( 13 septembre, 2010 )

Quand la vieille d’or (part 1) : Banier percé

Quand la vieille d'or (part 1) : Banier percé dans People banier

Quand la vieille dort, moult faisans et autres oiseaux de proie tournent et tournoient autour du trésor du gros magot. Pensez, la fortune colossale de l’héritière de l’empire des cosmétiques s’évalue à vingt milliard de dollars. Ça fait des envieux. Pas étonnant qu’une myriade de courtisans s’évertue à séduire l’ancêtre pour grappiller quelques subsides. Plus si affinités…

Banier percé (au grand jour)
A tout saigneur, tout honneur, commençons par le plus cynique et osons le dire, le plus doué : son altesse si peu sérénissime François-Marie Banier. Photographe et acteur de second rôle, sa meilleure prestation reste celle d’avoir tant charmé la milliardaire qu’elle avait pour lui les attentions les plus dispendieuses. Et ce, grâce uniquement à sa gouaille de bouffon officiel auprès de la reine du maquillage. Car si l’on en croit les rumeurs, l’opportuniste dandy était plutôt l’amant de feu son mari que celui de Lili la parfumeuse…

Etoiles et toiles
A défaut d’avoir fait souvent monter  au septième ciel la vieille dame, l’histrion l’aura fait rire aux larmes en lui narrant les potins du tout Paris avec une mauvaise langue affûtée à souhait. Pour le récompenser de ces si bons moments, elle l’a couvert de tout l’or du monde et lui a offert également un véritable petit musée. Anéfé (comme dirait l’Albanel), la généreuse personne lui a légué en nue-propriété une belle douzaine de tableaux de maître. La nue-propriété signifie que les toiles sont restés chez elle mais que le créateur de clichés les récupérera dès que la veuve d’André passera de vie à trépas. Elle a lâché du lourd en plus. De Matisse à Picasso en passant par Munch, Léger, Miro, Mondrian, Braque, Man ray ou de Chirico, excusez du peu.

Lire la suite…

( 7 mars, 2010 )

La malédiction de tout en talons

pizza.jpgRappel à tartes : En septembre 2006, Doc Gynéco, gruyère rappeur, se rallie à Sarko, son « petit maître à penser » selon ses propres termes. En octobre 2008, il sort un album produit par Pierre Sarkozy, l’autre fils du chef. La chose se vendra royalement à 2000 personnes. Le fumeux fumiste pointe désormais à pôle emploi. Il espère à voix haute que son pote Nico va lui confier une mission gouvernementale. On se pince pour se réveiller…

Avril 2007, Faudel soutient Sarko au meeting de Bercy. Après quelques tentatives de suicide et un séjour en hôpital psychiatrique, il tente de se refaire la cerise en sortant un album de retour aux sources. « J’étais l’arabe de service » confie-t-il en évoquant son ralliement à qui vous savez. « J’ai cru au père Noël », ajoute-t-il, totalement écœuré par le puant débat sur l’identité nationale.

Clavier en pince pour Sarko. Il souligne son « extraordinaire capacité d’écoute« . Fin août 2008, des indépendantistes occupent sa villa corse. Le chef de l’état vire illico le monsieur sécurité de l’île et en fait tout un pataquès. Depuis, une quinzaine de gendarmes est payée uniquement pour se relayer et garder, de jour comme de nuit, sa propriété. L’acteur, jadis très populaire, enchaîne depuis bide sur bide au cinoche.

Lire la suite…

( 22 février, 2010 )

Le botulisme, maladie paralytique ou nouvelle philosophie ?

levy02.jpgBHL ne manque pas d’air. Il est la risée de la presse internationale depuis la sortie de son dernier bouquin où il cite Botul, un philosophe imaginaire, fruit d’un canular inventé par le journaliste satirique Frédéric Pagès, celui-là même qui publie chaque semaine dans le Canard, le journal de Carla B. Le bellâtre tombe là dans un gigantesque panneau et voudrait qu’on le prenne au sérieux…

Qu’importe, au micro de Nicolas Demorand, il s’emporte et parle même de « chasse à l’homme » envers sa docte personne. Toujours cette insupportable victimisation dont le pseudo-philosophe aime à user à l’excès. Pourtant on a lu ce qu’on a lu. Nanard, faudrait pas prendre les enfants de Saint-Thomas pour des dindons de la farce. Comment peut-on accorder trente secondes d’attention à l’ouvrage d’un type qui ne vérifie pas ses sources ? Comment ose-t-il  invectiver les médias, ces désormais charognards, qui ont fait jadis sa renommée et qu’il a squattés sans retenue à chaque parution de ses ouvrages ?

