( 5 janvier, 2011 )

Hessel, de l’ombre à la lumière

stephanehessel.jpgStéphane Hessel est un homme qui a toujours vécu à l’ombre. A l’ombre du gaullisme. A l’ombre de la politique politicienne et du microcosme. Il a traversé sa vie non pas comme une ombre, mais comme un éclat lumineux que les gens pressés ne peuvent pas distinguer tant le festif et le pressé colonisent le temps réfléchi. Au crépuscule de sa vie, cet homme qui a vu tomber la pluie, s’attarde sur un aspect de ce phénomène avec une pointe d’indignation. Il se sent redevable de l’offrande que la vie lui a faite : vivre. A ce titre il a une dette envers lui-même et il tient à s’en acquitter avec honneur. En ces temps obscurs, les hommes d’honneur son rares, inclinons-nous sans nous abaisser.

En quelques pages de constat et de réflexion, il a jugé utile – pour sa conscience – de jeter un oeil sans complaisance, pour ne pas dire déplaisant, sur notre époque, qui sera bientôt son passé. Une sorte de passage de témoin pour qui veux s’éclairer. Son opuscule a du succès. Ce succès, disons-le, ne doit rien au concept du buzz tel que conçu et numérisé par une faune plus disposée à courir qu’à réfléchir. Ajoutons, pour être complet, qu’il ne touche aucun droit d’auteur avec ce succès de librairie qui, en une trentaine de page, concentre beaucoup plus que bien de dissertations savantes au vide sidérant. Une telle simplicité dérange beaucoup de gens. Pensez ! Tant de lumière en si peu d’espace !

Contrairement à la pensée admise, l’indignation de ce vieux monsieur n’est pas l’oeuvre d’un révolutionnaire de type intégriste, arborant un couteau entre les dents, exhortant les masses à tout détruire sur son passage, bâtissant sur les ruines fumantes du vieux monde, un monde nouveau au parfum utopiste. On se rassure ! Monsieur Hessel est un vieux monsieur très sage qui a peur, non pas pour son avenir, mais pour le nôtre. C’est un homme de compromis. Un social-démocrate, comme il se définit lui-même. Il est un homme responsable qui ne veut pas nous quitter sans nous dire ses craintes, sa désolation et ses peurs. Tous ces sentiments sont palpables à tous les étages de la vie sociale et politique et il lance un cri d’alarme contre le pire qui s’annonce par la faute d’un système corrompu et inadapté. Il nous dit que quelque chose ne fonctionne pas, aussi bien au niveau national que mondial. Son indignation n’a rien de négatif, dans le sens où il trouve le moyen de nous donner des raisons d’espérer. Stéphane Hessel est un homme de bonne volonté muni d’un niveau de maçon avec lequel il indique le degré de faux aplomb qui touche l’immeuble censé nous abriter.

Sinon, politiquement, Stéphane Hessel est cet homme sage que la classe politique se doit d’écouter si elle ne veut pas un jour prochain payer le prix fort. Ce cri d’indignation, nous citoyens, devons l’avoir présent à l’esprit pour continuer d’avancer dans le bon sens.

Certains idiots, réactionnaires à la petite semaine, se pensant « originaux », pour créer le buzz, jouent les ramasse-miettes, cherchant à lui casser les reins. Ridicule. Minuscule. Totalement nul. Si vous ne trouvez pas l’originalité au fond de vos crânes, autrement qu’en salissant ce qui ne doit pas l’être, on ne peut rien pour vous, vous êtes déjà nécrosés !

twitter.giffacebookicon3.gifwikio1.jpg

 

 

28 Commentaires à “ Hessel, de l’ombre à la lumière ” »

  1. b.mode dit :

    Merci à toi Rodo pour ce billet. Incessamment sous peu, ruminances va effectuer une transhumance et changer de crémerie, l’hébergeur unblog n’évoluant plus depuis des lustres. Plus de détails très bientôt

  2. babelouest dit :

    Hessel, et c’est le dernier des sages peut-être. Le succès de son opuscule est la preuve que le terreau des citoyens est encore bon, malgré la propagande de la vraie droite et de la fausse gauche. Reste à mettre en pratique cette indignation, malgré la pression des médias : celle-ci va être colossale.

    Reste à la vraie Gauche de devenir vraiment crédible, ce qu’elle peine à faire tant de simples questions de personnes la secouent elle aussi.

  3. des pas perdus dit :

    Espérons que les lecteurs de Hessel décideront d’entrer dans l’action…

  4. lediazec dit :

    @ Des Pas Perdus. Espérons, mais ça est une autre paire de manches ! Comme on dit : le ciel est grand…

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  5. Rémi Begouen dit :

    Belle présentation du petit livre et de son succès magnifique. Je regrette que tu n’en ais pas dit plus sur la si longue carrière de Hessel et sa constance à se dévouer pour de justes causes, en premier lieu celle de la Justice pour la Palestine… Ce descendant de Juifs Allemands, évadé de camp nazi, rejoignant De Gaulle à Londres, participant à la rédaction de la Déclaration des Droits de l’Homme à la création de l’ONU, etc…. c’est même fait traiter ‘d’anti-sémite’ par certains zélateurs d’Israël !

