clair, c’est affligeant de conformisme et parfois même de collusion avec les idées les plus nauséabondes. Mais, là Valls va nous faire une besson like !

    Répondre

  6. lapecnaude

    3 janvier, 2011 à 14:04

    Qu’est-ce que le PS y perdrait ? En tant que militante je demanderais volontiers son exclusion.

    Répondre

  7. Rémi Begouen

    3 janvier, 2011 à 16:41

    C’est plaisant et juste de ‘taper’ sur ces divers(es) con(ne)s de politiciens, bravo… J’avoue ne pas y connaître grand chose dans le détail de ces énergumènes, ni, pire, avoir envie d’y aller voir de près, à part lire avec jubilation (voire émotions d’effroi, de dégoût), tous les articles qui y sont consacrés par vos soins (plus les liens, parfois très précieux). Moi, par paresse peut-être (et peut-être pas!), je ne vais pas voir dans le détail, je fais dans le gros. C’est clair : Il y a d’anciens gaullistes historiques qui, à 93 ans, appelent à s’indigner, tel Stéphane Hessel. Il y a d’anciens socialistes comme Jaurès et Mendès, qui se retournent dans leurs tombes. Il y a l’avenir du peuple,…le nôtre, pas celui de ces énergumènes !

    Répondre

  8. b.mode

    3 janvier, 2011 à 17:42

    Malheureusement père fouras, on tente de vivre avec notre (vilain) temps. pas les moyens de se réfugier dans des utopies hasardeuses… ;)

    Répondre

  9. clarky

    3 janvier, 2011 à 18:16

    pour manu, faudrait juste lui dire tchao, ses valls à 3 temps ne font plus rire personne, manquerait plus que cet iconoclaste socialiste nous fasse une christophe lambert, genre les 35 heures, lui les fait en une journée… je savais bien que greystoke n’était pas un rôle de composition mais à ce point :)

    Répondre

  10. b.mode

    3 janvier, 2011 à 18:21

    Valls est une verrue du corps socialiste. Il faut l’opérer d’urgence. Malheureusement, il n’est pas le seul. Sarko a un boulevard devant lui, en ayant paradoxalement tout raté et tout détruit en France profonde ! Quels minables !

    Répondre

  11. clarky

    3 janvier, 2011 à 18:34

    si tu insinues que le ps est un grand corps malade, je suis assez d’accord.
    martine devrait lui dire « bouge de là », mais y’a une autre frappadingue en embuscade, et là plus question de verrue mais de métastase, et ça risque très vite de se généraliser…

    Répondre

  12. b.mode

    3 janvier, 2011 à 19:01

    Je dirais même plus ! le ps est en décomposition ! et méluche a beau essayer de faire du compost avec toussa, il ne va récolter que des restes…

    Répondre

  13. lapecnaude

    3 janvier, 2011 à 23:15

    Râlez pas trop, c’est pas parce qu’on ne gueule pas qu’on n’existe pas, et pis Clarky ne cause pas comme çà d’une dame quand même.

    Comme ce foutu gouvernement ne veut pas diffuser les chiffres statistiques de sa déconfiture, pourquoi ne pas noter chaque mois les principaux ministres et leur patron selon leurs mérites ? Ce serait marrant : tel mois Sarko a dépensé tant de kérosen pour sa campagne, Hortefeu a oublié de signaler telle mémère qui s’est fait voler son chien … puisque maintenant les journalistes de télévision se sont mis au niveau des écrivaillons de ce journal à sensation « DETECTIVE » avec ses titres accrocheurs pour nécrophiles (leur fallait quand même une drôle de formation à ces gus pour sortir des trucs, ils avaient dû faire la même école de l’ami D.)

    Les z’info ? Rubrique des faits divers visant surtout la diversité, suivez mon regard.

    Répondre

Répondre à lediazec Annuler la réponse.

Consulter aussi

La danse des seconds couteaux

Aussi mystérieuse et insondable que la Sainte Eucharistie pour le profane, l’affaire…