( 2 décembre, 2010 )

On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux

robertbober1285847044.jpgL’ami Gérard Lambert, librairie Voix au Chapitre, Saint-Nazaire, nous fait le plaisir d’un conseil de lecture.

Robert Bober est un subtil défenseur de la vie et de l’humain. Contant des histoires souvent marquées au fer rouge des pires saloperies, il en fait des odes à la tendresse, à l’amour, à l’humour. Son délicieux  Quoi de neuf sur la guerre ?  avait ouvert le ban en 1993. Le roman qu’il nous offre aujourd’hui renouvelle le bonheur de le lire.

Quand Bernard se retrouve figurant dans le film de Truffaut Jules et Jim, il découvre que sa mère a vécu une histoire similaire avec ses deux maris successifs : amours et amitiés indéfectibles. Plongeant alors le nez dans le passé, à partir de quelques photos, il va découvrir la vie des militants du « Bund », réagissant en 1936 aux pogroms polonais ; la rafle du Vel’d’Hiv’ et la disparition de son père dans un camp, nul ne sait où. Il va découvrir aussi les solidarités et les amitiés fortes de ce temps là.

Au même moment, sous ses yeux, c’est le massacre de Charonne accompli par la police parisienne aux ordres du préfet Papon. Puis c’est la manifestation monstre en hommage aux victimes qui s’achève au mur des fédérés, faisant ainsi le lien avec les communards durement punis d’avoir voulu changer le monde. Dans ces rues de Belleville et de Ménilmontant, alors pas encore lego-figées par la « modernisation », on n’a pas la mémoire courte : On a vu la police française rafler les juifs et on se souvient même de Vallès et de Varlin, bien avant. Dans les bistrots, on n’est pas là que pour picoler, quoiqu’on ne crache pas sur un gorgeon, mais on discute, on évoque, on éduque. On chante Le temps des cerises et Bella Ciao. Le vieux à cheveux très blancs qui a connu Bonnot n’est pas là pour faire joli dans le paysage : il sait ce qu’il faut dire au bon moment.

Et, bien que derrière il y ait de la douleur (« Elle avait peur de ne plus me revoir. Hitler lui a donné raison »), rien de tout cela n’est désolant car sauvé par une vitalité à toute épreuve, et un humour comme seul le Yiddishland a su en produire.

Lire la suite…

( 9 octobre, 2010 )

Ruminances soutient l’appel à la blogosphère politique

sl030910.jpg 

Ruminances relaie Stef et son blog Une autre vie et soutient l’appel à la blogosphère politique pour une mobilisation contre la fumeuse réforme des retraites élaborée par le sinistre des affaires (si peu sociales) Woerth…

Pour soutenir les journées de grèves, de manifestations du 12 et 16 Octobre et les grèves reconductibles.

Les jeunes, lycéens et étudiants manifestent partout en France. Pour les salariés, la mobilisation s’élargit en grève reconductible aux secteurs des transports, SNCF, RATP, Routiers, Dockers et personnels portuaires, aux secteurs de l’énergie 140 entreprises dont EDF-GDF, aux personnels des secteurs de la pétrochimie, des raffineries TOTAL, secteurs de la métallurgie, de plus en plus de secteurs publics, de l’industrie, de La Poste et France Telecom, d’Air France, des magistrats et personnels de justice, la liste s’allonge de jours en jours.

Messieurs, Dames de la blogosphère, il est temps de sortir l’arsenal numérique, le billet qui fait mouche, ceci est un appel au militant de l’internet qui sommeille en vous.

Ne sentez vous pas qu’il se passe quelques chose ?

Ce gouvernement va se rendre compte qu’il ne faut pas sous estimer l’indignation qu’il provoque.
L’arrogance de Nicolas Sarkozy, le fait qu’il tourne le dos aux français, provoque les organisations syndicales pourtant très responsables jusque là.

Et ce ne sont pas les quelques amendements attendus de l’Élysée, du Sénat ou de Mr Woerth qui changent la donne.

C’est la base qui impose à ses confédérations des grèves reconductibles qu’aucun ne prévoyait se généraliser à ce point ; nous ne pouvons rester à l’écart de ce mouvement.