  6. clomani dit :

    A « arrêt sur images », s’est déclenché une grosse polémique depuis que la Rédaction (mais nous soupçonnons Schneidermann) a affublé d’un turban (faisant référence au best-seller des chroniques du Sarkozistan où tous les leaders UMPistes sont coiffés d’un turban).
    Nous sommes plusieurs à nous être offusqués de cette coiffe posée sur une page du net par un patron de site qui, ainsi, prenait position contre Hessel.
    Schneidermann a répondu ensuite qu’il critiquait le « suivisme et l’engouement médiatique » et la consesualité de Stéphane Hessel et qu’il avait été coiffé d’un turban en tant qu’appartenant à la sphère française du Sarkozistan.
    Depuis, deux camps s’affrontent : ceux qui trouvent que Hessel aurait mieux fait de ne pas dire qu’il était pour le PS de Martine, qu’il est trop « à la mode » et ceux qui trouvent -comme moi- qu’on a mis plus d’un mois à parler de son oeuvre (qui n’est pas seulement ce petit opus de 30 pages qui s’arrache) alors qu’il a commencé à se faire traiter d’antisémite par quelques sionistes échevelés (dont P.H. Taguieff) en novembre dernier. On dirait que le succès de son petit bouquin a fait se retourner lémédia qui avaient repris les accusations d’antisémitisme… Stéphane Hessel a même été invité au « Grand Journal » ! La boboïtude suprême invitant un nonagénaire qui appelle à l’indignation.
    On dirait que Stéphane Hessel n’avait jamais existé avant cette phrase ! On dirait que Stéphane Hessel propose un programme politique en disant « indignez-vous » ! On pourrait même dire que certains journalistes-écrivains sont jaloux du succès de ce petit bouquin (dont on rappelle qu’aucun bénéfice ne sera touché par S. Hessel). Et quand je dis « on » là, je vise lémédia… qui ne s’indignent jamais, ô grand jamais, de tout ce qu’ils nous assènent comme contre-vérités et paroles pré-emballées toute faites, ou lorsqu’ils s’acharnaient à dire que les grèves étaient de moins en moins suivies, etc.
    Je leur réponds, à tous, que Stéphane Hessel est un exemple, qu’il nous faut absolument commencer à nous indigner… que l’indignation est un début…
    Ensuite, M. Hessel qui est un vieux monsieur très respectable fera ce qu’il veut, mais je trouve que l’indignation serait un bon départ pour un renversement de pouvoir, et l’installation d’une nouvelle Constitution… parce que la Ve, plus personne n’en veut !

  7. baillergeau dit :

    Il y a des textes qui n’appellent pas de commentaires, tellement ils sont nuls.
    il y en a d’autres, assez rares, qui disent la vérité d’un sujet, pourquoi en rajouter ?
    Merci.
    Un lecteur sous le charme.

  8. Rémi Begouen dit :

    Le lien mis sur le mot indignation renvoie à Rue89, mais d’abord à un tout récente date : bon article sur le sujet, certes. Mais, dans la barre d’en haut, je suggère d’aller plus loin en cliquant sur ‘Indignez-vous, de Stéphane Hessel’ : on tombe là sur un article meilleur et plus ancien, signé Le Yéti, qui ecrit ‘Stéphane Hessel a raison, sauf sur DSK et Mélenchon’, excellent papier. Dans les ‘commentaires sélectionnés’ je signale l’excellent résumé, signé Naradamuni, de la carrière récente de DSK. Cela fait froid dans le dos. Il n’est décidemment pas question pour moi de voter un jour pour ce big boss!

  9. clomani dit :

    Baillergeau, vous avez raison… j’accepte votre leçon ;o).
    Rémi, il faut absolument lire « Plume de Presse » d’hier :
    http://www.plumedepresse.net/sarkobrun-et-sarkorose/

  10. clarky dit :

    à ce stade du hessel, les morts sur la toile vont être nombreux ;)

    l’indignation est derrière moi, j’en suis malheureusement au stade de l’écoeurement…

  11. lg dit :

    juste MERCI! j’ai eu un coup de déprime en lisant l’Hérétique sur le sujet. Je mets les voeux de Hessel en ligne demain.

  12. GdeC dit :

    d’ailleurs, à ce sujet (le dénigrement facile..) as tu vu le billet de Denis (ici : http://www.voie-militante.com/politique/parti-socialiste-politique/stephane-hessel-nous-a-t-il-roules-dans-la-farine/)?

    Content que tu viennes à la rescousse. L’hérétique n’en est pas un. tellement orthodoxe… Le pauvre.