L’arroseur arrosé, voilà bien la leçon de cette pantalonnade. Et quand le quidam ajoute qu’il ne supporte pas qu’on gausse son luxueux train de vie, il oublie qu’il a choisi lui-même l’affichage à outrance comme mode de communication. L’histrion n’admet pas que l’image qu’il veut donner au public ne correspond pas plus à la réalité que l’essence de la pensée de Botul. Milliardaire masqué, il aime à cultiver une image de bobo décontract avec une éternelle chemise blanche largement ouverte sur le torse.

Lire la suite…

( 14 février, 2010 )

Yasmine de rien

torjeman02.jpgYasmine Torjeman est une movie star. Même si elle n’a pas encore tourné avec Besson. Luc, le chantre du grand bleu. Le visionnaire des profondeurs aquatiques pas celles de l’UMP. Elle est pourtant la cible de tous les internautes qui la traquent sans répit sur les moteurs de recherche. Qu’a-t-elle  bien pu faire pour mériter un tel sort ?

Quand on cherche à comprendre, en bref, qu’on googlelise, on apprend qu’elle est la petite-nièce du producteur de cinéma Tarak Ben Ammar et l’arrière petite-fille de Wassila Bourguiba (épouse de l’ex Président Tunisien, Habib Bourguiba). Certes, son curriculum interpelle au niveau du vécu mais pas plus que cela. Si l’on fouille un peu plus, on apprend que cette jolie étudiante de 22 ans aurait des difficultés pour obtenir des papiers en France, ancienne terre d’accueil s’il en est.

Si l’on s’entête, on découvre que son oncle Tarak a demandé au ministre de l’Identité nationale de faciliter la requête de la belle. Nul doute que notre saigneur de la Jungle saura rester de glace face à cette intolérable demande de passe-droit. Qu’il restera droit dans ses bottines et qu’il reconduira lui-même  la jeune femme à la frontière de notre territoire. Qu’il ne cédera à aucun prix au charme exotique de cette pasionaria sans papiers…

( 14 août, 2009 )

Le petit porteur de pizzas

739967.jpgPlusieurs éléments intéressants dans ce nécessaire article de l’Obsprimeur.

Tout d’abord, on notera que la Carlita est une radasse, même pas foutue d’offrir à son forçat de la pédale une véritable paire de gants, y’a pas à dire, plus t’en as plus t’es radinasse

A peine franchi l’imposant portail, classé hors catégorie, par notre Max la menace national, une foule impressionnante venue des tréfonds tournesol de l’ump s’empresse de faire la claque dans un boucan assourdissant, paraît même qu’on aurait entendu « vas-y poupou, on est tous derrière toi » et sarko de se retourner pour voir qui lui suçait la roue…

Faut dire qu’on s’amuse pas à sucer notre cardiaque présidentiel sans s’astreindre un entraînement de tous les instants, Carlita mia doit en savoir quelque chose!!!

19 heures ! jusque là tout va bien. On a donc évité la chute idiote en levant sa petite menotte gantée genre « salut mon pote, tapas s’emballent », irradié son visage d’un rictus mécanique à l’adresse du paparazzi par hasard parasité par l’incroyable nouvel obs, montré qu’on avait le port de la chaussette blanche admirable de raffinement, mariage harmonieux avec une casaque noire des plus saillantes, la Carlita’s touch assurément, l’homme à la moto doit piaffer de jalousie pour sûr!

Ensuite direction la paillote, ça doit être un gros bonnet le patron et j’espère vraiment qu’elles sont cuites au feu de bois ses pizzas sinon faut appeler la gendarmerie locale. Mon pote Francis voudrait savoir si le fameux bonnet fait aussi des desserts flambés, faut dire que depuis qu’il a arrêté de fumer il compense en nourritures terrestres et matte des séries genre « Boulevard du palais« , « Avocats et associés« , « Les cordier juge et flic« . Putain, je crois que Francis aurait mieux fait de s’appeler Régis parce que pour dîner finalement c’est plus facile .

Lire la suite…

12
Page Suivante »
|