Nous devons relayer et soutenir toutes les initiatives qui vont permettre de sauvegarder le droit à la retraite à 60 ans.

Pour y arriver, il faut augmenter le rapport de force.

Les grèves reconductibles vont provoquer des AG (assemblée générale) quasiment tous les jours, et c’est pour cela qu’il faut que ces salariés n’aient pas le sentiment d’être abandonnés après la journée du 12. Il faut soutenir toutes les actions qui vont permettre in fine le recul du gouvernement.

Lire la suite…

( 26 septembre, 2010 )

Qui sera le doigt d’honneur 2010 ?

doigt2010.jpg

Quel est l'ultime boulet de la Sarkozie 2010 ?

  • Eric Woerth (39%, 191 Votes)
  • Brice Hortefeux (18%, 90 Votes)
  • Frédéric Lefebvre (13%, 62 Votes)
  • Eric Besson (9%, 43 Votes)
  • Roselyne Bachelot (6%, 29 Votes)
  • Christian Estrosi (4%, 20 Votes)
  • Xavier Bertrand (3%, 16 Votes)
  • Claude Guéant (3%, 16 Votes)
  • Eric Ciotti (2%, 12 Votes)
  • Dominique Paillé (3%, 12 Votes)

Nombre de votants: 491

Chargement ... Chargement ...

Deuxième édition du nom, les doigts d’honneur, concours récompensant les plus gros boulets de la Sarkozie, reviennent sur ruminances. Quelques noms ont changé par rapport à l’édition précédente. Mais les champions du monde du genre sont toujours bel et bien là (las ?).  Comme l’année dernière, Sarkozy est hors concours et ne participera pas à l’affaire. Il s’agit juste pour nos lecteurs de voter pour l’élu de leur coeur. Un rapide portrait des protagonistes est dressé ci-dessous pour vous aider dans ce choix cornélien. Une petite phrase de leur cru 2010 complète le tableau…

woerth001.jpgEric Woerth : « Est-ce que j’ai une tête à couvrir la fraude fiscale ?« 
Avec lui, le mensonge et le culot atteignent des sommets que même Chirac n’avait jamais rêvé ne serait-ce que d’approcher ! Pris les 2 mains jusqu’aux bras, dans le pot de miel de l’abeillethencourt, il nie avec le plus parfait sang-froid. Ne répondant jamais aux questions directes, il se contente de répéter à l’envi des dénégations sur tous les tons. Cynique exécutant des basses-œuvres de son monarque, il détruit sans état d’âme notre système de retraite. Il est plus que temps qu’elle sonne, la sienne ! LaetSgo

besson002.jpgEric Besson : « Sarkozy a raison : les médias il faut les passer à la kalachnikov. »
Le vainqueur 2009 des doigts d’honneur est bel et bien encore présent au rendez-vous de la raie publique et au rendez vous de l’histoire (avec un petit h). Passé sans coup férir (et sans faire rire du tout) du PS à la droite extrême, il continue sa détestable mission de nettoyeur de sans-papiers, expulsant  roms et consorts sans lire les circulaires. Le visage crispé, le ton monocorde, les yeux sans lumière, il vient d’épouser Yasmine Torjeman, une charmante tunisienne de trente ans sa cadette. Celle-là au moins restera dans l’hexagone. Mais même leur voyage de noces donne lieu à polémiqueBM

hortefeux003.jpgBrice Hortefeux : « Beaucoup de nos compatriotes sont à juste titre surpris en observant la cylindrée de certains véhicules qui traînent les caravanes. »
Doigt d’honneur de bronze l’an passé, grâce entre autres à sa mémorable saillie sur les « auvergnats », condamné depuis pour injure raciale pour ce bon mot, Brice persiste et signe en 2010. Son été fut un morceau de bravoure de bêtise et d’approximation. Téléguidé par le vacancier du cap Nègre, il passa son temps à squatter le petit écran tandis que ses troupes boutaient sans état d’âme les roms hors de France. Galvanisé par cet exploit digne des années les plus noires de notre cher pays, il confond désormais son sinistère avec celui de la justice. BM