  13. b.mode dit :

    ruminances bientôt higher… plus grand plus beau plus fort…

  14. clomani dit :

    Pour me faire mentir, Schneidermann a fait une longue interview de S. Hessel « dans le texte », aujourd’hui, sur @si. J’espère que de nombreux votes pourront rendre cette émission « d’utilité publique » donc visible par tous sans payer.
    La seconde partie consacrée aux indignations de S. Hessel quant aux Palestiniens et à la politique d’immigration à la Besson et Hortefeux est passionnante.
    Quant au lieu de dé-goux… m’aurait étonnée qu’il en propose un autre !

  15. clomani dit :

    GdC, Hessel, à Arrêt sur Image, répète qu’il est engagé auprès d’Europe Ecologie… ce qui ne l’empêche pas d’aimer Martine Aubry « parce qu’elle est la fille de Delors » ;o))…

  16. Rémi Begouen dit :

    Merci G de C de ce lien vers une vidéo d’un meeting de ‘E.E’ !…
    Cela résume bien les terribles, terribles!, anbiguïtés de ces discours, à la fois sincères sur le plan de la fibre émotionnelle, mais terriblement insuffisants ou erronnés sur le plan important, politique… J’ai comme la conviction que ‘E.E’ a ‘savonné la planche’ au vieil humaniste, et qu’il y a glissé, peut-être avec joie : se faire enfin ovationner après tant d’années de mépris, cela doit faire cure de jeunesse …
    (Faudra un jour que je me souvienne de cette manoeuvre)!

  17. GdeC dit :

    je reviens vers toi car décidément, ceux qui ont intérêt à savonner la planche comme le dit Rémi ne sont pas seulement du côté des vieux verts… Ainsi,; ce billet de Barbier que je découvre. Quel puant personnage… http://www.lexpress.fr/actualite/politique/s-indigner-et-apres_950114.html

    je propose que nous lui pourrissions son site, à ce sale réac de droite pro sarkozyste.

  18. lediazec dit :

    @ GdeC. Barbier et son écharpe rouge est le bouli-bouli du journalisme. Avec sa « compagnie » de théâtre privé, il a donné quelques représentations théâtrales dans les salons privés des nantis. Je crois avoir lu quelque part qu’il avait même joué pour le plaisir de Minimus et de sa Lita dans un salon quelconque.

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  19. clomani dit :

    J’ai l’émission d’@si où Hessel s’explique (sur Europe Ecologie et sur le P.S.)…
    A noter qu’il ne se justifie pas… il parle des gens qu’il aime et qui sont ses amis.
    Si vous voulez écouter l’heure d’émission, je vous la fais suivre par mail.

  20. Rémi Begouen dit :

    Merci du lien, lediazec ! La vidéo est longue mais à voir ! On en apprend beaucoup plus sur l’homme, ses idées, ses limites, mais surtout son humble optimisme !

  21. clomani dit :

    Je lui trouve une belle qualité : la simplicité. Ca fait du bien, pas de faux-semblants, pas de langue de bois, beaucoup de « mon amis Mendès » (là on le comprend), mon amie Martine Aubry et mon ami DSK (là on a plus de mal mais il le dit lui-même : il est diplomate, il n’aime pas faire la guerre)…
    Et Schneidermann l’a très bien interviewé… pointant du doigt le silence (sur la Palestine) de ses confrères lorsqu’ils ont interviewé Hessel…
    Sinon, regardez le clash entre Méluche et le Demorand-qui-s’est-pris-le-melon ici :
    http://www.lepost.fr/article/2011/01/06/2361335_video-clash-melenchon-demorand-ne-me-pointez-pas-du-doigt.html#xtor=AL-235.
    Que ce soit Barbier, Demorand ou Apathie, même combat pour tous ! Bande de paltoquets-perroquets (les journalistes).

  22. clomani dit :

    Et ici, vous trouverez un film d’archives sur le Front Populaire, d’Henri de Turenne… déniché par ma copine « Gavroche ». http://cafemusique.wordpress.com/2011/01/06/humanisme/#comment-1349

  23. Rémi Begouen dit :

    Merci beaucoup Clomani d’avoir déniché (merci aussi à ta copine Gavroche) ce film d’archives sur 34/36… (Et en cerise sur le gateau on a droit à quelques images de ‘Mr.Hulot’)
    Les

  24. Rémi Begouen dit :

    … Les manifestations de l’époque (chapeaux feutres et rangs militaires à l’extrême droite, casquettes et bonhommie à l’extrème gauche) sont très impressionnantes en nombre!!); Léon Blum est émouvant, Thorez déja machiavélique… la finale sur la guerre d’Espagne, pathétique!

  25. La Bernache dit :

    Bonjour – Je crois que 2011 va être l’année de tous les défis et j’espère bien , comme des millions dans ce pays , que 2012 va nous offrir un autre visage que celui qu’il présente aujourd’hui , Vichyste :( (( Stéphane Hessel , oui , une Sagesse à écouter , le véritable Humanisme si douloureusement menacé aujourd’hui !

  26. b.mode dit :

    Bonjour la bernache, ruminances a migré ici http://ruminanc.blogspot.com/ Vous y êtes bienvenue

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|