( 29 mai, 2009 )

Chronique de Narcisse !

tags03.jpg

Contribution de lediazec à l’enquête initiée par Nicolas.J

Le narcissisme du blogueur. C’est tellement vrai ! Rassurez-vous, je pense d’abord à moi !
En ce qui me concerne, je la joue facile, je n’ai pas de blog. Cela dit, je présente les mêmes caractéristique que l’alcoolique anonyme. Déclaré ou pas où est la différence ?
Ça commence par ma date de naissance, le 29 octobre, jour de la Saint Narcisse ! Mes parents auraient dû se méfier mais ils était absorbés par la contemplation de ce qu’il faut bien nommer un phénomène extraordinaire : moi. Cette petite bête qui n’hésite pas à se planter le dard dans la goule à la première occase venue, dès lors que l’on met en cause son intégrité morale et physique appartient au signe du scorpion.

rumilediazecnarcisse.jpgCela dit, cette frénésie du moi me donne une pêche de tous les diables. Contrairement à la plupart, je n’ai pas de blog estampillé. Plus malin, mais pas moins con, je profite de l’hébergement d’autrui pour clamer haut et fort la très forte émotion que j’éprouve à mon égard. Quand je relis mes textes, plusieurs fois, un sourire autosatisfait s’affiche sur mon visage. Il est le voyant d’une vaine et salutaire vanité. Si je ne fais point dans ma culotte, c’est par pure commodité !

L’intrusion du net dans mon quotidien a été une vraie révolution. Comme tout imbécile qui se respecte, j’ai commencé par rejeter la chose comme on écarte une idée nouvelle, d’un mouvement de menton présomptueux, mais sachant déjà que la défaite était inévitable. Qu’est-ce le progrès sinon une succession de déconfitures ? A chaque génération son Waterloo !

Je regardais fiston se tordre de rire devant l’écran avec le mépris philosophique propre à tout âne qui se respecte. Je passais et repassais derrière son dos proférant commentaires et sarcasmes : « tu ferais mieux de peaufiner tes devoirs, espèce de branleur de rien du tout ! » Je disais ça comme on pisse dans un violon !
Ma vie a toujours été une espèce d’ombre mouvante dont le voile ne laissait jamais deviner autre chose que le prosaïsme vicinal derrière lequel on cache souvent des vraies frustrations et une dose conséquente d’amertume.

Puis un jour, comme ça, j’ai franchi le Rubicon. Je vous rassure de suite : je n’ai pas franchi la chose à la manière d’un Bernard Kouchner, d’un Besson ou du piaffant Claude Allègre ne demandant pas mieux qu’un bidule dans le machin. Mon but (si je puis dire) était le foot et l’Olympique de Marseille en particulier. Que voulez-vous, nul n’est parfait. Mais quand il s’agit de l’OM mon coeur vibre d’une pulsion sans esquive. C’est donc par le biais de plusieurs forums consacrés à l’OM et grâce à l’ami Bernard forumeur émérite s’il en est, après mille et une péripéties techniques que j’ai atterri dans la blogosphère pour mon propre bonheur.

Je ne sais plus qui a écrit que l’homme nait à la vie vers ses cinquante sept ans. Je crois qu’il s’agit d’un auteur argentin. Quels prétentieux ces danseurs de tango ! J’ignore d’où cet écrivain tient cette information, mais en ce qui me concerne c’est une très bonne nouvelle. J’ai cinquante sept ans et possède encore un reste de déhanchement pas dégueu !