estro.jpgChristian Estrosi : « Sarkozy ne s’est jamais trompé. »
Le motodidacte, jamais en reste en matière de surenchère sécuritaire, s’est lancé à cœur joie avec son lieutenant Ciotti dans cet exercice basique tout au long de l’année. Ils rivalisent de propositions toutes plus extrêmes les unes que les autres. Même le roitelet est obligé de calmer le va-t-en guerre niçois, quand par exemple, il veut punir les maires qui ne lutteraient pas assez contre la délinquance. Paraît qu’il ambitionne le portefeuille de l’immigration. Le poste lui irait comme un gant… de fer blanc ! BM

lefebvre1.jpgFrédéric Lefebvre :   »La question des étrangers est un problème majeur dans notre pays. »
Ayant sombré dans le ridicule depuis l’avènement de qui vous savez à coups de petites phrases péremptoires et provocatrices, le pitbull avait décroché le doigt d’honneur d’argent 2009, frôlant de près le titre suprême. Depuis, il a tenté de se refaire la cerise en troquant sa tignasse dîte du « Travolta période Pulp Fiction »contre un look plus « intello » avec petites lunettes et coiffure passe-partout. Et puis, il a essayé de maîtriser sa communication, laissant parfois la place à son collègue Paillé qui s’engouffra avec avidité dans la brèche. Mais chassez le naturiste, il revient au bungalow, il nous gratifia néanmoins de quelques perles rares… BM

Lire la suite…

( 1 août, 2010 )

Les bains des Pâquis

L’ami Jean Firmann nous fait l’honneur d’une visite. Plaisir :

En pleine rade, en pleine ville, rive droite à Genève, il existe depuis le début du 20e siècle des bains populaires A la fin des années 1980, des promoteurs goulus voulurent transformer cette presqu’île somptueuse en bains de luxe c’était compter sans le bon peuple qui en un référendum magistral décréta que ces bains resteraient ouverts à tous. Depuis, ça roule, ça baigne. C’est deux francs d’Helvète l’entrée. Des bains comme en Europe on n’en fait pas deux.
C’est au ras de l’eau, une vaste esplanade. Il y a au bout de la jetée un haut phare tout blanc. C’est au bout d’un lac beau comme un Baïkal.
C’est en pleine ville de banquiers. A trois encablures à peine panache le jet d’eau.
C’est ici que le Rhône sort du lac pour s’emboucher gourmand par la vallée du gros rouge jusques aux Saintes-Maries de Méditerranée et plus loin, franchies vers Gibraltar les colonnes d’Hercule rejoindre l’alexandrin parfait des houles de la mer océane.

bainsdepquis2.jpg

Lire la suite…

( 28 juin, 2010 )

Pour Nicolas Sarkozy, Thierry Henry vaut plus que trois milliards de pauvres

 Viniou travaille pour une importante ONG. Elle nous fait parvenir ce texte que nous publions bien volontiers…

hs1.jpgPrenant acte des priorités du Président de la République à la veille du G8, les ONG ne participeront pas au rendez-vous avec MM. Kouchner et Joyandet ce jour.

Les ONG françaises étaient invitées par le Président Nicolas Sarkozy jeudi 24 juin à 11 heures pour discuter des positions françaises pour le G8 et le G20 au Canada.

Mercredi 23 au matin, elles ont été informées que cette réunion se tiendrait en réalité avec le ministre Bernard Kouchner et le secrétaire d’Etat Alain Joyandet, l’agenda du Président étant trop chargé pour les recevoir. Les responsables des ONG ont bien sûr accepté ce changement de format. Les ONG ont ensuite appris que le Président Sarkozy recevra jeudi matin Thierry Henry.

« Pour le Président de la République, recevoir un footballeur est plus important que la situation des trois milliards de pauvres des pays en développement. C’est un très mauvais signal pour la politique de coopération de la France » s’indigne Jean-Louis Vielajus, président de Coordination SUD.

Lire la suite…

12345...20
Page Suivante »
|