( 30 avril, 2012 )

Profession bonimenteur

Le mensonge fait partie de la panoplie du locataire élyséen comme le slip rouge fait partie de celle de Superman. Comme l’épée celle de Lancelot, le masque celle de Zorro, la fourrure celle de Cruella. Il est inscrit dans son code génétique, imprime son ADN. Le passé nous rappelle son passif en la matière. Le présent quinquennat le révèle à moult reprises, la campagne électorale actuelle le prouve définitivement.

Pour garder son strapontin rue du Faubourg Saint Honoré, l’animal est capable du pire. Affirmer tout et son contraire à trois jours d’intervalle, prêter à son adversaire des intentions fantaisistes et fallacieuses, vilipender ce qu’il avait vénéré la veille. Tout est bon dans le cochon pour s’accrocher à son sceptre branlant. On ne sait ce qui le motive. L’ivresse du pouvoir, la peur de la justice des hommes, l’horreur de se retrouver un jour face à lui-même ?

La suite sur ruminances

Publié dans Politique par
Commentaires fermés
( 9 avril, 2012 )

Mauvaises nouvelles de la toile

. Plumitifs affidés

Malgré son apparente phobie des journalistes, qui à ses dires, sont tous de gauche et hostiles à son auguste personne, le président-sortant s’affaire régulièrement à séduire certains « bons » éléments de la profession et à les brosser dans le sens du poil. Et ceux-là le lui rendent au centuple ! Le vaniteux n’aime rien de plus qu’on le vénère et qu’on lui passe de la pommade là où ça fait du bien. D’aucuns s’y emploient sans vergogne et n’y vont pas avec le dos de la petite cuillère. Ces passe-plats de la plume n’hésitent pas même à employer la louche… (Lire la suite sur ruminances)

Publié dans Politique par
Commentaires fermés
( 6 avril, 2012 )

Mauvaises nouvelles de la toile

. Les 32 propositions de Sarko : un pompier en règle

Pendant qu’un début d’incendie, vite maîtrisé par les pompiers, stoppait un réacteur à Penly, en Seine-Maritime, Sarko baratinait le Central médiatique avec « Son » programme :

Votez pour moi, vous partagerez vos peines et, par voie d’immunité, j’éviterais les procès qui m’attendent, en cas de non réélection, ce qui serait fort catastrophique pour ma famille et pour moi-même. Soyons solidaires ! Moi avec mes amis de toujours, vous avec les vôtres ! La France est un grand pays où les plus pauvres ont toujours moins de mal à surmonter la misère, tellement qu’ils la subissent, tellement ils en connaissent l’odeur, tellement qu’ils sont habitués à courber le dos pour compter les mites du plancher où les bestioles se reproduisent en bonne consanguinité ! (Lire la suite sur ruminances)

Publié dans Politique par
Commentaires fermés
|