( 30 avril, 2012 )

Profession bonimenteur

Le mensonge fait partie de la panoplie du locataire élyséen comme le slip rouge fait partie de celle de Superman. Comme l’épée celle de Lancelot, le masque celle de Zorro, la fourrure celle de Cruella. Il est inscrit dans son code génétique, imprime son ADN. Le passé nous rappelle son passif en la matière. Le présent quinquennat le révèle à moult reprises, la campagne électorale actuelle le prouve définitivement.

Pour garder son strapontin rue du Faubourg Saint Honoré, l’animal est capable du pire. Affirmer tout et son contraire à trois jours d’intervalle, prêter à son adversaire des intentions fantaisistes et fallacieuses, vilipender ce qu’il avait vénéré la veille. Tout est bon dans le cochon pour s’accrocher à son sceptre branlant. On ne sait ce qui le motive. L’ivresse du pouvoir, la peur de la justice des hommes, l’horreur de se retrouver un jour face à lui-même ?

La suite sur ruminances

Publié dans Politique par
Commentaires fermés
( 20 février, 2012 )

Mauvaises nouvelles de la toile

Sarko en cambrousse

En ce temps-là, le batave restait désespérément en tête des sondages. Sarkozy avait beau promettre de décrocher la lune avec ses quenottes, de terrasser le colosse de Rhodes au bras de tata Angèle et même de multiplierles petits pains façon nazaréen, rien n’y faisait. Le locataire de l’Elysée le plus détesté de la Cinquième ne décollait pas d’un iota dans les enquêtes d’opinion, il lui fallait trouver autre chose…

Un thuriféraire un peu plus zélé que les autres avait bien eu une illumination mais elle s’était vite transformée en obscure polémique. Le quidam, accessoirement maire UMP de la bonne bourgade de Nogent sur Marne, célèbre jadis pour ses guinguettes, ses tonnelles et son petit vin blanc, avait eu la lumineuse idée de faire ériger une statue à l’effigie de la première dame de France, la marmoréenne Carla Bruni. Ce projet pour le moins ceaucescien avait légitimement provoqué bronca sur internet, lazzis sur Twitter et haro sur le bourgmestre. Il fallait décidément trouver autre chose…
Publié dans Politique par
Commentaires fermés
( 5 décembre, 2011 )

Sarkozy girouette et suceur de roues teutonnes

Publié dans Politique par
Commentaires fermés
( 1 décembre, 2011 )

Guéant/Morano/Copé, la troïka gagnante !

Ainsi donc s’achève l’élection des doigts d’honneur 2011. Plus de 500 lecteurs ont voté en choisissant les 10 plus grands boulets de la Sarkozie parmi 50 pré-sélectionnés par nos soins. Qu’ils en soient remerciés ! Les lecteurs pas les pré-sélectionnés… Le petit nerveux était comme d’habitude hors-concours mais sa garde rapprochée s’affichait bel et bien au rendez-vous. Elle truste un bon paquet des places de choix au classement final. Mention spéciale à Eric Raoult qui figure parmi les oubliés du panel. Honte aux sondeurs ! Le phare de Raincy eut pourtant mérité sa place tant sa constance dans la subtilité et la nuance reste intacte. Qu’importe, 2012 verra peut-être sa consécration au plus haut niveau. En attendant cette année cruciale, voici donc les résultats de l’édition 2011 : (lire la suite sur ruminances)

Publié dans Politique par
Commentaires fermés
( 23 novembre, 2011 )

Mauvaises nouvelles de la toile 4

Ceux qui me suivent régulièrement doivent se demander s’il ne s’agit pas, de ma  part, d’une marotte, que de rappeler les liens entre Paul Desmarais et Nicolas Sarkozy. En fait, ce n’est pas ça. Mais je vois dans cette relation particulière l’explication d’une bonne partie de la politique de Sarkozy.

Ainsi, pourquoi Sarkozy est-il une anomalie de la politique française ? Pourquoi, comme le disait Dominique de Villepin, Sarkozy est-il « le problème » de la France ? (Lire la suite chez Jean)

Je n’aime pas les hommages, surtout quand tout le monde y va… Quand ça ne sent pas la propreté d’âme. Mais, une fois n’est pas coutume, je craque un brin.
Elle n’était pas sexy, ni non plus l’égérie d’un groupe à la mode, mais elle était gracile, féminine, au point de vous faire oublier les canons de la beauté tels que matraqués par les grandes maisons de mode et autres parfums bling-bling. (Lire la suite chez Ruminances)

Le communiqué de l’Elysée qui rend hommage à Danielle Mitterrand est truffé de fautes d’orthographe.

Six énormes fautes d’orthographe en trois très courts paragraphes: l’hommage de la présidence de la République à Danielle Mitterrand manque à tous ses devoirs… de français. (Lire la site chez l’Express)

 

 

Publié dans Blogosphère par
Commentaires fermés
12345...68
Page Suivante »
|