( 7 octobre, 2009 )

Le triomphe de la bonté sur le droit

worldreligion01.jpg

 Babelouest, un des lecteurs et commentateurs les plus fidèles de ruminances nous fait parvenir son billet d’humeur. C’est avec plaisir que nous le publions dans ces colonnes. 

« Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple. » Berthold Brecht avait tout compris. Parce que le gouvernement, ceux qu’il soutient et ceux qui le soutiennent, doivent avoir les coudées franches. Pourquoi des salaires ? Pourquoi des prélèvements sociaux ? Pourquoi des services publics ? Les dieux de l’Olympe n’en ont que faire, et cela abaisse leurs marges.

O peuple, pars, fuis, tu ne sers à rien, tu gênes, tu cries, tu t‘émeus, tu bouscules parfois les paisibles représentants de l’Ordre Nouveau, ces élites en bleu qui sont là pour t’empêcher de te faire mal avec tes poings sur les vantaux des préfectures. Puisque le Monsieur te dit que tout ce qu’il fait, c’est pour ton bien ! Accepte avec reconnaissance, ou va ailleurs exporter tes idées d’égalité sociale, devant l’impôt, devant l’éducation, devant la justice, devant la santé.

Il est temps que les religions, ces aides subtiles, pleines d’empathie, de douceur, de tolérance, prennent la place de l’école pour tous, de la médecine pour tous, de la justice où tous ont leurs chances de faire valoir leur droits (horreur). Le bonheur est dans le pré, pais en paix petit troupeau, et ne lève pas la tête surtout.

 

( 10 août, 2009 )

A Monsieur le Président de la République de Russie

aigle01.jpg Babelouest, de l’excellent site Dazibaoueb, nous propose de débattre sur sa lettre ouverte à Medvedev. Nous la publions ci-dessous. Merci pour sa contribution.

Cher Dmitri Anatolievitch, aidez-nous à nous protéger des ambitions de Washington. Votre grand pays, traditionnellement très proche du nôtre, a bien repris ses marques depuis la chute du régime soviétique. Ensemble, et avec l’aide d’autres pays européens, nous pouvons faire pièce à la politique constamment hégémonique du pygargue à tête blanche qui s’est niché à Washington. Cependant, dans notre propre entourage, il sera nécessaire d’écarter un président qui ne jure que par son ami George Walker, même si celui-ci n’est plus à la Maison Blanche.

alone.jpgOn le sait, certains gouvernements à l’est de l’Europe officielle ont eux aussi un faible depuis longtemps pour ce pouvoir d’outre-Atlantique, dont ils attendent beaucoup – à tort, j’en suis persuadé – et pour lequel ils sont prêts à bien des compromissions. La partie est donc loin d’être gagnée, de créer un simple rééquilibrage des influences. Le passé l’a montré, particulièrement en Amérique du Sud : certains organismes US n’hésitent pas à aller jusqu’à l’assassinat pour conserver une mainmise sur un Monde, dont ils ne doutent aucunement qu’il leur appartient.

Il ne s’agit pas du tout de s’attaquer aux Etats-Unis, bien entendu, mais de les empêcher de s’attaquer aux autres nations. Une guerre est actuellement en plein développement ; mais comme il s’agit essentiellement d’une guerre économique, les journaux n’en font guère état. Les événements du Honduras sont cependant là pour nous rappeler que la plus petite tentative de sortir de leurs griffes est punie. La propagande montrant Manuel Zelaya comme un dictateur bat son plein, malheureusement largement relayée par la presse européenne. On peut d’ailleurs rapprocher ce coup d’Etat et sa représentation médiatique du conflit entre Mikheïl Saakachvili et vous-même, où il fut bien difficile de contrer ceux qui vous présentaient comme l’agresseur. Ou des difficultés que connaissent les Chinois avec une propagande musclée pour l’indépendance du Tibet ou du Xinjiang.

Lire la suite…

123456
« Page Précédente
|