( 8 septembre, 2009 )

Le Conti démontait Crise-tôt !

mathieu01.jpgLes émissions politiques à la téloche se comptent sur les doigts d’une main, même celle d’un manchot. La qualité est souvent des plus décevantes et les figurants se pavanant sous les sunlights des topics semblablement toujours les mêmes. Tiens, prenez maux croisés sur France 2, une émission qui se veut informative, avec analyse de la merde sociale, économique et surtout politique du moment, ça se laisse regarder mais toujours cette impression de fade une fois le débat achevé. Hier soir pourtant, le deuxième débat valait la peine d’être vu, non pas parce que les habituels squatters de la vie politicienne et autres journaleux soi-disant efficients étaient conviés à nous éclairer de leur science passablement redondante, mais tout simplement parce que de temps en temps , il se trouve un invité qui n’a que faire de la bienséance et du respect d’autrui, qui te rentre dans le lard surtout quand t’as du porc sans salut en face de toi.

Donc sur ce plateau de fruits d’amers, on pouvait admirer des professionnels de la caste dite savante qui font et défont l’actualité quelle qu’elle soit, à savoir des paresseux ridicules: l’inénarrable Laurent Joffrin et le partisan chantant du Fig mag Alexis Brézet, et des politiques : le fabuleux Frédéric Lefebvre et le brun ténébreux voire opaque Benoît Hamon. Jusque là on se dit qu’on va s’emmerder sévère et surtout entendre les mêmes conneries une nouvelle fois débitées par des mecs qui n’ont aucune prise directe avec la réalité de ceusses qui traînent la savate au quotidien. Et puis on remarque une tronche, celle d’un gonze qui en impose, taillée à la hache, épaules larges, regard noir. Avec lui tu sais immédiatement que ça va causer vrai, pas la peine de tourner la langue 7 fois, telle la devise de l’OM, ce bonhomme va droit au but.

Y’a des types qui imposent naturellement le respect, l’admiration, la sympathie en somme, ce mec en fait partie. Xavier Mathieu sur ce plateau dominait de la tête et des épaules les fanfaronnades et autres pensées aseptisées. Condamné par notre justice que l’on sait impartiale et évidemment indépendante, Xavier en a pris pour 6 mois avec sursis pour, rappelons le, saccage d’une préfecture. Si ma mémoire ne flanche pas, ce délégué CGT des « Conti » avait été vedette malgré lui du flot médiatique s’abreuvant de la misère ouvrière, sûr que ça doit faire mouiller la bourgeoise du jt de tf1 en voyant ce bellâtre fracasser ici quelques ordinateurs d’ordonnateurs, là du mobilier de bourreau.  De mémoire, mais peut être me trompe-je, là où France 2 avait eu la jugeote et la décence de flouter le faciès de ce redoutable syndicaliste, TF1 dans sa généreuse et inlassable soumission à la quête (qui a dit l’enquête!!!) de la vérité, s’octroyait le droit, sans savoir, de montrer Xavier Mathieu non pas cul nu mais face caméra bien reconnaissable, on ne sait jamais, si cette belle entreprise de déstabilisation peut aider l’injustice tant il est vrai qu’un bureau de préfet mis en vrac désorganise les rouages de notre belle administration, on l’a suffisamment expérimenté à Saint-Lô ou ailleurs!!

On ne se méfie jamais assez des auxiliaires du pouvoir qui font de l’être anonyme un sujet de complément pour 20H. Le jugement dernier reconnaît par son accusation Xavier Mathieu coupable des faits de société qui ne lui sont pas toujours reprochés, ce mec et ses potes de Conti ont fait valser des bricoles dans un haut lieu de l’état, soit;  quand des sympathisants de la droite au pouvoir s’en donnaient à coeur joie pour détruire avec une violence bien pire des locaux de notre belle république ou un bureau de ministre, que faisait cette justice que monsieur Sarkozy veut semblable pour tous, que l’on soit puissant ou insignifiant ??!!??

