( 9 avril, 2010 )

Une nouvelle donne politique

banque11.jpgBanque d’affaires : organisme privé disposant de liquidités déposées par de gros porteurs, et spéculant avec ces sommes en en faisant bénéficier ses déposants (y compris pour les pertes). Pour exemple voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Nathan_Mayer_Rothschild_%281777-1836%29

Banque de dépôt : organisme public ou privé recueillant les avoirs de montant modeste, de la plus grande partie de la population, Ces fonds sont prêtés à d’autres déposants, pour les aider à acquérir, construire, réparer un logement, ou des biens de consommation comme les véhicules ou l’ameublement…

Société de crédit : organisme privé qui prête des sommes souvent assez faibles, pour l’acquisition de biens de consommation allant de voitures à des appareils électroménagers. Il obtient les fonds nécessaires auprès de banques de dépôt, ou du marché monétaire,

Aujourd’hui, la plupart du temps ces trois types d’établissements ont pratiquement fusionné, c’est la source du désordre actuel car des fonds à risque élevé se retrouvent au financement d’immeubles, par exemple, Ou au contraire, des achats mal garantis d’immeubles, avec les prêts qui s’y rattachent, servent à créer une fausse richesse de remboursements futurs et plus ou moins aléatoires, utilisés pour garantir des titres vendus sur le marché comme aussi sûrs que les autres, Un pareil système a mis à la rue des centaines de milliers d’américains…

Cela ne peut plus durer, Puisque le monde de l’argent ne veut pas se maîtriser, il va falloir que les citoyens le fassent à sa place…

Dès que des conditions politiques seront réunies (quitte à les provoquer par un soulèvement généralisé), il va falloir :

sortir de l’Union Européenne, comme le fameux traité de Lisbonne le permet.

Lire la suite…

( 25 mars, 2010 )

Europe imprécations

voeux11.jpgEurope, inique objet de mon ressentiment !

Europe, toi dont tous les partis sont amants !

Europe, où jouissent les adorateurs d’Or !

Europe, Éden honni car tu fermes tes ports !

Puissent tes citoyens ensemble conjurés

Saper tes fondements encor mal assurés !

Et si ce n’est assez de tous les sans patrie,

Que tout le Nord marri joigne l’Occitanie ;

Que les peuples aux peuples prêtent main et colère,

Afin de mettre à bas ta morgue délétère !

Que Commission vénale et Conseil sans entrailles

Soient investis de force au nom de la « Racaille »!

Que tous les opprimés viennent et boutent le feu

A ce carcan cynique qui dénie tous leurs vœux !

Lire la suite…

( 20 mars, 2010 )

Mais où sont donc partis les Partis ?

abrav10.jpgMis à part ceux, élus, salariés du parti, qui en bénéficient directement, comment peut-il y a voir encore des affiliés à l’UMP ? Des votants peut-être, et encore…. pour beaucoup ils sont revenus dans leur giron naturel du FN.

Mais le PS, caution autoétiquetée « de gauche » des sales manœuvres sarKaustiques (voir le 4 février 2008 à Versailles, où la représentation nationale a bafoué ouvertement la voix très claire du Peuple), n’est pas en meilleure posture malgré ses résultats apparemment pas mauvais. Il est très dommage que le Front de gauche et son éminent porte-parole JL Mélenchon n’ait pas obtenu plus. On peut y déceler avec une certaine certitude une méfiance envers le parti communiste, co-organisateur de ce front, non en raison de ses idées, mais du monolithisme toujours actuel de ses structures.

Le Peuple a soif de liberté : les vieux Partis ne correspondent plus à son besoin de s’exprimer et de porter les préoccupations de la base. Le Peuple veut donner de la voix, seuls les Blogs le lui permettent actuellement sur Internet, à condition que ceux qui veulent ainsi crier leur condition et leurs aspirations sachent assez clairement s’exprimer. Bien entendu, ce sont les plus marginalisés, le plus souvent, qui auront le plus de mal à faire entendre leur désarroi.

Lire la suite…

( 8 mars, 2010 )

Dette islandaise. Que les plus riches paient !

carteislande.gifLes Islandais ont voté. Selon les résultats portant sur 32% des bulletins dépouillés le « non » a recueilli 93,1% des suffrages exprimés, contre 1,6% pour le « oui », a annoncé la chaîne de télévision publique RUV. (AFP)

C’est logique : ils n’ont pas à supporter les conséquences des erreurs plus ou moins volontaires perpétrées par d’autres, les banques. Le vieux principe implicite privatiser les gains, socialiser les pertes, çà suffit maintenant. Après tout, les banques du monde peuvent bien se cotiser pour rembourser Brown et son homologue hollandais. Ce n’est que très logique.

Au 31 juillet 2008, la dette nationale extérieure de l’Islande se montait à 9 553 milliards de couronnes islandaises soit 56 milliards d’euros, plus de 80 % étant détenus par les banques, alors que le produit national brut du pays s’élevait à 1 279 milliards en 2007 (source Wikipedia). Face à cela, rien que la banque Goldman Sachs a fait en 2009 un bénéfice net de 13,3 milliards de dollars. (source Figaro) : cela montre qu’un simple effort de ceux qui tondent les humains du monde entier pourrait rendre cette dette caduque sans mal ni effort pour personne.

Lire la suite…

( 4 février, 2010 )

Le capitalisme, une solution incontournable ? T.I.N.A. ?*

babel002.jpgDisons-le clairement : chaque humain n’est propriétaire que de son corps : le reste, il n’en a que l’usage. Même si cet usage est sous forme de capital. Il est un fait archi connu que les banques sont en fait les « propriétaires » des logements, aussi longtemps que ceux-ci ne sont pas finis de payer. En fait tout le long de la vie active, la plupart des gens en sont là. Ils ne servent qu’à enrichir les actionnaires des banques, des gens qui ne font rien qu’attendre l’argent. Quelqu’un trouve cela normal, « moral » selon la terminologie de certains ? Moi pas.

L’actionnaire est un parasite. Détruisons l’actionnariat. Que ne soient autorisés que les prêts, à faible taux, ou les obligations, ce qui est la même chose.

Que le logement soit l’affaire de tous, comme la sécurité Sociale, et sur des bases similaires. Chacun paie selon ses capacités, et reçoit selon ses besoins. Ses besoins ? Le nombre d’enfants en est le critère principal, des facteurs comme la pénibilité du travail peuvent en être d’autres. Toute personne a droit à un logement décent, et seulement décent. Pas luxueux.

Lire la suite…

123456
« Page Précédente  Page Suivante »
|