Je suis d’accord avec Bernard et quelques autres dont Miss Clooney. Ah, Mrs Clooney ! Rien que pour la perspective photographique de son tatouage à la base de la cheville et pour le bonheur d’incliner mon regard vers ses pieds, pour la lecture de ses textes empreints de nostalgie citadine je me sens prêt à sacrifier mon ego à l’heure du café du côté de Beaubourg. Et que dire du coucou de Claviers, tellement anonyme et si peu égocentrique que toute la toile peut lui rendre visite dans le Var et échanger des propos plus ou moins civilisés sur la vie « tumultueuse » du Conseil Municipal. Y el señor Juan, tellement envie de montrer sa troche qu’il la présente par petits bouts comme si nous ne savions pas son plaisir à se trouver beau et colérique à la fois. Le mémorialiste de l’anti-Sarkozie ! Et tant et tant d’autres egonomes dont Olivier de plume de presse dont j’adore le style et que je lis régulièrement. Encore un anonyme ! Bien qu’il ait eu le courage de mettre sa photo sur la toile. Mais il a triché. En réalité il a mis la photo qui l’avantage le plus. Quant à Toréador… Que dire ? Qu’il rit sous cape ?

Je n’ai jamais pu me résoudre à donner une opinion de moi-même sous le couvert d’un nom d’emprunt. Mais que voulez-vous, c’est le jeu.
La blogosphère c’est sensationnel. J’ai dit ça à mon fils qui m’a regardé avec pitié.

Postscriptum : Que ceux que je ne cite pas me pardonnent. S’agissant d’un témoignage sur mon ego, il m’était impossible de consacrer de l’énergie à celui d’autrui. Et puis ceci n’est pas un annuaire ! En ce qui concerne mes amis de Ruminances, j’ai volontairement passé sous silence le commentaire. Je ne voudrais pas être privé d’antenne !

9 Commentaires à “ Chronique de Narcisse ! ” »

  1. b.mode dit :

    Si je ne fais point dans ma culotte, c’est par pure commodité !
    Tout eddy ! :)

  2. Mancioday dit :

    “Ma vie a toujours été une espèce d’ombre mouvante dont le voile ne laissait jamais deviner autre chose que le prosaïsme vicinal derrière lequel on cache souvent des vraies frustrations et une dose conséquente d’amertume.”

    Jamais dans la tendance, toujours dans la bonne direction, sacré Lediazec

  3. b.mode dit :

    Absolument, David, ce garçon aux origines diverses et variées gagnerait à être lu ! ;)

  4. b.mode dit :

    ajout d’un crobard erbyen dédié à qui de droit ! Au fait erby ça rime avec sarkozy ? ;)

  5. clarky dit :

    l’égo des savanes ça donne du mittal hurlant ;)

    finalement, ces histoires de narcisses incitent elles vraiment à se triturer le bulbe :)

  6. lediazec dit :

    Salut à tous. Allez Caen ! Quant à l’OM, ils n’ont qu’à faire leur boulot. Si on a le titre, je bois un coup. Un seul ! Le reste je le réserve pour quand j’irai à Nantes croûter avec Bernard ou quand je ferai la même chose avec Laurent, je ferai exception…
    Sinon, sale nuit pour ma gueule, j’ai chopé une saloperie dans les gencives et je n’ai pas fermé l’oeil. A trois heures, direction la boulangerie jusqu’à 14h30, sieste et me voici.
    Merci à tous d’avoir amicalement lustré mon ego pendant mon absence. Cela fait plaisir de savoir qu’on est aimé !
    @ Erby. Un merci particulier pour son crobard : tout à fait ça !
    @ David : très touché.
    A présent je vais lire le reste. Allez l’OM ! Bande de chèvres !

    Dernière publication sur Kreizarmor : Place Vendôme, haut lieu de l'indécence

  7. clarky dit :

    je te rassure breton, je bois moins que bernard, et d’ici là j’espère même avoir arrêté le tabac…c’est dire si tu vas te faire chier ;)
    si ce soir on a une érection monumentale j’arrête !!!

    chez moi, une saloperie dans les gencives ça s’appelle une putain de grosse mandale :)

    tic tac tic tac…plus que 4H30 et le sort en sera jeté !!!

  8. b.mode dit :

    j’essaie de faire un break rapport à mes rotules en vrac…

  9. mrsclooney dit :

    nostalgie citadine…..
    je crois que le journée va être belle.
    merci.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|