Que s’est-il donc passé hier soir chez Calvi ?
Lire la suite…

( 3 septembre, 2009 )

Alliances : au doigt et à l’oeil !

villiers.jpg

Septembre s’invite en Provence, un léger courant d’air s’aventure dans la pilosité luxuriante de mes jambes à moitié dénudées, le chat a décidé d’envahir façon blitz la sacoche de mon portable et sur cette page abandonnée à mon seul déplaisir, j’entame le décryptage d’une révolution de palais.
A peine remis de son incroyable ,mais vrai ??, malaise, notre grand timonier national reprend donc sa longue marche. L’on aurait pu penser benoîtement qu’après cet incident médical, Nicolas aurait levé le pied, tu parles, lui c’est la voix qu’il lève et au passage le voile sur ses nouvelles orientations politiques. Et pour cause, 2010 rime avec régionales, va donc falloir changer de braquet pour gravir ces cols blancs qu’il a en ligne de mire, faut dire que sur les 22 étapes, 20 sont classées « hors catégorie ». Tous les moyens sont bons puisqu’il est question de victoire, Pyrrhus ou pas il s’en contrefout.

La faim justifiant les moyens, ce boulimique politicien remet donc les bouchées doubles et repense le plan de table, et là on ne va pas être déçus de voir des déchus revenir en grâce. La symbolique c’est bon pour les politologues doit il ruminer, il n’a que faire des railleries. Pour gagner on prend les meilleurs, sauf qu’à l’annonce de cette fine composition d’équipée sauvage, on ressent comme une grosse envie de se marrer. Les festivités se déclinent selon un véritable jeu où l’échec n’est pas de mise, ce cavalier solitaire devenu reine déploie les diagonales aux fous les plus sulfureux. Ici on fait dans la case blanche pour réduire à sa plus simple expression la case noire de quelques oncles Tom déjà bien contingentés par les très scrupuleux services du ministère de Mr Besson. Le premier fou à sortir du puits et du chapeau se nomme Villiers, le bel aristo dont  l’ennemi juré n’était autre que son nouveau maître de cérémonie. Curieuse amnésie Vendéenne qui vient se prosterner devant la France qui gagne.

Sarkozy ouvre sa porte à tous les vents, ceux mollassons de gauche ne lui apporteront plus rien semble-t-il se dire alors il lorgne vers des vents extrêmes d’une violence parfois insoutenable. Il est bien connu qu’en Vendée ça souffle, et le murmure qui s’en échappe sème une drôle de tempête. En 2007, Mr de Villiers se voulait le candidat du patriotisme populaire tout en dénonçant l’islamisation de la société Française. A la tête d’un parti regroupant anciens du FN et du MNR, il chasse sans feindre sur les terres de Mr Le Pen. Ne ménageant ni sa peine ni sa haine, la récolte est pourtant maigre malgré l’ingéniosité dans la trouvaille populiste  » « Vous êtes contre le mariage homo… moi aussi », « Vous préférez l’artisanat à l’assistanat… moi aussi », « Vous êtes pour l’immigration zéro… moi aussi» », comment un tel bon sens près de chez vous, amis Vendéens,  peut-il perdurer et se gaver avec les deniers de l’Europe, sur qui, il ne cesse de cracher!!!

Lire la suite…

( 24 août, 2009 )

Rose marrie, baby ?

diable01.jpgC’est bien connu, quand il fait trop chaud on devient rapidement irascible. Mais si en plus on me donne à lire ce genre de truc, c’est les urgences en l’état à défaut d’état d’urgence chez les roses marries.
2007 fut un très mauvais millésime pour l’amateur de grands crus euphorisants, par contre les amateurs de grande cruche furent servis. J »ai toujours adoré le militantisme sous quelque forme qu’il se présente, des gars qu’on conditionne à une pensée parfois plus rigide qu’une trique, qu’on oblige à écouter des discours partisans débouchant bien souvent sur du fanatisme que le religieux n’aurait rien à lui envier. Bref, il n’est pas nécessaire de mettre une étiquette sur le militant, sa couleur au final importe peu, des mecs à qui l’on demande de penser avec la tête de leur leader me paraissent au mieux crédules au pire dangereux!

Etant de gauche, mais là le doute en moi s’est plus qu’immiscé ces derniers temps, je regarde ma/notre famille se sublimer avant de mettre les gaz, enfin ça c’est du charabia. faudrait plutôt voir à arrêter la sublimation qui comme chacun ne le sait peut être pas, consiste à faire passer un corps de l’état solide à celui de gazeux, exactement ce à quoi aspire le PS. D’un corps bien solide, ce parti s’évapore depuis la formidable sortie de Jospin, dès lors, y’a surtout de l’eau dans le gaz. La gauche plurielle ne supportant plus sa singularité de façade, s’est remise à se conjuguer à tous les temps, surtout ceux du passé. Verts, rouges, roses ont récupéré leur couleur distinctive pour reformuler leurs idéaux.
Le parti qui compte à gauche, qu’on le veuille ou non, c’est donc le PS, lui seul a le pouvoir de fédérer Roger, accessoirement, mais surtout les pauvres bougres qui aspirent à un certain mieux vivre. Or en 2007, les militants d’une famille de France ont intronisé celle qu’ils pensaient être la meilleure. Pas la peine de remettre le couvert, on connait l’histoire avec un tout petit h. le plus ennuyeux est que depuis, on assiste à l’effondrement de tout un pan de valeurs qu’on pensait communes.

Lire la suite…

( 14 août, 2009 )

Le petit porteur de pizzas

739967.jpgPlusieurs éléments intéressants dans ce nécessaire article de l’Obsprimeur.

Tout d’abord, on notera que la Carlita est une radasse, même pas foutue d’offrir à son forçat de la pédale une véritable paire de gants, y’a pas à dire, plus t’en as plus t’es radinasse

A peine franchi l’imposant portail, classé hors catégorie, par notre Max la menace national, une foule impressionnante venue des tréfonds tournesol de l’ump s’empresse de faire la claque dans un boucan assourdissant, paraît même qu’on aurait entendu « vas-y poupou, on est tous derrière toi » et sarko de se retourner pour voir qui lui suçait la roue…

Faut dire qu’on s’amuse pas à sucer notre cardiaque présidentiel sans s’astreindre un entraînement de tous les instants, Carlita mia doit en savoir quelque chose!!!

19 heures ! jusque là tout va bien. On a donc évité la chute idiote en levant sa petite menotte gantée genre « salut mon pote, tapas s’emballent », irradié son visage d’un rictus mécanique à l’adresse du paparazzi par hasard parasité par l’incroyable nouvel obs, montré qu’on avait le port de la chaussette blanche admirable de raffinement, mariage harmonieux avec une casaque noire des plus saillantes, la Carlita’s touch assurément, l’homme à la moto doit piaffer de jalousie pour sûr!

Ensuite direction la paillote, ça doit être un gros bonnet le patron et j’espère vraiment qu’elles sont cuites au feu de bois ses pizzas sinon faut appeler la gendarmerie locale. Mon pote Francis voudrait savoir si le fameux bonnet fait aussi des desserts flambés, faut dire que depuis qu’il a arrêté de fumer il compense en nourritures terrestres et matte des séries genre « Boulevard du palais« , « Avocats et associés« , « Les cordier juge et flic« . Putain, je crois que Francis aurait mieux fait de s’appeler Régis parce que pour dîner finalement c’est plus facile .

Lire la suite…

( 17 mai, 2009 )

Ennui et brouillard

allegre01.jpg

Au pays des particules élémentaires, il en est une dont le fluide semble tout sauf mécanique. Abritée sous d’épais sourcils, elle ambitionne un retour aux sources.  Après avoir voulu anéantir le mammouth, l’ère du crétacé resurgit des méandres de la couche inférieure du politique.La recherche avance, Allègre un peu moins. Il se murmure que cet atome de science sans conscience pourrait débarquer au gouvernement d’ici peu, disons après les européennes.

Longtemps délaissé tel un Kouchner par ses amis, ecce homo semble ruminer sa vengeance. Sarkozy ouvrant tout et n’importe quoi, il n’en est plus à une trouvaille près. Quitte à télescoper du lourd, Allègre semble tout désigné.

Lui qu’on aime qualifier de puits de science, n’a que faire du french cancan dira-t-on, il se projette non pas sur l’hypoténuse mais bel et bien sur la gamelle que lui tend son nouveau maître à panser, la plaie de l’éducation nationale semblant définitivement cautérisée. Effectivement, dans une optique de collaboration accrue, prendre l’entrain tout en se faisant siffler trois fois n’est pas pour lui déplaire. Qu’importe d’avoir le cul entre deux chaises, l’électrique géochimiste se prend à rêver de piste aux étoiles. La théorie du bling bang ayant horreur du vide, le frénétique de l’élysée estime que l’alchimie prévaut sur le physique.

Lire la suite…

1...345678
« Page Précédente  Page Suivante »
|